Archives de
Étiquette : Eternal Sonata

Pas assez de temps pour jouer ou des jeux-vidéo devenus trop longs ?

Pas assez de temps pour jouer ou des jeux-vidéo devenus trop longs ?

La plupart des grands succès de ces dernières années durent plusieurs dizaines d’heures. Or seule une minorité de joueurs trouve le temps, ou le courage, de les finir.

C’est un article que je m’étais mis “à lire” il y a presque 2 ans… Personnellement, le dernier gros jeu que j’avais réussi à terminer à l’époque était Heavy Rain sur PS3 après plusieurs sessions de jeux étalées sur 9 mois alors que madame et moi en terminions de nombreux à l’époque de la PS2 et PS1 dont Final Fantasy XII, probablement le plus long de tous. Depuis lors, nous avons terminés le 5° volet des Chevaliers de Baphomet…

Heavy Rain - PS3
Heavy Rain – PS3

Ce ne sont pourtant pas les bons titres qui trainaient dans mes armoires il y a deux ans : Resident Evil 5 et 6, Silent Hill Downpour, Eternal Sonata, The Last of Us, la trilogie Uncharted ou encore Beyond Two Souls… Et depuis que je suis passé sur la génération suivante, la Playstation 4, nous avions bien tenté d’arriver au bout de Final Fantasy XV ou Horizon Zero Dawn sans succès, après pourtant de nombreuses soirées manette à la main.

Jeux-Vidéos, trop long ?
Jeux-Vidéos, trop long ?

Des jeux trop longs ? Trop complexes ? Ou simplement moi qui me fait vieux avec mes quatre marmots et deux métiers à gérer, la réponse se trouve-t-elle dans cet article du Monde ?

“Avec la démocratisation des mondes ouverts, les productions à rallonge se sont généralisées ces dernières années. Comptez 24 heures pour finir Fallout 4 en ligne droite, 31 heures pour GTA V, et 46 heures pour The Witcher 3 : Wild Hunt. Et ces durées moyennes passent à respectivement 144 heures, 75 heures et 164 heures pour essorer ces jeux à 100 %. « Qui a le temps ? » Et si les jeux étaient trop longs ? Sur Steam, la plateforme de jeu la plus utilisée sur ordinateur, les statistiques publiques révèlent un décalage entre la durée de chaque aventure et le pourcentage de joueurs à être allés au bout de celle-ci, hors missions secondaires : 29,7 % pour Fallout 4, 26,8 % pour The Witcher 3 : Wild Hunt, ou encore 23 % pour GTA V. En moyenne, plus de deux joueurs sur trois ne parviennent pas à la fin d’un jeu entamé. Sans même évoquer le cas de ceux qui renoncent à l’achat d’un jeu en amont, par peur de ne pas trouver le temps de s’y investir.” (Un article à lire dans Le Monde)

Clairement, les mondes ouverts sont venus changer la donne. Il y a un peu plus de 10 ans, lorsque nous venions à bout de Final Fantasy XII, je pouvais déjà m rendre compte que la mise en place des mondes semi-ouverts et la nécessité de faire du Level UP avait probablement allongé de 30% le temps passé sur le jeu. Mais pas spécialement de manière amusante.

Legend of Zelda : Breath of Wild - Switch
Legend of Zelda : Breath of Wild – Switch

Au jour d’aujourd’hui, je dois bien admettre qu’avec mes 40 ans, 2 boulots et 4 enfants, il m’en faut beaucoup pour me dire, tiens je vais me lancer dans un jeu qui va me demander 50, 60 heures voire plus pour en arriver au bout. Voilà 6 mois que nous avons entamé Horizon Zero Dawn et son vaste monde, mais lorsque nous nous égarons trop, perdons le fil conducteur de l’histoire, cela ne me donne pas envie de reprendre l’aventure. Seul, j’ai bien tenté de me plonger dans les dernier Legend of Zelda, lui aussi reposant sur un monde ouvert, mais je n’accroche pas. Me perdre dans un jeu, c’est aussi perdre du temps, du temps précieux ! Autant j’aime à être ébloui par un univers, avoir un sentiment de liberté et de découverte… mais pas de perdre mon temps !

