Archives de
Étiquette : Gunpei Yokoi

Parlons de culture vidéoludique et des histoires du jeu vidéo.

Parlons de culture vidéoludique et des histoires du jeu vidéo.

Faire se rejoindre ma passion de la culture du monde du jeu vidéo et mon travail de production de vidéos pédagogiques à l’Université de Liège, voilà plus que probablement un cas de figure auquel je ne m’attendais pas il y a encore quelques années. Et pourtant, ce 1er mars démarrait le nouveau MOOC réalisé par l’Université de Liège et le Liège Game Lab, un projet entamé il y a près de 2 ans avec Bjorn Olav Dozo avec qui nous venions de finaliser le MOOC “Il était une fois la littérature jeunesse” et l’équipe du Liège Game Lab.

Quelle histoire du jeu vidéo ?
Quelle histoire du jeu vidéo ?

Mais pour aujourd’hui, je change de chapeau en vous parlant de MOOC et je profite de l’occasion pour approfondir ma culture vidéoludique et partage avec vous mes réflexions liées au premier module de ce cours en ligne ouvert à tous, premier module centré autour de l’histoire du jeu-vidéo… ou plutôt des différentes histoires du jeu vidéo. Dans cette première capsule vidéo introductive du sujet, Bjorn Olav Dozo, enseignant-chercheur à l’Université de Liège, en charge des humanités numériques et des cultures populaires développe en effet qu’il y a bien des manières de raconter l’histoire du jeu-vidéo. Celle de jeux clés, de machines, de licences ou d’auteurs. Et pourquoi au fond pourquoi certaine et plutôt que d’autres.

Quelle histoire du jeu vidéo ?

Amateur de Playhistoire depuis déjà 10 ans, j’ai déjà engloutis de nombreux ouvrages racontant l’histoire du jeu vidéo. Si beaucoup d’éléments clés sont récurrents, chacun d’eux s’arrêtent sur des jeux, des machines, des licences ou des auteurs qui n’évoquent pas toujours avec autant d’intérêt l’histoire du jeu vidéo telle que je l’ai vécue.

Lire la suite Lire la suite

Happy Geekmas – 2014

Happy Geekmas – 2014

Xmas gift for a geek

À l’approche des fêtes, je trouve toujours amusant de regrouper une série de choses que je trouve chouette, qui me donne envie. Certaines d’ailleurs se retrouvent d’année en année, et bien entendu ce ne sont que des coups de cœur, pas une liste de course, et qui sait peut-être de quoi vous donner des idées à offrir à un Geek tempéré… Grâce à Pinterest, le résultat donne un effet visuel assez sympathique !

On y retrouve pas mal de bandes dessinées, une valeur sure. J’aime découvrir de nouvelles choses, mais quand j’en découvre une qui me plait, j’aime à la suivre en profondeur : Ekhö, Ernest & Rebecca, Elixirs, Golden City, Golden Cup, Gargouilles, L’anneau des 7 mondes,  Largo Winch, Les enfants d’ailleurs, Zarla,…

En restant au rayon “livre”, il y a pas mal d’ouvrage Pix n Love encore à découvrir tel que L’histoire de Rayman, Eric Chahi et Another World, la mondialisation du jeu vidéo, Ralph Baer, Gunpei Yokoi ou encore Myamoto… et peut-être bien la trilogie “Maze Runner” dont le film m’a intrigué ou mélange entre les deux : Ready Player One.

De plus pour l’instant, avec mes trois petits monstres, prendre un moment le soir pour lire me permet de me détendre ! Parfois plus qu’une série ou un bon film.

De côté, j’ai toujours très envie de découvrir la nouvelle saison des Mystérieuses Cités d’Or par exemple ou encore revoir l’excellent Independance Day.

Coté Jeux-Vidéo évidemment, cela cible des machines dont je dispose et ma nouvelle WiiU est évidemment à l’honneur avec Super Smash Bros WiiU, Sonic Lost World et Donkey Kong Tropical Freeze. Sur PS3, il reste Tomb Raider  et Fez que j’aimerais un jour découvrir. The Cave et le 5° chevalier de Baphomet sont toujours à découvrir sur l’AppleStore… et tant qu’à faire autant mettre des titres rétro que rêve trouver : Donkey Kong JR en version Game&Watch et Misadventure of Flink sur Megadrive. S’ajoute à cette liste Civilization Beyond Earth, spinoff de la série dont l’invasion de publicités donnent vraiment envie de partie sur une autre planète, tout oublier et construire un Nouveau Monde.

