Archives de
Étiquette : ETAJV

Pourquoi m’entourer d’archives de jeux vidéo ?

Pourquoi m’entourer d’archives de jeux vidéo ?

Si plusieurs de mes amis me disent en souriant que mon bureau est un véritable musée, je n’aurais pas la prétention d’en dire autant, même si je suis conscient aujourd’hui d’avoir si pas quelques trésors, un large spectre de l’histoire du jeu vidéo que je peux montrer, partager voir brancher pour la faire découvrir à d’autres !

La thématique de l’archivage du jeu vidéo et de sa patrimonialisation abordée cette semaine dans le cadre du certificat en culture vidéoludique m’aura donc mené à me questionner : « Pourquoi m’entourer d’archives de jeux-vidéo ? »

Ce qui m’anime dans cette passion n’est pas disposer d’éditions rares, de rassembler l’ensemble de toutes les cartouches d’une console, ni toutes les consoles, mais plutôt de m’entourer d’objet physique en lien avec le jeu qui sont pour moi, tels de jalons mémoires, un petit morceau de ma vie, une vie dans laquelle le jeu vidéo a toujours pu trouver une place, comme j’avais eu l’opportunité d’en parler avec Valentin Boigelot lors de la séquence du JT de la RTBF en décembre dernier.

Quand je prends en main l’un de ces jeux, prenons la boîte de Final Fantasy VIII – PlayStation (Squaresoft, 1999), ce n’est pas vraiment dans l’idée de me replonger dans cette aventure de plusieurs dizaines d’heures dans des arènes en 3D qui évidemment ont fortement vieilli. J’aurais d’ailleurs pu, si pas à moindre coût, de manière plus aisé acheté la ré-édition dématérialisée de celui-ci sur le magasin en ligne de ma console moderne de salon. Non, quand je prends en main mon boitier de Final Fantasy VIII, c’est tout une histoire que j’ai à raconter…

C’est tout d’abord une époque dans laquelle je me replonge. Les premiers partages de passions communes avec ma future épouse. C’est avec elle que je vais découvrir plusieurs jeux de l’univers PlayStation, sa console. Tout en découvrant les jeux qui nous plaisent à tous les deux, nous achèterons ensemble ce Final Fantasy. A l’époque, je n’ai eu l’occasion que de tester quelques aventures Super Nintendo en émulation voire sur la Game Boy et j’ai le sentiment que nous pourrions apprécier ce mélange d’aventure réflexion et aventure action. De fait, nous y passerons des longues nuits blanches.

Final Fantasy VIII
Final Fantasy VIII

De cette époque, je me souviens aussi que nous achetions nos jeux dans une boutique de seconde main dédiée au jeux vidéo, Mario Shop à Seraing. C’était l’endroit parfait pour acheter des jeux récents sans se ruiner… Ce Final Fantasy VIII nous aura effectivement coûté 600Fb…. Et quelques années plus tard, j’en ferais cadeau à mon beau frère, afin que lui aussi puisse profiter de l’aventure.

Je pourrais aussi vous parler de notre manière de jouer à deux, l’un à la manette, l’autre scrutant les HP et MP, un œil sur le site ETAJV pour ne pas rater l’occasion de trouver de nouvelles chimères pour améliorer nos stratégie de combat

Je pourrais encore vous embarquer dans notre passion pour la saga, pour les autres jeux de Squaresoft, ou encore une ouverture à l’écoute d’OST, bandes son composées pour les jeux vidéo auxquels j’ai commencé alors à m’intéresser.

Bien évidemment, tout ce dont je m’entoure ici n’a pas une histoire aussi riche, mais il a malgré tout une histoire qui illustre de manière plus ou moins forte une époque. Que ce soit comment la Formule 1 a évolué dans le monde du jeu vidéo, comment des petits studios que j’appréciais ont évolué ou les derniers représentants du jeu de plateforme,…

Tiens, voilà que me fait penser que lorsque je donnais ma formation à l’utilisation du logiciel de montage vidéo Pinnacle Studio, je faisais travailler les enseignants à créer un petit clip au départ des bandes annonces des Sims ou de Final Fantasy : )

Lire la suite Lire la suite

Le pixel HD coute cher !

Le pixel HD coute cher !

Il faut vraiment admettre que le monde du jeu vidéo souffre en ce moment. La grosse partie des nouvelles super productions ne se mouille que très peu et propose des titres qui ne cessent de se ressembler, les petites productions manquent cruellement de visibilité, et l’on nous ressert à grande dose du vieux jeux remis en boite… Or justement, je suis un nostalgique, et l’annonce il y a plusieurs mois d’une ré-édition en Haute Définition de Resident Evil X : Code Veronica et Resident Evil 4 sur Playstation 3 m’avait tout de suite donné l’eau à la bouche… J’attendais donc avec impatience la sortie de ce bundle pour me replonger dans mes deux épisodes préférés de la série auxquels j’avais joués respectivement en 2001 sur ma Playstation 2 et en 2005 sur ma Nintendo Gamecube.

