Archives de
Étiquette : MicroSD

Raspberry, 5 minutes chrono

Raspberry, 5 minutes chrono

Il était prévu d’attendre le début des vacances, mais voilà. J’avais le 9° épisode de Outlander qui se refusait obstinément à être lu au départ de ma Playstation 3, j’ai donc copié les quelques mega de l’image Recalbox sur ma carte MicroSD, glissé celle-ci dans la carte mère du Raspberry Pi³, connecté le tout sur ma télévision et en 5 minutes chrono, j’avais un installation prête à l’emploie et la possibiltié de lire mon film depuis la partie “Kodi”.

J’ai donc ensuite poursuivi les premiers tests de Recalbox. Ma manette NES30 8bitdo a été de suite reconnue par l’OS en mode USB et j’ai donc pu faire un petit essai sur l’une des ROMS libres proposées à l’installation. Cependant, impossible de pouvoir sortir d’un jeu. J’ai donc compris l’importance de l’attribution de la “HOTKEY” à l’un des boutons de la manette afin de pouvoir faire des combinaisons de touche pour sortir d’un jeu, sauvegarder ou recharger une partie…

Pour l’heure par contre, je n’ai pas encore réussi à appareiller la manette en mode Bluetooth, mais peut-être ai-je pour cela besoin d’un autre périphérique connecté en USB… J’ai de toute manière dû utiliser un clavier pour pouvoir configurer le WiFi et encoder le SSID et mot de passe.

Enfin, je pensais que la méthode d’ajouts de nouveaux jeux seraient peut-être le plus complexe mais “Que Nenni”, il suffit simplement de faire un Drag&Drop depuis une interface web au départ d’un PC.

Reste une petite grande déception, la version 4.0.x BETA actuellement dispo de Recalbox ne gère pas le Commodore 64 : (
Il existe des solutions pour l’ajouter en recompilant le code source, mais dans l’absolu il faudrait attendre la version 4.1

Lire la suite Lire la suite

Qu’est-ce que c’est Pi-tit !

Qu’est-ce que c’est Pi-tit !

Well, well, tout est arrivé (enfin presque…). Peut-être encore les vacances et le soleil, qu’à cela ne tienne, s’il pleut j’aurais de quoi m’occuper (oui, je sais, comme si je m’ennuyais hein !) Si je n’ai toujours pas décidé qui de Darth Vador ou Woody sera choisie, le reste du matériel à mon projet RecalBox Vintage est arrivé ! Tout d’abord la carte mère WiFi et Bluetooth compatible, clairement ce Raspberry Pi3 est tout petit ! A cela s’ajoute un carte MicroSD pour les données, une alimentation USB dédiée, une petite crystal box pour la transition, un cable HDMi et une superbe manette NES30 Bluetooth de chez 8Bitdo…

Y’a plus qu’à ! Et sur ce coup là, j’aurais besoin de l’aide d’Urbinou et B-Low !

Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox

Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox

Voilà un moment que le marché du Rétrogaming me mine. Les prix s’envolent, les trouvailles en brocantes se font rares,…

Je suis vraiment content de ma jolie petite collection et encore merci à tous ceux qui participent à la faire grandir, mais j’envisage conjointement retenter ma première approche : l’émulation ! C’était ainsi qu’il y a 20 ans j’avais pu découvrir les Callus, Zsnes et autres Nesticle. Mon premier émulateur, en 1996, était un émulateur de Commodore 64 bien entendu et j’avais fait l’erreur à l’époque de confier mes boites de disquettes à un ami pour que son frère les convertissent en fichier compatible pour mon PC… c’est ainsi que j’ai perdu toute ma ludothèque C64.

Mais jouer sur un PC ne me botte plus depuis longtemps. Le plaisir de l’objet, de la manette, de la console branchée sur la télévision est bien plus agréable, mais j’ai suivi depuis le début de l’année divers projets qui permettent de cumuler les deux. Kris BLow s’est installé sa Recalbox sur son Pi³, Johnny s’y met également et Urbinou a même intégré son Pi² dans une console Atari 2600 Jr.

Lire la suite Lire la suite

Un Wiko pour la Fête des Mères.

Un Wiko pour la Fête des Mères.

Depuis plusieurs mois, je suis avec intérêt les Smartphones à prix très compétitifs de la marque française Wiko. Il est vrai que leur produit phare, le Wiko Cink Peaks, est plus qu’accrocheur, un téléphone double core aux caractéristiques très proche de l’iPhone, le tout pour 180eur et une rawette et la dernière version d’Android.

Quelques semaines avant la Fête des mères, madame me fait savoir que “oui tout compte fait, elle ne serait pas contre remplacer son actuel téléphone”. Il est vrai qu’elle n’a jamais été emballée par son Sony XPeria X8, et moi non plus. En tâchant de lui trouver quelques choses de correct et de coloré (ce qui n’est guère facile), je suis tombé sur le tout nouveau Wiko Cink+ décliné en rose.

