Archives de
Étiquette : Vincent Martin

… et les pieds dans l’eau (Vacances en Haute-Savoie, 2eme Partie)

… et les pieds dans l’eau (Vacances en Haute-Savoie, 2eme Partie)

Les vacances me paraissent déjà tellement loin tout en préparant cette seconde moitié de reportage photo ! Nous redescendons donc de la montagne pour poursuivre nos vacances au bord du Lac d’Annecy.

C’est le début de l’été, les températures sont prêtes à approcher les 36°, mais très vite on sent qu’ici nous serons bien ! Avant de rejoindre notre point de chute, le Camping de la Nublière, à l’ouest du Lac, nous partons en famille à la découverte de la vieille ville d’Annecy dont nos amis Marie-Agnès et André nous ont si souvent parlé.

 

A la découverte d'Annecy en famille
A la découverte d’Annecy en famille

Très vite, c’est le coup de coeur ! Amsterdam, Venise, Bruges, aucune ne rivalise face à la magie des canaux bleus sur fond de montagnes d’Annecy. Le charme des petites ruelles, le port, les petits magasins, les terrasses…

En ce début juillet, il y a déjà un peu de traffic pour rejoindre la ville, mais se garer n’y a pas été trop difficile. Il faudra juste ne pas oublier de se munir d’une vignette Air Critique française, … j’y reviendrais ! Nous reviendrons plusieurs fois nous promener dans la ville durant notre séjour, faisant découvrir à nos amis Vincent et Carole, venus nous rejoindre, le charme de la ville ou encore profitant d’une promenade en bateau sur le lac !

Lire la suite Lire la suite

On a joué à Living Forest

On a joué à Living Forest

Ce WE on découvrait Living Forest, que mes amis Vincent et Carole m’avaient offert pour mon anniversaire.

Dans Living Forest, vous incarnez l’un des 4 gardiens de la forêt qui doit sauver celle-ci des flammes d’Onibi, le mauvais esprit.

Vous aurez en main l’aide d’une série d’animaux, très joliment illustrés par ailleurs, qui possèdent différents pouvoir afin de vous aider à planter de nouveaux arbres, éteindre les flammes, vous protéger, appeler d’autres animaux en renfort ou vous déplacer.

Si les actions possibles sont plutôt nombreuses et pourraient un peu perdre le premier joueur, elles reposent sur le concept de deck. On place devant soi à chaque tour, ses cartes animaux et en fonction de leur pouvoir vous pourrez envisager faire 1 ou 2 actions parmi celles citées plus haut. Il faudra néanmoins avoir devant suffisamment d’éléments additionnés en fonction de chacune de vos cartes, comme par exemple 6 éléments « eau » pour pouvoir éteindre 2 feu de valeur 3, ou 8 éléments « terre » pour acheter un arbre de valeur 8. Petit à petit certaines subtilités viennent s’ajouter en fonction de l’endroit où vous plantez vos arbres, si vous rattraper un autre esprit de la forêt ou encore renforcer votre équipes d’animaux magiques.

12 feux éteints, c’est gagné.
Mais 12 arbres différents plantés, c’est gagné aussi…
12 Lotus, c’est également gagné…

Les approches et stratégies seront donc différentes d’un joueur à l’autre… d’une partie à l’autre. Et comme vous le voyez sur la photo, cette première partie nous a demandé de cogité un peu.

Lire la suite Lire la suite

Chapitre 40

Chapitre 40

Et voilà, c’est parti ! J’entame donc le chapitre 40 de ma vie. Certes, je dois bien admettre que ma barbe grisonne, et que je prends un peu d’âge, mais cela me semble être tout de même un beau chapitre à écrire. Voir grandir les enfants, assoir de grands projets, s’entourer des personnes qui comptent…

