Archives de
Étiquette : hibou

Hé Link, réveille-toi !

Hé Link, réveille-toi !

Après une semaine d’impatiente, je,… nous, avons entrepris de nous lancer dans la grande aventure de Link sur Cocolint Island, soit Legend of Zelda : Link’s Awakening sur Nintendo Switch. Si j’ai d’abord eu l’occasion de me faire un court aperçu sur la console du frangin, au bout d’une semaine et 3 courtes soirées de jeu, je suis personnellement arrivé aux portes du 4° donjon, derrière la cascade. Mais mon aventure serait probablement moins intéressante que celle des enfants. Car oui, pour la première fois, je peux vivre l’effervescence de l’attente, de l’achat et la découverte d’un tout nouveau jeu vidéo avec eux ! “Alors papa, tu l’as reçu le Zelda ?”. C’est d’autant plus amusant que jusqu’ici, ce genre de jeu dit “Action-RPG” qui implique de découvrir tout un petit monde en accédant à de nouvelles zone tout en rencontrant des personnages et combattre des ennemis épée à la main était inconnu pour eux. Ce qui me rappelle bien évidemment mon enfance, lorsque moi même je découvrais pour la première fois l’univers de Zelda sur la Gameboy de mon voisin. Ce sentiment de grande épopée, de monde à explorer et de donjons à parcourir.

Legend of Zelda - Link's Awakening - Switch
Legend of Zelda – Link’s Awakening – Switch (War Legend)

Si à l’époque, j’avais longtemps trébuché sur ce qu’il fallait faire au début de l’aventure. Ici, Charly savait qu’une fois réveillé, Link devait partir sur la plage retrouver son épée, afin de commencer l’aventure. Au début de l’aventure, les enfants ont peu de chance de vraiment se perdre. Ils peuvent promener Link dans le village où ils découvrent un peu les mécaniques de jeu. Se rendre sur la plage pour retrouver son épée, mais également repérer l’entrée de la caverne Flagello, le premier donjon de l’aventure nécessitant une clé pour y entrer, ou se promener dans la forêt couverte de brume, forêt où se cachent des ennemis un peu plus agressif et un étrange raton laveur.

Héhé, tu vas te perdre dans la Forêt !
Héhé, tu vas te perdre dans la Forêt ! (War Legend)

Là aussi, Charly m’avait vu faire et il savait donc qu’un champignon était à trouver et qu’il fallait ensuite le donner à une sorcière pour faire une potion magique. Néanmoins, la tâche n’est pas si facile à résoudre pour mes jeunes joueurs, qui n’ont pas compris que le Raton Laveur les envoyait se perdre dans la forêt faussant donc leurs repères. Qu’importe c’est l’occasion d’apprendre à manier l’épée, se protéger avec son bouclier et surtout analyser les mouvements de son adversaire pour lui donner le coup fatidique ! Sans oublier de couper du buisson, histoire de trouver des coeurs et des émeraudes (De mon temps, c’était des diamants mais je jouais en monochrome… les filles ont bien évidemment constaté que, puisque ces pierres précieuses étaient vertes, c’était des émeraudes !)

Papa a donc donné un petit coup de main pour se repéré dans la forêt, et… nous avons pu récupérer la clé pour se rendre au donjon… On sauve, on va faire dodo… mais non, non ! Ce n’est pas moi qui vais traverser le donjon à ta place Charly !

Lire la suite Lire la suite

On a pas droit aux Hiboux nous ?

On a pas droit aux Hiboux nous ?


YouTube Direkt

Et bien… il semblerait bien que nous petits européens, nous boudions complètement l’excellent talent Owl City… Adam Young, a pourtant été choisi avec son nouveau titre To the Sky pour réaliser une partie de la B.O. et le trailer du film Legend of the Guardians The Owls of Ga’ Hoole.

.. Ce qui est bien dommage c’est que pour avoir avoir bu le trailer au cinéma il y a quelques semaines… La musique n’était pas celle d’Owl City, et Radio Contact ne semble pas plus passer sur ses ondes ce nouveaux si chouette morceaux :(

Quand Charly veut faire dodo…

Quand Charly veut faire dodo…

n686002179_1373205_2870.jpg

Quand Charly veut faire dodo
Il compte tous ses amis

Il compte, compte les moutons
Qui sautent, sautent au plafond

Il compte, compte les abeilles
Qui viendront lui porter leur miel

Il compte, compte les papillons
Qui volent sur les fleurs qui sentent bons

Il compte, compte les chenilles
Qui mangent les feuilles d’ortie

Il compte, compte les fourmis
Qui le regardent s’endormir

Il compte, compte les escargots
Qui portent leur maison sur le dos

Il compte, compte les grenouilles
Qui saute dans les flaques qui mouillent

Il compte, compte les grosses vaches
Qui sont toutes pleine de tâches

Il compte, compte les écureuils
Qui mangent des noisettes dans les feuilles

Il compte, compte les hiboux
Qui le regardent dans leur trous

Quand Charly est fatigué
Il ferme ses petits yeux

… sur un air de “Quand trois poules vont aux champs”