Sorti début avril, celui-ci se présente comme un modèle équipé du processeur du Cink Peaks (Dual Core donc) mais à 101eur à peine chez LDLC. Difficile de lui tenir tête.

Mais qu’en est-il une fois déballé ?

(null)

Smartphone, étape suivante !

Smartphone, étape suivante !

Bien, souvenez-vous, l’année dernière je me lançais dans la découverte et l’utilisation d’un Smartphone avec comme choix ne pas dépasser la barre des 150€, puisqu’à l’époque j’avais un peu de mal encore à cerner de quelle manière j’allais intégrer ce nouvel outil entre mes déjà bien nombreux autres périphériques informatiques (PCs, Netbook,…) Les premières impressions étaient très positives et rapidement les nouveaux usages ont créés des besoins que le passionné de technologie que je suis à petit à petit eu du mal à combler. Agenda multi-comptes centalisés, gestion de tâches, aide mémoire, lecteur de flux RSS, appareil photo et caméra, conteneur et diffuseur de média instantanés,… Mon Samsung Galaxy Apollo m’a apporté beaucoup, mais au bout de quelques mois, mes demandes sont devenues trop importantes, m’obligeant à ne plus mettre à jour toutes les applications, à en limiter l’installation de nouvelles et parfois même le rendant peu souple à l’utilisation puisque mémoire (172 en mémoire interne) et probablement processeur (600mhz) se retrouvaient saturés (essentiellement par les tentatives de mise à jour des applications).

Bref, depuis la fin d’année 2011, j’avais déjà commencé à suivre l’actualité Smartphone qui débutait à proposer le nouveau système Androïd 4.x (Ice Cream Sandwich) et une mémoire interne plus importante. Ceci dit les produits étaient alors trop souvent de tout nouveau modèles couteux ou des déclinaisons à peine améliorées en Android 2.3 de ce que j’avais déjà analysé à l’époque… Avec des Galaxy Ace +, des Samsung Gio et compagnie… jusqu’au mois de mai où une news présentant le nouvel HTC One V m’interpelle : coque métalique, noir mais au design élégant, Android 4 et un prix envisageable sous les 350€, je me suis alors lancé à pousser plus loin les investigations : Processeur 1ghz, 512mo de mémoire interne (+ 16go de stockage avec ma carte MicroSD), capteur photo 5mpx et vidéo en 720p.

L’opportunité se faisant, je suis depuis hier l’heureux possesseur de cet HTC One V et je vous en livre rapidement mes premières bonnes impressions. Livré dans un emballage spartiate, mais au fond très écolo (carton recyclé, sachet plastique biodégradable), la prise en main fait tout de suite sensation. Très plat (plus que l’iPhone 4) mais lourd, il laisse apparaitre quelques finitions en métal brossé au coté d’un large écran (3’7) comparativement à mon Galaxy Apollo et même l’iPhone 4 (3’5). La partie arrière en matière type caoutchouc n’est pas vraiment ce que je préfère, mais bien plus jolie que ce que propose Samsung, et s’avère au final bien pratique, puisqu’une fois posé sur la table, le Smartphone y sera bien accroché !

Après quelques deux bonnes heures de première recharge, je peux enfin allumer la bête, et de suite je suis impressionné d’une part par la qualité d’écran, mais aussi par la luminosité de celui-ci. Il faut dire que mon petit Samsung se limitait à une résolution de 240×400 et que je suis maintenant au double 480×800 ! Un poil quand même en dessous de l’iPhone 4. Et puis, afin de préserver la batterie de mon Samsung, j’utilisais une application qui limitait la luminosité de l’écran de ce dernier !

En avant pour l’install ! Et oui, bien évidemment, Smartphone oblige, il y a tout une série de chose à paramétrer ! WiFi, compte Google, Facebook, Dropbox HTC,… et récupération des données du Samsung. HTC propose un système de transfert de donnée via Bluetooth, mais le Galaxy Apollo n’y est pas reconnu. J’avais une copie de ma carte MicroSD, mais pour ma liste de contact, j’avais pu réaliser deux backups. L’un via le téléphone en fichier .VCF et l’autre depuis l’application Samsung KIES. Aucune option pour faire l’import de ce genre de fichier depuis l’HTC, j’ai finalement résolu le problème en déposant le fichier VCF (un standard de base de donnée de contact) sur ma carte mémoire et tenté de l’ouvrir depuis l’application “File Explorer” fraichement installée… et zoup, tous mes contacts étaient à nouveau importé. Je n’ai par contre pas pu récupérer mes SMS.

En quelques heures, je suis séduit ! Agréable à utiliser, beaucoup plus souple et une qualité de son bien supérieur à mes derniers téléphones ! La différence de prix se justifie vraiment par rapport à mes besoins. Certains me diront que j’aurais dû acheter un iPhone… mais c’est bien le double du prix ! J’apprécie vraiment Androïd pour un Smartphone, là où je préfère iOS pour les tablettes..

A suivre donc, puisque c’est à l’usure que je verrais si l’HTC One V me fera conserver le sourire !

Lire la suite Lire la suite