Et quelle belle surprise ma Snorkys a encore réussi à me faire. J’étais heureux de faire la fête avec vous tous, retrouver la bande de Virtual Music et rejouer quelques morceaux… et partager cela avec ceux qui n’ont pas connus cette époque ! Cette soirée est passée tellement vite, j’ai à peine sorti le nez du Synthé de Xavier pour aller cherche un si bon Burger que l’on m’appelait pour ouvrir le bal sur « Ce Rêve Bleu », le slow de notre mariage dont nous fêterons les 10 ans cette année. Le temps de parler à l’un ou l’autre et déjà la soirée se terminait. Ah bien sur j’aurais aimer vous faire danser sur du Confetti’s, Technotronic, Haddaway et 2 Unlimited… mais on aura à peine eu le temps de mettre un pied dans les années 90 avec Benny B que déjà s’était l’heure des bons desserts d’Une Gaufrette Saperlipopette ! Quel beau souvenir, bon, ça manquait d’un Viens Au Soleil avec mon P’tit Val… Mais on ne devient pas papa 2x tous les jours non plus : )

La 40aine ne me changera pas, je ne vais pas moins vous ressortir les souvenirs d’antan ! Les musiques d’il y a 20 ans, les jouets de notre jeunesse,… J’en ai encore des choses à raconter, mais pour l’heure, profitons de ces quelques photos souvenirs !

Le Scorpion

Le Scorpion

Auteurs : Marini – Desberg
Editions : Dargaud (2000)
Albums : 1-11 (14)


Le Scorpion - 1. La marque du diable
Le Scorpion – 1. La marque du diable

Quels étaient les chances que je me plonge moi dans une BD de capes et d’épées tout seul, assez peu. Merci à mon paternel pour cette chouette découverte dont le héros m’a tout de suite convaincu, en tant que chasseur de relique religieuse, a l’image d’un mélange d’Indiana Jones, Don Juan et Prince of Persia le tout dans un univers de pouvoir de l’église et d’embrouilles assez proche de la série Borgia. L’ensemble dessin scénario reste dans le ton d’un Largo Winch sans être vulgaire ou inutilement sanglant. Plus qu’à acheter le tome 2 (Merci Vincent), puis les 3 et 4 (encore merci Papa)… De fil en aiguille, l’histoire est devenue plus profonde, les personnages intrigants et je garder ce plaisir à entamer de nouveaux albums !

2018, lecture du tome 6, L’aventure se poursuit avec la découverte du « trésor des templiers ». L’histoire est toujours autant passionnante, on en découvre un peu plus sur Rochman, mais le nombre de personnage est un peu plus important, ce qui rend la lecture d’album en album un tout petit peu plus difficile.


Retour à ma Bédéthèque

Extrait de Le Scorpion - 1. La marque du diable
Extrait de Le Scorpion – 1. La marque du diable
48h après…

48h après…

Ca va déjà mieux… là où je pensais qu’il me faudrait peut-être plusieurs semaines pour m’en remettre. Il me faut bien admettre que ce soir, je me sens déjà un peu plus heureux surtout. Et vous n’y êtes pas pour rien ! En peu de temps, les messages de soutien et surtout les témoignages de personnes proches ou tombant sur mon Post (quel vitesse les agrégateurs de contenus quand même) m’ont vraiment rassuré… Oh, je suis loin d’un « Peace of Cake », mais vraiment savoir que l’on n’est pas le seul au monde à vivre cela… C’est tout de même chouette. Delphine, Sophie, Nathalie, Pype, Vinch, Didier, Santo… merci à vous !

Je vais pouvoir aussi commencer à me mettre à vivre la grossesse… Pcq je dois bien admettre que là ne pas lui donner de nom en attendant de savoir si c’est une fille ou un garçon, ce n’est pas simple pour un papa… Alors, on les appelle comment en attendant… Tic & Tac ?? J’aimerais bien trouvé un truc qui ne fasse ni garçon, ni fille… A vous de me donner des idées :)

Ben, moi qui me demandait ce que j’allais pouvoir raconter sur mon Blog d’autres que le dernier Kirby ou la 18° place de Jérome…. Ma plume virtuelle va reprendre du service, pcq là je crois que j’ai de quoi écrire 5 sujets par jour presque :)