Archives de
Étiquette : Lost in space

Les films du mois : Beauté cachée

Les films du mois : Beauté cachée

Beauté cachée (2016) 10/10

Thématique difficile qu’aborde “Beauté cahée”, un père qui perd son enfant, qui s’isole, se coupe du monde… A nouveau Will Smith s’illustre avec brio dans ce film. L’approche n’est pas dramatique et garde une petite pointe d’humour et d’optimisme. Enfin, sans vous dévoilé trop du film, les surprises vont bon train et le finale est très réussi. Un excellent film qui entre dans mon difficile TOP 100 !

Palmeras en la nieve – Palmiers dans la neige (2016) 8/10

1° film découvert dans le catalogue Netflix. Cette saga romantico-historique espagnole s’est montrée une belle découverte. Le début du film est un peu complexe. Difficile de comprendre qui sont les différentes personnages, les relations entre eux ou même tout simplement où l’on est. Puis de fil en aiguille l’histoire d’amour et les tensions politiques deviennent passionnante. Un petit passage par Wikipedia aide alors à comprendre où l’on se situe… Guinée Equatoriale, l’une des colonies espagnols en Afrique…

Le livre de la jungle (2016) 7/10

Cette revisite par Disney de son grand classique dessins-animés est plutôt réussie et très rythmée. Les effets spéciaux et animations des animaux sont efficaces et l’histoire est bien reconstruite pour une aventure dont on connait déjà beaucoup… Il y a pourtant une série de points qui fonctionnent moins. Baloo n’est pas attachant pour un sous, encore moins avec son coté profiteur marqué. Musicalement j’étais plutôt enthousiaste de retrouver les thèmes originaux ré-orchestré, surpris de voir que le “Il en faut peu pour être heureux” viennent se glisser dans l’aventure, puis j’ai trouvé la chanson de Louis inutile et s’intégrant mal dans l’ensemble du film… Enfin, je n’ai pas toujours trouvé les doublages très engageants.

The passengers (2016) 7/10

L’idée était très sympa, un mélange entre “Lost in Space”, “Seul au monde”, “Titanic” et “The Last man on earth”… Réveillé 90 ans avant l’arrivée de son arche sur un oxo-planète, Jim se retrouve seul sur ce Titanic de l’espace… avant “d’être rejoint” par Jennifer Lawrence qui a bien changé depuis la série Hunger Games…

Si le coté action et science fiction est plutôt réussi, le film manque cruellement d’une âme qui nous prendrait par les sentiment et surtout d’un finale correcte… On se sent clairement laissé sur sa faim…

Les saisons (2016) 7/10

De très belles images, paisibles,… mais difficile de garder les enfants devant la télévision.

You’re not you – Le second souffle (2014) 4/10

Des acteurs insipides pas franchement aidés par une version française probablement d’outre-Atlantique et un sujet de film que je n’affectionne absolument pas…

Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement

Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement

La planète des singes

La planète des singes : l’affrontement (8/10)

J’étais déjà un grand quand avec mon paternel nous avons regardé le tout premier film de la Planète des Singes, bien plus tard que Starwars et Labyrinthe, soit au tout début des années 90, le film datant de 1968. Il est claire que les effets spéciaux étaient bien en deçà des spaces opéra à la Georges Lucas. Mais il y avait un concept différent, cette quête de comprendre le monde dans lequel on se retrouve qui me plaisait et dans le 2° film une part de réponse que l’on y trouvait, tout en laissant place à l’imaginaire.

En 2001, j’avais vraiment bien apprécié la ré-écriture du film autour de l’histoire de “La planète des singes”, se rapprochant un peu de “Lost in Space”, là, le réalisateur avait poussé plus loin les réponses données aux spectateurs en fin de film sur les circonstances de la domination des singes.

Puis il y eu le préquel : “Les origines” déjà agé de 3 années maintenant ! Un préquel sensationnel qui parvient à mélanger action, touche d’humour, sensibilité,… une parfaite réussite de transposition à notre époque, avec nos craintes et nos technologies de ce qui aurait pu être le début de l’histoire…

Dans “L’affrontement”, nous nous retrouvons dans la suite directe des origines de la planète des singes, 10 ans après les faits du préquel de 2011, une position temporel qui permet de faire cohabiter les singes aillant déjà pu s’organiser et les humaines affaiblis, le tout dans superbe décors et scènes digne de The Last of Us et la série Revolution.

Sans entrer trop dans les détails, une fois encore tous les ingrédients sont réunis pour faire un excellent film. Un peu plus d’action, mais pas uniquement. Le film se centre également sur les liens entre chaque individus, la confiance, la famille, la trahison,… Une fois de plus une parfaite réussite autour de “La Planète des Singes” !

Mais comment font les femmes (8/10)

Monstres Academie (7/10)

Quoi de mieux comme spin off de l’excellent Monster & Cie que de faire un flashback dans le temps pour retrouver Bob et Sully lorsqu’ils rêvaient d’intégrer la prestigieuse entreprise Monster INC. !? Afin d’assouvir leur rêve, la porte d’entrée est la Monster University ! On retrouvera alors tout l’univers de Monster & Cie transposé en mode Université Américaine, avec les départements, les profs, les confréries secretes et tutti quanti. Le tout donne un résultat efficace, sans pour autant surprendre… On reste dans le moule, mais si vous avez apprécié le premier film, celui-ci ne pourra que vous plaire !

Demi-soeur (6/10)

Le genre n’est clairement pas ma tasse de thé, et pourtant il faut bien admettre que le film ose un sujet un peu différent, traité de manière humoristique et efficace avec un duo d’acteur de choc !

Joséphine (6/10)

J’ai eu l’impression qu’à sa sortie, on en a fait beaucoup autour de ce film non ? Le concept est assez comique, avec une ambiance comédie parisienne agréable, mais qui reste avec des sentiments surfaits… Si l’on ce dit que Joséphine est la version française de Bridget Jones, alors le résultat est d’un niveau plus intéressant. Dans l’absolu, j’ai passé un bon moment !

Arretez-moi (6/10)

Bon, je n’étais vraiment pas emballé par la tournure de ce film, mais il faut lui reconnaitre une série de qualité. Le jeux des acteurs principaux est intéressant et Sophie Marceau s’offre dans un nouveau registre réussi. Bien que je ne sois pas fan de la vue “FPS” au cinéma comme en jeu vidéo, l’idée est exploitée de manière intéressante.

Jeune & Jolie (5/10)

Le risque quand on regarde un film sans savoir de quoi il en retourne, c’est que l’on peut se prendre une sacrée surprise. Je pensais regardé un film romantique, un peu à l’eau de rose, j’étais loin du compte. Verdict un sujet pas très marrant, dans un film où je cherche encore la morale de l’histoire.

J’ai de quoi être d’autant plus déçu que j’avais plutot bien apprécié d’autres films de François Ozon (Dans la maison, la piscine, potiche,…)

Elysium (5/10)

En soi, le scénario est assez chouette dans le genre. Cela me fait pensé à de nombreux pitch de BD S.F.
Par contre, je trouve le film un peu trop violent Bing/Bang à mon goût. Quand on enlève toutes ces étapes, le film manque clairement de profondeur : (

Eyjafjallajökull (5/10)

D’accord, cela semble être la ligne de conduite de conception d’un film à la Dany Boon, très similaire au film Supercondriaque. J’ai bien moins apprécié celui-ci, peut-être parceque l’actrice du binôme est vraiment désagréable ? Quoi qu’il en soit, on est un cran trop haut de le type d’humour que j’apprécie… oui, j’ai bien rigolé, mais sans en garder un bon souvenir !

Percy Jackson : La mer des monstres (5/10)

Bon, pour ce deuxième film, les aventures de Percy Jackson, le fils de Poseidon n’ont pas vraiment fait mieux. Dans l’ensemble, l’histoire est amusante à suivre et offre un divertissement sympa pour la soirée, mais il faut bien admettre que l’on a l’impression de suivre une mauvaise imitation de la sage Harry Potter transposée dans le monde des dieux grecs exilés sur le continent américain !

La belle et la bête (4/10)

Bon, je dois bien admettre que je ne suis vraiment pas fan de l’histoire de la Belle et la Bête à la base. Je ne sais trop pourquoi, mais déjà dans le “Raconte moi des histoires”, cela m’énervait. De fait, je n’ai pas non plus été grand amateur de la version Disney, qui a pourtant de beaux atouts.

Ici, je n’ai jamais accroché. Il y a pourtant de très beaux paysages créés par ordinateurs, de beaux costumes d’époques et des acteurs français crédibles. Tout en cadrant son sujet, la réalisation est plus qu’honorable construisant une intrigue originale autour de l’histoire que l’on connait (à moins que cela ne soit 100% repris du film d’époque ?)

Justement à parler film d’époque, je crois que ce qui me dérange, c’est que j’ai l’impression de voir Peau D’âne relifter. Je vous cible Peau D’ane parce que je n’ai pas vu la vieille version de La Belle et La Bête mais que les deux films sont assez similaires.

Le rythme est mou, vraiment mou et même si sur la fin nous avons droit à quelques combats de géant, il n’en reste que c’est mou ! Les décors sont somptueux, mais il me laisse la sensation en permanence d’être dans un studio…

Bref, je n’ai pas accroché au film, et pourtant je dois lui admettre un certain soin et une volonté à faire quelques choses d’international.

Lone Rangers : la naissance d’un héro (4/10)

Hmmm, il y a Johnny Depp, et il colle bien au rôle, mais je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire.

Wolverine : le combat de l’immortel (3/10)

Bon déjà, je commence à être fatigué de cette envahissement de super héros marvel de moins en moins comique !
Wolverine contre les ninjas… boh, sans façon !

Ernest & Célestine (3/10)

Je trouve le sujet malsain pour des enfants…..

Les Schtroumphfs 2 (1/10)

Je crois qu’il devait être difficile de tomber plus bas !