Archives de
Étiquette : inspecteur gadget

Playing 2022, une PlayStation 5 et beaucoup de rétro gaming

Playing 2022, une PlayStation 5 et beaucoup de rétro gaming

Après de longues recherches, je démarrais l’année 2022 prêt à me lancer dans la nouvelle génération vidéoludique, heureux propriétaires de la nouvelle PlayStation 5 de Sony. C’est donc sans surprise que mon petit TOP/FLOP de cette année mette en avant 2 titres liés à cette dernière. En effet, depuis la sortie de Horizon Zero : Forbidden West en février dernier, peu d’autres jeux n’auront réussi à occuper notre intérêt. En prenant donc un peu de recul, il me faut donc bien reconnaitre que mon année 2022 n’aura qu’assez peu explorer cette nouvelle génération, pas même dans le vivier des jeux Indépendant.

L’abonnement Playstation vendu avec la PS5 m’aura laissé prendre en main quelques jeux loin de mon scope d’intérêt, et j’ai finalement plutôt utilisé mes petits moments de détente à (re)découvrir quelques anciens jeux sur mes anciennes consoles ou via l’abonnement Nintendo. Bref, j’en suis bien conscient, je m’éloigne de plus en plus du « panel » !

Les TOPs

horizon forbidden west

Horizon : Forbidden West (PS5)

Loin du panel « des joueurs », et pourtant, nous étions là, fin prêt, précommande validée pour l’arrivée de Horizon : Forbidden West en février dernier, à mes yeux le premier must-have pour découvrir la nouvelle génération de jeu sur notre nouvelle PlayStation 5. Voilà déjà cinq année que la nouvelle série vidéoludique Horizon Zéro est arrivée en exclusivité sur la console de Sony, et les première aventures d’Aloy allaient se montrer comme une sacrée claque. Après de nombreuses années à suivre grosso modo toujours les mêmes séries de jeu vidéo, Horizon Zéro me proposait ma première expérience prenante dans un vaste monde ouvert. Certes, nous avions déjà essayé Skyrim, mais l’univers, trop Tolkien, n’était pas à notre goût.

Si je dis « nous », c’est qu’Horizon Zéro fait partie de ces aventures vidéoludiques que je partage avec madame, qui le plus souvent à la manette en main. Traverser les territoires, s’émerveiller des lieux, se lancer dans d’équipes combats dynamiques contre d’étranges machines et petit à petit en découvrir de l’univers dans lequel nous évoluons. En effet, Horizon Zéro, premier du nom, proposait une trame narrative particulièrement bien travaillée qui permet de comprendre petit à petit la décadence de notre monde jusqu’à son auto-extinction… ou presque.

Le mode "photographe" dans Forbidden West ;)
Le mode « photographe » dans Forbidden West ;)

Ce second volet implique donc idéalement d’avoir terminé la première aventure, car certains personnages emblématiques et surtout l’explication de la transition de notre monde suite à l’opération Aube Zéro et ses ratés sont évidemment la base de la poursuite des aventures d’Aloy qui s’aventurera cette fois dans les terres de l’Ouest prohibé.

Les mécaniques de jeu ne changent pas. Des missions à remplir, des combats à remporter, des énigmes à résoudre, des creusets à explorer permettant d’améliorer ses compétences, ses armes, ses tenues. On ne change pas une recette qui gagne ! On y ajoute une nouvelle intrique tout aussi intéressante et des environnements encore plus somptueux, relevés par la vitesse d’affichage et surtout d’accès disque de la PlayStation 5. Horizon : Forbidden West se montre incontestablement mon coup de cœur pour cette année, même si l’on pourrait lui reprocher de ne pas tant se démarquer du premier opus, ce qui m’aura parfois un peu décroché de l’aventure.

Lire la suite Lire la suite

Playing 2019

Playing 2019

Et zoupla déjà deux donjons de terminer !!
Et zoupla déjà deux donjons de terminer !!

J’ai bien moins joué en 2019. C’est un constat sans appel et ce malgré l’achat il y a quelques mois de la dernière console Nintendo afin de pouvoir plonger dans Link’s Awakening, le remake du Legend of Zelda sorti il y a 25 ans sur la Game Boy. Oui, en 2019, mon quotidien est probablement devenu trop sérieux. Trop sérieux en tout cas que pour me lancer dans ce que le monde appel maintenant un « Triple AAA », ces gros jeux développés avec des moyens pharaoniques, qui se vendent par million et qui impliquent d’utiliser ses 4 mains pour dompter la manette !

C’est définitif, je ne suis plus ce genre de joueurs, et d’ailleurs rares sont les jeux de ce genre qui parviennent à me distraire. En contre partie, aux cotés des jeux joués avec les enfants, cela reste évidemment le rétrogaming qui garde une place importante dans mes petits moments de détente avec cette année, la console NES de Nintendo et le Commodore 64 à l’honneur !

