Archives de
Étiquette : New Super Mario Bros. Wii

Ma collection Wii

Ma collection Wii

Console :

Wii - édition 25° anniversaire de MarioNintendo Wii – edition 25° anniversaire Mario avec boite et manuel.

Et voilà.. c’est fait, j’ai déballé ma Wii il y a 2 jours… warf… il y en a des trucs… Alors première surprise, enfait, le mode de fonctionnement de « Wiimote » est enfait basé sur un récepteur infrarouge que l’on positionne au dessus ou en dessous de la TV ! Jessica et moi avons donc commencé par tester cette nouvelle méthode de jeu avec Wii Sport, le jeu livré avec la console. Je dois bien admettre, que comme pour la DS, je redoutais un peu de ne pas arriver à franchir l’étape de jeux nouvelles générations… mais étonemment, j’ai rapidement compris le mode de fonctionnement du Wiimote en tant que raquette de tennis, puis de boule de bowling !! (A lire, 1° pas Next Gen)

Jeux :

Babysitting Mama
Disaster : day of the crisis
Donkey Kong Country : Returns
Family Ski
Geometry Wars : Galaxy
Harvest Moon : Parade des animaux
Kirby au fil de l’aventure
Klonoa
Little Pet Shop
My Sims Kingdom
New Super Mario Bros. Wii

Rune Factory : Frontier
Resident Evil : The Umbrella Chronicles
Resident Evil 4 – Wii Edition
Silent Hill : Shattered memories
Super Mario All Stars : edition 25° anniversaire
Super Mario Galaxy 2
Super Mario Galaxy
Wii Sport
Zack & Wiki : Quest for Barobaros’ treasure

Jeux WiiWare et Console Virtuelle

Bonk III : bonk’s big adventure (PC Engine – Console Virtuelle)
Donkey Kong Classic (NES – Console Virtuelle)
Final Fantasy Chronicle : My life as a king (WiiWare)
Lost winds (WiiWare)
Mayhem in Monsterland (C64 – Console Virtuelle)
Sonic the Hedgehog (Megadrive – Console Virtuelle)
Uridium (C64 – Console Virtuelle)

Remerciements à Jessica pour m’avoir offert cette superbe Wii rouge et les nombreux titres tels que Klonoa, Harvest Moon, New Super Mario Bros ou encore Rune Factory pour mon anniversaire. Merci également à la famille Detroz pour Babysitting Mama, Family Ski, Pet Shop et My Sims Kingdom.

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrer

Enregistrer

Kirby, affamé, est de retour !

Kirby, affamé, est de retour !

Kirby Triple Deluxe - 3DS

Kirby's Dreamland - GameboyIl n’y a pas si longtemps, Kirby fêtait ses 20 ans, un évènement passé plutôt inaperçu dans nos contrées. La petite boule rose de Nintendo n’a jamais vraiment eu le succès qu’elle mérite de part chez nous ! Pourtant son arrivée en 1992 sur la GameBoy avait plutôt été une réussite. Le premier épisode : Kirby’s Dreamland était une véritable oeuvre d’art pour la console portable monochrome et il figure parmi mes titres préférés toutes générations confondues ! Gameplay, graphisme, musique tout était au rendez-vous. Malgré cela, les nombreuses suites sont plutôt restées dans l’ombre. Les versions NES, Super Nintendo et Nintendo 64 arrivant chez nous très régulièrement en fin de vie des machines. Dès les années 2000, c’est surtout sur portable que Kirby a continué ses aventures. Quoi qu’il en soit, il était mon combattant favori dans la série Super Smash Bros.

Son retour sur Wii, avec “Kirby au fil de l’aventure” était sympathique, mais il lui manquait tout de même une certaine dynamique de jeu que l’on retrouve peut-être dans l’épisode suivant auquel je n’ai pu joué. Cet été, un peu avant le début des Grands Travaux, je me suis procuré le tout nouveau Kirby Triple Deluxe pour la 3DS, de quoi pouvoir m’occuper l’esprit en cas de besoin ! Verdict ?

