Archives de
Étiquette : oldschool

Faire un jeu en 48h chrono

Faire un jeu en 48h chrono

Tel est le défi que se lancent les participants à la Ludum Dare depuis 2002 ! De mon coté, je dois bien admettre que cela fait un bon moment que je ne joue plus trop sur PC, loupant de fait une tonne de chouettes petits jeux Indies. Or donc, je trouvais ce concept de jeux en 48h chrono que me présentait mon frangin Pype, assez chouette, d’autant que le tout se présente dans un genre très, très oldschool !

Bien sur, on y retrouve des choses de qualité très variées. Le thème de cette 23° édition était de construire des « mini-world » et franchement le gagnant Tyler Glaiel avec son jeu Fracuum a réussi à me convaincre. Graphiquement, on est clairement dans le genre des jeux de l’époque Atari, avec très peu de couleurs et des graphismes en gros pixels… Et je dirais même que le screenshot ne m’inspirait pas plus que cela… Et pourtant ! Notre personnage quadrilatère parfait se promène donc dans des labyrinthes remplis de pièges et d’ennemis. On pourra assez rapidement trouver une arme pour progresser dans l’aventure. Jusqu’ici, franchement rien d’original me direz vous un truc dans la veine de Berzerk et Shamus… Héhé, c’est sans compter sur ce concept de « MiniWorld »… En effet, à base de zooms et de de-zooms vous allez progresser dans un labyrinthe de plus en plus profond, ce qui donne un ambiance franchement réussie !

Le concept est d’ailleurs assez similaire dans Soul Searching de Maxim Schoemaker. Avec une vue plus axée jeu de plate-forme (à l’image de Knytt si vous m’avez déjà lu à ce sujet), où vous devrez zoomer et de-zoomer à travers l’univers (votre cerveau) afin de progresser dans celui-ci, avec pour les anglophones un soupçon de scénario sympathique. L’idée est chouette, mais j’aurais clairement apprécié des graphisme et ambiance sonore plus immersifs !

Vous trouverez de quoi occuper vos soirées un moment. Les titres sont nombreux même si, 48h obligent, souvent fort courts. J’ai bien aimé le petit jeu de Point&Click Predicament, qui vous fera cogiter avec beaucoup d’humour… et le concept d’Aether dont le style graphique et l’idée principale m’ont un peu rappelé Raid over Moscou du C64.

Les Rêveries de Félix.

Les Rêveries de Félix.


YouTube Direkt

Plus d’un an maintenant que Zavie et LLB avaient mis sur la table les bases du nouveau “Projet F” : des drôles d’instruments de musique qui prendraient vie, une direction artistique travaillée autour d’une bande son que j’aurais en charge de créé. Un nouveau projet pour moi bien plus complexe que tout ce que j’avais pu faire jusqu’ici. La gestation fut longue, l’équipe de CTRL+ALT+TEST allait avoir clairement du pain sur la planche pour modéliser ces instruments fantaisistes, leusr donner vie, leur donner sens… Et moi de leurs trouver les sons adaptés avec un synthé V2 made in Farbrausch avec lequel j’avais un peu l’impression d’avoir fait le tour.

Petit à petit l’histoire prenait place… Nous serions dans la chambre d’un petit garçon… Un petit Félix ? Pourquoi pas. C’est que ma Snorkys et moi venions alors d’apprendre l’arrivée d’un deuxième enfant. Un petit Félix ? … Le projet F devenait projet Félix, et je commençais à mettre quelques idées en place. Le Tic Tac de l’horloge (alors inspiré de Retour vers le Futur), une petit boite à musique, un instrument à corde,… chacun montrant son savoir faire avec peut-être un peu trop d’enthousiasme… Au point de réveiller le “Pas Content” ! L’histoire se construisait, avec une progression musicale, des recherches, un petit passage Kalinka du xylophone… qui deviendra astucieusement un petit train musicale !

Lire la suite Lire la suite

De la Bliip Bliip s.v.p.

De la Bliip Bliip s.v.p.

Bon, je ne vous cacherais pas que je travaille depuis maintenant plusieurs moi sur un projet de nouvel album qui sera essentiellement orienté “Chiptunes”, de la musique au sonorité électroniquement très épurée comme les vieux ordinateurs et consoles de notre enfance pouvaient nous en offrir. Je n’entre pas aujourd’hui dans les détails, mais c’est l’occasion de vous faire découvrir d’autres petites trouvailles dans un même registre.

