Archives de
Étiquette : pirates

Aujourd’hui Charly, tu as 10 ans.

Aujourd’hui Charly, tu as 10 ans.

10 ans, c’était il y a 10 ans que maman et moi nous avions rendez-vous avec toi Charly ! Ta chambre était fin prête, toute en couleur, avec un beau grand lit. J’avais choisi la meilleure poussette pour toi, nous avions changé de voiture et j’avais lu de nombreux livres sérieux sur comment être de bons parents ! Et pourtant, rien n’aurait pu me préparer encore mieux à ce qui nous attendait !

Et voilà que je me retrouvais avec toi dans les bras. Maman devant se reposer ! Je devais déjà « improviser ». Je n’ai eu de cesse d’improviser et de laisser les livres sérieux de côté. On apprend pas à être un papa dans un livre, j’ai appris à être papa chaque jour à coté de toi. On fait des erreurs, on s’améliore, on essaie autrement… Et je peux te dire que pour te faire manger ta purée, j’en ai tenté des méthodes autant que pour te faire apprendre tes tables de multiplication.

Aujourd’hui, tu as 10 ans et aujourd’hui je sais que même si tu ne cesseras pas de grandir, tu resteras mon petit garçon ! Celui que je sers de mes bras, celui avec qui j’ai construit des histoires de Pirates dans les arbres en Playmobil, celui que j’ai vu sur la scène de théâtre, celui avec qui j’ai regardé les nouveaux Starwars et lu l’histoire sans fin (que nous devons encore finir d’ailleurs). Ce Charly chic, passionné de câbles et d’informatique, ce Charly choc qui m’aura fait parfois perdre un peu plus de cheveux à comprendre les colères. Ce Charly que j’emballe comme un saucisson polonais dans sa couette le soir, ce Charly qui m’a fait rire pour des frites et des pâtes, ce Charly curieux du monde qui l’entoure, des poissons, des insectes, de la nature,… de Minecraft. Ce Charly qui rêve, qui s’enferme pour inventer des histoires dans sa tête. Ce Charly qui chante, “J’aime les filles du Sart Tilman”, qui se voit Star de Youtube et Architecte du bâtiment.

Aujourd’hui, tu as 10 ans. J’ai encore plein de choses à te faire découvrir et à partager avec toi, mais tu grandis chaque jour un peu plus. Je redoute ce jour où tu n’auras plus besoin de moi, ce jour où tu rangeras tes Micro Machines, tes LEGO, tes voitures dans une boite. “Il te restera quoi de moi, le monde à parcourir” chante avec subtilité Geronimo quand il n’est pas possédé. Alors n’arrête jamais de me poser des questions, de me lancer des défis,…

Je suis fier du grand garçon que tu es devenus et cette semaine, tu m’as encore étonné lors de ton stage de Judo !

Prends le temps de grandir pour la suite, profites encore, soit heureux maintenant, pas demain ! Car ce sont ces moments présents qui construiront un jour l’homme que tu seras, le papa que tu seras.

Et pan, merci l’Europe pour votre loi RGPD

Et pan, merci l’Europe pour votre loi RGPD

Le Règlement général de protection des données (RGPD), cela vous parle ? Peut-être pas… et pourtant il est plus que probable que votre boite mail aie reçu ces derniers jours de nombreux courriels à ce sujet, vous proposant notamment de valider votre abonnement aux services de X ou Y. Et oui, l’Europe a voté pour nous, pour nous protéger des vilains voleurs de nos “données privées”… celles que nous offrons, à notre insu aux grosses boites de Big Data.

