Archives de
Étiquette : Rick Dangerous

Notre rêve : faire des jeux vidéo

Notre rêve : faire des jeux vidéo

C’est vraiment avec un grand intérêt que je me plonge chaque semaine dans les différents sujets traités par le MOOC Introduction à la culture vidéoludique et si je reviens régulièrement par ici pour en parler, ce n’est pas parce que j’ai participé à la production de celui-ci mais bien parce qu’il me permet de structurer mes réflexions sur ce vaste sujet qui me passionne bien plus que je ne joue !

Le 3° module présenté par Pierre-Yves Hurel se concentre sur le jeu vidéo amateur. C’est un angle d’attaque particulièrement intéressant car j’ai le sentiment que cette pratique du jeu vidéo n’a jamais eu droit aux projecteurs, encore moins à être étudiée… Or je m’y sens particulièrement concerné.

Projet PPP Team : Logic Labyrinth
Projet PPP Team : Logic Labyrinth

Si j’en retourne à mon expérience, lorsque mon frère et moi avons découvert les premiers jeux vidéo vers 7 et 6 ans au début des années 80, nous avons très vite eu la volonté d’en réaliser nous-même. A cette âge, ce n’est évidemment pas l’envie de vendre des jeux qui nous attire, même pas encore de les partager autour de nous mais bien de pouvoir concevoir des jeux proches des mécanismes rencontrés dans d’autres productions mais qui serait alors propre à “notre univers” et qui intégrerait des éléments que nous apprécions particulièrement. C’est ce qui est ciblé comme le “Je crée MON jeu vidéo“.

Comme mon frangin Pype en parle sur son blog, j’avais par exemple tendance à systèmatiquement placer des passages secrets partout pour récupérer des vies voire à cacher toutes les sorties de niveaux derrière un élément qui aurait dû tuer le personnage. Effectivement, je voulais offrir à celui qui jouerait à MON jeu le même sentiment que celui que je ressentais quand je découvrais un passage secret dans un jeu.

Quand j'étais gamin - Space Mission
Quand j’étais gamin – Space Mission

Mais pas encore de passage secret au milieu des années 80. Nous avons eu d’abord nos premiers cours de BASIC le samedi matin à l’école des Bouleaux avec Monsieur Bair. Moi, j’ai très vite été déçu de ce que l’énergie mise pour faire des lignes de codes m’offrait comme résultat. Mon frère étant plus inspiré par la programmation, je m’occupais donc de mettre sur papier des niveaux, des idées de jeux, de monstres, le plus souvent en m’inspirant de ce que j’avais pu expérimenter comme jeux. Un jeu comme Rick Dangerous, un jeu comme Shamus, puis plus tard un jeu comme Zelda, un jeu comme Sonic… Les idées ne manquaient sur la pile de projets que je laissais à mon frère aux fils des années.

 

Space Mission - C64
Space Mission – C64

Pendant les années 80, deux projets principaux s’afficheront sur l’écran monochrome du Commodore 64, programmés en BASIC pour le frangin. Un logiciel d’apprentissage de géographie EuroGéo ainsi que le début du projet Space Mission qui devait à l’origine être un simulateur de navette spatiale avec visite de base sur différentes planètes qui aurait été représenté par des labyrinthes. Néanmoins, le manque d’accès à des ressources machines pour programmer sur le Commodore 64 à une époque où Internet n’existe pas et bien évidemment nos moins de 10 ans ne permettaient pas de pouvoir faire tellement mieux à cette époque.

Calimero Against the Black Empire en EP Basic (1991-1994)
Calimero Against the Black Empire en EP Basic (1991-1994)

Parmi toutes les idées qui allaient se poser sur la table au début des années 90 certaines ont été plus ou moins avancées. Il y eu tout d’abord le projet Calimero Against the Black Empire qui émergea assez vite après avoir découvert le jeu Sonic the Hedgehog. A cette époque, nous nous faisions appelé le studio JMWS et le frangin Pype basculait doucement du Commodore 64 à la programmation en EP Basic sur notre nouveau PC 80386 DX40, toujours en écran monochrome. Après une série de croquis, quelques premières grilles de sprites ont été réalisées pour le Commodore 64, mais une version PC proposant un Calimero plus reconnaissable fini par voir le jour.

