Archives de
Étiquette : Pacman Syndrome

Pacman Syndrome : Octobre 2015

Pacman Syndrome : Octobre 2015

Petit tour d’horizon de l’actu JV qui m’a parlé durant ce mois d’octobre.

Coté Blockbuster

Nous sommes le 28 octobre 2015. Inspiré de l’univers de iRobot et Intelligence Artificiel, Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond Two Soul) présente son nouveau titre “Detroit : Become Human” et son nouveau moteur 3D plus qu’époustouflant. En effet, toutes les scènes du trailer sont ont été calculées en temps réel sur la Playstation 4. A coup sur, un titre qui en vaudra la peine !

Difficile pour le reste de l’actu de se faire une place aux côtés de cela ! Néanmoins Papa Cube nous présente Un jeu de tir familiale tant pour les filles que les garçons, enfants ou parents… Avec Splatoon, l’air de rien, Nintendo a su faire mouche !

Splatoon est la dernière licence crée par Nintendo exclusivement pour sa merveilleuse console Wii U. Pour la petite histoire, Nintendo a le chic pour calmer un peu tout le monde dans le milieu du jeu vidéo en proposant systématiquement le meilleur titre de chaque grand style de jeu. Bien entendu, le fait que chaque titre soit le meilleur de sa catégorie reste toujours sujet à débat car le monde du jeu vidéo est un monde de passionnés prêts à tout pour défendre sa marque fétiche. Cependant il est indéniable que tous les titres Nintendo sont d’une grande qualité et d’une finition hors normes, que l’on aime ou pas. (Un billet à lire sur le Blog de Papa Cube)

Coté Indé

Je reste toujours très attiré par les “petits” jeux indés aux pixel et ou couleurs chatoyantes. Il y a tout d’abord Zombie Viking de Zoink Games dont nous parle Sitegeek.fr mais également Drift Stage, Shovel Knight et Statis mis en avant par l’équipe de Press-Start.

Shovel Knight : Premiers coups de pelle
Shovel Knight : Premiers coups de pelle

Shovel Knight, enfin dispo sur WiiU et 3DS ! C’est franchement bien foutu, un petit air de gameplay à la Ducktales (lui même inspiré de Megaman d’ailleurs)… par contre, c’est loin d’être fastoche : ) Hier, je suis arrivé dans le eShop avec une musique chiptune et pétillante… je me suis dit “wouw, sympa chez Nintendo l’accueil”, puis cela a écrit : vous écouter la musique de Shovel Knight… TILT donc, il est enfin dispo… donc clic, téléchargé : )

En l’espace de trois niveaux, Shovel Knight a déjà montré une réelle volonté de se diversifier. Les stages ont une architecture assez éclatée, et certains effets changent déjà les habitudes. Le joueur prend à peine ses marques qu’on lui met des bâtons dans les roues, comme une lumière qui s’éteint subitement en plein saut. La variété et la difficulté sont présents dès ces premiers instants, qui annoncent un jeu extrêmement amusant et exigeant. (Un test à lire sur Press-Start)

Zombie Vikings – PS4 – Avis sur un hack & slash pas comme les autres
Zombie Vikings – PS4 – Avis sur un hack & slash pas comme les autres

Zombie Viking, le nouveau jeu de Zoink Games, petite boite que je suis depuis un moment et qui avait à l’époque en projet un chouette jeu basé sur une peluche dans laquelle on glissait une Wiimote et qui devenait interactive à l’écran, dans un style « Crash Bandicoot »… Resté longtemps muets, je suis content de voir ce jeu délirant sortir de leur studio… l’esprit graphique étant toujours aussi « cooool ». Pas de chance, je n’ai pas de PS4 et j’imagine qu’aucune version PS3 ne poindra le bout de son nez : (

Comme je le disais, Zombie Vikings ne serait rien sans son humour et certains passages sont vraiment hilarants. Les dialogues sont jouissifs, certaines scènes bien cocasses et les anachronismes présents tout au long de l’aventure. A titre d’exemple, lorsque vous aurez l’occasion d’acheter des items et que vous repartirez sans rien, le vendeur vous dira : « Merci d’avoir tout regardé et touché sans rien acheté » (Un test à lire sur Sitegeek.fr)

Lorsque j’ai vu les images du jeu Drift Stage, j’ai tout de suite été accroc. Un bon mélange entre Test Drive et Lotus Turbo Challenge le tout mélanger avec une bonne dose d’Indianapolis 500… Que de bons souvenirs ! J’ai hâte de mettre à l’épreuve les sensations de conduite. La conduite me rappelle beaucoup Ridge Racer Type 4 sur PSX. Dommage par contre que les collisions entre voitures ne semblent pas prévues, quand je regarde les vidéo sur le site.

La version complète du jeu proposera un mode carrière en solo, des courses classiques, du time attack et un mode drift. Il sera également jouable en multi local et en ligne, et proposera plusieurs véhicules inspirés de voitures mythiques des années 80 et début 90. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le jeu est financé à 55% et il reste 24 jours de campagne. Prévu sur PC et Mac, les développeurs envisagent l’éventualité d’une version console. (Un article à lire sur Press-Start)

Stasis: une expérience à lire
Stasis: une expérience à lire

Le pitch de Statis… Il partait en vacances dans l’espace avec sa femme et sa fille, lorsque…. voilà un point clic qui donne envie !

Le huis clos fonctionne évidemment dans cet univers de science-fiction. On se retrouve dans le vaisseau d’Alien ou d’Event Horizon avec toutes les joyeusetés fournies de base et un supplément de relations humaines en option. La vie de l’équipage pourra même devenir la principale source de votre curiosité. Des problèmes de gens normaux ou pas, que vous lirez dans leurs journaux intimes éparpillés dans le Groomlake. OK, l’astuce de scénario a été vue et revue et le jeu s’en amuse lui-même. Mais quand le contenu est aussi intéressant, il serait sot de s’en plaindre. Vous apprenez les événements antérieurs en lisant les carnets de bord officiels ou personnels comme dans Bioshock, par exemple, et vous suivez les indications d’une personne extérieure par radio… comme dans Bioshock. (Un article à lire sur Press-Start)

 

Coté Rétro

Coté Rétro, le site IndieRetroNews nous annonce une version pour l’Atari 7800 du classique du Beat’m All : Double Dragon. Pour avoir acquis la version Atari 2600 dans ma collection, il faut admettre que cette version 7800 est bien plus proche de l’original ! On nous annonce également la sortie d’une console rétro dédiée au ZX Spectrum Sinclair qui embarquerait prêt de 1000 jeux pour un budget avoisinant les 80€.

Pacman Syndrome : du jeu-vidéo made in Belgium

Pacman Syndrome : du jeu-vidéo made in Belgium

Art & Magic
Art & Magic

Tiens, hasard du calendrier, je lisais justement la semaine dernière (mai 2015) un article au sujet d’Art & Magic dans le Pix n Love 16. Ils nous raconte l’histoire de Spellsinger, grand projet de cette entreprise qui n’est malheureusement pas sorti des sous-sols. Une épopée magique de notre bassin liégeois. Press-Start vient de publier un bel article dédié aux différents projets d’Art & Magic que je vous invite à découvrir… Et moi je demande, dans la mesure à la société était située à Embourg, s’ils avaient commandés leurs machines chez Automindus !

Présentation à Psygnosis sur un salon. La chouette (le logo de Psygnosis) était un hasard, « mais ça leur a bien plu chez Psygnosis ». La technique des scrollings parallaxes impressionne aussi l’éditeur, à tel point qu’il appelle les développeurs de Shadow of the Beast à la rescousse. Et il leur demande comment ces Belges ont fait ça. Les stars de Shadow of the Beast observent… réfléchissent… assènent « We don’t know ». Yves Grolet et Frank Sauer en retirent de l’assurance et quittent l’Angleterre plus forts, non sans avoir dévalisé les librairies locales pour leurs manuels de programmation. « On ne trouvait rien chez nous à l’époque. » (Un très bon dossier à lire sur Press-Start)

Détail amusant, je n’avais jamais fait attention à l’époque que le jeu Agony n’était pas un jeu de Psygnosis,… pour ma part j’ai fouillé sur Youtube pour tenter de savoir à quoi ressemblait de manière plus concrète le projet de jeu d’arcade Spellsinger.

Press-Start, le site du jeu-vidéo en Belgique, a d’ailleurs pris parti de mettre en avant les productions belges et c’était rendu à la GameCom, le salon du JV en Allemagne afin d’y rencontrer quelques uns de nos jeunes talents dont l’équipe de Pyralis Studio tenue par l’un de mes amis d’enfance Simon Boigelot, qui y présentait son projet de jeu “TheCorp”.

L’économie dirige le monde, sad but true. Depuis sa base à Ans, le petit studio Pyralis l’a bien compris et vous propose une simulation pour vous former à devenir le maître de l’univers. TheCorp vous confiera le destin de l’humanité, à partir de ses balbutiements dans un lointain passé jusqu’à son apogée dans un futur rayonnant. Vers l’infini et au-delà, telle devra être votre devise lorsque vous gérerez les denrées, la chaîne de production, les ressources humaines et l’industrie. Un vrai cours d’économie ludique, il faut le faire ! Avec son jeu de stratégie en temps réel, Pyralis Studio fera de vous un winner. Une création d’utilité publique pour les futurs leaders du monde (libre ?). (Un article à lire sur Press-Start)

Epistory
Epistory

Et puis, il y a Epistory, ce projet du studio montois Fishing Cactus dont on parle de plus en plus et dont les graphismes sont vraiment, vraiment attirant ! Press-Start avait également été à leur rencontre il y a quelques mois avant le lancement officiel du jeu relayer aujourd’hui par la presse belge. Au coté d’un style visuel vraiment original, le jeu se démarque également par un gameplay novateur dit de “typing novel”, un style épistolaire et une bande son réussie…

L’équipe de Fishing Cactus était fébrile à la veille du lancement de “Epistory, typing chronicles”. Ce jeu pour PC est la première grande production que la société montoise lance sur le marché sous son propre nom. “Après avoir lancé quelques petits jeux pour mobiles, nous avons beaucoup travaillé pour les autres et conçu des jeux qui sont sortis sous le label de grosses sociétés, explique Laurent Grumiaux, directeur commercial. Ça a permis à l’entreprise de grandir, d’engager du personnel, d’aller chercher du capital”. La société a ainsi pu se lancer dans le développement de ses propres produits. “Epistory” est le premier. Sa conception a été entièrement financée grâce aux revenus des productions de Fishing Cactus pour d’autres studios. (A lire sur le site de la RTBF)

 

Pacman Syndrome : Retour de Gamescom

Pacman Syndrome : Retour de Gamescom

La Gamecoms, rendez-vous des nouveautés vidéoludique européennes a pris fin et j’ai repéré dans l’actu quelques titres qui sortent un peu du lot. Il y a tout d’abord l’étrange voyage que propose le jeu indépendant The Vanishing of Ethan Carter sur lequel Franqui de Press-Start s’est penché.

The Vanishing of Ethan Carter est un jeu splendide, une vraie claque visuelle. De plus, l’équipe de « The Astronauts » a fait un travail remarquable sur l’histoire (même si la difficulté liée à l’enquête est ridicule) ainsi que sur l’ambiance qui l’accompagne. On regrettera la durée de vie très courte mais également cette promesse de liberté qui finalement n’est pas tenue.

Yesterday Origins
Yesterday Origins

L’équipe de Pendulo Software, le studio espagnol qui avait fait renaître le genre Point’n clic avec la série Runaway présentait Yesterday Origins, 2° volet de sa nouvelle saga à laquelle je n’ai pas encore grandement goûté… un peu dégoûté du système anti-copie qui limite le nombre d’installation du jeu !

Difficile de savoir en si peu de temps dans quelle mesure Yesterday Origins parviendra à rectifier les écueils de son aîné, qui a valu à Pendulo le fait d’être boudé par une partie de son public. Toutefois, l’atmosphère générale du jeu, son lifting graphique et son atmosphère sombre devraient ravir les amateurs du premier volet des aventures de John Yesterday que nous espérons plus abouties dans ce Yesterday Origins. Réponse en 2016 sur PC, PlayStation 4, Xbox One … (Un article à lire sur JeuVideo.com)

Enfin l’équipe en charge du prochain Final Fantasy vient de teaser une vidéo non pas de son prochain bébé, mais bien d’un film d’animation ‘Final Fantasy XV : Dawn’ qui racontera l’histoire permettant de comprendre l’univers dans lequel Square Enix nous emmènera prochainement. Certes la qualité de ces vidéos est impressionnante, mais cela reste de la cinématique, du tragique, mais pas non plus des émotions à vous retourner.

Chez Press-Start, l’équipe présente lors de l’évènement nous aura ramené son petit résumé des titres découverts dont l’étonnant Cuphead.

La première surprise réside dans son format. Faites une croix sur le jeu de plateformes, Cuphead sera un enchaînement de boss uniquement ou du moins en grande partie. Le deuxième choc est plus rude : battre un boss est plus difficile que de répondre à une fille qui vous demande si elle a grossi. La démo nous fait affronter un boss carotte. Le légume nous envoie déjà des projectiles à un rythme élevé, mais en plus il a une résistance de Terminator….

Pacman Syndrome : En marge de la E3 2015

Pacman Syndrome : En marge de la E3 2015

En marge du salon E3 pour lequel je vous ai déjà mis en lumière les différents “gros jeux” à venir qui m’ont fait forte impression, j’avais mis de coté une série d’autres titres un peu différent s’approchant même parfois du Serious Games,… mais également les annonces de Nintendo qui ne fait jamais comme les autres.

Il y a tout d’abord This War of Mine qui propose un jeu au concept plus qu’original autour de la Guerre… Ce genre de guerre où l’on ne sait qui sont les bons ni les méchants mais où vous devez juste survire, vous cacher, trouver de quoi vous nourrir… Un mélange entre Les Sims et Fallout.

This War of Mine – Les Sims : Fallout édition
This War of Mine – Les Sims : Fallout édition

(…), trois personnages tentent de survive dans une habitation en ruines meublée d’une chaise, d’un lit et de quelques étagères en kit. Les premiers moments seront consacrés à la recherche d’un peu de chaleur, de nourriture, et surtout de moyens d’autosuffisance, qui peuvent passer par du jardinage… ou du pillage. Si les stocks de légumes peuvent suffire à sustenter Pavle, Bruno et Marco dans les premiers jours, il faudra rapidement penser à aller visiter les bâtiments des environs pour récupérer des matières premières nécessaires à la confection d’objets divers, via un système de crafting très accessible mais limité. La diversité des éléments qu’il est possible de créer étant assez faible et l’interaction plutôt basique. Il suffit de suivre un plan préétabli qui ne laisse pas de place à l’impro (Un article à lire dans le Journal du Gamer)

En restant dans l’univers de la guerre, le studio Ubisoft Montpellier vous invite à redécouvrir la première guerre mondiale dans un jeu d’aventure Point & Clic plus que réussi ! Dessins dans l’esprit BD et surtout un scénario poignant qui vous permettrons de suivre les chemins qui s’entrecroisent entre Karl, un allemand qui doit retourner au pays, Emile, mobilisé en France, Freddy un volontaire américain et Anna et une étudiante belge.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre – Âmes sensibles, ne vous abstenez pas
Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre – Âmes sensibles, ne vous abstenez pas

Dessiné entièrement à la main, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre aurait pu être un jeu sublime mais overhypé, dépassé malgré lui par ses qualités visuelles. (Soldat Inconnus également à découvrir dans le Journal du Gamer)

