Archives de
Étiquette : écureuil

Joyeux anniversaire Jazz Jackrabbit !

Joyeux anniversaire Jazz Jackrabbit !

Il y a quelques semaines, la série Jazz JackRabbit soufflait les 20 ans de la sortie de son 2e épisode. Pour l’occasion les fans musicos du lapin vert offraient à la communauté un très bel album d’arrangements modernes des thèmes musicaux de la série ! Ah, que me racontes-tu là, Franqui… « personne ne connait Jazz JackRabbit !? » Une petite séquence Playhistoire s’impose donc… Je vais vous parler de ce temps où Epic Mega Games n’était ni synonyme d’Unreal Engine et encore moins de Fortnite.

Début des années 90, bon nombre de mes copains de classe reçoivent une Megadrive pour jouer à Sonic le hérisson, devenu le symbole des jeux vidéo « cool ». Moi, je fais partie de ceux qui ont à la maison un ordinateur et non une console. Si graphiquement les PC de l’époque proposent des expériences vidéoludiques novatrices avec des simulations en 3D vectorielle toujours plus réussies et des jeux d’aventure Point & Clic aux couleurs chatoyantes, je suis bien forcé de constater que les jeux de plate-forme que j’affectionne tant y sont bien moins fréquents. En effet, l’une des difficultés du monde PC à l’époque est que ces machines embarquent des composants relativement disparates dont notamment les cartes graphiques. Cette diversité de performances rend difficile la réalisation d’un scrolling concluant des sprites à l’écran. À l’époque par exemple, les versions MS-DOS des jeux français de Titus reposent alors sur une technique d’écrans qui scrollent brutalement lorsque le personnage se rapproche du bord (je vous invite au besoin à relire mon test des Aventures de Moktar). Ce sera l’arrivée des titres de la génération « sharewares » américains qui viendra bouleverser le paysage PC avec le premier épisode de Keen Commander signé Apogee – ID Software et Jill of the Jungle, proposé par le « studio concurrent » Epic Mega Games.

Les aventures de Keen Commander, Jill of the Jungle, Duke Nukem et autres Bio Menace reposent sur ce modèle économique du shareware qui n’a évidemment pas eu le même impact chez nous. Les studios proposent en « téléchargement » gratuit le 1er épisode de ce qui se présente souvent comme une trilogie. Les autres titres pouvant ensuite être téléchargés sur un BBS, l’ancêtre d’internet, et ce de manière payante voire commandés par vente par correspondance. Ici en Belgique, ces jeux « gratuits » se retrouvent en cadeau dans des magasines spécialisés, dans des packagings à bas prix de grande surface ou un peu plus tard dans des compilations de jeux sur CD-Rom.

Bien entendu, les influences du monde console sont importantes. Si Keen Commander tente de reproduire avec suffisamment de distance les mécaniques de gameplay et surtout le scrolling efficace du premier Super Mario Bros, Jill of the Jungle se rapproche plutôt de Metroid et Bio Menace de la série Contra… Mais nous sommes bien loin d’envisager l’équivalent d’un Sonic sur PC, d’autant que la plupart de ces titres se limitent à exploiter les 16 couleurs du mode graphique EGA pour offrir un scrolling fluide.

La guerre des mascottes - Pix'n Love Editions
La guerre des mascottes – Pix’n Love Editions

L’arrivé de Sonic the Hedgehog en 1991 va bousculer le monde du jeu de plateforme. Là où la majorité des héros avaient une forme humaine, les mascottes vont petit à petit inverser la tendance comme nous le raconte William Audureau dans son excellent ouvrage « La Guerre des Mascottes » édité chez Pix’n Love en 2016. Un singe chez Nintendo, un renard chez Titus, un chat chez Accolade, une chauve-souris chez Sunsoft, un écureuil chez Ocean, une fourmi chez Gremlin Graphics, un lézard chez Crystal Dynamics aux cotés des nombreux personnages de Disney et autres Looney Tunes, les rayons de jeux vidéo se retrouvent envahis !

Alors qu’Epic Mega Games assoit un temps sa réussite sur une série de jeux de flipper très réussi (Epic Pinball), elle recrute dans son équipe Arjan Brussee. Democoder talentueux,  il s’attaquera depuis les Pays-Bas à un projet reposant sur un moteur graphique proposant une action très rapide à l’instar de Sonic bien entendu, mais également de Zool sorti sur Amiga et PC. Au début du projet, le héros pressenti devait être le cosmonaute hollandais Wubbo Ockels, afin d’offrir un titre dans l’esprit de Megaman, mais en plus nerveux. Cependant le thème spatial n’était alors plus aussi vendeur que la déferlante de mascottes… Notre cosmonaute se transforme alors en lapin vert repoussant l’invasion de tortues de l’espace ayant kidnappé Eva, la princesse de Karotus. Un lapin vert créé par le comparse de Arjan, Cliff Bleszinski.