A nouveau, le travail de titan de programmation pour coder des listings d’écrans est long, l’arrivée d’un écran couleur et d’une carte son viendront offrir quelques moments de satisfaction mais également la nécessité de revoir chacun des niveaux… modification de résolution oblige. Quoi qu’il en soit, notre Calimero était loin d’égaler la rapidité du hérisson de SEGA !

Lire la suite Lire la suite

Pacman Syndrome : Curieux de jeux

Pacman Syndrome : Curieux de jeux

Tiens, tiens, je suis tombé sur quelques curieux projets de jeux-vidéo ces derniers temps.

Il y a tout d’abord, Please don’t touch anything, un jeu étrange dispo sur Steam dans un style rétro qui vous propose. Un bouton, et une information. N’appuyez pas sur ce bouton… y résisterez-vous ? Voilà en tout cas un jeu qui vient bouleverser les habitudes !

Votre collègue vient de partir en pause en vous priant de ne toucher à rien. Devant vous, un vieil écran de contrôle, une mystérieuse machine et une note d’instruction a priori indéchiffrable. Rien à faire, le gros bouton rouge posté pile au centre de votre champ de vision vous fait de l’œil. Et au terme d’une interminable lutte intérieure, vous ne résistez plus et appuyez. Aussitôt, la console libère un second interrupteur, que vous vous empressez d’actionner – juste pour voir. Une petite lumière rouge s’allume. Et maintenant, quoi ? (A lire sur Games Magazine.fr)

Début du mois de mai, des anciens du studio anglais Rare ont fait leur retour. Leur nouveau projet Yooka Laylee a atteint son objectif en 40 minutes sur Kickstarter (175.000 livres) et pointe déjà à plus d’un million de livres ! Il n’y a pas à dire, le financement des artistes et projets par le public, cela a dû succès ! Voici un nouveau jeu dans la veine de Banjoo Kazoie, titre phare du studio à l’époque de la Nintendo 64 qui devrait offrir un beau comeback aux jeux de plateforme en 3D.

Yooka-Laylee
Yooka-Laylee

Lire la suite Lire la suite

Ma collection C64

Ma collection C64

Hardware

C64enboiteCommodore 64 (3x) dont un dans sa boite d’origine.
C64-mini (en boite)

1983, peut-être 84, j’ai alors 6 ans… Je ne sais rien des ordinateurs, ni même des jeux-vidéos, je me contente alors de mes LEGO et PLAYMOBIL… Jusqu’au jour ou mon paternel ramène à la maison un ordinateur dernier cri : un Commodore 64 ! Ordinateur mythique de la génération 80 est souvent cité parmi mes références vidéoludiques, graphiques et musicales…(A lire : Tout a commencé par un C64, 17 novembre 2007)

Malheureusement, tous les jeux que j’avais à l’époque se sont perdus dans les méandres d’échanges dans les années 90, ma “nouvelle” collection reflétant peu les jeux auxquels je jouais à l’époque.

Jeux sur K7

Air Combat Emulator | Cascade Games 1985
Auf Wiedersehen Monty | Gremlin 1987
Black lamp | Firebird 1988
Blues Brothers | Titus Interactive 1991
BMX Hyper Biker | PSS 1984
Beach Head | Access Software 1983
Commando | Elite 1985
Dragon’s lair | Software Project 1986
Druid | Firebird 1986
Enduro Racer | Activision 1987
Everyone’s a wally | Mikro-Gen 1985
Formula 1 simulator | Mastertronic 1985
Gangster | Marex 1995
Glider Rider | Quicksilva 1986
Le 5° axe | Loriciels 1986
Lee Enfield is Space Ace | Infogrames 1990
Magic Carpet | Mastertronic 1984
Mercenary | Novagen 1985
Miami Vice | Ocean 1986
Midnight Resistance | Ocean 1990
Munch Mania | Mastertronic 1984
Platoon | Ocean 1987
Ping Pong | Imagine 1986
Pitfall | Firebird 1984
Rambo II : First Blood | Ocean 1982
Rambo III | Ocean 1988
Sphérical | Rainbow Arts 1989
Space Doubt | CRL 1985
Star Force | Interdisc 1984
Terminator 2 | Ocean 1991
The Great Escape | Ocean 1986
Tool Box | Palace Software 1987
Top Gun | Ocean 1987
Trailblazer | Gremlin 1986
Water Polo | Gremlin 1987
Winter Games | Epyx 1985

 

Jeux sur Cartouches

Powerglove | Lazycow 2013
PowerPlay including Stunts, Microprose Soccer, Rick Dangerous.

