Archives de
Étiquette : tablettes

Créer un syllabus interactif : test de Inkling Habitat

Créer un syllabus interactif : test de Inkling Habitat

Inkling Habitat - création du contenuEn deux mots, un syllabus interactif est un eBook comportant une série d’options interactives telles que l’intégration d’images, sons, vidéos et tests qui pourra être lu et annoté depuis une tablette numérique. La diversité des tablettes et compatibilité des systèmes fontt que plusieurs formats sont en compétition et qu’il n’est pas facile de trouver un outil simple, offrant les options nécessaires et compatibles sur un nombre suffisant de devices tant pour la lecture que pour la création.

iBook Author d’Apple par exemple se montre très abordable et propose des réalisations très professionnelles. Cependant il implique d’une part de travailler depuis un ordinateur Apple et d’autre part ne produira que du contenu au format iBook uniquement compatible avec les devices Apple. Après un premier tour d’horizon de mes collègues l’été dernier, nous savions que le format le plus compatible seraient l’ePub3, mais ce dernier était encore rarement entièrement supporté. J’ai choisi ces dernières semaines de tester l’outil de création dont Inkling Habitat afin de voir où ce dernier se situe à l’heure actuelle dans la création de syllabi interactifs. Je suis donc reparti de notes de préparation au CESS d’histoire pour faire un petit essai.

Tout d’abord l’outil s’utilise en ligne et implique l’utilisation du navigateur Chrome. Graphiquement, il est assez cohérent et l’on ne se perd pas trop dans l’outil. Il est par contre conseillé de lire un peu le manuel afin de s’y retrouver dans la manière de construire des contenus, créer des chapitres et des sections, comprendre comment ajouter un test et où le placer dans le contenu.

Il est par exemple possible de créer différents types de tests, malheureusement l’édition de ceux-ci doit de se faire…. dans le code HTML ! Il y a sur cette étape encore du travail à faire.

annotations collaboratives des syllabi dans la plateforme Inkling ?ajout d'un fichier videoL’intégration de vidéo se fait uniquement en “élément pop-up” et pas intégrée dans la page.  Les types de fichiers supportés sont nombreux, mais il faudra parfois utiliser Miro Converter pour transformer par exemple un fichier M4V en MP4. Il y a quelques erreurs et blocages pendant la phase d’upload, mais dans l’ensemble cela fonctionne. Les fichiers vidéos ne sont pas inclus dans le fichier final mais lus en streaming depuis le web.

On sent malgré tout que l’outil est encore peu stable et à besoin d’évoluer. L’export au format ePub donne des résultats peu concluants et l’export vers la librairie iBook de l’iPad implique de diffuser le contenu dans l’AppStore. Reste l’option de la publication vers la bibliothèque Inkling qui est évidemment bien mieux compatible…. mais l’application n’existe que sur le web et les devices Apple.

Bref, pour l’heure… cela n’est toujours pas la solution miracle et surtout le résultat est bien moins intéressant que ce que l’on arrive à produire facilement via iBook Author. Le produit a tout de même l’avantage d’être compatible iDevices et Web. De plus depuis l’interface Inkling Store/Read on dirait que l’on peut annoter de manière sociale les contenus, ce qui peut être assez sympa.

Dans une autre optique, j’ai également trouvé un outil qui cette fois fonctionne et permet de récupérer des contenus issus de WordPress pour en faire un eBook au format ePub, mais dans un format extrêmement basique. Il s’agit du plugin : Anthologize

Ma boite à outil Multimédia

Ma boite à outil Multimédia

Cette semaine (enfin, c’était il y a bientôt un mois maintenant), je suis en train de mettre en place mon nouveau PC au boulot. Si vous aviez bon souvenir, l’été dernier, j’avais été victime d’un début d’incendie dans ma tour et il était grand temps de remplacer cette dernière déjà rudement sollicitée depuis 2009. Même si une bonne partie de mes montages vidéo seront maintenant réalisés sous Mac, cette nouvelle machine reste taillée pour pouvoir faire du calcul vidéo mais également être la plus sur possible afin de ne perdre aucune données sensibles : Core i7 12 cœurs, 16go de mémoire, disques durs SSD en RAID… Sans entrer dans les détails, je souhaite surtout profiter de ce moment pour recenser tous mes outils de travail et faire un bon gros tri ! Alors autant vous partager tout cela !

