Archives de
Étiquette : Sony Z5

La boite à MOOC

La boite à MOOC

 

MoocLab #4 - Pierre Martin - Studio Multimédia - IFRES - eCampus - ULg

Vous me voyez peu, vous me lisez moins ! Il serait pourtant grand temps que je m’occupe de préparer mes prochaines vacances mais il est vrai que depuis deux mois, je suis grandement les pieds.. et la tête dans la mise en place d’un projet de réalisation de MOOC (Massive Open Online Courses) au bureau. Cela fera bientôt 15 ans que je fais de la vidéo pédagogique à l’Université de Liège et depuis quelques années nous vivons un joli BOOM de production. Si tout avait commencé en 2002 avec un simple petit caméscope bien avant que l’on ne parle de Youtube, je ne suis pas peu fier de ce qu’est devenu maintenant notre studio multimédia à l’IFRES!

De plus, cette année, nous avons eu le feu vert pour la mise en route d’un projet pilote d’envergure et ce fut l’occasion à maintes reprises de se poser sur ce que nous avons déjà produits, nos choix techniques, notre approche et dans quelle direction évoluer. S’il est peut-être encore un peu tôt pour vous parler de nos premiers MOOCs, il me semble déjà intéressant de pouvoir partager les aspects techniques avec vous.

Production Multimédia à l'ULg

Fin de l’année dernière j’ai eu l’occasion de faire une petite présentation à HELMo de cette réflexion réalisée autour de nos productions multimédia à l’ULg  (PDF) réalisée avec Jean-François Van de Poël et Dominique Verpoorten. Présentation qui fut ensuite reprise plus en profondeur lors de la eapril au Luxembourg par Jean-François (PDF). En 2015 nous avions déjà produits plus de 1000 capsules vidéos et plus de 250 heures de contenus, une belle matière première pour prendre du recul, n’est-ce pas ?

Nous avons dans un premier temps dégagé 7 typologies principales de vidéo pédagogique pouvant être élargies allant de la simple captation écologique en amphi à la super production. Nous avons bien sur illustré ces typologies avec des exemples concrets parmi nos productions liégeoises, quantifier l’implications tant de l’enseignant, de l’accompagnateur pédagogique que du technicien.

Ce travail nous a permis d’une part de pouvoir dégager une approche plus systématique dans nos offres et le workflow technique. D’autre part nous allions ensuite pouvoir l’utiliser pour analyser un panel de MOOCs  afin d’investiguer quels types de vidéos y étaient représentées, pourquoi, comment ?  C’était enfin l’occasion de sentir le pouls… Sommes-nous aptes à produire des vidéos de MOOC !? Oui !

Lire la suite Lire la suite

De Pinnacle Studio à Final Cut Pro X ?

De Pinnacle Studio à Final Cut Pro X ?

Projet Mariage Final Cut Pro XBon, la grande migration s’est mise en place pour une grande partie de mon travail vidéo. Là où je concevais toutes mes productions avec Pinnacle Studio, j’ai commencé à migrer depuis fin 2011 déjà vers un workflow sous Mac via l’excellent logiciel Final Cut Pro X. J’en ai déjà parlé, FCPX m’a très vite séduit. Néanmoins ce dernier ne gère que la partie montage vidéo, là où Pinnacle Studio me permettait de gérer l’importation multi-format, l’exportation multi-format et l’authoring DVD / BluRay. La suite Pinnacle proposait également d’excellents plugins pour améliorer les vidéos.

Si pour mes applications eLearning, j’ai trouvé en FCPX une méthode de travail efficace, ma réflexion à son sujet pour mes reportages Mariage n’est pas encore mure. J’allais pourtant fait le grand saut fin 2012, avant de reculer du plongeoir à la lecture des caractéristiques des nouveaux iMac. Ces derniers ultrafins embarquent des composants bien moins performants pour du montage vidéo. Carte GFX typée mobile, disque dur en 5400 tr/min… et quid de la surchauffe pendant les rendering. Là où je pouvais configurer un iMac 21′ pour du montage vidéo en souplesse, je me retrouve à devoir au moins investir dans un inutile 27′ full option. Cela laisse à la réflexion. D’autant que ces nouveaux modèles ont par exemple abandonné le port FireWire, nécessaire pour l’acquisition vidéo de mes caméra HDV et l’utilisation de mon HD à l’origine destiné à servir de Time Machine. A coté de cela, il faut encore en plus acheter un graveur BluRay compatible (USB3), et une suite de plugins vidéo pour FCPX… Cela fait tout de même un budget certain !

