Archives de
Étiquette : Rotheux

On déménage, 1° étape : Trouver LA maison

On déménage, 1° étape : Trouver LA maison

Trouver la maison

En mode rechercheEt voilà, plus de secrets pour vous maintenant, vous l’avez lu le mois dernier, c’est en route ! D’ici quelques semaines maintenant nous quittons notre “petite” maison pour partir vers “d’autres horizons” (Oui bon, de la vallée de la Meuse à la vallée de l’Ourthe…). Rien d’imprévu ni de soudain dans un sens. Cela faisait déjà de très nombreuses années que ce projet trottait quelque part de notre tête et celui-ci s’est petit à petit amplifié avec le besoin d’espace de notre activité photo et l’arrivée des filles. Cependant, trouver LA maison, celle qui pourrait nous décider à quitter notre Chez Nous n’était pas chose facile. 10 ans que nous avons transformé à notre image notre maison de Seraing… Certes Seraing est Seraing, mais c’est notre ville depuis tant d’années ! Et là aussi, décider d’aller ailleurs a pris un très long moment !

Chacun aura son approche pour chercher une maison ! Pressé par le temps, le coup foudre, le budget ? Lorsque nous avions acheté notre maison en 2004, nous avions visités pas loin de 60 maisons à vendre en quelques mois, rien que sur la commune de Seraing ! Si l’on peut considérer que nous nous sommes vraiment mis à faire des recherches plus sérieuses que simplement rester à l’affut, en 3 mois nous avons été visiter pas loin de 40 maisons, sans compter celles que nous avons éliminées grâce à Google Maps !

ImmoWeb, reste un bon outil pour chercher sa maison, mais lorsque l’on cherche vraiment, il se montre trop vite trop restrictif. Ce serait oublier bon nombre de maisons en vente uniquement sur base d’affiche ou en agence. Au final les Zimmo et autres ImmoVlan ont peu d’intérêt. Par contre écumer les sites d’agence Immo, voir les contacter pour faire partie de leur panel de chercheurs actifs permet d’être rapidement sur le coup, dès que de nouveaux biens sortent sur le marché, souvent une semaine avant que celui-ci n’apparaisse sur Immoweb. Il y a deux types de “bonnes affaires” dans le monde l’immobilier. Le bien qui est mis en vente à un prix vraiment juste et qui sera vendu en moins de deux semaines, et celui mis beaucoup trop cher qui se retrouve grillé sur le marché, et prendra de longs mois à descendre, descendre et finir par se vendre à bas prix, les vendeurs étant fatigués d’attendre !

Zone de rechercheLorsque nous nous sommes décidés à passer à la vitesse supérieure dans nos recherches, nous avions décidé de ré-ouvrir le champ géographique des recherches, jusque là très cloisonnés à Seraing, Boncelles. Je me suis donc fait une carte de recherche basée essentiellement sur une distance maximale de 30 minutes vers nos emplois respectifs et hors de la zone de nuisances sonores de l’aéroport de Bierset. Au bout de quelques semaines de visites, nous avons fini par à nouveau revoir à la baisse cette zone, limitant à 25 minutes et la rive droite de la Meuse… mais d’autres critères commencèrent à s’ajouter à la déjà très longue liste des points que la maison de nos rêves susceptible de nous faire quitter notre maison si lumineuse devait contenir.

Par exemple, un jardin orienté Sud, S-O ou Ouest, histoire d’avoir le soleil de fin de journée qui inonde la maison quand on rentre du travail, pour pouvoir boire un bon rosé sur la terrasse avec un barbecue et des amis ! Quand on a gouté pendant 10 ans à ce genre de petit plaisir, impossible de se passer de cela !

Réseau Haute Tension - LiègeChamps magnétiquePas de pylônes dans le jardin ! Ne rigolez pas, combien de fois ai-je cru trouver LA maison parfaite avant de constater dans Google Maps qu’elle était sous un pylône électrique !

D’autant qu’assez rapidement, j’ai pu constater que dans le Condroz, qui se montrait notre zone de recherche prioritaire, des foutus pylônes électriques, il y en a partout ! Et pour cause, la centrale nucléaire de Tihange n’étant pas bien loin, de nombreuses lignes de hautes tensions distribuent le courant à toute la région, avec notamment un énorme relais à Rotheux.