Premier constat, l’Europe n’aura droit qu’à une version dématérialisée de ce remake HD… Ensuite, il faudra débourser 19€ pour chacun de titres… Ouf, c’est pas donné tout de même pour un remake volatile ! Mais bon, une petite promo de Capcom allait me faire tout de même sauter le pas… 10€ de réduction à l’achat du 2° avant le 15 octobre… J’allais donc charger un peu plus de 10go de données sur ma console, heureusement que Voo s’est amélioré depuis lors et que ma borne WiFi s’est rapprochée de ma console… Vous avouerez quand même que pour autant de données, une version boite n’aurait pas été du luxe !

Hier soir, madame et moi, choisissions donc de nous replonger dans « Code Veronica ». Et bien,… c’est moche ! Vindju, même relifté HD, la 3D de cette époque à vraiment mal vieilli. Pire encore, les belles cinématiques de l’époque n’ont eu droit à aucune retouche, et sont assez catastrophique sur une TV HD… Ingame, les textures sont propres,… mais vides ! Le jeu est presque même un peu trop lumineux pour le genre, le son manque cruellement de basse,… Et mon dieu, qu’est-ce que le gameplay de Resident Evil à l’ancienne est devenu injouable ! Les personnages sont bien trop cubiques et rigides, les combats cahotiques, je tire dans le vide, je m’énerve, … et voilà Claire Redfield n’aura pas fait long feu ! Et mon souvenir impérissable de Resident Evil X en aura pris un sacré coup !

Bon, je garde espoir que Resident Evil 4 s’en sorte mieux, mais je suis quand même fort déçu… d’autant que là, je me retrouve avec 8go d’un jeu impossible à échanger ! Pas bièsse Capcom,… Resident Evil, tout le monde va sauter dessus et l’acheter… et s’il n’est pas content, et bien tant pis… L’argent sera tout de même dans les mannes !

Bon, un peu tard, mais REX-Code Veronica HD se prend un très joli 9/20 sur ETAJV : Resident Evil : Code : Veronica X HD est l’archétype même du portage HD fait à la va-vite. Comment légitimer un tel rendu visuel affichant des textures baveuses et un 720p granuleux ? Tout simplement incroyable et déplorable dans le sens où Capcom n’a à aucun moment rendu hommage à un des meilleurs opus de la série. Malheureusement, tout excellent qu’est le titre, il faut avouer que Code Veronica a subi l’usure du temps aussi bien au point de vue du gameplay que du rythme. Une énorme déception donc, non pas dans le fond mais plutôt dans la forme, principal intérêt de ce portage monnayé 20 euros… no comment. Je me rassure de savoir que l’épisode 4 en HD garde un 17/20.

FF signe d’invincibilité !

FF signe d’invincibilité !

ScreenShot002.jpgOh, on a beau dire que les jeux-vidéo d’avant, c’était pour les vraies Gamers, qu’il était bien plus difficile que maintenant… Dans un sens ce n’est pas faux, mais ils étaient surtout moins mollassons et gnangnan… Oui il fallait tout de suite se mette dans le bain, mourir pour mieux comprendre… Oui, mais, nous avions, faibles enfants que nous étions une arme ultime qui semble dans cette nouvelle génération, révolue… Le Cheat Code !!!

Pour ma part cela remonte à la faste époque des Trainers sur mon C64… où commençait à fleurir les superbes intros de « crackers » avec leur musiques folles… puis la possibilité de : F1 : unlimited time, F2 : unlimited life, … et en plus, j’apprenais des mots d’anglais ! Oui, c’est vrai, j’ai fini Giana Sister à coup de vies infinies… et malgré cela, ce ne fut pas une mince affaire,… j’en fais tomber dans des trous des Giana… et cramer les cheveux aussi… et cela n’a absolument pas couter au plaisir éprouvé sur ce jeu !! Que du contraire.

Bons nombres de jeux Commodore de la fin des années 80 m’arrivaient avec un écran de Cheats (tricherie…) activables, je n’abusais jamais de la chose, mais pouvoir disposer de vie infinie me permettait de pouvoir envisager aller le plus loin possible dans le jeu, sans trop de frustration… et surtout sans passer une éternité derrière mon écran.

Prehistorik_2_2.jpgAu début des années 90, mon C64 rentrant un peu dans le rang, c’est sur PC MS-DOS que je commence à jouer… et là, dans un premier temps il faut bien se débrouiller par soit même… Oh certes, merci Titus, Les Aventures de Moktar nous donnaient le challenge de trouver le Code du Niveau, avant d’arriver au bout de celui-ci, histoire de pouvoir repartir de ce point en cas de mort complète !! C’était une idée motivante qui a d’ailleurs fait recette également dans Prehistorik 2… Ceci dit, les codes étaient générés aléatoirement en fonction de la config de la machine… Trouver donc le code du niveau des Catacombes chez mon ami Vivien m’obligeait tout de même à le retrouver à la maison… Keen Commander, allait lui nous faire découvrir les joies des parties Sauvegardées !!! Waow… là c’était le pied… Pouvoir repartir à la recherche de l’aspirateur le lendemain, sans tout reprendre… c’était tout de même plus facile… Mais tout de même, quel bonheur lorsqu’un jour, mon ami Xavier Vanhoorick me montre quelques disquettes magiques… Il y avait bien RawCopy, qui permettait de déprotéger une série de jeu (une série de Crack en gros), et une autres disquettes  contenant pleins de Cheat Code pour mes jeux préférés…. ETAJV : L’encyclopédie des Trucs et Astuces de Jeux Vidéo… devenu 15 ans plus tard : http://www.jeuxvideo.com

Enfait, c’est bien simple ! A l’époque il existait deux techniques pour tricher dans un jeu ! La méthode douce, demandait de trouver des Codes Secrets ou combinaison de touche permettant de nous envoyer directement au Level 3, d’être invicible, d’avoir de meilleures armes, ou d’arriver à un menu d’options cachées permettant tout cela ! Dans certains jeux consoles, on pouvait trouver un menu : entrer un code, mais le plus souvent, c’était une combinaison de touches, trouvées dans un magasine spécialisée par le frère du cousin du voisin que l’on allait pouvoir tenter un : HAUT, BAS, GAUCHE, DROITE, A+START dans Sonic the Hedgehog afin de pouvoir activer le menu caché permettant de choisir son niveau… Je l’ai vu fonctionner, mais je n’ai jamais réussi à faire la manipulation moi même !

Lire la suite Lire la suite

perdu dans la masse

perdu dans la masse

l'integrale des jeux nintendo DS éditée par Pix'n Love
l’integrale des jeux nintendo DS éditée par Pix’n Love

Bon voilà, j’ai terminé de consulter le moog « Intégral des jeux DS » édité par Pix ‘n Love… Il est claire que ce bouquin était loin d’être passionnant… Un petit historique intéressant sur l’arrivée de la console portable de Nintendo… puis la présentation, au format pas bien grand des 888 jeux européens réalisés jusque là. Il est claire que j’aurais préféré qu’y soit traité les jeux américains et japonais dont les sites que je consulte non jamais parlé… Une bonne partie des jeux 2009 n’y sont pas… en tout cas, je n’ai pas vu passé le dernier Giana Sister pourtant disponible en Allemagne depuis le mois d’avril, mais dont on ne parle toujours pas sur ETAJV et que l’on ne trouve pas non plus en magasin…

Ceci dit, j’ai tout de même pu y répérer une série de jeux qui s’étaient jusque là perdu dans la masse de trucs déjà dispo… voici donc une petite liste des choses à investiguer pour moi ou pour madame… dans la mesure cette dernière se réintéresserait un peu aux jeux vidéo…. ce que j’ai du mal à me mettre en tête… Bon, on peut aussi trouver dans ce bouquin de bons tuyaux pour les jeux éducatifs pour les plus jeunes… mais je ne m’y suis pas attardé… Charly est encore trop petit… Si quelqu’un est intéressé… je peux lui revendre le bouquin.

Lire la suite Lire la suite

Playin’ 09

Playin’ 09

POPEt oui, comme chaque début d’année, je m’intéresse un peu à ce qui nous attends (madame et moi) pour l’année à venir. En 2008, tous nos yeux étaient tournés sur les productions Wii essentiellement,… Cette année, la PS3 prendra le volant, au coté de ma console DS, et une Wii qui ne sait trop s’il a encore sa place entre ma TV et mon lapin…

La plupart des jeux que j’attendais de pied ferme l’année passée, n’ont pas vraiment réussi à briller. So Blonde est trop lent à charger, Spore manque cruellement d’intérêt à long terme, Alone in the Dark 5 est injouable, Mario Kart Wii pas aussi passionnant que ces ancêtre,…

Ceci dit, je me suis déjà dégoté l’un des jeux attendus pour 2009, Silent Hill Homecoming qui n’est prévu que pour février en théorie,… Bref,… alors 2009 ? Faisons le shopping dans l’article du site ETAJV.

Lire la suite Lire la suite