Archives de
Étiquette : e-Media

100% e-Media #2

100% e-Media #2

Je vous partage quelques outils et articles repérés ces derniers temps utiles dans la réalisation de production multi-média, mis de coté sur mon compte Scoop.it

Touch Cast

A première, un concept intéressant pour dynamiser et rendre interactives des productions vidéos… A voir ce qu’il est réellement possible de faire avec une App iPad pour importer de bonnes séquences vidéo et éditer un produit efficacement.

Skype en multi !

Skype - MultiVisio Conférence à plusieurs maintenant possible gratuitement sur Skype.

Mooc Factory

Ressources intéressantes sur les besoins techniques pour la création de MOOC ou de Studio MOOC.

Mooc Factory
Mooc Factory

Book Wright

Blurp - Bookwright
Blurp – Bookwright

A investiguer pour faire un ebook.

Book­Wright est un uti­li­taire de PAO gra­tuit et très simple à prendre en mains. Il gère les prin­ci­pales fonc­tions de mise en page, sait s’adap­ter à dif­fé­rents for­mats de pu­bli­ca­tion, dont …

100% e-Media : Nikon D4s et D800.

100% e-Media : Nikon D4s et D800.

Je prépare actuellement un réflexion approfondie sur “L’après Nikon D700” qui fut notre premier modèle de boitier photo pro. En mariage, nous avons déjà opté pour un D4 il y a quelques années, et il devient intéressant de voir d’une part quel boitier pour accompagner ce dernier à la place d’un D700 mais également pour la photographie en studio.

Nikon D4s
Nikon D4s

Le Nikon D4s est déjà venu remplacer le Nikon D4. Ils auront été rapide chez Nikon. Quelques petites améliorations (dont la montée en ISO), mais rien non plus de renversant. Et surtout un appareil passant de 5000€ à 6000€ !!  Il est grand temps qu’un vrai successeur au D700 ne voie le jour….

Le D4 aura vécu deux ans. Il est aujourd’hui remplacé par le D4s, dorénavant le reflex sportif de référence chez Nikon. C’est également l’occasion pour Nikon de repositionner son offre de reflex pro, malmenée par un EOS 1DX plus alléchant que le D4 sur bien des points. Le nouveau D4s ne révolutionne pas le boîtier initial, mais l’améliore sur de nombreux plans. Ainsi, sensibilité, rafale, et même AF font partie des éléments modifiés. Cela fait du D4s une évolution similaire, dans l’esprit, à ce que fut le D3S par rapport au D3. En outre, sur le D4s, Nikon a carrément changé le couple capteur et processeur. Si on reste sur une même définition de 16,2 Mpx, l’Expeed 3 du D4 laisse place à l’Expeed 4 déjà en service sur les D5300 et D3300, et l’ensemble affiche une sensibilité boostée : 25 600 ISO en natif, et un mode Hi-4 à 409 600 ISO. Nikon précise que ce nouveau capteur est fait pour soigner la dynamique autant que le bruit. Inutile de dire que nous sommes impatients de voir ce qu’il réserve ! (Un test à lire sur Focus Numérique)

Les avantages du D800
Les avantages du D800

Autre nouveau boitier à analyser, le Nikon D800 qui se montre bien différent de la polyvalence du D700.

Le capteur 36Mpixels est issu d’une technologie particulièrement performante qui a permis un gain important en dynamique. Cette caractéristique concerne un point particulièrement attendu par les utilisateurs car la dynamique est depuis longtemps le point faible du numérique et le domaine où les avancées ont été les moins sensibles depuis les débuts. Avec le D800 on gagne sur deux tableaux en même temps ce qui paraissait jusqu’alors parfaitement antinomique: la résolution et la dynamique. (A lire cette analyse assez technique B-Rome.com)

Un autre article à lire, plus qu’intéressant, celui de Patrick Photo qui vient de tester le D800 afin de voir si ce dernier pourrait remplacer son D700. Taille de fichier important, meilleur dynamique d’image, une montée en ISO meilleure que le D700 mais en dessous du D3s/D4.

L’après D700

Enfin, j’en suis certain, madame appréciera cette annonce de Nikon Rumours qui présente la sortie de Layers à coller sur ses objectifs !

layers pour objectif
layers pour objectif

 

100% e-Media : Tableau Blanc interactif

100% e-Media : Tableau Blanc interactif

Depuis quelques années, l’équipe eLearning de l’Université de Liège s’intéresse aux tableaux blanc interactifs. Nous nous sommes équipés en 2012 d’un modèle Smartboard permettant d’écrire avec deux “marqueurs” simultanément.