Ah bien sûr, les jeux vidéo me feront toujours rêver, ils me donnent l’impression d’être encore jeune et malgré cela, l’univers en général devient trop mercantile à mon goût…

Côté musique, je n’ai toujours pas fait le pas du dématérialisé. Quand j’achète, j’ai besoin d’avoir un objet physique, même si la première chose que je ferais sera de le convertir en MP3 pour l’ajouter à ma clé USB et mon Spotify… Si l’album de Jenifer doit probablement se trouver facilement en promo sur Amazon et Media Markt, je désespère de finir par trouver les albums d’Alfa Rococo (groupe pop québécois) ainsi que le précédent album de Lindsey Stirling

J’ai été peu à l’écoute des nouveaux jeux de société sortis cette année. Il y avait l’extension de Small World Realms et Relic Runners qui avaient l’air assez sympa ainsi que Lord of Xidit du même réalisateur de Dixit et Seasons donnait envie à y jouer.

Soyons original, j’apprécie mon look un peu différent et je ne serais pas compte ce genre de pull rouge, vert ou bleu marine aux petits motifs simpliste de Noël. Un truc chaud, pas cloche non plus et surtout qui ne rétrécit pas en machine au premier lavage ! Et pourquoi pas un beau chapeau, moi le mien commence à faire franchement vieillot en tout cas, mais pour l’heure je n’ai toujours pas trouver mon bonheur !

Enfin pour clôturer, parmi ce qui touche aux nouvelles technologies et média, j’ai plutôt été séduit par le look des Apple Watch qui sortiront d’ici 2015 à des prix plus que probablement affolants, j’ai bien aimé le concept de Mother, objet connecté dans la lignée des lapins Nabaztag Tag. Le nouvel APN Nikon D750 se montre comme bon descendant du D700, mais le Sony Alpha 7II, full frame hydbride est également un bel appareil. Côté musique, un clavier MAudio couplé à Renoise et Plogue Chipsounds, et une carte de temps illimité, ce serait le pied aussi.

Et vous, qu’est-ce qui vous inspire ?

Lire la suite Lire la suite

Super Mario Bros : Un sentiment de liberté !

Super Mario Bros : Un sentiment de liberté !

Souvenez-vous, il y a quelques mois, je vous reparlais de ces fameux petits jeux électroniques qui avaient tant de succès dans nos cours de récrée… et j’attendais alors avec impatience le cadeau d’anniversaire de mon ami Didier : la version Game & Watch de Super Mario Bros…

J’en rêvais de ce Super Mario Bros depuis tout gamin… et en lisant l’ouvrage dédié à ces petits jeux Nintendo édité par Pix n Love, je n’en étais que plus impatient… Comment allais-je revivre cela… Car bien qu’il existe plusieurs compilations reprennant Octopus, Fire ou en encore Manhole,… la seule option pour enfin découvrir cet épisode de Super Mario Bros,… c’est l’original !

Une fois en main, l’aspect métalique est moins impressionant qu’à l’époque… Il faut dire que le choix du bleu mate de ce G&W lui donne un coté un peu plus plastique… Pas de boîte à déballer, mon ami l’a dégotté sur Ebay en “loose”, alors je me lance dans une partie ! Effectivement, comme lu dans le Pix n Love, je suis  agréablement surpris des petites mélodies out-game rapellant la version NES… La prise en main demande quelques secondes d’adaptation, puis que l’on JUMP puis on se déplace dans les airs… Après tant d’année les mouvements à faire sont un peu différents de nos habitudes… Mais rapidement j’atteinds le niveau 3, ce qui me permet déjà de me rendre compte de l’incroyable force de ce jeux.

Lire la suite Lire la suite

Dans la cours de récré…

Dans la cours de récré…

game & watch super mario brosBipbipbip bup bip bup bup bip… Fini les chats perchés, les parties de football entre deux piquets de baskett et les échanges de timbres ou de stickers… Dans la cours de récré, des petits groupes se forment, filles et garçons assis sur le muret regardent avec intérêt les plus chanceux…

Ceux, qui de cette petite machine aux allures de calculette font sortir des bips et bups en cadences… les heureux pocesseurs de Game & Watch !

J’ai terminé le weekend dernier le 2° tome de l’histoire de Nintendo, dédié à ces petits jeux électroniques précurseurs  des Game Boys, Nintendo DS et autres PSP… Un bouquin que j’attendais d’ouvrir avec impatience depuis plusieurs mois, et qui allait me replonger avec plaisir pas loin de mes 10 ans dans la cours de l’école des Bouleaux.

Si à l’époque j’avais la chance d’avoir à la maison depuis quelques années un Commodore 64 avec lecteurs de disquettes et une floppées de disquettes… Ce dernier ne pouvait sortir de son armoire que pendant les vacances… Voir donc mes copains et copines pouvant jouer quand bon leur semblent me faisaient rêver… C’est qu’il fallait user de relation pour pouvoir faire une partie… une jolie gomme à offrir aux filles, un Stickers manquant pour les garçons… ou un copain généreux tout simplement…

Lire la suite Lire la suite