Les jeux plus linéaires tels que les séries Resident Evil ou The Last of Us sont pourtant eux aussi restés in-terminés ces dernières années dans mes étagères. Et là c’est plus des challenges énervants qui m’ont fait jeter l’éponge. Les phases d’infiltrations venant à bout de ma patiente, et depuis les années PS3, ces phases sont devenues inévitables. Au final, je ne me suis octroyés que quelques rares petites sessions de jeux rapides, sans vraiment me laisser du plaisir de jeu.
« Au début, la durée de vie, c’était plus ou moins synonyme de rejouabilité. Ensuite, un jeu avec une bonne durée de vie, était un jeu qui nécessitait beaucoup de temps de jeu effectif pour achever une première partie (typiquement les jeux de rôle, etc.). Et enfin, la durée de vie au sens moderne pourrait quant à elle se rapporter à la quantité d’activités annexes (nombre de quêtes subsidiaires, mini-jeux, courses chronométrées, objets à collecter, etc.) en plus des actions principales à accomplir. Ainsi, la longueur d’un jeu pourrait aujourd’hui se mesurer au contenu proposé dans son ensemble, non pas seulement au temps théorique nécessaire pour afficher les crédits. » (Bojan Trajkov, doctorant en sociologie du jeu à l’université Paris-8)
Alors oui, évidemment, quand un jeu coute 70€, il faut que sa durée de vie soit rentabilisée. C’est un argument qui est devenu primordiale dans le business du jeu-vidéo, mais c’est à mon sens oublier aussi le plaisir que l’on peut ressentir lorsque l’on est arrivée au bout d’une histoire et pas spécialement en sueur, avec 4 boites de pizza par terre… Un juste milieu pourrait être trouvé…

Lire la suite Lire la suite

Le monolithe noir et moi

Le monolithe noir et moi

Débarquée en Europe au printemps 2007, la Playstation 3 de Sony aura bientôt 10 ans. A l’époque, je me décidais à racheter une Playstation 2 avec la sortie tardive de la version européenne de Final Fantasy XII. Les choses auraient peut-être été différentes si le dernier né des studios Square Enix avait été disponible sur la nouvelle génération de console, mais à son lancement, le monolithe noir n’avait que peu de titres pour nous convaincre ! Certes, la petite versions rose de la Playstation 2 ne restera pas très longtemps à la maison cédant sa place à la Nintendo DS puis la Nintendo Wii.

Uncharted 1 - PS3
Uncharted, une jungle réussie !

Tout commencera donc un weekend d’octobre 2008, alors que madame, enceinte, m’interpelle d’un “Et si tu allais acheté une Playstation 3 !” Diable, nous sommes samedi, il est presque 18h, et il est évidemment hors de question de contrarier une femme enceinte ! Ni une, ni deux j’avais couru chez Broze lui ramener cet énorme bloc noir de 80go. Le choix des premiers jeux fut plus difficile, je n’avais guère eu le temps de préparer mon achat. Si Ratchet & Clang était assez chouette pour se faire une idée de l’éblouissante qualité d’image de la bête, Assassin Creed se montra comme une grosse déception, complexe à prendre en main et trop saccadé. Ceux-ci furent rapidement rejoint par Bioshock, Dead Space, Little Big Planet et Motorstorm Pacific Rift avant a fin de l’année.

29. Little Big Planet
Little Big Planet, un concept de gameplay novateur !

Nous voici en 2017, et ma Playstation 3 s’apprête à tirer sa révérence pour terminer sa vie dans mon petit musée, alors que mon filleul Rémi, lui va pouvoir en découvrir les plaisir sur une édition plus compacte… Les années PS3 resteront figeront donc une longue période de fidélité au catalogue de Sony. En huit an plus de 100 titres sont passés sur ma console, qu’il s’agisse de jeux originaux, des nombreux échanges faits sur Gamerz et JeuContreJeu, de titres téléchargés sur le Playstation Store ou de rétrogaming issu du catalogue de la PS1. En effet, si rapidement Sony avait supprimé la possibilité de lire des jeux PS2 sur sa nouvelle console cette dernière était capable de lire les jeux de la toute première génération. La PS3 a également initié mes achats de jeux dématérialisée. Bien sur, je n’ai jamais cédé à acheter un gros titres disponibles en boite, mais c’était enfin la possibilité de gouté à de nombreux titres dit “Indies” vendu à des prix très démocratiques !

Cerise sur le gâteau, si la PS2 nous avait fait basculer à l’air du DVD, la PS3 allait nous offrir l’accès à de nombreux films en Haute Définition grâce à son lecteur BluRay…

Bref il est tant de rendre hommage à cette console portée par de tellement bons jeux que la plupart de ceux-ci se sont rapidement retrouvés portés en ré-éditions “HD” sur la nouvelle génération. J’ai donc profité de l’occasion pour réaliser un shooting “rétro” en studio avant de vous en raconter un peu plus…

Lire la suite Lire la suite

Ma collection Playstation 3

Ma collection Playstation 3

Console :

Les derniers titres de ma collection PS3
Les derniers titres de ma collection PS3

Playstation 3 – Fat – 80go avec boite et manuel.

Tout commencera donc un weekend d’octobre 2008, alors que madame, enceinte, m’interpelle d’un « Et si tu allais acheté une Playstation 3 ! » Diable, nous sommes samedi, il est presque 18h, et il est évidemment hors de question de contrarier une femme enceinte ! Ni une, ni deux j’avais couru chez Broze lui ramener cet énorme bloc noir de 80go. Le choix des premiers jeux fut plus difficile, je n’avais guère eu le temps de préparer mon achat. Si Ratchet & Clang était assez chouette pour se faire une idée de l’éblouissante qualité d’image de la bête, Assassin Creed se montra comme une grosse déception, complexe à prendre en main et trop saccadé. Ceux-ci furent rapidement rejoint par Bioshock, Dead Space, Little Big Planet et Motorstorm Pacific Rift avant a fin de l’année. (A lire, “Le monolithe noir et moi”)

Le monolithe noir et moi

Jeux :

Beyond : Two souls
Bioshock
Buzz Quizz TV
Eternal Sonata
Final Fantasy X/X2
Folklore
GTA IV
Heavy Rain
Les Sims 3
Megadrive Ultimate Collection
Racedriver Grid
Rayman Origins
Resident Evil 5
Resident Evil 6
Rockband : The Beatles
Silent Hill : Homecoming
Silent Hill : Downpour

Singstar
Singstar : Abba
The Last of us
Uncharted : Drake’s fortune
Uncharted 2 : Among thieves

Uncharted 3 : L’illusion de Drake

Jeux Playstation Store :

Arkedo : Jump (Playstation Store)
Arkedo : Pixel ! (Playstation Store)
Braid (Playstation Store)
Brothers : a tale of two sons (Playstation Store)
Castle of illusion starred Mickey Mouse (Playstation Store)
Crash Team Racing (Playstation Store)
Contrast (Playstation Store)
Diner Dash (Playstation Store)
Ducktales : Remastered (Playstation Store)
Elefunk (Playstation Store)
Fez (Playstation Store)
Final Fantasy : Crystal Defender (Playstation Store)Gex (Playstation Store)
Giana Sisters : Twisted Dreams (Playstation Store)
Gravity Crash (Playstation Store)
L’odyssée d’Abe (Playstation Store)
Lone Survivor (Playstation Store)
Monkey Island : Special Edition (Playstation Store)
Pix n Love Rush (Playstation Store)
Prince of Persia Classic (Playstation Store)
Pac Man edition championship DX (Playstation Store)
Pandemonium 2 (Playstation Store)
Ratchet & Clank : Quest for booty (Playstation Store)
Rayman (Playstation Store)
Resident Evil 4 HD (Playstation Store)
Resident Evil X : Code Veronica (Playstation Store)
Resogun
(Playstation Store)
Scott Pilgrim vs The World : The game (Playstation Store)
Shatter (Playstation Store)

Sonic the Hedgehog 4 : episode 1 (Playstation Store)
Space Invaders : Infinity Gene (Playstation Store)
Street Fighter II Turbo HD Remix (Playstation Store)
Super Star Dust HD (Playstation Store)
Theme Hospital (Playstation Store)
TNT Racers (Playstation Store)
Trine 2 (Playstation Store)
WipeOut HD Fury (Playstation Store)
Worms Armageddon 2 HD (Playstation Store)
Zuma (Playstation Store)

Remerciements à Papy Francis qui m’a permis de conserver ma PS3 d’origine. Merci à ma Snorkys pour les nombreux titres offerts au fils des années.

 

 

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrer

Playing 2011

Playing 2011

2011, video game i played

Comme vous le savez, jusqu’à présent les jeux vidéo ont pris un place importante dans ma vie et dans les “points mémoires clés” de celle-ci. J’ai donc commencé à répertorier les titres auxquels j’ai joué d’année en année… Petit à petit la ligne du temps prend forme, mais j’ai eu aussi envie de m’arrêter et illustrer chaque année.

Voici donc une vue de l’année 2011. Cette année-là, je venais de replonger dans la Nintendo Wii avec tout spécialement New Super Mario Bros. Wii, Klonoa puis un peu plus tard Kirby au fil de l’aventure. Cette Wii aura également permis cette année-là de découvrir l’étrange Fragile Dreams et l’excellente ré-écriture du tout premier Silent Hill : Shattered dimension.