Avec les Enfants

Oh Pardon soeurette !
Oh Pardon soeurette !

Jouer est devenu encore plus cette année un moment partagé avec les enfants plus qu’avec madame, comme c’était le cas depuis de nombreuses années. Tous les 4 ont donc suivi une bonne partie de ma progression dans le dernier Zelda tout en y jouant également sur une partie propre, mais ils n’ont pas encore pour l’instant l’autorisation de chiper seul « ma » console.

« Crash » et son relifting de Crash Racing Team, a eu un certain succès, surtout chez Alice et Juliette. De fait, cette année nous n’avons pas joué à Mario Kart sur la WiiU. S’il faut faire avec nos, juste, 2 manettes de la Playstation 4, des parties à quatre ont quand même régulièrement été organisées quand les amis amènent leurs manettes. Ce remake de CTR n’a pas fédéré les anciens comme je l’imaginais, mais les enfants eux l’apprécient grandement avec toutes ces options de customisations et de nouveaux accessoires qu’ils débloquent petit à petit ! Lors des dernières vacances, les filles ont d’ailleurs pu découvrir que de nouveaux circuits avaient été ajoutés, dont un circuit « Noël ! »

CTR - PS4, première course
CTR – PS4, première course

Je me rappelle des parties folles de CTR avec madame d’il y a 19 ans !! Je découvrais avec elle tout l’univers des jeux Sony : Spyro, Crash, Croc, Medievil… mais clairement les courses endiablées de l’univers de Crash Bandicoot étaient vraiment impressionnantes, fluides, colorées, funs, cooools. (A lire : Crash Bandicoot fait le plein de Nitro)

Just Dance 2017 - WiiU
Just Dance 2017 – WiiU

Aux côtés de ces deux incontournables, la WiiU n’a pas encore tiré sa révérence. Minecraft reste le jeu le plus joué par les enfants, au point que le stick gauche du GamePad aura probablement besoin d’une réparation cette année. Just Dance, qui a fait son entrée aura également mis l’ambiance lors de nombreuses soirées !

The Legend of Zelda : Link’s Awakening (Switch) – Crash Team Racing (PS4) – Monument Valley (Android/iOS) – Just Dance 2017 (WiiU) – Sonic Mania (PS4) – LEGO Harry Potter (PS4) – Puyo Puyo Tetris (PS4)

Puyo Puyo Tetris (PS4)

Puyo Puyo Tetris - PS4 (Sega - Sonic Team, 2017)
Puyo Puyo Tetris – PS4 (Sega – Sonic Team, 2017)

Un croisement entre l’incontournable Tetris et la série Puyo Puyo. Difficile à prévoir, je vous l’accorde. Et pourtant voilà qui offre autant de fun à ce genre de battle puzzle qui avait fait les beaux jours il y a 20 ans avec Disney Magic et autres Bust a Move. Pour peu de disposer de 4 manettes, il est même possible de jouer à quatre sur le même écran !

 

Lire la suite Lire la suite

Mes premiers disques

Mes premiers disques

Quel chouette cadeau j’ai reçu là pour fêter nos 19 années ensemble ! Un tourne disque « Music Recorder » imitation vintage. Cela faisait un bon moment déjà que j’avais envie d’entendre à nouveau les vieux disques qui avaient accompagné ma découverte du monde de la musique. J’y réfléchissais encore il n’y pas si longtemps. Mon Charly de 10 ans a évidemment été baigné dans mon univers musicale et mes goûts, mais le monde d’aujourd’hui fait qu’avec les tablettes, youtube, Just Dance et toutes les autres activités artististques qu’il fait. Il a déjà une ouverture assez importante sur la musique de sa génération et fait entrer à la maison des artistes qui me seraient passés totalement au dessus, comme par exemple Soprano – Je suis en feu ou Zara Larsson – Lush life.

Chez moi, après avoir utilisé un temps les bandes de K7 familiale pour protéger de jeunes chatons du froid, je me suis très assis devant la chaine stéréo familiale qui tenait alors dans une armoire entière pour écouter des disques, et petit à petit à les mettre moi-même sur le pick up. J’aimais fouillé dans ceux que me parents n’écoutaient que rarement et c’est ainsi que laissant de côté les album d’Henri Dès et Anne Sylvestre, je me suis intéressé aux disques énergiques de mon paternel. Les Shadows et les Spoutniks trouvant plus mes faveurs que ces albums des Beatles. Mais hors de tous ces disques de guitares électriques, deux disques sortaient vraiment du lot : Le 45 tours de Pop Corn et un album « Synthesizer Hit ». Ces drôles de son me fascinaient !

Bioman, Juliette Je t'aime, allé chante Bernard, chante !
Bioman, Juliette Je t’aime, allé chante Bernard, chante !

