Archives de
Étiquette : renault sport

Alonso, 10 ans plus tard ?

Alonso, 10 ans plus tard ?

Et si cette année était celle de Fernando Alonso ? Oh pas que ce soit mon favori, je reste en ce moment plus proche de Sebastian Vettel, Nico Rosberg et Robert Kubica,… même si je reste un brave Tiffosi !! Et puis cette année, nous avons ENFIN un pilote belge de retour, Jérome D’Ambrosio a pu décroché un contrat chez Virgin Cosworth,… Il aura la tâche difficile, il faut en rester conscient, puisque la nouvelle voiture  bien qu’une fois de plus entièrement conçue par simulation informatique, aura la lourde tâche cette année de ne pas terminer dernière…. Croyons-y !

Comme chaque année, j’aime me replonger dans les saisons précédentes. Il y a 10 ans, la saison 2001 s’annonçait un peu plus passionnante que la précédente ! Michaël Schumacher restait bien sur favori chez Ferrari après un sacre attendu chez les rouges depuis longtemps, Rubens Barrichello, lui espérait plus que probablement lui tenir tête le plus longtemps possible.

Chez Mc Laren Mercedes, le duo mi en place depuis 5 ans étaient fin prêt à reprendre son dû, j’étais à l’époque bien lui d’imaginer que le finlandais Mika Häkkinen participait alors à sa dernière saison de F1, au coté de David Coulthard.

Revenant dans le coup, l’écurie Williams BMW allait brillé cette année ! Ralf Schumacher y prenait de l’assurance, et l’arrivée du colombier Juan-Pablo Montoya allait apporter à la F1 un caractère bien trempé !

Oui, l’année 2001 apportait en réalité de grand champion au monde de la F1. Juan-Pablo Montoya suivait le chemin mi en place quelques années plus tôt par Jacques Villeneuve, arrivant en F1 par la grande porte après de nombreuses victoires remportées en Indycar, outre-atlantique ! Montoya aurait pu devenir champion, peut-être trop vite dégouté de sa saison chez Mc Laren par la suite ?

Chez Sauber Petronas, on avait clairement jouer la carte jeune ! Nick Heitfeld, après une saison difficile chez Prost Peugeot s’était tout de même ouvert les portes d’une écurie, encore un peu “Ferrari Bis”, il allait pouvoir montrer ce qu’il avait clairement dans le ventre, comme à l’époque où il dominait la F3000 ! A ses cotés, un nom venu de nul part, un finlandais dont la SuperLicence même paraissait douteuse, Kimi Raïkkonen commencerait donc la saison avec beaucoup de pression, puisque unanimement, la presse spécialisée présentait son arrivée comme très obscure ! Très rapidement, tout cela fut oublié, car Kimi ne pris pas longtemps à offrir de jolis points à l’écurie helvète, terminant dans le TOP 10 du championnat. Inutile de vous rappeler, que dès la saison suivante, il allait remplacer son compatriote Mika Häkkinen chez Mc Laren, s’offrir ses première victoires et âpres bataille avec le Kaiser, bataillant régulièrement pour le titre… Un titre qu’il finira par décrocher chez les rouges, avant de s’écarter, peut-être un tôt en World Rally Championship.

Jamais deux sans trois, dit-on !

En effet, cette année là encore, la petite écurie italienne avait choisi un jeune loup comme pilote, afin de lui offrir un tremplin en F1, l’espagnol Fernando Alonso, qui m’avait déjà impressionné lors du GP de F3000 de Spa Francorchamps, allait impressionné le paddock, malgré une monoplace impuissante. Repéré par Flavio Briatore, il passera ensuite comme pilote d’essai de l’écurie Benetton Renault, avant d’être pilote titulaire dès 2003, poursuivant par les deux titres de champion du monde chez Renault Sport…

Lire la suite Lire la suite

Après 4 courses…

Après 4 courses…

Bon, il faut bien admettre qu’avec les weekends chargés que j’ai, suivre le championnat F1, un œil sur Charly n’est pas toujours facile… Mais heureusement pour moi, il s’agissait ici en grande partie de GP matinaux…

En réalité, je suis assez étonné de la tournure prise par ce début de saison. Je m’attendais à un retour en grande forme de Schumi, sur une voiture Mercedes GP issue du génie de Ross Brawn… aux résultats narquois, Je m’attendais à un Vettel accumulant les points et à un Jenson Button, champion en titre, déjà oublié chez une équipe Mc Laren Mercedes vouée à Lewis Hamilton !