Lire la suite Lire la suite

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Petit exercice bien sympathique auquel j’ai participé en cette fin d’année avec l’équipe de rédaction Be-Games : Le Top et Flop 2012 ! Et il me faut bien admettre que cette année, j’ai bien eu du mal à être enthousiasmé par les jeux-vidéo modernes. Je vois pourtant passer de jolis screenshots ciblant bien souvent des jeux indies non disponibles sur mes outils de jeux, les grosses licences se ressemblent un peu toutes… bref, ce sont bien souvent des titres de 2011 voir bien plus anciens qui ont eu droit à mes faveurs cette année…

Top 2012 by CJ

Silent Hill : Downpour (PS3), une jolie réussite pour un titre trop peu mis avant. Ce 6ème Silent Hill renoue pourtant avec une ambiance et un gameplay dignes de ses prédécesseurs, sur l’ancienne génération de console. Frissons garantis ! (Lire : Une grosse drache sur Silent Hill)

Rayman (PS3, iPad), il y a un an, Rayman faisait enfin son grand come back avec Rayman Origins. Un retour aux sources très réussi, tirant parti des expériences de Mario ou Donkey, renouant eux aussi avec la 2D. Les graphismes de Rayman sont époustouflants et y jouer à plusieurs un vrai plaisir. Rayman s’offre également un passage sur Tablette avec un Rayman Jungle Rush qui puise son gameplay dans une mécanique de running Game bien huilée sur système tactile. L’un comme l’autre sont pour moi des incontournables de 2012. (Lire : Rayman revient à ses origines, Rayman se la joue sur iPad)

Trine 2 (PS3), il est vrai que j’aurais voulu vous parler de Giana Sister, mais je n’ai pas encore pu y jouer. J’avais été peu convaincu par le premier Trine, trop peu lisible à mon goût. La démo de Trine 2 m’a vraiment ébloui. Reprenant toujours le concept de personnages aux compétences différentes, comme dans ce bon vieux lost vicking, ce nouveau Trine propose des environnements beaucoup plus clairs et lumineux, offrant une expérience bien plus agréable, seul ou à plusieurs. (Lire : Trine deuxième essais)

Flop 2012 by CJ

Mario (WiiU, 3DS), et oui déçu de New Super Mario Bros, autant sur 3DS que sur WiiU. En effet, je comptais vraiment sur ces titres pour me faire rêver et me donner envie de m’acheter une 3ds ou la nouvelle WiiU… Au final, ces softs sont loin d’être mauvais mais se montrent bien trop conservateurs que pour me faire craquer sur 3DS, et le concept de jeu via le GamePad ne m’accroche pas vraiment pour jouer à Mario !

I am alive (PS3), un titre que je suis depuis sa première annonce à la E3, et qui promettait alors une expérience se situant entre uncharted, Alone in the dark inferno et s.o.s. Final escape, le tout réalisé par Ubisoft à qui l’on doit la série Assassins Creed. Oublié, annulé, puis revenu à la vie, Il délivre finalement un titre à la 3D pauvre, misant sur l’expérience en ligne.

Capitaine Morgane et la tortue d’or (PC), je parie que ce titre ne vous dit rien, et pourtant moi, j’en attendais tout de même quelque chose. Nouvelle aventure point & clic signée WizardBox, se déroulant dans le même univers que So Blonde dont l’ambiance était assez réussie, j’espérais que ce nouveau titre comble les défauts des aventures du Sunny. Il n’en est rien semble-t-il, des doublages inégaux et des chargements encore trop long. Le titre est pourtant très joli graphiquement, parfois trop fouilli que pour trouver les objets… Ceci dit l’effet “So Blonde” n’y évidemment plus présent puisque l’on suit Capitaine Morgane, pirate de son statut !

 

Bref, comme je vous le disais, j’ai franchement laché le pied sur les sorties de jeux-vidéo. Il faut dire qu’avec nos 3 petits anges, nous sommes rapidement épuisés une fois le travail terminé et toute le monde au lit. J’ai tout de même pu cette année découvrir quelques titres tels que : Plantes VS Zombie sur Nintendo DS, Aladdin et Rolo to the Rescue sur Megadrive, Ducktales sur NES, Sonic Generations, Motorstorm Apocalypse, Alice, Tales of Graces F, Skyrim et Uncharted 3 sur PS3, Lomax et Gex sur PS1, Merlin, Ducktales 2 et WarioLand 2 sur GameBoy, GeoMasters et Angry birds Space sur iPad ainsi que Mario Party 9  et Donkey Kong Returns sur Wii.

Donkey rapplique.