Pourtant à 10 ans, en 1988 je n’avais encore que peu eu l’occasion de découvrir que je grandissais dans la génération « New Wave » rythmée par Depeche Mode, Erasure, Eurythmics, Indochine, The Cure, OMD que je ne découvrirais qu’au moins 10 ans plus tard ! Pour moi, les musiques modernes aux sonorités électroniques, ce sont essentiellement les génériques de dessin animés ! De l’inspecteur Gadget en passant par Les Mystérieuses cités d’or puis la fournée de son issues des synthés cheaps des Musclés et chanté Bernard Minet ! C’était une belle époque où chaque générique TV se retrouvait édité en 45 tours et se vendaient comme des petits pains chez le disquaires du coin ! Pour ma part, ce sera surtout des compilations 33 tours qui auront mon choix !

Trouvailles sur la brocante ce matin
Trouvailles sur la brocante ce matin

Mes premiers 45 tours seront surtout ceux de ces jolies chanteuses dont j’étais amoureux étant enfant : Sandra Kim et Melody : ) Combien de fois ai-je fais tourner mon disque de « Y’a pas que les grands qui rêvent » et « J’aime la vie » en regardant la pochette… Et c’est évidemment avec beaucoup d’émotion que j’ai apprécié voir mes filles Alice et Juliette aimer ces chansons de ma jeunesse !

Il faudra attendre la fin de l’année 1988, j’ai alors bientôt 11 ans pour je commence vraiment à avoir l’envie d’avoir mes musiques. J’ai un petit poste de Radio reçu de chez 3 Suisses pour écoute Radio Ciel et je commence à enregistrer des K7 de musiques de son électronique qui donnent envie de danser. Je viens de découvrir la New Beat et le groupe Confetti’s… Impossible de trouver The Sound of C en magasin, j’achèterais donc sans en connaitre la chanson le 45 tours de C in China !

Lire la suite Lire la suite

100% e-Media, l’Apple Pencil pour les nouveaux iPads

100% e-Media, l’Apple Pencil pour les nouveaux iPads

C’est une bonne nouvelle, les nouveaux iPad d’Apple coutent moins chers et sont maintenant compatible avec l’Apple Pencil qui était jusqu’ici réservé aux très couteux iPad Pro. C’est l’occasion pour moi de faire un petit test de cette méthode de prise de note… avec un rapide croquis de l’Inspecteur Gadget. La prise en main du pencil à la main gauche est correcte, même si je le trouve un peu lourd. La réactivité est plutôt bonne et certes plus précise qu’au doigt.

Pour l’instant, j’utilise essentiellement Bamboo Paper et Evernote comme outil de prises de note, mais je serais intéresser à en découvrir d’autres.

L’une des caractéristiques qu’Apple met en avant pour justifier le positionnement «  étudiant  » de sa tablette, c’est le support de l’Apple Pencil (vendu séparément au prix de 99 €). Le nouvel appareil supporte en effet le stylet pommé et peut détecter autant de niveaux de pression et d’angles que l’iPad Pro. Voilà qui devrait aider élèves et professeurs à annoter plus facilement les documents et autres devoirs numérisés. L’entreprise a d’ailleurs profité de l’occasion pour annoncer qu’elle s’associait à certains constructeurs pour proposer d’autres stylets. Logitech va notamment commercialiser un stylet taillé pour l’iPad, au prix de 49 €. (Un article à lire sur Les Numériques)

Gadget - Apple Pencil
Gadget – Apple Pencil
Pacman Syndrome : Les séries de notre enfance

Pacman Syndrome : Les séries de notre enfance

Les séries de notre enfance
Les séries de notre enfance

Le Journal du Geek vient de présenter un nouvel ouvrage dédié aux séries Télé de « mon » enfance, les années 80 – début 90. Ulysse 31, Les Cités d’Or, Inspecteur Gadget. Le genre de bouquin qui effectivement me plairait à mettre sur la liste du Père Noël. Je l’avais d’ailleurs vu chez Slumberland à Liège, mais je lui avais préféré un bel ouvrage centré sur Les Mystérieuses Cités d’Or.

Qui n’a jamais rêvé de combattre auprès d’Ulysse 31, de l’aider à retrouver sa route, de parcourir le chemin des Mystérieuses Cités d’Or en compagnie d’Esteban, Tao et Zia, de lutter contre les monstroplantes aux côtés de Jayce et de la force Lumière ? Qui n’a pas ri devant les maladresses d’un Inspecteur Gadget ou des farces des Entrechats ? Ces séries des années 80 ont rythmé notre enfance par leur mystère et leur humour. Retrouvez-les à l’intérieur d’un seul et même livre évoquant toutes les productions d’un même studio : la DIC. Passionnés par ces séries mythiques, les auteurs nous font découvrir les secrets de leur fabrication. Ce livre est l’aboutissement de plus de 10 ans de recherches, de documentations, d’interviews et de témoignages recueillis en France, aux États-Unis, au Japon, ainsi qu’en Chine et au Luxembourg afin de reconstituer les puzzles d’une aventure vieille de trente ans. (Un sujet à lire dans Le Journal du Geek)