Archives de
Étiquette : Jeux électroniques

Japon, droit devant !

Japon, droit devant !

Il y a des choses auxquels on ne s’attend pas toujours… Partir en reportage vidéo une semaine au Japon en faisait clairement partie. De retour depuis quelques jours maintenant, il ne fait aucun doute que ce voyage m’aura marqué, tant pour l’intensité du projet que nous y réalisions que pour la découverte de ce nouveau monde à l’autre bout de la planète.

Akihabara de nuit
Akihabara de nuit

Depuis bien longtemps le Japon me fascinait tant pour sa culture du Jeux-Vidéo que pour les mangas,… mais aussi son architecture, ses voitures, sa culture, sa musique, ses produits multimédia ! Le Japon m’a toujours donné l’impression d’être une destination de pèlerinage numérique !

Certes, avec des journées de travail de parfois près de 18h, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de flâner dans la ville. Néanmoins, travailler à 200 à l’heure m’a par contre permis de vivre à la même vitesse que la ville et mon esprit n’a cessé d’analyser et ramener des souvenirs, des mémos de cet univers quasi futuriste aux côtés de notre civilisation européenne encroûtée…

J-1 Let’s flight to Tokyo

12h de vols + 7h de décalage horaire, encore un train à prendre pour arriver à la gare de Tokyo et nous étions déjà à pied d’oeuvre pour tourner les capsules MOOC de la journée dédiées à “L’esprit Kyocera“. Nous le savions, la semaine serait intense pour boucler notre planning et ce rythme intense aidait aussi à ne pas succomber à la fatigue…  Bref, il était déjà tard lorsque nous arrivions ensuite à l’hôtel, nous laissant une fin de soirée pour découvrir la cuisine locale, les galeries souterraines de magasins improbables et rapporter les premières images d’Akihabara, le quartier historique du jeux-vidéo japonais. Je pensais y “perdre” des albums de musique made in Cyborg Jeff, mais force m’est de constater qu’il est impossible de perdre quelque chose au Japon,… On viendra toujours vous le rapporter !

Dès cette première journée, le choc était impressionnant. Nous avions la grande chance d’avoir Claire à nos cotés qui parle le japonais couramment et connait parfaitement la ville. Sans cela, il aurait été impossible d’être autant efficace dans l’organisation de nos déplacements… ou tout simplement choisir notre repas ! J’espérais partir sur place avec mon “Apprends le japonais” sur Nintendo DS, mais ce dernier s’est perdu dans un bureau de poste. Je n’avais donc en poche qu’un Moshi Moshi, Konishowa et Sayonara issu de mes lectures de Yoko Tsuno…  Et ce n’est guère très utile ! Si il y une phrase à retenir, ce serait plutôt : 有難うございます。(à prononcer : Arigatougozaimaaaas) qui veut dire qqch du genre : Un tout grand merci ou Au revoir et merci beaucoup…

Lire la suite Lire la suite

Ma collection de Jeux Electroniques

Ma collection de Jeux Electroniques

 

RETROGAMING - Gakken - Puck Monster
RETROGAMING – Gakken – Puck Monster

Bien avant l’arrivée de la console Game Boy, dans les cours de récré, les petites consoles G&W de Nintendo avaient du succès, mais elles n’étaient pas seules ! De nombreux “clones” parfois plus que sympa ont vu le jour puis, une fois la Game Boy sortie, d’autres déclinaisons plus “cheap” de ces jeux électroniques ont continués à se faire une place. Le Puck Monster de Gakken sera par exemple ma première rencontre avec Pac Man lors de l’anniversaire de Laetitia Ledoux !

Actronics

Dig’n Picman (dans la boite de Wanted G-Man)

Casio

Cat Hand (solaire)

Clipper

Merlin (en boite, mais en panne)

Epoch

Oil Games

Entex

Super Space Invader 2

Gakken

Puck Monster

Liwaco

Le Tennis

Masudaya

Play & Score – Pirates

Matsuchima

Cosmo Champion

MUTI Games Child

UFO
Volleyball
Spaceman

MUTI ‘Stand Alone’

Baseball
Cat & Mice
Tennis
UFO (en boite)
Volley

Lansay Tivi Pad Namco

Pac-man
Galaxian
Rally-X
Dig-Dug
Bosomian

Parker

Master Merlin (en boite)

Retro-computers

ZX Spectrum Vega

Tandy

Burger Time
Jet Fighter
Shark Island
Tandy TV Scoreboard (en boite)

Toy Island – LCD Vidéo

… (1991)
Ghost (1991)
Robot (1991)
Soccer (1991)
Volley Ball (1991)

Remerciements à : Lionel Vendrame pour la console Puck Monster et Stefan et Géraldine pour la console Namco TiviPad.

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrer

Souvenirs d’avril 2014

Souvenirs d’avril 2014

Facebook - Reportage Photo - avril 2014

CJ, 30 avril : Bon alors, je croise qui demain sur la brocante de Crisnee ?
CJ : Rendez vous a la journee IFRES lundi !
CJ : Nondidjap de loi de Murphy, vous me diriez pourquoi aujourd’hui, mon FCPX plante et mon Mac plante.
CJ : Eh be… Quene affaire pour descendre à Liège avec ces travaux. La bonne nouvelle, c’est que ce sont les petits déjeuners bio au XX août !

CJ, 29 avril : Il m’a fait rire ce matin Charly.

“Jesus c’est le super héros de la nature, parcequ’il protège tout, même les autres super héros !”