Sur mon blog “Les Mondes de Cyborg Jeff”, blog privé, je ne suis en principe pas réellement soumis à devoir me plier à ces contraintes. A savoir, vous informer que lorsque vous venez vous promener ici, lire les nouvelles de la famille, regarder mes photos, partager mes états d’âmes, découvrir mes bons plans, mes trouvailles…. Un petit cookie se dépose sur votre ordinateur, comme sur la grande majorité des sites web que vous visitez. En fonction de ce que vous faîtes sur ce site, y sera stocké des informations améliorant votre navigation, de quoi rendre le site plus rapide en gros ou si vous laissez un commentaire, de quoi vous reconnaitre automatiquement : votre nom et prénom ou pseudo, votre adresse email et l’IP utilisée au moment de votre connexion. Vous constaterez que j’ai fait l’effort moi aussi, de me plier à la loi qui impose les entreprises à afficher cette information, en intégrant un petit “popup” discret, mais disgracieux en bas du blog. Et pourquoi ? Que font les utilisateurs en général, ils cliquent rapidement sur “OK”….

Mais ce fameux RGPD va bien plus loin que cela. Il impose en principe toutes entreprises, qu’importe son importance à se conformer à une politique de protection des données, à informer les utilisateurs avec un document spécifique détaillant cette dernière (Le mien étant disponible ici : https://www.studio-quena.be/cyborgjeff/blog/politique-de-confidentialite/). Or, comme la plupart d’autres sites et blogs, une série d’éléments propres à la protection de données ne sont pas entièrement sous mon contrôle. J’utilise l’un des meilleurs hébergeurs et le plus sécurisé, Infomaniak en Suisse, le site est sous protocole https et je n’utilise aucune intégration de publicité à l’intérieur du blog. Néanmoins, ce dernier est lié à mon compte Google Analytics, ce qui veut dire que Google récupère, certes de manière anonyme, des informations vous concernant, vous les visiteurs afin de créer des statistiques de visite. WordPress via son extension Jetpack en fait de même.

Le blog utilise également un système de synchronisation avec les réseaux sociaux, notamment via le plugin SNAP. En gros, chaque article est auto-publié sur Facebook, Twitter et Google+. L’application récupère les interactions publiques que les utilisateurs ont sur ces contenus à l’intérieur des différents réseaux sociaux et les rapatrie à l’intérieur du Blog : En gros, lorsque vous réagissez de manière publique à l’intérieur de Facebook par exemple sur l’un des articles, le blog en récupérera le contenu.

Enfin, dernier élément que j’ai pu “décrypter” de ce que nous impose le RGPD, une entreprise ne peux plus envoyer de mailing sans autorisation implicite de l’utilisateur. C’était évidemment assez fréquent, d’une manière ou d’une autre vous interagissiez sur un site web, et bardaf, vous étiez intégrer dans la base de données clients… ses filiales, puis ses partenaires. Ma fois, ici aussi, j’ai mis en place il y a quelques années une newsletter pour vous tenir au courant des différents articles que j’écris. J’ai considéré que les grosso modo 50 personnes qui s’y trouve étaient à un moment donné tout du moins, intéressées à suivre ce que je raconte.  Quoi qu’il en soit, vous êtes bien sur libre de vous désinscrire à tout moment, via un lien proposé lors de emails mensuels… Mais la loi Européenne impose aux entreprises, de demander à tous ses abonnés de confirmer qu’ils souhaitent bien faire partie de leur mailing. Raison pour laquelle vous recevez énormément de mail de ce genre en ce moment !

Voilà pour le gros de l’histoire. D’après l’un des articles lu sur le site de la RTBF, l’information doit être présentée de manière claire et compréhensible de tous, néanmoins la mise en place de tout cela demande des compétences juridiques et informatiques qui risquent de faire des frais importants pour des petites structures !

