Archives de
Étiquette : goldorak

Japon, droit devant !

Japon, droit devant !

Il y a des choses auxquels on ne s’attend pas toujours… Partir en reportage vidéo une semaine au Japon en faisait clairement partie. De retour depuis quelques jours maintenant, il ne fait aucun doute que ce voyage m’aura marqué, tant pour l’intensité du projet que nous y réalisions que pour la découverte de ce nouveau monde à l’autre bout de la planète.

Akihabara de nuit
Akihabara de nuit

Depuis bien longtemps le Japon me fascinait tant pour sa culture du Jeux-Vidéo que pour les mangas,… mais aussi son architecture, ses voitures, sa culture, sa musique, ses produits multimédia ! Le Japon m’a toujours donné l’impression d’être une destination de pèlerinage numérique !

Certes, avec des journées de travail de parfois près de 18h, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de flâner dans la ville. Néanmoins, travailler à 200 à l’heure m’a par contre permis de vivre à la même vitesse que la ville et mon esprit n’a cessé d’analyser et ramener des souvenirs, des mémos de cet univers quasi futuriste aux côtés de notre civilisation européenne encroûtée…

J-1 Let’s flight to Tokyo

12h de vols + 7h de décalage horaire, encore un train à prendre pour arriver à la gare de Tokyo et nous étions déjà à pied d’oeuvre pour tourner les capsules MOOC de la journée dédiées à “L’esprit Kyocera“. Nous le savions, la semaine serait intense pour boucler notre planning et ce rythme intense aidait aussi à ne pas succomber à la fatigue…  Bref, il était déjà tard lorsque nous arrivions ensuite à l’hôtel, nous laissant une fin de soirée pour découvrir la cuisine locale, les galeries souterraines de magasins improbables et rapporter les premières images d’Akihabara, le quartier historique du jeux-vidéo japonais. Je pensais y “perdre” des albums de musique made in Cyborg Jeff, mais force m’est de constater qu’il est impossible de perdre quelque chose au Japon,… On viendra toujours vous le rapporter !

Dès cette première journée, le choc était impressionnant. Nous avions la grande chance d’avoir Claire à nos cotés qui parle le japonais couramment et connait parfaitement la ville. Sans cela, il aurait été impossible d’être autant efficace dans l’organisation de nos déplacements… ou tout simplement choisir notre repas ! J’espérais partir sur place avec mon “Apprends le japonais” sur Nintendo DS, mais ce dernier s’est perdu dans un bureau de poste. Je n’avais donc en poche qu’un Moshi Moshi, Konishowa et Sayonara issu de mes lectures de Yoko Tsuno…  Et ce n’est guère très utile ! Si il y une phrase à retenir, ce serait plutôt : 有難うございます。(à prononcer : Arigatougozaimaaaas) qui veut dire qqch du genre : Un tout grand merci ou Au revoir et merci beaucoup…

Lire la suite Lire la suite

Tentons les Campings Clubs français à six

Tentons les Campings Clubs français à six

Camping Feerix - MarseillanNous voici donc de retour après une 4° descente dans le Sud de la France au tour de Montpellier ! Voilà quelques années que nous découvrons les coins de France, le plus souvent en chambre d’hôte. Nous avions pour finir choisi cette année, pour les vacances de Pâques de tenter l’expérience des “Campings Deluxe” français et avions sélectionner le Camping Féérix du groupe Capfun à Marseillan Plage, situé entre Montpellier et Agde. Oubliez évidemment le cliché du Camping des Flots Bleus du film de xxxx, puisque ce type de camping est plus orienté “Club” avec des nombreuses activités organisées pour les enfants, de belles piscines et toboggans et des modules de jeux. On y dort pas dans sa caravane ou sa tente, mais dans de petits chalets-mobilhomes.

Partis de nuit, nous arrivions presque avec surprise vers 10h du matin après un peu plus de 1000km sur les autoroutes de France. Une fois la voiture vidée, nous allions partir à la découverte du camping Féérix mais également de la plage de Marseillan-plage accessible à pied depuis un petit passage secret le long du canal. Les congés français étant un peu différent des nôtres, nous sommes donc arrivés sur une digue grandement déserte, pas de petits magasin, ni même de marchand de glace, bref pour ce samedi ensoleillé, la plage était à nous !

Nous pouvions ensuite aller découvrir la piscine chauffée ! Il ne faisait encore qu’un timide 22° pour notre premier jour de vacances, mais Charly, Alice et Juliette se sont donnés à coeur joie dans les toboggans, avant d’aller manger une petite glace à Bouzigues, petite ville bien connue pour ses huitres située au bord du Thau et première destination sélectionnée de notre Roadbook de vacances.
3288km de route

J1 Camping Féerix (Marseillan Plage), Bouzigues.

Lire la suite Lire la suite

Dépêche-toi !

Dépêche-toi !

Dépêche-toi - Charly

Oh, je parie qu’un jour ou l’autre, vous avez bien dû tomber sur un article Le jour où j’ai cessé de dire “Dépêche-toi” ?

Je n’ai jamais réussi à approfondir le sujet pour la bonne et simple raison que je ne me reconnais pas dans les différents témoignages…. Pourtant, le “Dépêche-toi” je n’ai pas trop guère le choix de l’employer tous les matins ! Non pas que mon petit garçon traîne à fermer son manteau, non pas qu’il rêvasse avant d’aller se ranger dans son rang, non pas que je sois pressé d’arriver à l’heure à mon travail… Tout simplement parce que je suis le papa de 4 enfants, et que si je ne remets pas les pendules à l’heure. Quand j’aurais terminé de faire les tartines et apprêter Rose, notre petite dernière… Le reste de la bande sera à moitié habillée, en train de manger un p’tit déj minute devant la télévision…

Chaque minute compte dans nos vies modernes et effrénées. On a constamment l’impression qu’on doit cocher quelque chose de notre to do list (choses à faire), qu’on doit vérifier un écran ou un autre ou se presser pour se rendre à notre prochaine destination. Et peu importe comment on divise notre temps et notre attention, peu importe combien de tâches on tente d’accomplir simultanément, on finit toujours par avoir l’impression qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour arriver à tout faire. (Rachel Macy)

Dépêche-toi - cuisineFacebook et Internet, ce merveilleux outil qui vous fait croire que chez nous, c’est magique. Que tout y est beau, coloré, rempli de sourire et bien rangé… Croyez-moi, c’est tout un art de faire des photos dans notre univers et je ne vous parle même pas de Madame qui s’applique à tout ranger continuellement.

Le matin, il faut courir ! 1 bibi, 3 déjeuners rapides, vérifier que chacun s’habille sans traîner, rappeler à Charly de mettre des chaussettes, vérifier que les filles ne mettent pas n’importe qu’elle chaussure, faire un check up “cheveux bien coiffés”, vérifier par 3x que chacun à pris sa mallette et que les repas et dix-heures soient bien présents, refaire le tour pour ne pas laisser les lumières allumées, empêcher le chat de rentrer, penser à prendre mon smartphone, mes clés, mon casse-croute… vérifier que les manteaux sont bien fermés, rappeler pour la cinquantième fois que les voisins préféreraient dormir que d’entendre des chamailleries… A tien, j’ai oublié de reprendre des dosettes de café… tant pis !

Lire la suite Lire la suite

Chapi Chapo, patapo…

Chapi Chapo, patapo…

Tiens, j’ai fait une petite compile de chanson pour Charly, avec des trucs que nous aimons bien lui chanter… avec l’inspecteur gadget, la bande à piscou, le livre de la jungle, goldorak,… et j’y ai mis la musique du générique de Chapi Chapo… et là voilà qu’il commence à rire sur Chapi Chapo, patapo, Chapo Chapi, patapi, paratati paratata ti ta… Comique.

Du coup, je passer sur youtube, chercher après le générique, voir un épisode… c’est qu’en plus, je n’ai plus vraiment tête ce que c’est que cette petite série… juste que j’adore les sonorités un peu oldskool du générique musicale…

Hé ben, c’est vachement chouette… j’aime beaucoup ce style cubisme électro coloré ;) … On faisait des trucs quand même bien plus sympa que Dora, Bob l’éponge et les télétubies de notre temps !