Archives de
Étiquette : L’age de glace

Les meilleurs films de 2020

Les meilleurs films de 2020

Non, je ne ferai pas l’affront au monde du 7° art de titrer mon article “2020, côté ciné”. Parce que cette année sous le signe de ce foutu virus aura été catastrophique pour les différents Cinéma de part le monde. Mes petites statistiques annuelles parlent d’elles-même, là où la proportion des bons films que je regardais sur le grand écran annuellement se situait en moyenne à 26%, ils ne représentent cette année que 5%, soit deux sorties ciné. L’une au Kinépolis, à la Saint Valentin pour regarder la nouvelle adaptation des 4 filles du docteur March et l’autre entre les deux vagues, masqués, au cinéma Le Parc que nous visitions pour la première fois, pour regarder en famille Yakari – La grande aventure.

Le Cinéma a perdu des plumes dans l'épidémie.
Le Cinéma a perdu des plumes dans l’épidémie.

Pourtant de cette année hors-norme, nous aura rassemblé un peu plus souvent devant un bon film que la précédente, avec 10 bons films de plus qu’en 2019. Sans trop entrer dans le décorticage de mes datas, les cinémas ne sont pas les seuls à avoir perdu des points, les bons films se sont faits trop rares à nouveau sur la plate-forme payante BeTV, ne parvenant pas à dépasser les 30%. J’ai donc fini par clôturer mon abonnement en ce mois de décembre.

J’aurais dès lors un peu plus fait appel au plan B, il est vrai. J’aurais également été puisé dans les films enregistré sur ma box Evasion afin nous distraire pendant le premier confinement. Mais Netflix a gagné beaucoup de point cette année en ajoutant une grande partie des oeuvres de Hayao Miyazaki, le “Walt Disney” du pays du soleil levant et les productions de son Studio Ghibli.

Le Château Ambulant, 2004
Le Château Ambulant, 2004

Si jusqu’ici je ne connaissais que Princesse Mononoke qui m’avait plutôt peu convaincu, trop étrange et violent à mon goût. Nous nous sommes, en famille arrêté tout d’abord sur Le Chateau dans le Ciel, sorti en 1986 il m’a rapidement fait un mélange entre la version dessin animée de Sherlock Holmes et les Mystérieuses Cités d’Or. Oh, comme j’aurais aimé découvrir ce film quand j’étais enfant. Ce fut ensuite l’occasion de faire connaissance, enfin, avec Mon Voisin Totoro. Probablement aussi étrange qu’un Alice aux Pays des Merveilles. Il y eu alors la fantastique histoire de Ponyo sur la falaise, petit poisson que veut devenir humain, un film et sa chanson qui auont été regardé plusieurs fois cette année par les enfants ! Madame aura été émerveillée par Arriety et pour ma part, c’est le Chateau Ambulant qui m’aura vraiment complétement impressionné par la beauté de ses paysages et villes.

Ponyo Sur La Falaise, 2008
Ponyo Sur La Falaise, 2008

Je poursuis ma découverte des films de Miyazaki avec cet incroyable conte entre La Petite Sirène et Pinocchio. Un film d’animation coloré qui nous offre des paysages de bord de mer extraordinaire. Des personnages attendrissant. Une poésie pleine de richesse et surtout remplies d’inattendu pour nous européens. Un film à voir absolument avec vos enfants disponible sur Netflix !!! Bref, un chef d’oeuvre, je crois qu’il n’y a pas d’autre mot ! La bande son, digne d’un opéra/ballet est elle aussi éblouissante… et puis les 4 gamins qui vont se mettre en lit en chantant “Ponyo, Ponyo”…

 

Lire la suite Lire la suite

L’expo Dino 2013 VS 1989

L’expo Dino 2013 VS 1989

Et oui, depuis la fin des années 80, un poil avant la sortie de Jurassic Park, les dinosaures ont débarqués dans les foyers… Venus de la nuit des temps jusque sous les projecteurs, les gigantesques reptiles sont ressortis de terre afin de fasciner petits et grands. L’année dernière, à 3 ans et demi, notre Charly était déjà assez fan de dinosaures ! Il faut dire qu’entre l’Age de Glace et les dinos Playmobils, ceux-ci n’ont pas perdu la cote auprès des enfants en près de 25 ans !

Expo Dino WorldAu printemps, j’avais droit à quelques réflexions philosophiques de mon petit bonhomme : “Les Dinosaures, ils ne sont pas pas mort… mais ils sont partis dans une grande fusée sur une autre planète….” Oui, les dinosaures qui sont morts, les squelettes de dinosaures, les cris de dinosaures, les œufs de dinosaures…. il n’y a pas une semaine où il nous parle de dinosaure… Alors découvrant par nos amis Jennifer et Gérald l’existence d’une expo Dinosaure temporaire au Brussel Expo, je me suis dit que cela pourrait être une chouette sortie durant nos vacances d’été !

Voici donc l’occasion de comparer cette visite avec celle que mon frère et moi, avions faites en 1989 au Musée de science naturelle de Bruxelles qui accueillait alors des gros Dinosaures robotisés en première européenne !

Nous avions choisi d’emmener Mattéo (7 ans), le filleul de madame avec nous qui ne manquerait pas lui aussi d’apprécier ce genre de visite. Par contre, nos mistinguettes de 20 mois n’étaient cette fois pas de la partie. D’une part parce que notre Kangoo n’est pas extensible, mais surtout parce que bon “quand même”… des gros dinos ce n’est tout de même pas adaptés pour leur âge… Déjà Charly (4 ans) serait plus que probablement impressionné par leurs tailles et leurs cris ! C’était également ma première visite sur le Brussel Expo, et sur ce point je dois bien admettre que l’accès y est plus qu’agréable et facile (en semaine et en journée)… bien plus que s’il avait fallu se rendre en plein centre de Bruxelles où se trouve le musée de l’expo 1989. C’était également l’occasion de voir pour la première fois l’Atomnium !

Lire la suite Lire la suite

Les films du mois : Epic

Les films du mois : Epic

EpicEpic (2013) 8/10

Dans l’ensemble, on peut dire que ce nouveau film d’animation de BlueSky (L’age de Glace, Rio) est réussi et change des éternel suite Shrek64, IceAge -2,… L’histoire est prennante, il y a des sentiments, de l’action… La Bande Annonce nous montrait des scènes magnifiques pleines de poésies, et on peut dire que l’on est pas déçus ! Tout ce petit monde vivant dans la forêt à notre insu est bien réussi, avec de nombreux petits éléments amusants… Pourtant, je trouve qu’il m’anque d’un petit qqch en plus. Tout d’abord, avec Spiderwik et Arthur et les minimoys, le terrain avait déjà été visité. Le grand méchant et sa clique ressemble tout de même assez fort à Maltazar et ses affreux… l’histoire même est fort similaire. J’ai envie dire que Arthur et les minimoys se montre plus épique qu’Epic… ce qui fait un peu sourire ! L’histoire est un peu prévisible,… ce n’est pas vraiment un reproche en soit, mais j’aurais voulu être un peu plus surpris !

Lettre à Juliette (2011) 7/10

Astérix & Obélix au service de sa majesté (2012) 5/10

Rien à faire, je ne suis pas un grand fan d’Astérix. Et dans celui-ci qui semble ne pas trop s’écarter de la version dessin animée d’Astérix chez les Bretons, j’ai dû mal à accrocher. L’humour est pourtant omniprésent et j’ai souvent souris (même si l’ensemble des gags étaient déjà dans l’ancienne aventure). De manière général je ne suis pas convaincu par ce nouvel acteur incarnant Astérix… et Obélix ressemble de plus en plus acteur dans un costume de Walibi :(

Elle s’appelle Ruby (2012) 5/10

En soit, je trouve que l’histoire était chouette, mais je trouvais les acteurs complètement niais….

Les âmes vagabondes (2013) 4/10

Le scénario est bon, il y avait de quoi faire un film de science fiction intéressant, même si je n’ai pas vraiment été retourné par le sujet qui ne se démarque pas vraiment d’autres nombreuses références en sciences fictions… La réalisation n’était pas à mon gout, je n’ai jamais réussi à rentrer dans les choix scénaristiques fait pour donner vie à “l’hôte”, ni même aux sentiments entre les personnages…

Damsell in distress (2011) 4/10

Pour l’heure, je trouve le film assez nunuche et mal adapté en français (ou même juste images/musiques). Cela semble une adaptation d’un film des années 30… et on le sent peut-être un peu trop dans les dialogues… manque de cohérence avec l’époque… peut-être devrais-je tout de même aller jusqu’au bout du film ?

Le gamin au vélo (2011) 3/10

Les voyages de Gulliver (2011) 2/10

Ted (2012) 1/10

Vulgaire….

Mon petit joueur de 3 ans !

Mon petit joueur de 3 ans !

Fin mai, mon Charly de 3 ans a été découvrir le Cinéma ! Le Grand Écran et son copain le lion et l’âne (non je sais, c’est un zèbre mais bon) de Magascar avait choisi le bon moment pour débarquer dans une 3° aventure. Moi par contre, je n’avais pas eu la chance de pouvoir vivre cette première fois avec mon fils, et l’occasion se présentant, je m’étais dis qu’il serait assez chouette de lui faire revivre l’aventure cinématographique, ensemble sur ma Playstation 3 !

Coté manette, par contre, ce n’était pas sa première expérience. Il avait déjà pu tester l’année dernière Kirby au fil de l’aventure sur Wii, et quelques semaines plus tôt Mickey : Castle of Illusion sur Megadrive. Ne rêvons pas, s’il se débrouille pas trop mal avec des applications tactiles sur iPad, avec une manette, c’est autre chose. L’expérience Kirby avait été assez concluante. Facile à prendre en main, papa déplace Kirby et Charly saute ou frappe… Avec Mickey, la graaande manette Megadrive était un peu plus difficile à prendre en main… La Playstation 3 et sa manette franchement plus complexe est loin d’être très efficace pour un petit garçon de trois ans ! De plus, s’il est assez simple de faire comprendre des mouvements réalisés par les interactions avec cette dernières dans un environnement en 2D, obtenir un résultat amusant est impossible dans un univers en trois dimensions…

“Charly, tu veux que je t’aide un peu”
“Non c’est moi tout seul”
“Oui, mais là tu est dans buisson tu sais”
“Non c’est moi tout seul”

Vous l’aurez compris, le jeu a beau être PEGI 3, peu de petits garçons et filles de cette âge pourront s’amuser tout seul avec ce jeu, même en mode 2 joueurs.

Tentatives suivantes, Papa joue, et Charly regarde… Un peu comme un film, mais il faut que Papa y arrive….

Plutôt convaincu depuis toujours par la bande de Madagascar, j’ai déjà eu le droit de voir en boucle les deux premiers épisodes, je démarre donc l’aventure sans trop savoir ce qu’il s’est passé dans “Bons baisers d’Europe”, et très rapidement, alors que j’espérais voir quelques scènes du film en introduction et au cours du jeu, une intro qui se tire en longueur me fait savoir que l’histoire se passe là où le film a laissé nos héros. Ma fois, pourquoi pas, l’idée n’est pas mauvaise, mais dans mon cas, me voilà bernique ! Ceci dit, la musique de l’écran d’accueil était assez prometteuse et  style graphique de l’écran de chargement plutôt sympa… Et cela s’arrêtera là !

Bardouf, en route pour le tuto ! Les mécanismes sont simples, on peu changer de personnages avec L et R  et chaque personnage a des compétences qui lui sont propres et il vous faudra les exploiter à bon escient pour remplir les missions, afin de vous aider. Rien d’extraordinaire, mais bon pour un jeu pour les enfants, c’est assez chouettes pour eux de pouvoir changer de personnages.

Graphiquement, je me suis d’abord dit que ce n’était pas vilain. Certes, on est loin d’un Uncharted, mais pour un enfant, il retrouve un univers qu’il connait et ne se dérangera pas vraiment de textures à peine digne d’une PS2… C’était vrai tant que je regardais juste mon fils jouer. Parcequ’une fois la manette en main, je me suis rendu compte qu’assez vite ces graphismes grossiers rendaient la visibilité du jeu assez difficile, ce qui est assez problématique, bien plus que des têtes et pattes qui traversent les murs. Si la démarche d’Alex le lion est assez drôle, je la trouve un peu trop mollassonne, voir galoper Marty à la même allure passe encore moins bien… Quand à Melmann la girafe, là je crois qu’il y a un sacré problème, mais je pense que l’animateur 3D n’a jamais vu la majestée d’une girafe !! On dirait ici un hybride sortis de la fantaisie de Spore (Maxis). Bref, graphiquement, en ajoutant à cela que l’on ne retrouve aucune cut-scene du film et que bon nombre des animations sont plutôt des blahblah de pingouins, le résultat est peu concluant.

Coté prise en main,… je reste perplexe. l’une des premières chose à faire dans le tuto est de faire nager Gloria sous l’eau. Rendez-vous compte, un jeune enfant doit déjà s’approprier les commandes de la manette pour déplacer le personnage qu’il faut tout repenser pour le déplacer dans l’eau. Vers l’avant ce n’est plus pour avancer, mais pour descendre, pour avancer il faut appuyer en permanence sur X, cela parait bièsse, mais s’il s’agit du premier jeu de votre progéniture, vous voilà déjà rappeler à la rescousse ! Et une fois qu’il faudra sauter sur les fils, marcher en équilibre et faire des sauts à la Prince of Persia dans environnement visuellement erratique, je vous souhaite bonne chance..

“Et pourquoi tu tombes encore Papa ?”
“Parce que j’arrive à me f@#{^ sur cette p#@^|@ de corde pour la 5° fois”

Ah ben zut, j’avais oublié, c’est PEGI 3, je dois resté zen et poli !

“C’est comme ça, c’est la vie mon grand, mais tu vas voir, Papa va réussir à passer sur l’autre toit !”

Bref ! J’y croyais pourtant. Je poussais pouvoir briser cette idée que “C’est une adaptation de film pour enfant, donc c’est une bouse faite à la 6-4-2”. Et bien non, non et non. Nos petites têtes blondes n’ont elles pas droit à de chouette jeu pour revivre les aventures de leurs héros préférés. Parce qu’à notre époque il y en a eu des perles mettant en scène l’Oncle Picsou, Tic & Tac, Aladdin et le Roi Lion… Et même il n’y a pas si longtemps, j’avais trouvé l’adaptation de la série Chasseurs de Dragons sur Nintendo DS franchement réussie !

J’étais hier à la maison, malade, et du coup, ça m’aurait bien plus de faire un peu de DS sans me prendre la tête… mais quoi mettre de nouveaux ?? J’avais déjà fait le tour du sympathique « Chasseurs de Dragons »… un peu trop répétitif au niveau des stages, mais donc le concept entre Mario Galaxy en 2D et Lost Vicking m’avait tout de même séduit (13/6/2008)

Verdict final, après de trop nombreuses tentatives, j’ai à peine pu péniblement finir les tutos, déjà immaniables et énervants. Enfin quand vous saurez qu’en plus de cela, le studio en charge du titre n’a pas pu s’offrir le doublage originale de la voix de Marty, vous aurez du mal à vous faire au genre rapeur de pacotille de remplacement… et finalement j’ai cru à une blague lorsque l’on m’a dit qu’en appuyant sur carré, je pouvais me déguiser…

Aucune différence, si ce n’est la démarche… à moins que ??? Ah, si en faisant pivoter la caméra de face, mon personnage à mis des lunettes !!! Ah ben çà c’est extraordinaire quand même, quelle est le génie derrière cela !?

Allé zou, on va continuer à faire le plein de jeux Mickey sur les consoles d’époque, je pense que cela restera des valeurs sures !