l’information doit être non seulement claire, mais également concise. Normalement vous devriez pouvoir recevoir des messages faciles à comprendre, dans des termes qui ne sont pas du jargon juridique et qui ne vous obligent pas à cliquer sur des pages et des pages pour comprendre” (…) Le RGPD est un texte, un peu paradoxalement, extrêmement technique. Il impose aux entreprises et aux administrations d’être claires, mais lui-même a besoin quand même de techniciens pour le comprendre. De grosses entreprises comme Facebook ont des armées de juristes et d’informaticiens, c’est plus facile pour eux de le comprendre et de mettre en place des procédures. Les PME, les petites entreprises, n’ont pas ces moyens, et donc elles doivent s’adjoindre les services d’entreprises externes pour mieux le comprendre et le mettre en place. C’est plutôt lourd à mettre en place au départ, mais une fois qu’on s’est lancés dedans, ça devient un réflexe (A lire sur le site de la RTBF)

Et tout cela pourquoi ? Bien entendu, des brigages du web vont se mettre en patrouille pour traquer tous les “petits sites webs” qui ne se seraient pas formalisés, les amendes pouvant être élevées… Je vous jure que moi, cela me démoralise dans toute l’énergie que je mets dans la création de mes différents sites et blog.

Sans compter les “faux”. Tant pour les privés qui recevront de fausses demandes d’acceptation des conditions soumises par des pirates et rançonwareq, que les faux organismes de contrôles. L’Europe choisi à notre place… pour notre bien ? Les gens ne seront pas plus conscients de ce qu’ils offrent comme informations sur la toile ou de ce qu’ils sacrifient pour continuer à utiliser les services qu’ils utilisaient jusque là. Les Google et autres Facebook ont suffisamment d’avocats que pour s’adapter et poursuivre leur actions… Mercedes fera toujours sa pub sur ma boite mail, parce que son dernier Classe X s’est garé devant chez moi, Volvo parce-que j’ai discuté de ses voitures à coté de mon téléphone… Nos Smartphone sont de vraies espions, mais c’est une autre histoire.

Pour en savoir plus sur le sujet, divers articles en anglais commencent à sortir, notamment chez WordPress : http://www.wpbeginner.com/beginners-guide/the-ultimate-guide-to-wordpress-and-gdpr-compliance-everything-you-need-to-know

J’ai également trouvé comme ressources, ce guide à l’écriture : https://fr.vpnmentor.com/blog/politique-de-confidentialite-pour-les-sites-web-modele-gratuit/

Shantae, enfin !

Shantae, enfin !

Shantae - Press Start

Voilà cinq ans que j’ai découvert la série dont mon frangin me vantait la qualité des graphismes et animations 2D. Cette version du jeu était alors exclusivement réservée au magasin en ligne de la Nintendo DSi, ce qui rendait la découverte du jeu assez difficile jusqu’à une sortie sur iPad. Pas encore non plus la meilleure option pour prendre le gameplay en main. Pendant un bon moment donc, je me suis contenté d’en regarder les images sur la toile et d’écouter les excellentes bandes sons signées Jake Kaufmann (Mighty Switch Force, Shovel Knight). J’ai alors découvert que notre petite génie aux cheveux mauves avait fait ses débuts sur Game Boy Color dans un jeu exploitant de manière fantastique les capacités de la portable de Nintendo sans pour autant en recevoir les mérites ! Le jeu étant uniquement localisé outre-Atlantique, j’ai très vite abandonné l’idée de m’en procurer une version physique : les cartouches étant proposées à pas loin de 250$, ce sera sur le eStore de la 3DS que je m’y essaierai…

Shantae - GameBoy Color Shantae Risky's Revenge - DSiD’épisode en épisode, la série a gardé son concept, ses personnages et son gameplay, renouvelant l’histoire, les graphismes et surtout se propageant sur de nombreux supports : WiiU, 3DS, PS4 avec le dernier épisode “The pirate’s curse” sorti en 2014 que j’ai enfin pu me procurer pour 1$ symbolique lors d’un Humble Bundle proposé par Nintendo, comme j’ai pu vous l’annoncer chez Press Start !

Tout d’abord, Shantae se distingue de la masse avec des graphismes 2D très détaillés et colorés qui ne laissent pas indifférent. On pourrait y voir par exemple une certaine similitude avec les environnements de Metal Slug à plus d’un moment, comme par exemple lors du combat contre le Comte Ammo en début d’aventure. Le coté « plate-forme » est également accompagné d’illustrations manga très réussies pendant les nombreux dialogues qui permettent de s’immerger dans la nouvelle histoire…

Lire la suite Lire la suite

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates

Charly & Papa #1 : L’attaque du repère des pirates from Pierre (Cyborg Jeff) Martin on Vimeo.

Avec les travaux et cie, je n’ai pas eu le temps de mettre en ligne cette petite vidéo réalisée pendant les vacances d’été. Depuis très longtemps j’avais en projet de réaliser quelques petites productions d’histoires inventées avec Charly et ses jouets. Voilà qui est enfin fait, un moment vraiment amusant à vivre autant qu’à voir et revoir. J’espère avoir l’occasion d’en tourner de nouvelles lors des prochaines vacances…

En avant moussaillons, il est temps de retrouver le trésor de mettre pied à terre sur l’île des pirates ! Playmobil, en avant les histoires !
Les images ont été tournées avec la Sony VG20 et le montage sous Final Cut Pro X.

Merci Saint Nicolas !

Merci Saint Nicolas !

Et oui, merci Saint Nicolas d’avoir encore une fois gâté cette bande de petits loulous ! Quelle organisation pour arriver à tout goupiller sur un weekend, palier aux retards de livraison Amazon, aux décisions de dernière minute, tout en gardant la surprise maximale ! Les miss (2 ans) étaient toutes contentes des surprise de “Colas”… Charly s’est montré plus mitigé. Entre ce petite air de “je suis content, mais je garde mes émotions en faisant le timide” et “c’est pas vraiment ce que j’avais envie”… Au final, les sourires sont quand même là sur les photos !

Playmobil - le bateau pirate 2013Playmobil - la cabane dans les arbresClairement, le petit monde de pirates a un vrai succès, même s’il occupe toute la table à manger ! Et papa s’amuse tous les soirs à le reconstruire et mettre en scène de nouvelles histoires de pirates (héhé, merci Saint Nicolas !). Je m’étais creuser longtemps la tête sur un jeu avec des cordes et des ficelles, ce dont Charly raffole ! Et l’on peut dire qu’il est servi !

Saint Nicolas - Furby bleuInvité de dernière minute, un petit Furby bleu. Il faut bien admettre que les nouveaux modèles sont assez bien réussi. On peut même interagir avec eux depuis son smartphone ou sa tablette… et le nourrir de hamburger. Évidemment, cela reste un petit robot fragile et il faudra surveiller les séances de jeux pour ne pas qu’il tombe de trop !

Fisher Price - tourne disque vintageJe reste par contre un peu déçu des ré-éditions “vintage” de Fisher Price. Alice et Juliette ont notamment reçu la ré-édition du tourne-disque, jouet incontournable à la fin des années 70. Si bien sur, le concept même d’un tourne disque parle peu à un enfant moderne, pouvoir changer de musique une grosse “boite à musique” me plaisait beaucoup. Malheureusement, comme pour la nouvelle caisse enregistreuse, ce jouet Fisher Price est construit dans un plastique bien moins noble qu’à l’époque. Et comble, nécessite des piles ! En effet, les musiques ne sont plus réellement stockée sur les disques de manière physique (avec des petites encoches), mais plus que probablement dans des puces électronique, puis rejouée et amplifiée par un haut parleur et non une vraie boite à musique ! Pour un produit élu jouet de l’année par Le Ligueur, c’est décevant !

Quoi qu’il en soit, même si papa est déçu de la fabrication, autant la caisse enregistreuse que le tourne disque sont très appréciés par les enfants !

Et dire que maintenant, il faut déjà faire le sapin de Noël et organiser les fêtes de fin d’année ;)

Lire la suite Lire la suite