Archives de
Étiquette : e-Media

La boite à MOOC

La boite à MOOC

 

MoocLab #4 - Pierre Martin - Studio Multimédia - IFRES - eCampus - ULg

Vous me voyez peu, vous me lisez moins ! Il serait pourtant grand temps que je m’occupe de préparer mes prochaines vacances mais il est vrai que depuis deux mois, je suis grandement les pieds.. et la tête dans la mise en place d’un projet de réalisation de MOOC (Massive Open Online Courses) au bureau. Cela fera bientôt 15 ans que je fais de la vidéo pédagogique à l’Université de Liège et depuis quelques années nous vivons un joli BOOM de production. Si tout avait commencé en 2002 avec un simple petit caméscope bien avant que l’on ne parle de Youtube, je ne suis pas peu fier de ce qu’est devenu maintenant notre studio multimédia à l’IFRES!

De plus, cette année, nous avons eu le feu vert pour la mise en route d’un projet pilote d’envergure et ce fut l’occasion à maintes reprises de se poser sur ce que nous avons déjà produits, nos choix techniques, notre approche et dans quelle direction évoluer. S’il est peut-être encore un peu tôt pour vous parler de nos premiers MOOCs, il me semble déjà intéressant de pouvoir partager les aspects techniques avec vous.

Production Multimédia à l'ULg

Fin de l’année dernière j’ai eu l’occasion de faire une petite présentation à HELMo de cette réflexion réalisée autour de nos productions multimédia à l’ULg  (PDF) réalisée avec Jean-François Van de Poël et Dominique Verpoorten. Présentation qui fut ensuite reprise plus en profondeur lors de la eapril au Luxembourg par Jean-François (PDF). En 2015 nous avions déjà produits plus de 1000 capsules vidéos et plus de 250 heures de contenus, une belle matière première pour prendre du recul, n’est-ce pas ?

Nous avons dans un premier temps dégagé 7 typologies principales de vidéo pédagogique pouvant être élargies allant de la simple captation écologique en amphi à la super production. Nous avons bien sur illustré ces typologies avec des exemples concrets parmi nos productions liégeoises, quantifier l’implications tant de l’enseignant, de l’accompagnateur pédagogique que du technicien.

Ce travail nous a permis d’une part de pouvoir dégager une approche plus systématique dans nos offres et le workflow technique. D’autre part nous allions ensuite pouvoir l’utiliser pour analyser un panel de MOOCs  afin d’investiguer quels types de vidéos y étaient représentées, pourquoi, comment ?  C’était enfin l’occasion de sentir le pouls… Sommes-nous aptes à produire des vidéos de MOOC !? Oui !

Lire la suite Lire la suite

100% e-Media #3 : Kotobee Author, Sway, Look.at, …

100% e-Media #3 : Kotobee Author, Sway, Look.at, …

Initié il y a quelque temps déjà, voilà un bon moment que je me dis qu’il serait important que je continue à synthétiser et rassembler tous les bons plans que je scoop quotidiennement. C’est donc l’occasion de sortir ce 2° billet dédié à mes trouvailles multimédia de ces derniers mois : outil de conception d’eBook, de collaboration au montage vidéo, de backup, logiciel de prompteur, optimisation de média et diverses réflexions sur les nouveaux boitiers Nikon voici le programme !

Lire la suite Lire la suite

100% e-Media #2

100% e-Media #2

Je vous partage quelques outils et articles repérés ces derniers temps utiles dans la réalisation de production multi-média, mis de coté sur mon compte Scoop.it

Touch Cast

A première, un concept intéressant pour dynamiser et rendre interactives des productions vidéos… A voir ce qu’il est réellement possible de faire avec une App iPad pour importer de bonnes séquences vidéo et éditer un produit efficacement.

Skype en multi !

Skype - MultiVisio Conférence à plusieurs maintenant possible gratuitement sur Skype.

Mooc Factory

Ressources intéressantes sur les besoins techniques pour la création de MOOC ou de Studio MOOC.

Mooc Factory
Mooc Factory

Book Wright

Blurp - Bookwright
Blurp – Bookwright

A investiguer pour faire un ebook.

Book­Wright est un uti­li­taire de PAO gra­tuit et très simple à prendre en mains. Il gère les prin­ci­pales fonc­tions de mise en page, sait s’adap­ter à dif­fé­rents for­mats de pu­bli­ca­tion, dont …

100% e-Media : Nikon D4s et D800.

100% e-Media : Nikon D4s et D800.

Je prépare actuellement un réflexion approfondie sur “L’après Nikon D700” qui fut notre premier modèle de boitier photo pro. En mariage, nous avons déjà opté pour un D4 il y a quelques années, et il devient intéressant de voir d’une part quel boitier pour accompagner ce dernier à la place d’un D700 mais également pour la photographie en studio.

Nikon D4s
Nikon D4s

Le Nikon D4s est déjà venu remplacer le Nikon D4. Ils auront été rapide chez Nikon. Quelques petites améliorations (dont la montée en ISO), mais rien non plus de renversant. Et surtout un appareil passant de 5000€ à 6000€ !!  Il est grand temps qu’un vrai successeur au D700 ne voie le jour….

Le D4 aura vécu deux ans. Il est aujourd’hui remplacé par le D4s, dorénavant le reflex sportif de référence chez Nikon. C’est également l’occasion pour Nikon de repositionner son offre de reflex pro, malmenée par un EOS 1DX plus alléchant que le D4 sur bien des points. Le nouveau D4s ne révolutionne pas le boîtier initial, mais l’améliore sur de nombreux plans. Ainsi, sensibilité, rafale, et même AF font partie des éléments modifiés. Cela fait du D4s une évolution similaire, dans l’esprit, à ce que fut le D3S par rapport au D3. En outre, sur le D4s, Nikon a carrément changé le couple capteur et processeur. Si on reste sur une même définition de 16,2 Mpx, l’Expeed 3 du D4 laisse place à l’Expeed 4 déjà en service sur les D5300 et D3300, et l’ensemble affiche une sensibilité boostée : 25 600 ISO en natif, et un mode Hi-4 à 409 600 ISO. Nikon précise que ce nouveau capteur est fait pour soigner la dynamique autant que le bruit. Inutile de dire que nous sommes impatients de voir ce qu’il réserve ! (Un test à lire sur Focus Numérique)

Les avantages du D800
Les avantages du D800

Autre nouveau boitier à analyser, le Nikon D800 qui se montre bien différent de la polyvalence du D700.

Le capteur 36Mpixels est issu d’une technologie particulièrement performante qui a permis un gain important en dynamique. Cette caractéristique concerne un point particulièrement attendu par les utilisateurs car la dynamique est depuis longtemps le point faible du numérique et le domaine où les avancées ont été les moins sensibles depuis les débuts. Avec le D800 on gagne sur deux tableaux en même temps ce qui paraissait jusqu’alors parfaitement antinomique: la résolution et la dynamique. (A lire cette analyse assez technique B-Rome.com)

Un autre article à lire, plus qu’intéressant, celui de Patrick Photo qui vient de tester le D800 afin de voir si ce dernier pourrait remplacer son D700. Taille de fichier important, meilleur dynamique d’image, une montée en ISO meilleure que le D700 mais en dessous du D3s/D4.

L’après D700

Enfin, j’en suis certain, madame appréciera cette annonce de Nikon Rumours qui présente la sortie de Layers à coller sur ses objectifs !

layers pour objectif
layers pour objectif

 

100% e-Media : Tableau Blanc interactif

100% e-Media : Tableau Blanc interactif

Depuis quelques années, l’équipe eLearning de l’Université de Liège s’intéresse aux tableaux blanc interactifs. Nous nous sommes équipés en 2012 d’un modèle Smartboard permettant d’écrire avec deux “marqueurs” simultanément.

Un Tableau Blanc Interactif ou TBI c’est quoi, ça marche comment, combien ça coute, à quoi ça sert ? Pour répondre à toutes ces questions, il existe un site francophone assez complet que je vous invite à parcourir.

Le tableau blanc interactif (TBI) est un écran blanc tactile associé à un ordinateur et un vidéoprojecteur. Jusqu’à 2010 c’était le seul dispositif « fixe » disponible, maintenant il existe d’autres matériels qui entrent en ligne de compte, (tous les dispositifs disponibles seront explicités dans la suite de cet article). L’utilisateur intervient sur l’écran avec un stylet électronique ou par simple toucher, selon les modèles. L’écran transmet les diverses informations à l’ordinateur. Le vidéoprojecteur se charge d’afficher l’écran de l’ordinateur sur le tableau blanc. Il est donc possible d’effectuer sur l’écran projeté au mur tout ce qu’on peut réaliser avec une souris. (A approfondir sur le site : tableauxinteractifs.fr)

SMART Notebook disponible sur iPad
SMART Notebook disponible sur iPad

Le point noir des tableaux blancs interactifs, c’est que tout autour est monétisé. En plus de l’investissement en matériel, les sociétés ont mis à disposition des outils pas toujours très ergonomiques d’ailleurs pour utiliser du contenu. La licence du logiciel “Smart” coutait à l’époque le prix du tableau, soit près de 2500€. Cet achat était unique, jusqu’à un changement de stratégie très en vogue… la licence annuelle… allant de paire évidemment avec la fin du support de la version précédente. Depuis lors, notre tableau “Smartboard” est devenu très instable…. alors que se développait en parallèle l’augmentation des devices tactiles. Smart proposant dès lors une version iPad permettant de lire et manipuler les présentations de son logiciel propriétaire…. mais impliquant l’achat d’une app à 10€ par tablette.

Petit à petit le marché des TBI s’est orienté sur deux segments, les entreprises et l’enseignement… et rapidement les écoles du primaire au supérieur se sont équipées, comme nous pouvons le voir dans ce reportage à l’Athénée Lucie de Jardin de Seraing.

Chez nous, plus possible de mettre à jour le logiciel Smart sur les nouveaux ordinateur Apple et les machines sous Windows 8 et 10… j’ai donc trouvé au besoin un petit logiciel gratuit qui permet d’exploiter un Smartboard ou un écran interactif. Le logiciel est en allemand, mais il est efficace pour faire des annotations en direct sur votre écran, logiciel ou navigateur avec une tablette graphique ou éventuellement votre souris. >>> Pointofix.