Un Tableau Blanc Interactif ou TBI c’est quoi, ça marche comment, combien ça coute, à quoi ça sert ? Pour répondre à toutes ces questions, il existe un site francophone assez complet que je vous invite à parcourir.

Le tableau blanc interactif (TBI) est un écran blanc tactile associé à un ordinateur et un vidéoprojecteur. Jusqu’à 2010 c’était le seul dispositif « fixe » disponible, maintenant il existe d’autres matériels qui entrent en ligne de compte, (tous les dispositifs disponibles seront explicités dans la suite de cet article). L’utilisateur intervient sur l’écran avec un stylet électronique ou par simple toucher, selon les modèles. L’écran transmet les diverses informations à l’ordinateur. Le vidéoprojecteur se charge d’afficher l’écran de l’ordinateur sur le tableau blanc. Il est donc possible d’effectuer sur l’écran projeté au mur tout ce qu’on peut réaliser avec une souris. (A approfondir sur le site : tableauxinteractifs.fr)

SMART Notebook disponible sur iPad
SMART Notebook disponible sur iPad

Le point noir des tableaux blancs interactifs, c’est que tout autour est monétisé. En plus de l’investissement en matériel, les sociétés ont mis à disposition des outils pas toujours très ergonomiques d’ailleurs pour utiliser du contenu. La licence du logiciel “Smart” coutait à l’époque le prix du tableau, soit près de 2500€. Cet achat était unique, jusqu’à un changement de stratégie très en vogue… la licence annuelle… allant de paire évidemment avec la fin du support de la version précédente. Depuis lors, notre tableau “Smartboard” est devenu très instable…. alors que se développait en parallèle l’augmentation des devices tactiles. Smart proposant dès lors une version iPad permettant de lire et manipuler les présentations de son logiciel propriétaire…. mais impliquant l’achat d’une app à 10€ par tablette.

Petit à petit le marché des TBI s’est orienté sur deux segments, les entreprises et l’enseignement… et rapidement les écoles du primaire au supérieur se sont équipées, comme nous pouvons le voir dans ce reportage à l’Athénée Lucie de Jardin de Seraing.

Chez nous, plus possible de mettre à jour le logiciel Smart sur les nouveaux ordinateur Apple et les machines sous Windows 8 et 10… j’ai donc trouvé au besoin un petit logiciel gratuit qui permet d’exploiter un Smartboard ou un écran interactif. Le logiciel est en allemand, mais il est efficace pour faire des annotations en direct sur votre écran, logiciel ou navigateur avec une tablette graphique ou éventuellement votre souris. >>> Pointofix.

100% e-Media : Chromecast et autres tendances web pour 2014.

100% e-Media : Chromecast et autres tendances web pour 2014.

Le Google Chromecast
Le Google Chromecast

L’année 2014 débute et voilà que Google annonce son Chromecast, un petit appareil à connecter sur sa télévision sur l’un des port HDMi et qui permet ensuite depuis son téléphone Google d’y visionner par exemple des vidéos Youtubes ou les photos disponibles sur son smartphone.

“Chromecast est la solution la plus facile pour profiter de vidéo et musique en ligne sur votre télévision. Connectez-le sur n’importe quelle télévision HD prenez le control depuis votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur. Pas de télécommande nécessaire, diffusez vos applications favorites du Google Play : Youtube, Netflix, Hulu ou chrome sur votre télévision avec un seul bouton.”

De sont coté, Facebook annonce réfléchir à un pendant à Flipboard, l’outil permettant de construire son journal en ligne en ciblant les contenus qui nous intéressent. Le projet du nom de “Paper” fera-t-il partie des outils payants développés par Mark Zuckerberg ? Je reste moyennant convaincu. Il est déjà dommage que Flipboard ne propose pas/plus la possibilité de personnaliser le contenu qui m’intéresse. Dommage qu’aucun programmeur ne se soit lancé dans un projet qui serait esthétiquement du niveau de flipboard tout en proposant la souplesse de Feedly avec des fonctionnalités offline…

Baptisé Paper (à ne pas confondre avec l’app de dessin pour iPad du même nom), ce futur service destiné aux terminaux mobiles agrège les nouvelles provenant de diverses sources comme le New York Times, le Washington Post et d’autres publications, le tout mélangé avec ses statuts Facebook. Le service sera présenté sous une forme attrayante, à l’instar de Flipboard qui fait un excellent travail de mise en forme automatique de type magazine. (A lire dans le Journal du Geek)

Les Fantômes de Facebook
Les Fantômes de Facebook

Mais au fait, vous êtes où ? Il est grand temps que le réseau de Mr Zorglub se reprenne, car petit à petit, on y lit de moins en de choses intéressantes. Je lisais récemment cet article sur les amis fantômes.