Donkey rapplique.

Avec le succès du retour au jeu de plate-forme 2D grâce notamment à New Super Mario Bros Wii, Nintendo offrait aux Fans en décembre 2010 un Donkey Kong Returns aux trailers plus qu’alléchants. Dans la vague de titres à acquérir sur ma nouvelle Wii, à l’époque, Donkey n’avait jamais su se trouver une place, restant dans ma wishlist. Probablement parce que madame n’a jamais été trop fan de cette série.

De mon coté, Donkey Kong Country, sorti en 1994 sur Super Nintendo avait été l’un des plus beaux jeux de plate-forme auquel j’ai pu alors jouer. Exploitant tout le potentiel de la console, notamment grâce à des sprites en 3D précalculés sur Silicone Graphics, le titre de Rare avait déjà à l’époque redonner un sacré coup de fouet au gros singes de Nintendo. Remplis de passages secrets, parfois à dos de Rhino ou Espadon, offrant à DK un univers chatoyant et des musiques splendides inoubliables, je n’avais à l’époque pas résisté à me trouver une SNES d’occasion afin de pouvoir y jouer à la maison.

Il y a quelques semaines, mon frangin m’annonce qu’il a loué à la médiathèque Donkey Kong Returns… j’allais enfin pouvoir découvrir ce nouvel épisode développé à Retro Studio,… et en quelques secondes passer en mode Waaaaw. Très clairement, ce jeu est lui aussi un must-have sur la console NextGen de Nintendo ! L’ambiance d’origine est merveilleusement conservée, et ce nouveau Donkey puise les meilleurs éléments que les anciens titres (DCK2 et 3, mais également Donkey Kong Climb) ont pu créer durant près de 15 ans. Les musiques sont toujours aussi magnifiques et rappellent les thèmes d’époque.

La difficulté me semble parfois un poil corsée, j’ai dû m’y reprendre de nombreuses fois avant de finir le premier niveau, mais une fois la mécanique bien en main, on peut rapidement accumuler les vies.

Je n’en suis pas bien loin encore, mais Donkey Kong Country Returns a réussi clairement à me séduire… Plus qu’à le trouver à prix sympa sur le net ou en brocante !

Rayman revient à ses origines !

Rayman revient à ses origines !

Graphiquement, Rayman Origins est splendide. L’un des plus beaux jeux du moment et vu depuis longtemps. La finesse et les détails des décors est fantastiques, beaucoup d’éléments sont interactifs et cachent des secrets et mécaniques de jeux à apprendre. Les animations sont époustouflante et pas uniquement celles des personnages.

Certes moins connu que Super Mario et Sonic, Rayman a su se faire une jolie place dans le monde du jeu vidéo au milieu des années 90, même si j’imagine que pour certains, celui-ci n’est qu’un héros parmi d’autres, d’ailleurs non, Rayman n’est pas un lapin Vinch ;). Sorti de la tête du jeune français Michel Ancel, il existe de chouettes ouvrages sur la vie de Rayman aux éditions Pix n Love, dont sa biographie qui est déjà dans ma bibliothèque. Les premières aventures de Rayman sont arrivées sur la toute fraiche Playstation en 1995 après un chemin remplis d’embuches qui aurait dû faire de lui le jeu phare de la console Jaguar ou un jeu de plate-forme de plus sur Super Nintendo,… quoi qu’il en soit Rayman est arrivé à une époque où les jeux de Plate-forme en deux dimensions avaient déjà saturé le marché et où le public s’émerveille alors sur les courbes anguleuses des jeux en 3D près à envahir les foyers… Rayman pourra donc puiser dans des mécaniques de jeux bien rôdées depuis des années par Mario, Sonic, Donkey Kong, Bubsy et tous les autres et surtout se permettre les plus beaux graphismes pour ce genre de jeux vu jusque là. Les animations de Rayman sont également incroyables, et ce grâçe aux choix faits sur le personnage de Rayman, sans bras ni jambe, pouvant ainsi être animé très simplement en utilisant des sprites pour les mains et pour les pieds. Un concept d’ailleurs qui ne manquera pas mon frère et moi de nous secouer, puisque notre petit projet de jeux vidéo d’ado : Bilou’s Adventure était également basé depuis de nombreuses années sur un personnage aux même spécificités morphologiques.

Lire la suite Lire la suite