… Or donc, Jenson Button, qui il y a 10 ans faisait de brillant début en F1 chez Williams BMW aux cotés de Ralf Schumacher, se construit un très bon départ, avec 2 victoires tactiques, prenant l’ascendant sur un Lewis Hamilton en crise, agressif, et dont le pilotage est plus que limite !

La FIA a imposé cette année un nouveau barème de point, censé donner plus d’avantage à la victoire, or on constate qu’au championnat pilotes, la ponctualité est bien plus importante, puisque Nico Rosberg sur sa Mercedes GP pointe à la 2° place du classement provisoire, devant les deux autres vainqueurs de cette année : Sebastian Vettel (RedBull Renault) et Fernando Alonso (Ferrari)

Et Schum ? … Dans les pâquerettes Schum… Complètement AtSchumé par mon petit Rosberg qui est en permanence bien plus rapide… Je regrette vraiment de le voir tant à la peine, ternir l’éclat de ses titres… La Mercedes GP est loin d’être au niveau des Mc Laren, Ferrari et RedBull… Mais tout de même, Schum se bat pour 1 point, et cette année… 1 point, c’est la 10° place !

La saison semble se dessiner en un duel Mc Laren vs RedBull, ces dernières semblant être devant tous les autres, mais manquant de stratégie et surtout de fiabilité… La Mc Laren, avec son système F-Duck, le nouvel appendice bonus de cette saison, tire un avantage non négligeable en ligne droite…

Je suis sinon plutôt content de voir Robert Kubica en meilleur forme… J’ai même été très enthousiaste de la course du russe Petrov, cohéquipier de Kubica chez Renault… Je pensais de ce pilote qu’il n’avait pas sa place en F1, et il m’a vraiment démontré le contraire. J’apprécie également voir Sutil et Liuzzi jouer les points sur l’ex-Jordan devenue Force India Mercedes… Et je ne peux que regretter voir les 3 nouvelles écuries à près 7 secondes du leader…

Lire la suite Lire la suite

Un p’tit belge aux portes de la F1.

Un p’tit belge aux portes de la F1.

Baguette_testera_la_Renault_actus.jpgQuand j’étais jeune, on parlait beaucoup de Thierry Boutsen à la TV, quand mon paternel regardait les Grand Prix… Quand j’ai commencé un peu plus à m’intéresser à la F1, il avait déjà gagné son GP d’Adélaïde sous la pluie et quitté l’écurie Williams pour disparaitre petit à petit chez Ligier puis Jordan. Pour moi la F1 commence en 1994, et à cette époque, la Belgique est encore présente dans les paddocks… Bertrand Gachot tente à chaque GP de qualifier sa Pacific Grand Prix, puis Philippe Adams se déniche un baquet pour quelques courses chez une écurie de Lotus en fin de vie… Depuis lors, nous attendons notre “P’tit Belge” !

On a cru en Marc Goessems, en Kurt Molenkens, en Bas Leinders qui a d’ailleurs roulé tous les vendredis de la saison 2004 sur l’une des dernières Minardi… et cette année, les spécialistes F1 de notre pays portaient leurs espoirs vers Jérome D’Ambrosio, vice champion du GP2 Asiatique, mais qui malheureusement n’a pas vraiment pu s’illustrer comme il se devait en GP2 européen… C’est alors que débarque le 2° atout wallon : Bertrand Baguette.

Loin d’être la 2° pioche, Bertrand était juste encore un peu “jeune” que pour être vraiment concidéré comme candidat au grand bain, puisque fin 2008, il s’était alors juste illustré par une très jolie victoire en Formule 3 Renault… hors, voici notre futur héros wallon qui remporte le championnant 2009, s’offrant alors un sésame pour un test F1 chez Renault Sport.