EvernoteBureautique
Adobe Reader ($)
EverNote ($)
MS Office 2013 ($)
Cute PDF Writer ($)
Druide Antidote ($)

Bon, bien évidemment, Adobe Reader pour la lecture de document PDF, un incontournable même s’il existe d’autres logiciels sur le sujet, dans mon cas disposer du même outil que la plupart des utilisateurs est important pour pouvoir comprendre leurs problèmes. La suite Office fait également partie de mes outils quotidiens dont Outlook 2013 pour la gestion de mes adresses emails. Cette dernière version se montre beaucoup plus rapide et stable que les versions précédentes… avec 500 mails entrants par jour et des données remontant au début des années 2000, j’ai tout de même besoin d’avoir quelque chose de solide !

Parmi les nouvelles applications “Cloud” qui ont changé ma vie se trouve EverNote. J’ai longtemps attendu avant de m’y mettre, mais j’aurais vraiment du mal maintenant à m’en passer. Il me permet d’avoir sur moi (ordinateur à la maison, au bureau, mon téléphone et ma tablette) une version centralisée de toutes mes notes ! C’est un peu comme si j’avais en permanence plein de PostIt collé sur moi ! L’outil n’est pas 100% parfait et certaines options impliqueraient de passer en version payante… j’aimerais par exemple pouvoir partager de manière collaborative certaines notes (options payantes) ou encore pouvoir convertir des listes de tâches vers GoogleTask. Je m’en sers par exemple pour préparer mes projets de montage vidéo et prendre des notes en cours de travail, pour faire des fiches machines de mon parc informatique, préparer des achats, faire des dossiers de recherches matériels, des fiches de procédures ou des pré-articles.

Autres petites applications encore souvent utile, Cute PDF Writer, qui permet de créer une imprimante virtuelle qui permet l’impression en fichier PDF. Cette option devient de plus en plus répandues dans les systèmes d’exploitation et logiciel, mais elle m’est encore bien souvent utile !

Enfin, reste le logiciel Druide Antidote, un outil magique pour les personnes qui comme moi se battent un peu avec l’orthographe, la grammaire et la conjugaison ! Certes, si j’avais le temps de relire tout ce que j’écris, il y aurait déjà pas mal de correction, mais l’aide d’un logiciel malin serait tout de même un plus ! Je vous dis “serais“, car malheureusement, cela fait bien longtemps que je n’ai plus accès à cet outil payant,… mais je reste très intéressé à pouvoir le retrouver dans ma boite à outil !

Découvrez également mes outils Audio, Conception Web, eLearning, Graphisme, Gravure, Plugins Web, Protection, Video, Web, Windows dans la suite de cet article !

Lire la suite Lire la suite

La fin de Google Reader

La fin de Google Reader

Feedly - gestion de flux RSS, alternative à Google Reader ?En fait, c’est un peu cela le monde d’aujourd’hui. On ne nous invente plus des produits et services parce qu’ils sont parfaits, parc qu’ils correspondent à nos besoins,… Mais bien parce qu’ils il y a un marché à prendre, un créneau à combler… du business à faire. Je pourrais me brosser pour trouver une TV aussi parfaite que ma Sony Bravia de 2008 sans 36.000 options inutiles. Inutile de chercher un bon petit PC netbook, tout est remplacé par des tablettes, même si cela n’a au fond aucune similitude hormis la taille.

Or donc, Google en a décidé que son service Google Reader (Google Flux), lancé il y a huit ans ne correspondait plus au marché du web actuel, et qu’il était temps d’en finir. Fermeture du service programmée pour juillet 2013. Google Reader est l’un des outils de syndication de flux RSS le plus utilisé, permettant faire de la vieille sur différents sujets en récupérant l’actualité de tous les sites qui nous intéressent.