Je me suis donc mis à lire de très nombreux sites et articles sur le sujet afin de me figer une zone de distance d’au moins 150m et éviter également la vue de pylônes par les fenêtres.

Lire la suite Lire la suite

Seraing, quand j’étais petit…

Seraing, quand j’étais petit…

Seraing - Rue Edison - 1983Notre petite famille est arrivée en 1983 à Seraing, dans l’une des dernières maisons à vendre du quartier du Bois de l’Abbaye près du tout nouvel Hôpital venu s’implanter sur les hauteurs de la ville. Mes parents me racontaient qu’à l’époque, annoncer que l’on allait emménager à Seraing inquiétait un peu la famille ! Car Seraing, c’était La Mine et les Usines ! Il est vrai que mon arrière grand-père avait quitté le nord de l’Italie durant l’entre-deux-guerres pour venir travailler à Seraing, dans les mines de Charbon. Ma grand-mère allait d’ailleurs assez rapidement le rejoindre avec le reste de la famille et restera toute sa jeunesse du coté de la rue de Fort.

J’ai quelques vagues souvenirs d’avoir été visiter quelques maisons dans les campagnes, mais je n’ai découvert notre nouvelle maison que pour y passer notre première nuit dans mon lit, quand tout était déjà emménagé ! Moi, du haut de mes 6 ans, j’avais dit à mes parents : “J’aimerais bien une maison avec un balcon !” Parce qu’en fait, lorsque j’allais chez Henri et José, le long des quais de la Meuse, j’étais impressionné par le balcon de l’appartement qui donnait sur la ville. Mes parents avaient donc pu faire mon bonheur, la nouvelle maison avait son balcon, certes interdit aux enfants et pas très utile, mais il était bien là !

Nous habitions avant cela dans une maison que mes parents louaient à Rotheux, pas très loin de la route du Condroz. Il parait que la cheminée tombait en ruine, qu’il y avait plein d’araignées dans le garage dans lequel mon papa ne rangeait jamais notre Polo orange, on n’utilisait pas la moitié des pièces qui se chauffaient difficilement, il fallait bien attention de plus s’ouvrir le doigt dans les vieux carreaux de la serre et ne pas boire l’eau toute verte dans les tonneaux du voisin. J’y avais vécu un peu moins de 3 ans. J’en garde surtout de bons souvenirs du très grand jardin dans lequel mon frère d’un an plus jeune et moi allions jouer à tondre la pelouse et à la bonne saison regarder les moissonneuses batteuses couper le blé. Nous allions à l’école à pied, jusqu’au centre du village, ce qui maintenant que je suis grand me permet de constater qu’il y avait tout de même de quoi faire une sacrée balade.

Les Gillons et les MartinsAvec mon regard de Papa, je comprends maintenant le choix de mes parents d’avoir choisi cet endroit. Au printemps de mes 7 ans, j’avais l’autorisation de pédaler sur le trottoir du 41 jusqu’au 57 de notre rue, et après une petite négociation, j’allais même pouvoir rouler jusqu’au 59 où habitaient Alain et Annick nos premiers amis du quartier !

C’est que d’autres enfants de notre âge, le quartier ou même juste la rue en était remplis : Pierre, Sylvain, Marie, Alain, Annick, Gregory, Geoffrey, Laurent, Nathalie, Laetitia, Barbarra, Emilie, Florence, Christophe, Jessica, Natacha, Xavier, Vivien, Astrid,… Sur même pas 100m. A l’époque ni l’Hopital ni le cabinet du docteur ne transformaient le quartier en extension de parking et nous avons même “Le Petit Bois” à quelques mètres pour aller construire des cabanes !

Le jardin était plus petit qu’à Rotheux, mais le quartier était à nous ! Le mot d’ordre : “on ne traverse pas la route”. Assez rapidement, j’allais me rendre compte que je pouvais aller très loin sans traverser la route, jusque derrière la Piscine olympique. Les petites places en cul-de-sac devenaient propices aux courses de vélo, les trous d’obus dans les bois pour faire du ramping, les petits piétonniers en pente parfaite pour du Skate Board,… et les nouvelles maisons qui poussent terrain de guerre entre nous et les Insoumis !