Le site fait un tri de plus en plus drastique dans les posts affichés sur votre fil d’actualité. De fait, nombre de vos amis n’y apparaissent plus. Facebook est-il en train de perdre tout son intérêt? Vous êtes amis avec des centaines de personnes et êtes abonné à des dizaines de pages. Pourtant, votre fil d’actualité ne mentionne les posts que d’une poignée d’entre eux, toujours les mêmes. Pire encore, cette liste se réduit comme peau de chagrin au fil des semaines. Voilà à quoi ressemble désormais Facebook pour l’écrasante majorité de ses membres: une fête très privée où l’on ne discute plus qu’avec un cercle restreint de contacts. (Un dossier à lire dans l’Express)

Exister, être vu sur Facebook se montre donc plus difficile encore aujourd’hui, mais il en va de même sur la toile en général. En effet depuis la fin de l’année dernière, Google a encore revu sa procédure de pénalisation de “backlink”. Ce processus consistait à achter des articles écrits par des bloggers afin de mettre en avant une page internet ou un service…

La piste des liens obtenus dans des publireportages. Une autre piste proposée par Anthony Shapley est celle de l’achat de liens par le biais de publi-reportages (advertorials en anglais). Il a remarqué en effet que la semaine dernière, un très grand nombre de sites de presse UK (régionaux ou nationaux) ont vu leur PageRank chuter brutalement, en général tombant à 0 (on parle ici du PageRank de la page d’accueil tel qu’affiché par la barre d’outils Google). Même le célèbre site du journal The Independant est tombé de 8 à 4, soit une très lourde chute. (Un article à lire sur WebRankInfo)

Il faudra donc d’autres solutions pour attirer le public sur son site internet, et l’une des tendances du moment est notamment les contenus présentés au format “Masonry”. Ce style d’affichage bien connu sur Pinterest propose une grille de contenus aux tailles variables qui s’assemblent en grand panneau… à découvrir ici, les autres tendances pour l’année 2014

 

Les galléries Masonry, la tendance 2014
Les galléries Masonry, la tendance 2014

J’en terminerais pour aujourd’hui avec deux annonces. Tout d’abord, l’arrivée d’un nouveau Smartphone HTC octocore dans un style très colorés comme je les aime dans une gamme de prix intéressante mais également l’annonce d’Intel qui vient de présenter l’ordinateur le plus petit au monde, l’Edison qui tient dans à l’intérieur d’une carte SD !

Alors que la course à la puissance des processeurs d’ordinateurs s’est ralentie depuis quelques années car l’industrie approche de plus en plus des limites physiques de la micro-électronique, Intel semble décidé à revenir sur le devant de la scène en matière d’innovation. Pas de processeur utilisant des nano-technologies au programme (il faudra encore de nombreuses années avant qu’un projet avec des capacités similaires à que nos composants actuels ne puisse voir le jour), ce sont plutôt de nouvelles utilisations des technologies qui sont à prévoir, notamment dans le domaine du wearable computing, une tendance consistant à informatiser nos accessoires (montre, lunettes…) et vêtements. Intel propose pour rentrer sur ce marché un ordinateur minuscule qui tient dans un format de carte SD, l’Intel Edison. (Une news à lire sur Nikopik)

 

100% e-Media : Bienvenu dans ce monde de m#… web

100% e-Media : Bienvenu dans ce monde de m#… web

Cette fin d’année n’est pas vraiment signe de bonnes nouvelles dans ce monde informatique qui nous mange chaque jour un peu plus. Facebook prend de plus en plus de place, mais se montre également de plus en plus gourmand. Depuis cette année, le constat est claire.