Il est bien certains que les réseaux sociaux ont mis à mal l’utilisation un poil complexe des Flux RSS, en offrant un service grosso modo similaire et accessible aux utilisateurs lambda, néanmoins, la pollution de contenu inutile sur cette solution, donne de bien moins bons résultats.

Je n’ai jamais été grand partisan du service Google, que ce fusse avec iGoogle puis Google Reader. Je lui ai toujours préféré Netvibes que je trouvais plus agréable à consulter sur mon ordinateur, mais la force de Google Reader était de pouvoir facilement récupérer ses listes d’articles à lire vers d’autres outils et plateforme, vers Flipboard et mon Smartphone Androïd par exemple, là où Netvibes en version mobile est loin d’être pratique.

Bref, il existe donc une série d’alternative tels que le stockage de Flux RSS dans Flipboard ou l’application Feedly, mais je ne leur trouve pas le coté pratique et ouvert pour être ma solution d’avenir.

Flipboardne fonctionne que depuis un périphérique mobile, alors que c’est depuis un PC que je sélectionne les contenus que je souhaite suivre ou non.

Feedly se présente déjà comme le successeur de Google Reader, prêt à répondre aux attentes des nouveaux venus, à se placer comme ouvert pour se partager avec d’autres outils… mais les autres outils choisiront-ils de fonctionner avec lui ? De plus, la version web de Feedly est une application à installer dans son navigateur et non un site web, ce qui limite tout de même un peu le coté pratique.

Pour l’heure Netvibes et Scoop.it, deux autres de mes outils dans ce domaine restent trop peu intégrés aux tablettes et smartphone.

Voici une liste d’autres outils à investiguer, même si j’en connais déjà la plupart…

The Oldreader : http://theoldreader.com/
Tiny Tiny RSS : http://tt-rss.org/redmine/projects/tt-rss/wiki
Pulse : https://www.pulse.me/
Taptu : https://www.taptu.com/

Une pétition est actuellement en cours pour tenter de faire subsister le service Google Reader : https://www.change.org/petitions/google-keep-google-reader-running

Mon mobile et moi : bientôt les fêtes

Mon mobile et moi : bientôt les fêtes

Bye, bye les EEE PC
Bye, bye les EEE PC

Alors que la loi vient de permettre de changer facilement d’opérateur en Belgique, c’est l’occasion de faire un peu le point coté smartphone et tablette. Je ne l’aurais imaginer il y a quelques années, mais le marché de l’EEE-Like, c’est mini ordinateur semble définitvement mort, Asus venant d’annoncer la fin de son modèle précurseur.

Si l’on en croit nos confrères de Digitimes, Asus en aurait donc fini avec ces “mini-portables”. Il faut dire que les ventes n’étaient pas très bonnes dans nos contrées, même si certains constructeurs misent beaucoup sur les pays émergents pour continuer à écouler du stock à des prix abordables. L’arrivée des ultrabooks et des tablettes à bas prix semble avoir définitivement enterré le netbook, trop limité en termes d’usage. (Un sujet à lire dans Les Numériques)

HTC va mal
HTC va mal

Du coté d’HTC, le constructeur du modèle V, le smartphone que j’ai choisi, les choses semblent aller assez mal, les résultat de l’HTC One ne sont visiblement pas dans la tendance espérée…

Mauvaise nouvelle pour HTC…. la firme taïwanaise vient de présenter des résultats avec une chute de 79% du bénéfice. Sur son troisième trimestre fiscal, HTC a réalisé un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, contre 4,2 milliards d’euros sur la même période en 2011. Conséquence ? Les bénéfices ne sont plus que de 133,1 millions de dollars ce qui va limiter de plus en plus la trésorerie disponible et ce qui pourrait entraîner des restructurations internes. (Un article à lire sur Frandroid)

LEGO Mindstorm
LEGO Mindstorm

Les fêtes approchent à grand pas. Je découvre avec un certain intérêt que LEGO vient de proposer un robot programmable au départ de son iPad. C’est bien sur encore trop tôt pour mon Charly, mais voilà quelques chose à tenir à l’oeil pour le futur !

