Archives de
Étiquette : Time Machine

De Pinnacle Studio à Final Cut Pro X ?

De Pinnacle Studio à Final Cut Pro X ?

Projet Mariage Final Cut Pro XBon, la grande migration s’est mise en place pour une grande partie de mon travail vidéo. Là où je concevais toutes mes productions avec Pinnacle Studio, j’ai commencé à migrer depuis fin 2011 déjà vers un workflow sous Mac via l’excellent logiciel Final Cut Pro X. J’en ai déjà parlé, FCPX m’a très vite séduit. Néanmoins ce dernier ne gère que la partie montage vidéo, là où Pinnacle Studio me permettait de gérer l’importation multi-format, l’exportation multi-format et l’authoring DVD / BluRay. La suite Pinnacle proposait également d’excellents plugins pour améliorer les vidéos.

Si pour mes applications eLearning, j’ai trouvé en FCPX une méthode de travail efficace, ma réflexion à son sujet pour mes reportages Mariage n’est pas encore mure. J’allais pourtant fait le grand saut fin 2012, avant de reculer du plongeoir à la lecture des caractéristiques des nouveaux iMac. Ces derniers ultrafins embarquent des composants bien moins performants pour du montage vidéo. Carte GFX typée mobile, disque dur en 5400 tr/min… et quid de la surchauffe pendant les rendering. Là où je pouvais configurer un iMac 21′ pour du montage vidéo en souplesse, je me retrouve à devoir au moins investir dans un inutile 27′ full option. Cela laisse à la réflexion. D’autant que ces nouveaux modèles ont par exemple abandonné le port FireWire, nécessaire pour l’acquisition vidéo de mes caméra HDV et l’utilisation de mon HD à l’origine destiné à servir de Time Machine. A coté de cela, il faut encore en plus acheter un graveur BluRay compatible (USB3), et une suite de plugins vidéo pour FCPX… Cela fait tout de même un budget certain !

Autres paramètres relativement désagréable. hormis des fichiers vidéo Apple, FCPX ne sait pas lire grand chose. Or, mes caméra Sony HDV me fournisse via Pinnacle des fichiers .M2V et .WAV, visiblement aucun soft ne propose un transcodage rapide et sans perte de ce format. Ni pour FCPX, ni même pour Sony Vegas d’ailleurs. Ma nouvelle caméra VG20 crée des fichiers MTS que je suis obligé de rewarpper avec un logiciel payant (ClipWarp ou Media Converter) et au bureau, c’est la même problématique avec la caméra Sony Z5 qui crée des fichiers M2T, pas plus lisibles par FCPX.

Final Cut Pro X est donc un excellent outil de montage, il en reste que les étapes préliminaires et de finalisation sont bien moins souples qu’avec Pinnacle Studio. En contre partie Pinnacle est connu pour ces très nombreux plantages en cours de montage et d’export, qui peuvent me faire perdre des soirées entières,… et depuis son rachat par Corel, l’actuelle version de Pinnacle Studio 15 a été rangée au placard, puisque le nouveau Pinnacle 16 est en réalité une version 2 d’Avid Studio dont je n’ai jusqu’ici pas vraiment été convaincu. Il me resterait éventuellement à investiguer vers Sony Vegas qui pourrait peut-être mieux gérer les nombreux formats de caméra Sony et l’exportation Sony BluRay. La version 11 dont je dispose ne m’a pourtant elle non plus pas vraiment enthousiasmée.

Je me suis donc lancé depuis quelques semaines dans un projet pilote de reportage via FCPX… à suivre donc !

Backup

Backup

Les années passent et ma vie numérique devient de plus en plus encombrante. Si déjà il y a 15 ans j’étais à court de bonnes solutions, c’est malheureusement quand sa lâche que je finis par passer à quelque chose de plus radicale. À l’époque par exemple je sauvais mes petites musiques sur un gros fichier RAR partagé en près de 45 disquettes. Peu fiable, j’ai fini par tenter les backup sur CD avec l’aide de mes amis, heureux processeurs de coûteux graveurs de CD. Mais la taille des fichiers est devenues de plus en plus importantes. Si je peux me suffire de backup sur BLuRay de 50go pour tout ce qui est photo par exemple, je n’avais pas de réelle solution pour conserver mes projets vidéo, souvent plus gros qu’un seul BluRay depuis l’arrivée de la vidéo HD.

Au bureau, j’avais déjà une solution fiable. C’est que la je ne peux pas le permettre de perdre mes 10 années de montage vidéo. 2x 2 disque de 1to en raid0 et backup hebdomadaire sur notre serveur. 2 problèmes sont depuis apparu. Tout d’abord, l’espace disque est saturé et deuxièmement à moi seul, je sature mon serveur de fichier. Certes le raid 0 offre une fiabilité en cas de crash d’un disque, en contre partie il rend extraimement lent les accès disques, ce qui n’est pas l’idéal pour monter de la vidéo. Je vais donc repasser sur un seul disque de 2to. Pour les backup, sous les bons conseils de Parmy, j’ai été jeté un œil au solution NAS proposée par synology avec beaucoup d’intérêt. Très intuitive à installer et configurer, elles semblent aussi s’intégrer facilement dans un environnement Windows, Mac et Linux. Avec un Raid0 de 3to, l’affaire devrait être au poil une fois que j’aurais mis en place une stratégie de backup probablement nocturne.

À la maison, c’est un peu plus compliqué… Un peu beaucoup. Pour les photos, sur l’iMac, j’utilise Time Machine avec un disque dur externe en firewire. Et je couple cela a un backup plus ou moins tous les 2 mois sur BluRay, ainsi que sur mon PC. Le risque de perdre qqch est donc assez faible.

Sur le PC, je n’ai rien d’automatique et cela m’embête. J’y suis de moins en moins, les seules choses importantes sont mes projets Web et surtout vidéo qui comme je le disais sont très encombrant. De fait une fois un projet termine et rendu au client, j’en conserve les fichiers montés AVI bruts sur mon disque durs de backup… Jusqu’au jour ou celui a décidé de me faire quelques secteurs défectueux, et essentiellement sur mon mariage. J’ai bien sur les DVD et BluRay vidéo de tout cela, rien de grave de perdu, mais cela me fait constater que je devrais également envisager dans le futur une solution en raid0 synology! Mais ça consomme quoi?? Car l’un de les autres soucis, c’est que l’on PC et son alimentation 750watt ce n’est déjà pas rien. Si je dois laissé tourner trop souvent celui-ci en plus d’un NAS pour les backups, mon fournisseur d’énergie va encore se frotter les mains.