Alors, si vous êtes fans de Another World et Flashback… alors, vous ne pouvez passer à coté de Badass INC. Ce jeu à l’ambiance hyper rétro et se jouant dans votre navigateur web est une production du studio MotionTwin initiée lors de la Ludum Dare 32 et supporté par une bande son signée Volkor X ! Le jeu est donc jouable gratuitement à cette adresse : https://motion-twin.com/fr/badass/

Badass Inc. Motion Twins
Badass Inc. Motion Twins

Enfin, Nintendo nous a notamment présenté en marge de la E3 l’arrivée de nouvel épisode de Harvest Moon, La vallée perdue et sa nouvelle licence Splatoon. Le paintball, les jeux en réseau multijoueur et tout cela, ce n’est vraiment pas mon genre de jeu. Mais il faut bien admettre que pour une fois Nintendo a osé innover en laissant ses Mii et Mario et de coté !

Pacman Syndrome : Merci Nintendo, bravo Microsoft

Pacman Syndrome : Merci Nintendo, bravo Microsoft

A l’heure où je rumine encore et toujours sur le mauvais coup que nous a fait Sony voici eux annonces qui montrent que ses concurrents sont bien moins pingres. Depuis quelques années le Club Nintendo proposaient d’encoder des codes trouvés à l’intérieur des jeux et de les encoder sur son compte Nintendo. Nos achats permettaient alors de gagner quelques points que l’on pouvait ensuite acheter en étoiles qui pouvaient ensuite d’acheter des cartes de recharges en point Nintendo pour acheter des jeux sur le store en ligne de la Wii/DSi. D’ici le mois de septembre, Nintendo souhaite simplifier tout cela et propose à tous les membres du Club de transformer directement nos étoiles en jeu à acheter dans le nouveaux catalogue eStore. J’en ai donc profiter pour ajouter l’épisode Super Nintendo de Legend of Zelda à ma collection !

Les jeux téléchargeables envahissent le Club Nintendo !
Les jeux téléchargeables envahissent le Club Nintendo !

Il est désormais possible d’échanger vos étoiles du programme de fidélité du Club Nintendo. Ce qui peut sembler logique sachant que Nintendo œuvre actuellement à la création d’un nouveau programme prévu ultérieurement dans l’année qui remplacera le Club Nintendo. Par conséquent, toutes les Étoiles de votre compte vont expirer le 30 septembre 2015. Afin de pouvoir profiter au maximum de vos Étoiles, des codes de téléchargement pour des douzaines de jeux Wii U et Nintendo 3DS ont été ajoutés au Catalogue d’Étoiles du Club Nintendo! Que vous souhaitiez essayer quelque chose de nouveau ou revivre une aventure classique avec Mario, Link ou Samus, il y en a pour tous les goûts. (Une news à lire sur Les Players du Dimanche)

Chez Sony donc, le passage de la PS3 à la PS4 implique de perdre tous les achats fait sur son Playstation Store que ce soit en jeux PS3 dématérialisés (les versions physiques n’étant pas plus compatible), mais également les jeux PS1 ou les jeux Indépendants. Une sacrée arnaque mercantile !

De son coté, Microsoft vient d’annoncer la mise en place d’une MAJ qui rend les jeux XBOX 360 rétrocompatibles avec sa console XBOX One… et pan dans les dents !

Voilà une nouvelle à laquelle on ne s’attendait pas. Phil Spencer n’aura pas attendu longtemps avant de répandre la bonne nouvelle : dès les vacances d’été, votre Xbox One sera rétro-compatible. Dès cet été, il vous sera possible de jouer à vos jeux Xbox 360 sur la Xbox One. Mais cette nouveauté serait-elle le remède contre les remakes incessants sur la nouvelle génération de consoles? Quoi qu’il en soit, les joueurs Playstation devront certainement en espérer autant du côté de chez Sony… (Une news relayée par 4WearsGamers.)