CJ : Ablum de Lindsey Stirling commandé ! sorti aujourd’hui et il n’en restait déjà plus que 2 sur Amazon !

CJ, 28 avril : J’ai enfin pu continuer l’installation du Studio Multimédia, dont les enceintes qui attendaient un peu plus d’espace !
CJ : Solide un iPhone dit donc ! n’est-ce pas Santo !
CJ : wouw, dur dur le réveil ce matin ! Arrivé au bureau dans les temps, mais rien n’est parfait, j’ai oublié mon téléphone.

CJ, 27 avril : J’ai trouvé un jeune chevalier aux Anthinoises, il manie l’épée comme pas deux !
CJ : Je me disais dernièrement que j’avais peut-être loupé l’option susciter l’intérêt de Charly aux Jeux-Vidéo (si, si), on ne peut pas dire que la prise en main de manette oldschool avait été efficace. Je le découvre aujourd’hui maniant sans soucis une manette de Playstation 3, visiblement plus intuitive ! Le soucis, c’est que je n’ai aucun jeu pour enfants sur la Playstation, que me conseilleriez-vous à investiguer ? Ici, il jouait à Scoobidoo et s’en sortait plutôt bien.
CJ : E.T. était donc bien enfoui dans le désert.

Lire la suite Lire la suite

Je peux jouer a la Ninteno?

Je peux jouer a la Ninteno?

— Et un jour Super Mario débarqua au rayon Maxitec de chez GB —

Compagnon de mes siestes sous le soleil d’Espagne, le troisième tome de l’histoire de Nintendo m’a un peu deçu… Si j’ai vraiment apprécie le début de l’ouvrage narrant la genèse de la console Famicom (la version Jap de la NES) au début des années 80 au Japon, si j’ai découvert avec beaucoup d’étonnement l’incroyable folie qu’elle y avait engendrée, si j’ai été les étonné des paris de Nintendo, lançant au milieu des années 80 les jeux dématérialisés grâce au Disk system, qui permettait aux jeunes joueurs de venir charger sur une disquettes un nouveau jeu depuis une borne… J’aurais vraiment aimé que cette ouvrage s’attarde également sur la genèses des titres phares de l’époque NES… Ce n’est guère les petits encarts sur les quelques titres présentés qui vont me suffire, d’autant que leur sélection me semble assez discutable dans une optique non-collectionneur.

Rendez vous compte, la NES, appelée donc Famicom au Japon débarque en 1983, elle est alors extrêmement puissante pour l’époque et proposée pour un prix plus qu’attractif… Elle ne débarquera chez nous qu’a la Noël 1987 sans rougir de la concurrence. C’est que chez nous en Belgique, comme dans d’autres pays européens, le marché console de jeux n’existe pas encore vraiment… On retrouve essentiellement des micro ordinateur depuis plusieurs années tels que bien sur le Commodore 64 ou l’amstrad CPC. Les jeux y sont nombreux et se copient entre amis et aux fils des années le prix de ces ordinateurs s’est democratisés… Puis Super Mario débarqua dans le rayon Maxitec de chez GB.

Petit a petit les ordinateurs en demo ont fait place aux consoles Nintendo et Sega… Rêve de gosses, je ne manquais pour rien au monde les courses du samedi pour aller moi aussi taquiner la manette. Mais il me faut bien admettre que la politique Nintendo chez nous etait loin d être parfaite. Très vite Super Mario Bros allait laisser pour de nombreux mois sa place a des titres nettement moins attirant tels que les Tortues Ninja, Dragon Ball, Super Baloo… ou Tic et Tac Ranger du risque restant ceci dit assez sympa a jouer a deux… Tout cela jusqu’a l’arrivée de Super Mario Bros 3, a mes yeux LE JEU sur NES…

Oui, en peu de temps, les Pharaoh’s curse et Summer Games challenge de mon C64 allaient difficilement me donner envie, et même les Game&Watch dans la cours de récré n’avait plus trop la quote,… hormis peut-être le Super Mario Bros de Stéphane D’Argent…

Lire la suite Lire la suite

Super Mario Bros : Un sentiment de liberté !

Super Mario Bros : Un sentiment de liberté !

Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous reparlais de ces fameux petits jeux électroniques qui avaient tant de succès dans nos cours de récrée… et j’attendais alors avec impatience le cadeau d’anniversaire de mon ami Didier : la version Game & Watch de Super Mario Bros…

J’en rêvais de ce Super Mario Bros depuis tout gamin… et en lisant l’ouvrage dédié à ces petits jeux Nintendo édité par Pix n Love, je n’en étais que plus impatient… Comment allais-je revivre cela… Car bien qu’il existe plusieurs compilations reprennant Octopus, Fire ou en encore Manhole,… la seule option pour enfin découvrir cet épisode de Super Mario Bros,… c’est l’original !

Une fois en main, l’aspect métalique est moins impressionant qu’à l’époque… Il faut dire que le choix du bleu mate de ce G&W lui donne un coté un peu plus plastique… Pas de boîte à déballer, mon ami l’a dégotté sur Ebay en “loose”, alors je me lance dans une partie ! Effectivement, comme lu dans le Pix n Love, je suis  agréablement surpris des petites mélodies out-game rapellant la version NES… La prise en main demande quelques secondes d’adaptation, puis que l’on JUMP puis on se déplace dans les airs… Après tant d’année les mouvements à faire sont un peu différents de nos habitudes… Mais rapidement j’atteinds le niveau 3, ce qui me permet déjà de me rendre compte de l’incroyable force de ce jeux.

Lire la suite Lire la suite