Facebook payant
Facebook payant

Facebook, n’est pas gratuit. En tant que “Page”, si tu ne paies pas, FB va prendre un % de ta masse de FANS à qui il montrera pas ta publication. tu as 6000 fans, on le montre à 300 personnes grand max… si tu veux plus, alors tu dois payer pour que TES FANS qui n’ont pas encore vu cette publication la voie… La “voir” signifie simplement qu’elle s’affiche dans ton flux d’actualité… rien de plus. Et ça FB le comptabilise, puisque c’est un de ses éléments utilisés dans leur système de publicité (l’affichage d’une pub chez un utilisateur, le nombre d’interaction, le nombre de J’AIME La page que la publication à engendré…). Constat similaire chez Nikopik !

Qui plus est, Facebook nous prépare maintenant les publicité vidéo automatique… Voilà qui pourrait bien réduire drastiquement le nombre d’utilisateurs réels de Facebook et donc la portée de la pub à l’intérieur de Facebook … et donc l’intérêt de balancer ce genre de chose dans la plateforme..

C’est le Wall Street Journal, relayé par Reuters, qui indique que Facebook devrait annoncer dès aujourd’hui, voire plus tard dans la semaine, l’arrivée des publicités vidéo dans le flux d’actualité. Le principe, selon les premiers bruits de couloirs, serait de lancer des publicités automatiquement dans votre Facebook. Ces publicités d’une quinzaine de secondes seront limitées à trois par jours, afin de ne pas (trop) ennuyer l’utilisateur. L’une des premières publicités diffusée par Facebook serait un teaser pour le film Divergente qui arrive bientôt en salles. (Un sujet à lire dans le Journal du Geek)

Petit à petit on nous verrouille tout ce qui a rendu ces dix dernières années une ouverture à Internet et la culture… La technologie aux services de tous devient la technologie aux services des majors…. Le futur ne m’inspire vraiment pas, par moment.

Tiens, et si je regardais un petit Divx sur ma TV ? ou un film en MKV sur ma tablette ou ma console ? ou alors un fichier .avi directement en passant par le lecteur intégré à la TV ? Des usages aujourd’hui très communs pour de nombreuses personnes n’est-ce pas ? Comment endiguer définitivement le piratage des vidéos ? C’est la question que se posent de nombreux studios de cinéma, et il semble qu’ils aient trouvé une solution ultime pour nous empêcher de regarder des copies, même légale, de nos films. Le nom de cette solution ? Cinavia, un DRM conçu pour vous empêcher de visionner les copies de films sur vos TV, smartphones, tablettes, consoles et lecteurs Blu-Ray… (Un article à lire sur Nikopik)

Et je peux le dire que cela fait déjà un moment que je suspecte une implémentation sur la PS3, même si quand je le disais on ne me croyait pas. Je pense d’ailleurs que c’est couplé à une black list de nom de fichier ciblant de fichiers vidéos lié d’une manière ou d’une autre à Sony.

“Dans tous les cas, soyez assuré que la technologie Cinavia ne « surveille » pas ce que vous visionnez. Par sa conception, elle ne peut pas transmettre ni recueillir des informations sur vous, sur vos habitudes audiovisuelles et sur vos choix en termes de média. Les codes Cinavia ne sont pas propres à l’utilisateur, au média ou aux appareils en sa possession et ne comportent jamais d’informations personnelles ou permettant d’identifier une personne.” Et évidemment, avec de tels arguments, c’est passé sans que personne n’en sache rien…”

Dans d’autres registres… Microsoft annonce enfin l’arrivée de Flipboard, l’outil de gestion de flux RSS pour Windows 8.1. Pour les tablettes dans un premier temps, les smartphone devront attendre !

Chez Nokia on travaille sur une technologie de Refocus à posteriori, dans le même esprit que ce que le système Lytro. Je me réjouis de voir cela à l’oeuvre.

En plus d’innover sur la partie hardware (technologie Pureview), le numéro deux mondial de la téléphonie améliore régulièrement l’interface utilisateur du capteur. Il y avait déjà Nokia Camera, qui permet d’aller assez loin dans le “débrayage” de l’appareil pour sortir du mode auto et affiner ainsi les réglages avant de capturer une image. (Un article à lire dans Les Numériques)

J’essaie un peu de voir ce qu’Instagram apporte de plus en tant que nouveau réseau social, Voici des résultats intéressants d’un sondage dans la communauté Instagram sur les spécificités d’une photos qui attirera plus ou moins d’interactions qu’une autre !