Tout d’abord Lost Floppies un album “best of” de Dubmood musicien oldschool du monde de la Demoscene travaillant actuellement avec Rez dans le mythique groupe Razor 1911. L’album était même temporairement disponible en mode collector, une édition originale que j’ai pu me procurer ! Entre divers titres composés pour des Cracktro et Keygen on retrouve par exemple You can do it but not like we do it, un titre que j’avais remixé en 2003 !

Autre découverte plus que sympathique, l’album Adventures in Pixels de l’américain Ben Landis. Les sonorités se cantonne un peu plus à la NES avec quelques instruments un poil plus moderne, mais des mélodies dignes des titres de Koji Kondo et Nobuo Uematsu sur cette console. L’album se présente clairement comme une aventure vidéo-ludique au travers de l’univers créé par Ben Landis. Le résultat est d’autant plus agréable à découvrir avec le support Comic Strip dessiné pour chacune des pistes de l’album.

Enfin, le nouvel album de Beek 7bits Date : Robot Love, connu comme Chiptune tracker m’a tout d’abord séduit par sa pochette. Les titres font un peu plus référence au monde du Sound Tracker des sonorités rapelant régulièrement les sons des trackers Amiga.

De Shantae à Mercury Meltdown

De Shantae à Mercury Meltdown

Vu que nous sommes toujours dans l’attente (interminable) de l’arrivée des demoiselles, nous avions hier invité mon frère Pype et sa petite famille à la maison pour un bon spaghetti. Il est de coutume que durant ce genre de soirée, j’en profite pour montrer à mon brother les quelques trouvailles faites sur le Playsation Store, ce fut l’occasion par exemple de lui montrer la si chouette démo de Sonic Generations, mais hier, c’était sa nouvelle DSi qui était au centre des discussions. En réalité, la DSi est une Nintendo DS reliftée mais pour nous, son plus grand intérêt est l’accès à un magasin en ligne dédié où l’on peut trouver quelques petites perles introuvables en d’autres circonstances, en l’occurence Shantae : Risky’s revenge dont mon frangin me parle depuis bientôt un an.

Ce n’était pas gagné de se dire que nous allions y jouer hier, en effet, il fallait encore configurer le store et l’alimenter en points Nintendo. C’était donc autour de Zelda Four Swords que nous discutions (Pourquoi diable ma version GBA est elle en anglais !?) Quand en cliquant sur l’Appstore de l’iPad on me propose gratuitement…. Shantae : Risky’s Revenge… Arf, ça c’est de la coïncidence quand même. N’aillant jusqu’ici testé que Angry Birds, c’était l’occasion de voir comment un jeu de plateforme au gameplay plutôt oldschool pouvait se passer d’un vrai gamepad et le troquer contre une tablette tactile…. et surtout d’enfin découvrir ce jeu dont nous parlions depuis si longtemps.

En réalité, je ne m’attarderais pas vraiment sur le jeu en soit… On le sent très beau graphiquement, mais l’étirement des pixels sur l’iPad abime indéniablement les dessins initialement prévu pour un écran de DSi. Une série de dessins HD viennent enrichir l’expérience durant notamment les un peu trop longs dialogues de début du jeu,… et coté gameplay, ma fois, cela répond très bien aux doigts ! Bref, un super jeu de plateforme qui mérite clairement plus d’incroyables éloges sur la console de Nintendo que sur iPad… Et puis surtout quelles fantastiques musiques !

Des musiques ainsi, mais tous les jeux vidéo devraient en avoir. Waouw, Virt (Jake Kaufman) signe ici une nouvelle fois une bande son excellente jonglant à merveille entre un style funky et mille et une nuits en mélangeant des sonorités Amiga 500 et des sons de vieux synthé FM… Bref J’ADORE ! Mon frangin Pype s’écoutait déjà régulièrement la B.O. du jeu, et je crois qu’à l’image de celle de Shatter, j’en ferais de même :)

Télécharger la B.O. de Shantae Risky’s Revenge

Ah ben tiens, me rappelle mon frangin, le premier Shantae était sur GBC… Or justement, il y a quelques jours, j’ai trouvé une nouvelle Game Boy Color pour me faire patienter de ma bleue partie en nettoyage. Après un rapide coup d’oeil sur Youtube, j’ai eu envie de voir s’il était possible de trouver cette dernière en occase… Mais aux prix proposé sur eBay, on peut royalement en oublier l’idée !


YouTube Direkt

En réalité, tout ceci nous aurait presque fait oubleré que quelques temps au par avant, nous avions trouvé un sympathique jeu sur le Playstation Store lui aussi fourni en bonnes musiques… Dans un genre bien différent Mercury Meltdown HD (HD pour la version PS3) a su nous séduire. On retrouve un jeu un peu à la sauce de Kororimpa et Marble Madness où l’on doit orienter un labyrinthe pour faire non pas se déplacer une boule mais du Mercure… et ce avec la particularité que celui-ci peu se décomposer au contact de certains obstacles… Il faut le colorer pour traverser certaines zones,… bref tout un gameplay sympa. Les graphismes sont bien réussis dans le genre futuriste… Et j’ai particulièrement apprécié le décor de fond qui réagi à la musique du jeu…

Parlons en de ces musiques. De l’excellent boulot réalisé par Sugar Jesus avec des titres Dance Techno électro au petit gout beep beep qui me plaisent assez bien,… et qui donnait à Madeline, la cousine de Charly, l’envie de danser, danser et tourner :)

Lire la suite Lire la suite

Jamendo à la rescousse

Jamendo à la rescousse

Alors comme je vous le racontais, ces vacances d’été seront clairement sous le signe des travaux ! Entre la mise en place de mon Undeground et maintenant tout l’arrangement de la chambre de Charly, il fallait que je me trouve une solution pour me donner un peu d’entrain. Cela fait longtemps que je n’ai plus de baladeur MP3 et encore moins de poste de radio, m’est alors venu l’idée de voir si je ne pourrais pas écouter de la musique en streaming depuis mon petit téléphone portable… Yess, il existe bien une application Jamendo sous Android !! J’ai bien sur commencé par y écouter mes albums Cyborg Jeff déjà présents, mais bon, je commence quand même à les connaitre, alors pourquoi ne pas voir s’il n’y aurait pas de chouettes trucs tagués Chiptunes à découvrir sur Jamendo, la plateforme de musique libre !?

Et bien, j’y ai découvert de chouettes choses  de qualité, alors autant vous faire partager tout cela !

L’album Dead Pixels de LukHash (Pologne) mélange pas mal de sonorité Chiptunes au gout de C64 et de rock métal, une excellente alternative free au groupe Machinae Supremacy dont je vous ai déjà parlé. L’album Digital Memories, un poil plus soft est également de bonne qualité ! L’auteur précise d’ailleurs que l’album a été réalisé en utilisant de vraies Commodore 64 et de vraies Gameboy, ce qui ajoute une couche de respect supplémentaire à son travail !

Toujours originaire de Pologne, l’album To Bleep or not to Bleep de Jakim est à écouter d’urgence. Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est de la Chiptunes, alors l’écoute des titres jazzy et entrainant de celui-ci me semble être une excellente manière de le faire, d’autant que bons nombres de petits effets typiques au style y sont mis en valeur… Tout cela sent clairement l’influence Demoscene !

Enfin pour terminer, remontant un peu plus au nord, Ozzed propose quelques albums Chiptunes sur Jamendo, le plus mature étant Cor Metalicum. Malgré une pochette et un titre personnellement peu engageant, cet album 8bits à la saveur 100% Nintendo NES est hautement plus intéressant que l’aguicher 8bits Empire. Ozzed nous voyage dans sa tête pour une aventure tout en pixels, entre voyage, victoire et combats épiques ! Moins cloitré dans les sonorité du chipsound NES, l’album Less than three manque un peu d’homogénité face aux deux autre albums plus récent… Divers palettes oldschool y sont utilisées, plus Cracktro et SoundTracker, je lui trouve ceci dit des mélodies plus intéressantes encore !

Voilà pour l’aventure, moi il me reste encore quelques Stuva à monter et du ménage à faire avant que Charly ne puisse découvrir sa chambre…

Il faudra peut-être que je fasse quelques propositions à Jamendo pour améliorer sont chouette player Android, dont la possibilité d’ajouter un commentaire depuis l’application ou de faire de l’écoute de ses titres et albums favoris…