Autres paramètres relativement désagréable. hormis des fichiers vidéo Apple, FCPX ne sait pas lire grand chose. Or, mes caméra Sony HDV me fournisse via Pinnacle des fichiers .M2V et .WAV, visiblement aucun soft ne propose un transcodage rapide et sans perte de ce format. Ni pour FCPX, ni même pour Sony Vegas d’ailleurs. Ma nouvelle caméra VG20 crée des fichiers MTS que je suis obligé de rewarpper avec un logiciel payant (ClipWarp ou Media Converter) et au bureau, c’est la même problématique avec la caméra Sony Z5 qui crée des fichiers M2T, pas plus lisibles par FCPX.

Final Cut Pro X est donc un excellent outil de montage, il en reste que les étapes préliminaires et de finalisation sont bien moins souples qu’avec Pinnacle Studio. En contre partie Pinnacle est connu pour ces très nombreux plantages en cours de montage et d’export, qui peuvent me faire perdre des soirées entières,… et depuis son rachat par Corel, l’actuelle version de Pinnacle Studio 15 a été rangée au placard, puisque le nouveau Pinnacle 16 est en réalité une version 2 d’Avid Studio dont je n’ai jusqu’ici pas vraiment été convaincu. Il me resterait éventuellement à investiguer vers Sony Vegas qui pourrait peut-être mieux gérer les nombreux formats de caméra Sony et l’exportation Sony BluRay. La version 11 dont je dispose ne m’a pourtant elle non plus pas vraiment enthousiasmée.

Je me suis donc lancé depuis quelques semaines dans un projet pilote de reportage via FCPX… à suivre donc !

FCPX (Final Cut Pro X) très lent, j’approche de la solution !

FCPX (Final Cut Pro X) très lent, j’approche de la solution !

Depuis la fin de l’année 2012, et le passage à la version 10.0.5 de FCPX, je rencontre d’importants problèmes de lenteur d’export des mes montages vidéo. Je cherche régulièrement des réponses sur Internet et je pratique de nombreux tests. Si j’ai pensé tout un temps que le problème était uniquement lié à ma génération d’iMac sous OSX 10.6.8 (Core i7, 8go RAM, ATI 6770M 512mo). Après des tests plus approfondi sur mon Mac Book Pro de génération suivante (OSX 10.7.5, Core i7, 8go, ATI 6770M 1go), je me rends compte que mon soucis n’est pas uniquement lié à ma machine.

Pour résumer depuis le passage à la version 10.0.5 de FCPX, le temps de rendu des mes vidéos montée en HD prenait plus de 8 heures pour des montages de moins de 10 minutes… Parfois montant jusqu’à 72 heures lorsque j’appliquais mon plugin de correction d’image RedGiant Magic Bullet Looks. Au par avant les temps de rendu était beaucoup plus correcte, jamais plus de 2 heures. Les tests étaient claire, les processeurs du Core i7 étaient peu sollicité et les accès disques anormalement faible. Il semble effectivement que les nouvelles versions de FCPX privilégient plus le calcul du rendu sur le processeur GPU (carte graphique) que sur celui du CPU, mais malgré cela, j’ai eu beaucoup de difficulté à collationner les témoignages d’autres personnes rencontrant un problème similaire.

Hier pourtant, j’ai pu lire de nouvelles données qui ont pu sensiblement me faire avancer. Plutôt que de choisir l’option de sortie “Dispositifs Apple 720p”, j’ai choisi l’option “Render Master”. Une option apparue entre temps dans ce menu qui exporte un fichier imposant (1go/minutes) mais qui se montre beaucoup plus rapide. Mon projet en cours de 15 minutes avec effets Looks en était à 40% au bout de 24h par la méthode utilisée jusqu’ici, il s’est exporté en 8 heures.

Lire la suite Lire la suite