J’ai donc suivi avec intérêt sa récente sortie sur le tracé portugais aux cotés de nombreux autres jeunes pilotes… B.B. (cf son site web) a fait de bons résultats, avec de meilleurs temps que les 2 autres pilotes testés par Renault Luca di Grassi (vice champion GP2, pressenti chez Virgin au coté de Timo Gloöck) et le chinois Ho Tung… Cela aurait pu s’arreter ici, un test, en remerciement…

Mais, mais, mais… voilà que je découvre aujourd’hui que Bertrand Baguette s’est vu proposé de faire un nouveau galop d’essai, cette fois chez Sauber BMW, où il a été plus rapide encre, et de nouveau devant les chronos des autres jeunes roulant sur cette monoplace cette semaine… Voilà qui ne passe pas inaperçu, d’autant que… La FIA vient d’annoncer officielement que l’écurie Sauber pourrait effectivement participer au championnant 2010, récupérant ainsi la place laissée par Toyota. L’écurie BMW sera donc bien rachetée par son ancien propriétaire Peter Sauber, probablement motorisée par Ferrari, comme à l’époque, et dispose donc maintenant de deux baquets libres… Le rêve n’a jamais été aussi proche, d’autant que Peter Sauber a souvent lancé de jeunes pilotes talentueux issu de championnat tel que la F3… C’était le cas en 2001 de Kimi Raïkkonen, en qui personne ne voulait croire pourtant et qui fait de très joli résultat.

L’argent manquera surement à BB, mais … Croyons y !

L’équipe suisse se dit très satisfaite des performances et des retours d’informations de ce pilote dont les évolutions sont déjà très suivies par les différentes équipes de F1. (F1-Live.com)

Honda s’appellera Brawn GP.

Honda s’appellera Brawn GP.

Brawn GP MercedesHasard de calendrier, c’est encore de F1 que je vais vous parler. Pas de panique, je n’ai pas l’intention de ne plus parler que de cela… Mais bon, cela fait des mois que je patiente, pendant l’inter-saison,… Car cette année, il y avait vraiment peu d’inconnue… au fond, c’est surtout l’annonce du retrait de Honda du championnat du monde qui laissait en attente tous les passionnés, sur le sort de cette équipe…

Voilà, moi achetais une Honda, je ne pourrais donc pas les supporter,… mais à quelques semaines du premier GP de la saison, enfin une annonce, l’écurie sera reprise par Ross Brawn, son actuel designer, et ce sera bien Jenson Button et Rubens Barrichello qui seront à bord de la Brawn GP Mercedes.

Voici donc, une nouvelle écurie,.. une de plus, on peut dire que j’en aurais vu passée depuis que je regarde la F1….

Début 1994. Création de l’écurie Simtek Ford, Pacific Ilmor.
Fin 1994. Abandon de l’écurie Lotus Mugen.
Début 1995. Abandon de l’écurie Larousse Ford.
Début 1995. Création de l’écurie Forti Corse Ford.
Mi 1995. Abandon de l’écurie Simtek Ford.
Fin 1995. Abandon de l’écurie Pacific Ford.

Début 1996. Footwork Ford devient Arrows Hart.
Mi 1996. Abandon de l’écurie Forti Corse Ford.
Début 1997. Ligier Mugen devient Prost GP Mugen.
Début 1997. Création de Lola Ford.
Début 1997. Abandon de Lola Ford.
Début 1997. Création de Stewart GP Ford.
Début 1999. Tyrrell Ford devient B.A.R. Supertec.
Début 2000. Stewart GP Ford devient Jaguar Racing Cosworth.
Fin 2001. Abandon de Prost GP Acer.
Début 2002. Création de Toyota Racing.
Début 2002. Benetton Playlife devient Renault Sport.
Mi 2002. Abandon de Arrows Asiatec.
Début 2005. Jaguar Racing Cosworth devient Redbull Racing Cosworth.
Fin 2005. Minardi European devient Toro Rosso Cosworth.
Début 2006. Jordan Totoya devient Midland Toyota.
Début 2006. Sauber Petronas devient BMW Sauber.
Début 2006. B.A.R. Honda devient Honda Racing.

Début 2006. Création Super Aguri Honda.
Fin 2006. Midland Toyota devient Spyker Ferrari.
Fin 2007. Spyker Ferrari devient Force India Ferrari.

Mi 2008. Abandon de Super Aguri Honda.
Début 2009. Honda devient Brawn GP Mercedes.