Archives de
Étiquette : Konami

Along the edge

Along the edge

BDVD – Le Manoir
BDVD – Le Manoir

C’était il y a bientôt 15 ans, je venais de m’acheter une Playstation 2 et je disposais pour la première fois d’un lecteur DVD sur ma télévision. Je me souviens avoir été séduit par un concept « novateur » à l’époque : le BDVD ! L’idée était de raconter une histoire sous forme de bande dessinée dans laquelle on promenait le lecteur-spectateur qui avait des choix à poser afin de progresser dans l’histoire. Un concept qui me plaisait beaucoup, mais dont le résultat fut au final assez moyen avec un scénario très classique de meurtre dans un château à élucider et un dessin, somme toute, très banal. Pourtant le principe de choix avait un potentiel intéressant et j’ai souvent été par la suite très réceptif à ce genre de démarche comme dans Shadow of Memories (PS2, Konami) ou plus récemment Heavy Rain (PS3, Quantic Dreams).

Si je vous parle de tout cela, c’est que je me suis laissé séduire par une publicité m’invitant à découvrir « Along the Edge », une nouvelle interactive à découvrir sur support tablette ou Steam. À mes yeux, les iPad et déclinaisons sont des outils remplis de chouettes choses noyées dans un fatras de trucs inutiles proposés par l’Apple Store. Je ne trouve qu’assez rarement mon bonheur, mais je me devais ici de vous partager ma joie d’avoir mis le doigt sur quelque chose qui colle parfaitement au média tactile.

Soyons donc clairs dès le départ, Along the Edge n’est pas un jeu vidéo dans la mesure où il n’y pas de « gameplay ». Il s’agit d’un « Interactive Graphic Novel » que l’on pourrait présenter comme un livre illustré où vous aurez à prendre des décisions.

Ca ne vous parle pas ? Surtout ne passez pas votre chemin, laissez-moi vous convaincre.

Glissez-vous sous votre couette, dans votre sofa au coin du feu, dans un petit coin tranquille (que sais-je ?) et commencez l’aventure. Comme dans un bon roman, vous vous retrouvez plongé dans la vie de Daphnée, jeune chercheuse qui vient de décider de tout quitter pour partir loin de la ville…

Along the edge, iPad
Along the edge, iPad

Dès le départ, la situation est floue et on ne vous distille que peu d’informations sur votre vie d’avant et sur ce qui vous attend, mais qu’importe vous voilà déjà plongé dans l’histoire et par-dessus tout, accompagné de splendides fresques numériques réalisées par Nicolas Fouqué. Dès la première page numérique, l’illustrateur a su me captiver et me faire basculer dans l’oeuvre. Or le projet est loin d’être avare en illustrations, elles sont même souvent nombreuses pour poser le décor d’une même situation. Détail, lumière, décor, ambiance… et le charisme des personnages n’est pas en reste ; vous aurez l’occasion de vous en rendre compte, clairement, l’artiste maîtrise à merveille le speed painting, avec 450 dessins annoncés et 20 personnages différents.

Mais Along the Edge n’est bien sûr pas qu’un simple prétexte à vous promener dans un joli portfolio, il y a cette histoire que vous allez vivre. Dans un premier temps il m’a fallu comprendre ce qui se présentait à moi. J’ai d’abord trouvé le texte un peu simple et les choix anodins voire prévisibles. Puis, j’ai compris l’idée. Il ne s’agit pas d’un roman où l’auteur aura à nous décrire les lieux, les visages et les expressions puisque nous avons le support visuel. Les mots et les phrases sont une partie de l’oeuvre et se concentrent sur les sentiments, sur les dialogues et sur tout ce qui se passe dans la tête de Daphné… et par extension dans la nôtre. Notre manière de transposer cela va, de fait, influencer nos choix. Le texte n’en est pourtant pas moins riche : 80.000 mots, l’équivalent d’une livre de 400 pages.

Chaque choix fait se range dans l’une des quatre catégories relativement mystérieuses, présentées en haut de l’écran, qui influenceront la direction du dénouement final… Avec 60 fins différentes, vous aurez de quoi y revenir !

Je vous ai peu parlé jusqu’ici de l’histoire. Personnellement, j’aime être surpris et ne pas trop savoir ce qui m’attend, mais vous aurez peut-être un peu envie que je vous titille ?

Along the edge, iPad

Une fois arrivé dans ce village perdu, découvrant la propriété imposante dont vous venez d’hériter de votre grand-mère, comment réagirez-vous ? Que confierez-vous à votre ex-compagnon venu prendre de vos nouvelles ? Et ces rêves étranges où vous vous retrouvez dans la forêt poursuivie par une ombre. Tout semble bien différent ici, ces croyances anciennes bien ancrées dans la tête des villageois…

long the edge – Un joli petit village, pourtant plein de mystères !
long the edge – Un joli petit village, pourtant plein de mystères !