Malgré le retour de la Wii, la PS3 de Sony aura continué à m’offrir de bons moments, notamment avec divers titres Indies tels que la série Arkedo, Limbo ou encore Pac Man DX. En fin d’année, l’arrivée de Rayman Origins relancera clairement mon intérêt pour mon monolithe noir !

2011, c’est également les débuts de mon addiction aux veilles consoles, la Megadrive et l’Atari 7800 entreront discrètement, mais c’est essentiellement la recherche de cartouches  GameBoy, GBC et et GBA sur lesquelles je me focaliserais. C’est également l’arrivée de mon premier Smartphone sous Androïd, me faisant découvrir Angry Birds, et le plongeon dans le monde des tablettes avec une tablette Asus puis un iPad.

Bref, en 2011 j’ai joué à ….

Lire la suite Lire la suite

Tant que je peux encore le faire…

Tant que je peux encore le faire…

L’échéance approche. Je commence un peu à me demander comment seront nos journées dans quelques semaines… C’est vrai que j’avais pris l’habitude de passer de calme nuit,… surtout d’un certain calme dans la maison une fois Charly au lit.

Alors, je reviens “encore” sur mon sujet jeu-vidéo, parce que d’ici peu, j’en aurais probablement nettement moins le temps… C’est la fin de l’année qui approche, et c’est à ce moment que pas mal de titres se décident à sortir. C’est un peu bièsse parfois, car du coup, cela impose de faire des choix ! Cruel dilemme en perspective d’ailleurs, puisque j’attends avec impatience l’arrivée de jolies perles de jeux de plateforme 2D à l’ancienne, et que celles-ci débarqueront respectivement le 4 novembre, le 13 novembre et début décembre : Sonic Generations, Rayman Origin et Kirby’s Return to Dreamland… Quand je pense que ce style de jeux était complètement oublié il y a n’y a pas si longtemps.

Sonic Generations (PS3 – 4/11/2011)

Je dois bien admettre que Sonic Unleashed sorti sur la PS3 n’avait pas été trop mal réussi, mais les phases “nocturnes” étaient loin d’être les plus passionnantes. Entre temps Sonic the Hedgehog 4, hyper rétro a fait bon impression sur les stores en ligne, et de ce fait un nouveau titre mélangeant en principe le meilleur de tout cela (y compris de Sonic Colours auquel je n’ai pas joué) a été programmé. Là comme cela, je pense que ce n’est pas celui sur lequel je me jetterais en premier,… mais pas loin peut-être !

La Sonic Team a visiblement décidé de fêter dignement le vingtième anniversaire de l’un des personnages majeurs de l’histoire du jeu vidéo. En ne cédant ni à la compilation facile ni au concept farfelu mais en travaillant au contraire sur un jeu neuf et complet, les développeurs rattachés à Sega ont choisi l’option la plus satisfaisante pour les fans. Sonic Generations apparaît donc pour le moment plaisant, grâce à ses deux gameplays rendant autant hommage aux épisodes 2D qu’à leurs successeurs en 3D. Prévu a priori pour la fin d’année, le titre reste toutefois encore mystérieux à bien des égards et on attendra donc d’en savoir plus pour émettre un avis plus catégorique à son sujet. (JeuxVideo.com)

Rayman Origins (PS3 – 13/11/2011)

Bon, je suis loin d’être un crac à Rayman, mais force est de constaté que graphiquement ce nouvel épisode semble magnifique, et amène une grand oufff de soulagement à un Rayman égaré derrière une armée furieuse de stupides lapins… Là comme cela, j’aurais envie de dire que Rayman Origins serait mon cris de coeur, d’autant que le pack collector s’avère être très joliment fournis ! Le gameplay tiendra-t-il la route ? On devrait pouvoir y jouer à deux en tout cas !

La découverte de Rayman Origins fut brève mais le titre sait se montrer charmeur. Fort d’une esthétique envoûtante à laquelle la série nous a habituées, d’une direction artistique singulière et soignée, le bébé d’Ubisoft Montpellier est un pur jeu de plates-formes qui devrait proposer divers degrés de challenge, idéal pour satisfaire les novices comme les joueurs férus de défis plus ardus. Certes il faudra en voir plus, mais l’optimisme est de rigueur. (JeuxVideo.com)

Lire la suite Lire la suite