Lire la suite Lire la suite

2 London n back

2 London n back

London - Picadilly Circus

Voilà que cette année, nous fêtons nos 15 années ensemble madame et moi ! Ce n’est pas rien. Pour marquer le coup, nous avions rêver partir découvrir Lisbone… ou Londres. Londres, nous avions souvent parlé. Il faut dire que j’avais déjà eu l’occasion d’en faire la visite en 1999 avec Seb, Sophie et Stephane quand nous étions étudiants et j’en avais gardé un très bon souvenir.

Sur les traces de Harry Potter - DeltourNous avions donc trouvé une offre pour un voyage organisé à Londres autour du thème “Harry Potter” qui nous inspirait tous les deux, puisque que depuis de longues années, nous aimons régulièrement nous replonger dans l’univers du petit sorcier anglais, comme vous avez déjà pu le lire de nombreuses fois sur ce blog.

Je nous avais préparé un petit “roadbook” comme toujours, tentant de nous faire découvrir Londres de manière un peu différente que le classique London Bridge et Puckingam palace, mais assez rapidement, au fur et à mesure que j’approfondissais celui-ci, je savais qu’il faudrait faire des choix parmi toutes les choses à voir !

En route donc pour ce premier City Trip sans les enfants. Pas si facile de partir sans penser à eux. Nous voilà donc à 3h du matin à embarquer dans notre car Del Tour.

Lire la suite Lire la suite

Motivés, chez VTech

Motivés, chez VTech


YouTube Direkt

Depuis bien avant la naissance de Charly, mon premier, je considère la marque VTech comme la meilleure marque pour tout ce qui touche aux jouets électroniques pour les enfants. Afin de motiver mon grand à passer du temps sur son petit pot, l’option alléchante d’avoir son ordinateur semblait porter ses fruits. Après un petit tour chez Cora et ses publicités trompeuses, nous choisissons un ordinateur adapté à son âge, dans un prix correcte : le VTEch Genius Copain, puisque le modèle Cars n’était plus disponible. Celui-ci propose 4 types d’activités et pour l’heure, c’est essentiellement celle sur les mots et lettres qui colle le mieux à ses 3 ans.

Une lettre un mot. Et la je me pose la question des choix des personnes responsables chez VTech.
B balais, T Tente… On aurait pu trouver plus sympa quand même?

Le ponpon ! X pour Xérus !!! Xérus, un genre de petit écureuil africain. Hého, vous voulez faire de mon fils un champion de scrabble ou quoi? Et X pour xylophone non?

Il est grand temps que Pype et moi sortions une nouvelle version de Mimi la fourmi!

Vacances, on oublie tout !

Vacances, on oublie tout !

C’était pas gagné,… vu les évènements, de ces dernières semaines… Et pourtant, une fois la petite famille dans la voiture, en route vers le Center Parc d’Erpeheid dans le Limbourg… nous avions pu laisser tous nos tracas à la maison, près à rejoindre nos amis et passer du bon temps pour l’anniversaire de Charly !

Déjà en février, je n’en démordais pas… Je sentais déjà que j’avais besoin de ce bol d’air… de pouvoir me déconnecter 4 jours du monde, du net,… Et coté net justement, avec les offres Groupons de dernière minute, j’avais un peu peur que le domaine ne se retrouve complètement saturé…  Ce ne fut pas le cas du tout !

Entre la version Charly a 15 mois et Charly en a 24… Les activités furent bien différentes… Les gros LEGO n’ont plus trop eu la cotte face aux vagues de la piscine, à la balade en Poney, et aux promenades en tricycles…

Quel plaisir pour moi que d’être à Center Parc, de voir mon petit bonhomme tout heureux, ma petite Snorkys épanouie, de regarder des canards rentrer dans mon cottage et des écureuils manger des pommes de pin…

On y retourne quand vous voulez !

Lire la suite Lire la suite

Quand Charly veut faire dodo…

Quand Charly veut faire dodo…

n686002179_1373205_2870.jpg

Quand Charly veut faire dodo
Il compte tous ses amis

Il compte, compte les moutons
Qui sautent, sautent au plafond

Il compte, compte les abeilles
Qui viendront lui porter leur miel

Il compte, compte les papillons
Qui volent sur les fleurs qui sentent bons

Il compte, compte les chenilles
Qui mangent les feuilles d’ortie

Il compte, compte les fourmis
Qui le regardent s’endormir

Il compte, compte les escargots
Qui portent leur maison sur le dos

Il compte, compte les grenouilles
Qui saute dans les flaques qui mouillent

Il compte, compte les grosses vaches
Qui sont toutes pleine de tâches

Il compte, compte les écureuils
Qui mangent des noisettes dans les feuilles

Il compte, compte les hiboux
Qui le regardent dans leur trous

Quand Charly est fatigué
Il ferme ses petits yeux

… sur un air de “Quand trois poules vont aux champs”