 

Jeux sur Disquettes

Music Processor | Sight & Sounds
Rick Dangerous 2 | Core Design, 1990

 

Remerciements à Daniel Baire, mon professeur de programmation en Basic pour le C64 en boite, la famille Kowalik pour son ancien équipement ainsi que Colo pour de nombreux jeux sur support K7.

 

Retour à l’ensemble de la collection

Les meilleurs jeux sur Commodore 64 selon cyborgjeff
Les meilleurs jeux sur Commodore 64 selon cyborgjeff

Construire ma collection de jeux Commodore 64 est loin d’être simple. J’avais étant enfant de nombreux jeux simplement copiés sur des disquettes vierges que j’ai “perdu” probablement à tout jamais. Pourtant le plaisir du Commodore 64 passe pour moi par ces moments de fouille et de découvertes de nouveaux jeux dans les disquettes que je recevais. Visuellement, ce sont surtout des jeux sur support K7 qui sont venus prendre de place dans ma collection, et rarement les titres auxquels je jouais à l’époque. Il est bien certain que je ne trouverais jamais le jeu Giana Sister, assis au sommet de ma liste des meilleurs jeux sur le Commodore 64, puisque ce dernier a été à l’époque retiré de la vente très rapidement. Indépendamment des jeux aux formats physiques, l’entrée récente du C64mini dans ma collection me permet tout de même de profiter et faire découvrir plus facilement ces titres moins connus dans mon entourage. Néanmoins qui sait, je me laisserais peut-être tenter encore à l’occasion par quelques jolies pièces que l’on trouve essentiellement au Royaume Unis sur eBay.

Les meilleurs jeux sur Commodore 64 selon cyborgjeff
Les meilleurs jeux sur Commodore 64 selon cyborgjeff
Souvenirs de Juin 2014

Souvenirs de Juin 2014

CJ, 30 juin : bonne mère ! J’ai tout cela de jeux NES ! 17 jeux dans ma boite !
CJ : ça doit être génial d’être animateur dans ce genre de stage pour enfants ! Notre stage “Studio” (85€) : Apprentissage de chansons ou de textes. L’informatique, avec un ingénieur du son professionnel. L’infographie, comment réaliser la pochette d’un cd ?
Jessica : AVIS aux amateurs de casses en tout genre – Demande de renfort gros bras ou simplement courageux le WE du 19-20-21 juillet pour démolition/détapissage/démontage dans notre nouveau nid ! Pierre et mon Papa y seront… Si le vous en dit, faites nous signe.
CJ : Et donc le gars qui contrôle l’écurie de F1 russe Marussia (ex Virgin) est celui qui implanté le clone russe de la console NES de Nintendo (la Dendy), à la fin des années 80… Tout un programme !

CJ, 29 juin : Et donc en 2 secondes elles ont reconnu la série Charly et Lola
CJ : Bon… j’ai ratrappé mon retard dans la lecture des Intégrales de Spirou et Fantasio… je vais pouvoir passer à l’étape : BDs en caisse !

Lire la suite Lire la suite

Pacman Syndrome : les croquis de Rick Dangerous.

Pacman Syndrome : les croquis de Rick Dangerous.

Le 4 juin dernier, afin de fêter les 25 ans de la série Rick Dangerous, l’un des auteurs du jeu de Core Design a diffusé sur Simonhipps une série de croquis de préparation de ce jeu de plateforme qui m’aura marqué à l’époque sur mon Commodore 64. C’est d’ailleurs le genre de document que mon frangin Pype aime à décortiquer !

En quelques pages, il nous présente le thème du jeu (le personnage, les emplacements, les objectifs) et la structure des niveaux, puis les mécaniques primaires (sauts, pistolet, dynamite) et secondaire (le baton).
Le côté technique n’est pas en reste : Simon appuye son concept avec les quelques éléments qui permettront l’intégration d’évènements scriptés qui mettront la mémoire du joueur fortement à contribution par leur caractère imprévisible mais facilement reproductible, qui prennent finalement la forme de “boîte de test” maintenant assez classiques.
(A lire sur le Blog de Bilou)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer