Archives de
Étiquette : Largo Winch

Largo Winch 007

Largo Winch 007

Largo Winch
Largo Winch – Tome 21 – L’étoile du matin

J’avais « étonnamment » zappé la dernière aventure de Largo Winch. tome 21 et tome 22. Sorti il y a déjà 3 ans « L’étoile du Matin » s’était laissée éclipser par bien d’autres nouveautés à lire et ce n’est qu’en profitant d’une offre à 2,5€ pendant que le confinement que je me suis « Tiens, et si je relisais d’abord touts mes Largo Winch » !

Sans en refaire le tour, voilà probablement 20 ans que je n’avais plus relu certains tomes de cette série que j’ai longtemps considérée comme ma préférée. Largo et Thorghal marquant chacun mon ouverture à la BD pour les grands à la fin du siècle dernier.

On pourrait dire que depuis le tome 11 « Shadow », un tournant a été pris dans la série. Largo et son univers, créé par Jean Van Hamme ont probablement fait le tour de ce que l’on pouvait raconter comme aventure autour de ce jeune yougoslave préparé à devenir le successeur d’un milliardaire et de toutes les entourloupes financières qui allaient se mettre sur son chemin !

Entre temps la crise de 2009 est arrivée, les média ont pris bien plus d’importance et d’album en album, les scénario tentent de s’imprégner du nouveau monde financier. Pris de manière isolée et ponctuelle, j’avais toujours un peu de regrets quant aux nouveaux problèmes qui venaient se mêler au quotidien de notre Largo, mais en relisant la série de bout en bout, je trouve cela cohérent et apportant de la cohérence à l’univers… Les absences de Simon petit à petit éclipsé par Silky ayant elle-même mis Kaplan à la retraite apportent finalement un peu de fraîcheur, là où certaines séries ont parfois du mal au bout d’un moment à trouver un rôle à un casting devenu trop grand.

Et puis il y avait l’attentat de Londres, un double album 19-20 qui m’avait un peu laissé sur ma faim. Un Largo tombé trop vite amoureux, une histoire qui se dénoue un peu trop facilement… et qui en réalité trouve une certaine continuité dans les tomes 21 et 22.

L’étoile du matin (tome 21) nous replonge rapidement dans la suite de l’aventure. Saïdée dont Largo Winch était tombé amoureux dans le précédent dytique est morte en prison. Il remonte donc la piste d’Igor Malikov, commanditaire des attentats. Très vite, l’histoire prend une tournure qui a plus des allures de James Bond que de Largo Winch.

Lire la suite Lire la suite

Happy GeekMas

Happy GeekMas

Joyeux Noël - Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
Joyeux Noël – Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

Comme les années précédentes, j’aime à tenir ce « Pinboard » dédié aux cadeaux de Noël un peu Geek qui donnent envie vus durant l’année écoulée. C’est l’heure de le remettre à jour au lendemain 25 décembre avec l’arrivée de nouveaux albums de Lindsey Stirling et Adam Young (Owl City), l’énervante Nintendo Switch et son Mario Odyssey ou la Mini Super Nintendo et sa trentaine de jeux embarqués, le nouveau numéro de Largo Winch ou la prochain sortie du Mook Retrolazer édité chez Omakebooks… Un pull de Noël ? Un synthé Vintage ? L’Ecto1 des Ghostbuster en Playmobil ou pourquoi pas la cartouche 1541 Ultimate II pour votre Commodore 64 !?

Pour ma part, j’ai eu la surprise de recevoir le 3° tome de la magnifique édition illustrée d’Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban alors que je m’étonnais justement de pas en avoir aperçu la sortie dans les magasins !

Un peu surpris, j’ai également reçu un mini borne d’arcade de poche. La vague de rétro a envahi les shops en ligne avec de nombreux produits un peu « geek » qui tente de singer le concept réussi des Mini NES et Mini SNES de Nintendo. On retrouve en effet des mini ZX Sinclair, des Mini C64, Mini Megadrive, Mini Atari avec plus ou moins de réussite, mais également de nombreux MiniTrucMuchs remplis de jeux inconnus que l’on retrouve souvent sous la bannière de Lexibook dans nos contrées un peu à l’image de cette Mini Arcade Machine – 240 16bits games proposées par l’énigmatique entreprise ARB Gaming.

ARB Mini Arcade Machine - Clone de Chip'n Dale
ARB Mini Arcade Machine – Clone de Chip’n Dale

Quand on fouille un peu entre les jeux plus que moyen, on y retrouve tout de même une série de grands classiques de l’époque 8 bits auxquels on a supprimé la bande son pour la remplacer par des bruitages à la GameMaker et parfois même remplacé les graphismes par des sorites en 256 couleurs rarement réussis. Néanmoins vu la taille de la machine, lorsque l’on joue à un clone de l’excellent Chip’n Dale de Capcom, cela passerait presque inaperçu ! Il devient alors amusant de fouiller parmi les 240 bizarreries pour y retrouver Arkanoïd, Bomberman, Wrecking Crew, Galaxian ou encore Wonderboy… Reste alors cette envie de pousser plus loin l’investigation. Techniquement que retrouve-t-on à l’intérieur de ce genre de borne cheap ? Comment on été sélectionné les clones et les jeux plus ou moins originaux… Qui se cache derrière les hypothétiques jeux originaux ?

La suite des congés de Noël pourront alors se poursuivre avec quelques parties en famille de la nouvelle édition Hasbro de Destin – Le jeu de la vie. Lorsque les enfants seront calmes (cela arrive parfois), je pourrais me plonger dans la lecture du Mook « Les 30 ans du Club Dorothée » ainsi que la découverte la Bible artistique dédiée à Legend of Zelda..

EnregistrerEnregistrer

Des idées sous le sapin

Des idées sous le sapin

Noël, Noël… c’est le moment pour faire sa liste au Père Noël non et traditionnellement, j’aime assez bien me faire mon petit Pinboard sur le sujet. 2015 ne dérogeant pas à la règle, j’ai donc mis à jour Ma XmasGift for a Geek.

CD de musique (Alfa Rococo, Caravan Palace, Owl City, Generation Dorothée, Lindsey Stirling), Films (Les Cités d’Or 2, Independence Day, Le Hobbit), Fringues (Chapeau, Pull, Chaussure), BDs (Ernest & Rebecca, Largo Winch, Le Chateau des Etoiles, Les mondes de Milo, Scorpion, Les Mondes Cachés, Sillage, Yoko Tsuno), RetroGaming (Alex Kid, Donkey Kong Junior), Jeux-Vidéo (Civilization V, Playstation 4, Ni No Kuni), Bouquin (Les Beatles, Final Fantasy X, Resident Evil, Harry Potter, La 5° Vague), Jeux de Société (Gaia, Origins, Small World Realms)

Le Scorpion

Le Scorpion

Auteurs : Marini – Desberg
Editions : Dargaud (2000)
Albums : 1-11 (14)


Le Scorpion - 1. La marque du diable
Le Scorpion – 1. La marque du diable

Quels étaient les chances que je me plonge moi dans une BD de capes et d’épées tout seul, assez peu. Merci à mon paternel pour cette chouette découverte dont le héros m’a tout de suite convaincu, en tant que chasseur de relique religieuse, a l’image d’un mélange d’Indiana Jones, Don Juan et Prince of Persia le tout dans un univers de pouvoir de l’église et d’embrouilles assez proche de la série Borgia. L’ensemble dessin scénario reste dans le ton d’un Largo Winch sans être vulgaire ou inutilement sanglant. Plus qu’à acheter le tome 2 (Merci Vincent), puis les 3 et 4 (encore merci Papa)… De fil en aiguille, l’histoire est devenue plus profonde, les personnages intrigants et je garder ce plaisir à entamer de nouveaux albums !

2018, lecture du tome 6, L’aventure se poursuit avec la découverte du « trésor des templiers ». L’histoire est toujours autant passionnante, on en découvre un peu plus sur Rochman, mais le nombre de personnage est un peu plus important, ce qui rend la lecture d’album en album un tout petit peu plus difficile.


Retour à ma Bédéthèque

Extrait de Le Scorpion - 1. La marque du diable
Extrait de Le Scorpion – 1. La marque du diable
Vacances en mode BD

Vacances en mode BD

BD 2015

Et bien, cela fait de longues années que je n’avais plus eu l’occasion de lire de nombreuses BDs. Il faut dire, qu’avec de jeunes enfants, il était tout de suite moins facile de m’assoir dans un fauteuil tranquillement avec ma BD, sans devoir me relever toutes les 2 minutes où les voir me grimper dessus pour savoir ce que je fais. Mais les voilà qui grandissent, et j’ai donc pu petit à petit trouver plus de temps pour me remettre à lire mais aussi tenter de leur donner l’envie de découvrir le monde de la BD.

Projet de BibliothèqueDans notre ancienne maison, nous avions une grande bibliothèque colorée dans le salon qui pouvait donner plus vite l’envie de prendre un peut de lecture. Dans la nouvelle maison, les BDs étaient cachées dans une grande armoire, ce qui ne me plaisait pas trop. J’avais réalisé plusieurs plans sur comment mettre ces dernières en avant, et j’ai pour finir choisi une option en coupe. Tout d’abord, j’ai mis à disposition toutes les BDs « enfants » dans un étagère Billy dans la chambre de Charly. On y retrouve : Les Schtroumpfs, Jojo, Boule & Bill, Marsupilami, Cédric, Yakari, Petit Poilu, Petzi, Docteur Poche, Tintin, Astérix, Johan et Pirlouit.

L’idée de faire le tour d’une des portes du living en armoire bibliothèque aura pour finir été abandonnée. Mais je repris le concept pour réaliser quelque chose d’un peu similaire autour du bureau de madame dans le hall au départ de deux Kallax Ikea. de 2×8. De ce montage seules 4 cases sur 16 sont attribuées à des BDs, mais cela permet de donner un peu de couleur dans la maison et de mettre à porté de mains de grands mes lectures en cours.

Et justement entre fêtes de fin d’année et mon anniversaire, les lectures auront pu être nombreuses. L’occasion de lire les suites des séries que j’aime : Ekho, Elixirs, Largo Winch, Soda, Thorgal, Ernest @ Rebecca ou de me remettre dans quelques BDs plus enfants.

Mais aussi de découvrir de nouvelles choses tels que Le Scorpion, ASPIC et Powa.

Lire la suite Lire la suite