Le kit Mindstorms permet de créer 17 types de robots aux formes différentes (insecte, scorpion, serpent …), avec des mouvements préenregistrés dans la brique. Les plus créatifs pourront eux-mêmes programmer de nouvelles actions depuis un ordinateur, mais également depuis un smartphone ou une tablette. Afin de simplifier le montage, une application avec des plans en 3D est disponible depuis les magasins d’application Android et iOS, dans lesquels il est possible de naviguer simplement. L’assemblage de ces robots n’est donc plus réservé aux plus téméraires, quoi que le prix puisse faire réfléchir :  349$, pour une disponibilité à partir du second semestre 2013. (Un sujet à découvrir sur Tom’s Guide)

Enfin, pour rester dans les cadeaux de fin d’année, le Journal du Geek propose un guide d’achat des tablettes du moment : iPad Retina, Google Nexus 10, Asus Transformer, Amazon Kindle et autres Kobo.

Le Guide des Tablettes, 2012
Le Guide des Tablettes, 2012

 

Rayman se la joue sur iPad

Rayman se la joue sur iPad

Certes moins connu que Super Mario et Sonic, Rayman a su se faire une jolie place dans le monde du jeu vidéo au milieu des années 90, même si j’imagine que pour certains, celui-ci n’est qu’un héros parmi d’autres. Les premières aventures de Rayman sont arrivées sur la toute fraiche PlayStation en 1995, après un chemin rempli d’embuches puisqu’il était initialement destiné à devenir le jeu phare de la console Jaguar, puis un jeu de plate forme de plus sur Super Nintendo. Quoi qu’il en soit, Rayman est arrivé à une époque où les jeux de plate forme en deux dimensions avaient déjà saturé le marché et où le public s’émerveillait alors sur les courbes anguleuses des jeux en 3D, prêts à envahir les foyers. Rayman a aussi pu puiser dans des mécaniques de jeux bien rodées depuis des années par Mario, Sonic, Donkey Kong, Bubsy et tous les autres. De même, il s’est aussi offert les plus beaux graphismes pour ce genre de jeux vus jusque-là. Pour moi, Rayman est un personnage qui aura marqué ma vie de joueur pour de nombreuses raisons, non pas que j’y aie beaucoup joué, ses premières aventures étant un peu trop techniques pour moi. Surtout, Rayman utilisait une mécanique d’animation de sprites similaire au jeu de plate-forme Bilou’s Adventure que notre trio de jeunes ados réalisions alors depuis 1993…

C’est donc avec un intérêt certain que mon frère et moi avions fait l’acquisition de la version PC-CD Rom. Deux autres aventures de Rayman ont suivi avec une certaine réussite dans un environnement 3D jusqu’à ce que les Lapins Crétins ne relèguent le petit héros de Michel Ancel au second rôle dans des jeux nettement moins relevés.

Les années passant, il m’arrivait encore de rêver à son retour. Lorsqu’UbiArt, la filiale d’Ubisoft, nous sortit l’année dernière un sacré retour aux origines pour notre petit Rayman ! J’écrirais même alors quelque chose comme : “Graphiquement, Rayman Origins est splendide. L’un des plus beaux jeux du moment comme on a peu vus depuis longtemps. La finesse et les détails des décors sont fantastiques, beaucoup d’éléments sont interactifs et cachent des secrets et mécaniques de jeux à apprendre. Les animations sont époustouflantes et pas uniquement celles des personnages.” Oui, vous l’aurez compris, Rayman Origins est pour moi le meilleur jeu de plateforme NewSkool ! C’est donc avec pas mal de curiosité que je me suis penché sur l’arrivée de Rayman sur iPad ! Rayman pouvait-il trouver sa place sur un marché de jeux tellement éphémères et se faire une réelle place aux côtés de la bande de piafs d’Angry Birds. Je devais bien admettre que jusque-là, je n’avais guère été convaincu par la maniabilité des jeux de plateforme sur une tablette tactile.

Lire la suite Lire la suite