Bien entendu, c’était une autre époque… Il est probable que l’on laisse moins maintenant ses enfants jouer dehors avec quelques consignes d’horaire et de trottoir… Mais il est certain que j’aurais eu une enfance riche et heureuse d’avoir vécu là-bas.

 

Papa comblé

Papa comblé

Dans cette société toujours speedée, j’ai trop peu souvent le temps de me dire que j’ai de la chance d’être le papa de trois enfants extraordinaires. D’un petit Charly de 4 ans toujours plein de surprises et de deux petites jumelles de 18 mois Alice et Juliette qui viennent pimenter notre vie de leur découverte du langage… Même si tous les trois se ressemblent bien et ne peuvent cacher appartenir à la même famille, ils ont bien leur caractère et spécificité. Juilette est une vraie canaille, et elle sait bien le dire ! Elle loupe jamais l’occasion de piquer les trucs de sa sœur et de rigoler en se tortillant dans tous les sens… mais c’est aussi la plus fragile et la plus sensible ! Alice est plus douce, elle prend son temps à chipoter, elle essaie déjà de construire des choses avec les blocs Lego Duplo de son frère, elle semble plus vite accrocher aux musiques et mélodies… Mais elle a tendance à ne pas faire d’effort pour communiquer et utiliser les mots, là où Juliette répète tout !

Ambiance Lego avec les enfants
Ambiance Lego avec les enfants
Le grand condor des cités d'or en Lego
Le grand condor des cités d’or en Lego

A la maison, les jouets souffrent évidemment, et les livres encore plus. Quand Charly était petit, nous lui lisions beaucoup de livre, mais on lui laissait peu les manipuler tout seul. Avec trois enfants c’est évidemment bien plus difficile de tout sur-protéger. Mais les livres pour bébés se retrouvent bien souvent démembrer au bout de deux mois. Certains en sont donc à leur troisième édition !

C’est vrai que les Lego Duplo sont très appréciés par les trois. Charly est maintenant à un âge où il peut commencer à construire lui même certaines choses ou au moins customiser les miennes. Nous nous sommes lancés quelques défis d’ailleurs : “Papa construis-moi un bateau en LEGO”,… ça c’était un chouette projet. Je lui aussi construit un Grand Condor quand nous regardions les nouveaux épisodes des Cités d’Or. De manière général je le trouve beaucoup plus calme quand il joue au LEGO que quand il joue avec ses chevaliers, pirates ou dinosaures PLAYMOBIL.

Les filles elles s’amusent déjà à faire passer les petits bonhommes à travers les portes et fenêtres… A leur âge Charly n’accrochait pas encore vraiment à sa première boite de LEGO, et comme je vous en avais déjà parlé, j’ai dû vraiment construire une mise en condition pour qu’il s’y intéresse… Les filles semblent avoir bien plus facile à s’y mettre.

Chez sa Mamou, il joue avec les LEGO Fabuland de quand j’étais petit, qui se situe plus prêt des LEGO City que des Duplo… Je me demande donc à partir de quel âge les LEGO traditionnelles pourraient être introduit ? Je pense avoir eu mes premiers vers 5 ou 6 ans, j’habitais encore à Rotheux…

Lire la suite Lire la suite

Please while loading….

Please while loading….

On vous attend les filles, on vous attend… Le ventre de madame est rond de rond, les contractions se mettent en place. On se disait qu’il fallait tenir jusqu’au 29, parce que nous avions un soupé chez des amis… Le jour avant madame avait encore fait un petit tour sur le foire avec un Charly un poil bougon, et nous avions encore tenté une sortie à Média Cité le samedi matin. Un poil écourtée… Si, si … elle fatigue quand même ma Snorkys… Dimanche matin, nous étions toujours là ! Je partais seul faire le dépot de jouets à la Bourse de Rotheux… Deux heures quand même ! Heureusement que j’avais ma DS upgradée avec le nouveau kernel Wood histoire de tester l’excellent Alien Infestation dont je vous parlerais à l’occasion…. Deux longues heures, mais qui m’on permis de dénicher 3 magnifiques véhicules Playmobil vintage en excellent état. Charly, fan d’excavatrices sera ravi de voir que Saint Nicolas et le fidèle acolyte que je suis, auront déposé sur la table une grande grue, un camion à benne et un bulldozer… Entre un allé-retour chez Ikea infructueux (full de chez full), nous nous retrouvions armés pour la Bourse aux jouets du soir… Et là encore madame à tenu le coup à la cohue annuelle… Nous en ressortions avec quelques trouvailles pour plus tard, dont des boites de Lego. Je me suis même trouvé une Gameboy Color jaune assez bien conservée avec deux jeux Pokemon et un Spirou pour… 2,5€ !! D’ailleurs, il y en avait deux, mais j’ai préféré en laisser une pour le suivant !

