Archives de
Étiquette : Pixel

L’intriguant The Deer God

L’intriguant The Deer God

The Deer God
The Deer God

Dans le temps, on achetait un tableau, une œuvre artistique qui semblait vous parler, vous inspirer à trouver refuge dans votre maison… Quand j’ai vu “The Deer God”, j’ai eu ce sentiment, l’envie de poser cette image quelque part chez moi, et me perdre dans le décors… C’est une des forces offertes par le jeu-vidéo à mes yeux, pouvoir se perdre dans une œuvre d’art et chercher un sens à sa présence une fois plongé à l’intérieur… En espérant de tout cœur que ce jeu débarque sur un support adapté à mon chez moi, il est pour l’heure uniquement disponible en version alpha sur PC et une campagne Kick Starter devrait lui donner sa chance, qui sait sur ma 3DS ou ma WiiU ? Je vous invite à découvrir le test de cette version chez Press-Start.

Véritable OVNI vidéoludique, The Deer God est un savant mélange entre plate-formes et aventure, le tout saupoudré de gros pixels. Ce titre de Crescent Moon Games nous permettra de jouer un chasseur réincarné en cerf qui partira en quête de la rédemption, et ça c’est beau. En effet, lors de la séquence d’introduction, on peut voir le braconnier se faire dévorer par un loup au moment où il abat froidement un majestueux cervidé. Voilà un scénario ma foi assez poétique qui pourrait amener le joueur à se poser quelques questions sur les conséquences de ses actes ainsi que sur son Karma. (A lire sur Press-Start)

En regard à la petite vidéo proposée de cette version Pré-Alpha, cela semble offrir les mêmes sensations si spéciales qu’offre la découverte de Knytt Stories…

Des Simpsons et des pixels

Des Simpsons et des pixels

Bon,… au jour d’aujourd’hui, la famille Simpsons a probablement perdu de son éclat et tire peut-être même une image un peu “TV poubelle”… Et pourtant, je me souviens de cette époque où, du haut de mes 12 ans, Bart Simpson est venu, non pas envahir ma télévision, mais le lecteur CD tout neuf de mon ami Vivien. Le Simspon, ce n’était pas l’invasion de l’Amérique dans nos foyers, c’était de la couleur, de l’humour,… C’était tellement différent des histoires du Club Dorothée… Si j’ai longtemps apprécié regardé la série au début des années 2000, je n’ai pas non plus basculé dans l’ultra-fan au point de mettre des caleçon Homer Simpson…

Quoi qu’il en soit, lorsqu’il y a un truc un peu amusant autour du générique des Simpsons, je m’y intéresse…. et quand ils se retrouvent pixelisés à la sauce des ordinateurs des années 90… il faut que je vous le partage !

Une réalisation de Paul Robertson et Ivan Dixon. Musique adaptée par Jeremy Dowe