De fil en aiguille, j’ai trouvé le scénario plus riche, et j’ai longuement hésité sur les choix à faire, voulant rester cohérent dans « mon personnage ». Je m’étais laissé happer dans l’histoire, preuve que le studio bordelais Nova Box avait réussi là une chouette production ! Je me suis donc relancé avec ma dame dans une seconde lecture…

J’ajouterais, en tant que mélomane, que j’ai d’autant plus apprécié l’expérience qu’elle est accompagnée de quelques notes de piano venant poser la juste ambiance par des petites mélodies qui savent rester en mémoire.

Bref, si vous avez besoin d’un peu de quiétude à l’approche des fêtes, si vous cherchez un cadeau original, si vous avez tout simplement envie de vous laisser surprendre, je vous recommande chaudement de vous plonger dans Along the Edge, disponible tant sur l’Apple Store que sur Steam.

Along the Edge, iPad
Along the Edge, iPad
Shantae, enfin !

Shantae, enfin !

Shantae - Press Start

Voilà cinq ans que j’ai découvert la série dont mon frangin me vantait la qualité des graphismes et animations 2D. Cette version du jeu était alors exclusivement réservée au magasin en ligne de la Nintendo DSi, ce qui rendait la découverte du jeu assez difficile jusqu’à une sortie sur iPad. Pas encore non plus la meilleure option pour prendre le gameplay en main. Pendant un bon moment donc, je me suis contenté d’en regarder les images sur la toile et d’écouter les excellentes bandes sons signées Jake Kaufmann (Mighty Switch Force, Shovel Knight). J’ai alors découvert que notre petite génie aux cheveux mauves avait fait ses débuts sur Game Boy Color dans un jeu exploitant de manière fantastique les capacités de la portable de Nintendo sans pour autant en recevoir les mérites ! Le jeu étant uniquement localisé outre-Atlantique, j’ai très vite abandonné l’idée de m’en procurer une version physique : les cartouches étant proposées à pas loin de 250$, ce sera sur le eStore de la 3DS que je m’y essaierai…

Shantae - GameBoy Color Shantae Risky's Revenge - DSiD’épisode en épisode, la série a gardé son concept, ses personnages et son gameplay, renouvelant l’histoire, les graphismes et surtout se propageant sur de nombreux supports : WiiU, 3DS, PS4 avec le dernier épisode “The pirate’s curse” sorti en 2014 que j’ai enfin pu me procurer pour 1$ symbolique lors d’un Humble Bundle proposé par Nintendo, comme j’ai pu vous l’annoncer chez Press Start !

Tout d’abord, Shantae se distingue de la masse avec des graphismes 2D très détaillés et colorés qui ne laissent pas indifférent. On pourrait y voir par exemple une certaine similitude avec les environnements de Metal Slug à plus d’un moment, comme par exemple lors du combat contre le Comte Ammo en début d’aventure. Le coté « plate-forme » est également accompagné d’illustrations manga très réussies pendant les nombreux dialogues qui permettent de s’immerger dans la nouvelle histoire…

Lire la suite Lire la suite

Ma collection Super Nintendo

Ma collection Super Nintendo

Hardware :

2x Console SNES (PAL) dont une sans alimentation ni manette.
Super Gameboy

Jeux :

Ardy Lightfoot (Titus – Ascii, 1994)
Aero the Acrobat (Sunsoft – Iguana Ent. 1993)
Aguri Suzuki : F1 Super Driving (Genki Co. 1993)
Astérix (Infogrames, 1993)
Bubsy in Claws Encounters of the Furred Kind (Accolade, 1993)
B.O.B. (Gray Matter Inc. 1993)
Chuck Rock (Core Design, 1992)
Cool Spot (Virgin Games, 1993)
Donkey Kong Country (Rare, 1994)
Eek! the cat (Ocean, 1994)
F1 Pole Position 2 (Human Ent, 1993)

Flashback (Delphine Software, 1993)
F-Zero (Nintendo, 1991)
Goof Troop (Capcom, 1993)
Indiana Jone’s greatest adventure (JVC, Lucas Arts, 1994)
Killer Instinct (Rare, 1995)
Looney Tunes : Road Runner’s Death Valley Rally (Icom Simulations, 1992)
Mario Paint (cartouche seule, sans la souris) (Nintendo, 1992)
Mickey Mania (Sony, Travellers Tales, 1994)
Mr Nutz (Boite) (Ocean, 1994)
Nigel Mansell’s world championship racing (Gametek, Gremlin Graphics, 1993) + (version US en boite)

Pac in time (Altreid Concept, 1995)
Pitfall : the mayan adventure (Activision, 1994)
Populous (Bullfrog, 1991)
Prehistorik Man (Titus, 1995)
Schtroumpfs (Infogrames, 1994)
Starwing
(Argnonaut Sofware – Nintendo, 1993)
Street Fighter II (Capcom, 1992)
Super Aleste (Compile, 1992)
Super James Pond (Ocean Software, 1993)
Super Mario All Stars (Nintendo, 1993)
Super Mario Kart (Nintendo, 1992)
Super Mario World (Nintendo, 1990)
Super Pang (Capcom, 1992)
Tiny Toons Adventures : Buster Buts loose! (Konami, 1992)
The Addams Family : Pugsley’s scavenger hunt (Ocean Software, 1992)
The Magical Quest starring Mickey Mouse (Capcom, 1992)
The Simpsons : Bart’s nightmare (Sculptured Software, Acclaim, 1992)
Tiny Toons : Buster Busts Loose (Konami, 1993)
Top Gear (Kemco, Gremlin Graphics, 1992)
Young Merlin (Westwood Studio, Virgin, 1993)
Zool (Gremlin Graphics, 1993)

Jeux Super Famicom :

PGA Tour Golf (Electronic Arts, Sterling Silver Software, 1992) (Boite)
Romancing Saga II (Squaresoft, 1993) (Boite)
Stress Fighter II (Capcom, 1992) (Boite)

Remerciements à Kingstef pour la première console et les jeux DCK, Killer Instinct, Starwing, Mario Kart et Mario World ainsi qu’à Santo Dolce pour la deuxième console et les jeux Road Runner et Street Fighter II et PGA Tour Golf.

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Tourmente à Silent Hills

Tourmente à Silent Hills

Diable, voilà une mauvaise nouvelle, il semblerait bien que le projet “Silent Hills” soit dans la tourmente. Présenté en 2014 le teaser jouable réalisé par Hideo Kojima, Guillermo De Toro pour le compte de Konami était plus que prometteur et faisait partie des motivations à passer à la nouvelle génération de Playstation. Norman Reedus, Darryl dans Walking Dead se prêtait à merveille dans l’univers dérangé de la série Silent Hill qui avait pris sa naissance en 1999 sur la première Playstation.

Si l’information est à prendre avec de grosses pincettes, elle trouve sa source au coeur de la bataille opposant Kojima à Konami et plus particulièrement concernant les droits d’utilisation du moteur Fox Engine. Ce dernier est en effet utilisé pour le prochain Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, mais aussi pour le futur reboot de Sillent Hills. Or, selon les informations relayées par le site Crossmap, Kojima refuserait catégoriquement l’exploitation de son moteur graphique pour ce reboot. (Un news à lire sur JeuxVideo.com)

 

Les coups de coeur à venir

Les coups de coeur à venir

Les vacances ont été bien remplies avec tous les travaux et consoles et ordinateurs sont plutôt restés discrets. Seule ma 3DS et Kirby m’ont accompagné durant le mois de juillet, j’en ai ensuite profité pour lire de nombreuses bande dessinées pendant mes moments de détentes. Terminant mes intégrales Spirou & Fantasio et commençant Le Ptit Spirou, poursuivant la relecture de Thorgal,… Bref tout cela pour vous dire que durant tout ce temps, je me suis contenté de mettre de coté toutes les annonces intéressantes de productions vidéo-ludiques à venir auquel nous avons eu droit lors de la E3 et plus récemment la GamCom. Je ferais l’impasse sur les titres Nintendo déjà ciblés il y a quelques mois pour la WiiU mais voici quelques titres à surveiller.

=Retro is good !=

Ori & the blind forest (Xbox, 2015)

Ori & the blind forestProbablement un jeu auquel je n’aurais jamais l’occasion de jouer puisque développé en exclusivité pour les consoles Microsoft, quoi qu’il en soit l’univers onirique d’Ori & the blind forest m’a tout de suite subjugué ! C’est d’une beauté incroyable et l’on a clairement envie d’aller s’y perdre. Le style semble dans le genre des plateformers oldskool de la nouvelle génération pimentant exploration et réflexion.

Très clairement, Ori ne bouscule pas nos habitudes de joueur, mais c’est un choix totalement assumé par Moon Studios puisque les développeurs avouent facilement avoir cherché à faire vibrer la fibre nostalgique des joueurs ayant traîné leurs manettes dans les jeux du siècle dernier. D’après la courte démo jouée (environ 15 minutes), ils sont sur la bonne voie. Du coup, si le titre parvient à maintenir le cap, nous pourrions obtenir un nouveau classique du genre. A surveiller de très, très près. (Jihem, JeuxVideo.com)

Pix the cat (PS4/PSVita, automne 2014)

Pix the Cat Pix the cat, le nouveau bébé de Pastagames (Pix ‘n Love Rush, Rayman Jungle,…) devrait débouler d’ici peu, et c’est avec regret que j’ai appris qu’il serait limité aux “nouvelles” consoles de Sony, la PS4 et la Vita. Point donc de version prévue pour ma brave PS3. Le style très rétro est à nouveau mis à l’honneur dans en genre de Pacman moderne aux niveaux encapsulés ! Clairement un titre que j’aurais apprécié découvrir et qui aurait vraiment pu mériter une version compatible avec les anciennes générations de consoles.

a-n-n-e-A.N.N.E. (WiiU, fin 2014)

Dans un style tout aussi pixelisé, le projet indie A.N.N.E. déjà disponible sur PC débarquera prochainement sur la Wii U. Il s’agit d’un mélange de jeu d’exploration, de RPG et de shoot’m up dont l’ambiance me plait assez bien ! Un titre qui se rapproche assez de Knytt Stories me semble-t-il.

Lire la suite Lire la suite