Lundi midi, et nous sommes toujours là ! On a même pris le paris de se faire un ciné en amoureux ce soir… un dernier avant un moment plus que probablement !

Mais que c’est étrange d’attendre… j’ai l’impression d’attendre une évènement qui pourrait ne pas arriver… C’est pour dire comme il devient vraiment temps que l’on passe à l’étape suivante. J’ai besoin que les choses deviennent concrètes !! Certes difficiles, mais concrétés et pleines de magie !

Bref, les filles,… c’est quand vous voulez !

Pacman Syndrome – Octobre 2011

Pacman Syndrome – Octobre 2011

En attendant l’arrivée des filles, j’avais déjà eu l’occasion de me pencher sur trois dossiers Jeux-Vidéo. L’un afin de vous aider à choisir votre console avant les fêtes , un second sur l’approche désuète du store en ligne de Nintendo et enfin un point sur les titres auxquels j’aimerais jouer.

Avec l’aide de l’outil Scoop.it, j’ai également pu collationner d’autres éléments intéressant de l’actu Jeux-Vidéo que j’ai envie de vous partager !

Scoop : Silent Hill Downpour reporté au printemps 2012
Scoop : Silent Hill Downpour reporté au printemps 2012

Si à la maison, nous aimerions nous lancer dans l’épisode Wii de la série Silent Hill, un 6° opus renommé Silent Hill Downpour est actuellement en cours de développement pour la Playstation 3. Initialement prévu pour début 2012, JeuxVideo.com vient d’annoncer un report au printemps.

Arkedo Serie sur le Playstation Store
Arkedo Serie sur le Playstation Store

Gameblog vient de présenter les Arkedo Series, une série de petits jeux au gout rétro disponible sur le Playstation Store. Je vais y jeter un oeil avisé, car il s’agit de l’équipe qui a réalisé le jeu Pix’n Love Rush sur iPhone !

Alien Infestation
Alien Infestation

Les nouveaux chouettes jeux sur DS se font rares, il faut bien l’admettre. L’autre jour en patientant dans la fil d’attente de la bourse aux jouets de Rotheux, je suis tombé sur Alien Infestation, un titre d’infiltration en 2D assez bien réalisé qui rappelle parfaitement le gameplay de The Lost Viking. Bref, un titre que je conseille à tout ceux qui ont conservé leur bonne vieille console pliable !

Premières images de Botanicula
Premières images de Botanicula

Je suis tombé sur un jeu d’aventure Point’ n Click particulièrement étonnant. Il s’agit de Botanicula. Graphiquement, c’est vraiment beau et intriguant ! A garder à l’oeil, le jeu est annoncé sur PC pour début 2012.

Ninokuni sur PS3
Ninokuni sur PS3

J’ai découvert il y a peu le projet de jeu d’aventure Ninokuni. Un titre à l’ambiance visuelle magnifique réalisé par le studio Level 5 qui réalise magistralement la série du Professeur Layton. Le titre vient d’être officialisé en Europe pour la PS3 alors que le japon devrait même recevoir un épisode sur Nintendo DS !

Enfin pour les plus anciens, le site Tom’s Hardware vient d’annoncer le retour de la marque Amiga avait la conception d’ordinateur portable

Des ordinateurs portables Amiga bientôt en vente L’Amiga n’est pas mort. Et une société, Hyperion, devrait proposer en 2012 un ordinateur portable sous Amiga OS 4.x.Prévu pour être vendu entre 300 et 500 $, la machine utilisera évidemment un…” (A lire : Des ordinateurs portables Amiga bientôt en vente)

… et plus dingue encore, le premier niveau Prince of Persia vient d’être porté sur le Commodore 64 ! Le frangin Pype c’est d’ailleurs posé à approfondir le sujet sur son blog !

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer