Archives de
Étiquette : budget

Changer d’air : Saison 2

Changer d’air : Saison 2

maison Nandrin

De l’air, un peu d’air… Oh non, ce n’est pas que l’on étouffe là où nous habitons, mais cela fait déjà maintenant quelques années que nous avons de plus en plus en projet de changer de maison. La notre une fois à l’intérieur est pourtant grande, vivante, lumineuse,… mais nous avons envie de quelques choses de différents. Où les enfants auraient plus d’espace, où ils pourraient sortir de la maison, se promener dans le quartier. Avoir moins l’impression d’être au bord de la route, moins proche des voisins… Mais en même temps pas trop loin de la vie, du boulot… Un endroit également où nous pourrions un peu plus séparer famille et travail.

La maison de la Sapinière.En septembre 2012, nous étions proche d’un projet,… et nous l’avons abandonné car celui-ci manquait au final de luminosité. Cet hiver également nous avions un projet sérieux en tête. Alors que nous cherchions à savoir s’il serait un bon choix où non, nous avons fini par avoir des réponses… Un photographe déjà présent à quelques pas de là, suivi d’autres éléments nous donnant plutôt l’impression que ce n’est pas encore le bon projet…

Cette recherche est souvent déprimante. Nous avons beaucoup de critères, un budget… et un confort déjà construit là où nous sommes ! Et en même temps, il faut continuer à investir dans notre maison actuelle…

Partirons, partirons pas…

(16 février 2014)

Combien pour ta console ?

Combien pour ta console ?

Je me suis souvent dit “Warf, trop cher !” La sortie de la Playstation 3 étant l’un des plus gros choc de l’époque. J’avais mis de coté une chouette infographie diffusée sur le blog de Nikopik qui présente le prix des différentes consoles de jeux-vidéo aux Etats-Unis et leur prix revus.

Pour ma part, la première machine capable de faire du jeux-vidéo chez nous était un micro-ordinateur Commodore 64 en 1983. Je me souviens que mon paternel nous avait expliqué qu’il avait couté 40.000fb, donc grosso modo 5x le prix de la Coleco Vision… Ce qui représenterait aujourd’hui +/- 2340$ si ma règle de 3 est juste. Dans l’ensemble, les nouvelles consoles les plus connues sont donc souvent démarré dans un prix entre 300 et 400$. Evidemment, de mon coté, j’ai souvent eu ces machines en occasion. J’ai dû acheter ma Super Nintendo en 1995/1996 moins de 1000fb (l’équivalent maintenant de 50€).

La première fois que j’ai parlé budget de console, c’était à la sortie de la Playstation. Mon ami Pascal D. fut le premier en avoir une et elle coutait à l’époque 20.000fb (500€  disait-on, ce qui est le double du prix annoncé dans ce graphique de 300$. A génération égale, la Nintendo 64 se présente à un tarif très agressif ! La première console que j’ai vraiment acheté de mes économies d’adulte fut la Playstation 2, en juillet 2002, d’occasion pour 250€ avec 3 jeux. Ce qui est assez cohérent aux tarifs de consoles de la génération en cours. Le Tarif actuel – 50€ avec plusieurs jeux. C’est le même constat que je peux faire pour l’achat de ma GameCube (ajout >> et plus tard ma WiiU d’occasion.)

Reste donc la confirmation que lors de sa sortie, la Playstation 3 était vendue à un prix de malade ! C’est bien simple, à l’époque je me suis racheté la Playstation 2 !

Ma vie, mes PCs

Ma vie, mes PCs

386 DX 40(mise à jour 2017) Depuis longtemps, les ordinateurs ont pris beaucoup de place dans ma vie… il faut bien l’admettre… cela a commencé avec un Commodore 64 arrivé en 1983 à la maison et est resté ensuite dans ma chambre jusqu’en 1995-96. Entre temps, un premier PC est arrivé à la maison, d’abord un 8088, que j’ai peu utilisé, puis en 1992 un puissant 80386 DX 40mhz avec 1mb de mémoire et une carte Hercule 2 couleurs… ainsi qu’un disque dur de 20mo. Pas de lecteur 3’1/2, juste un lecteur 5’1/4… Pour l’époque, il s’agissait d’une jolie bombe bridée pour ne pas que nous jouions avec… Mes amis avaient bien souvent un 80286, mais disposait par contre d’une carte son, d’un écran 256 couleurs et d’un lecteur 3’1/2… mais pas de disque dur, ou un bien plus petit… Mais en 1994 couleurs et son apparaitront, grâce au finance du petit frère… afin de faire progresser le développement de nos jeux Bilou et Calimero…

1993-1996

Processeur : 80386 DX 40mhz
Mémoire : 1mo
Disque dur : 20mo
Lecteur : 5'1/4 -> 3'1/2
Carte graphique : Hercules 2 couleurs -> Trident VGA 256 couleurs
Ecran : monocrhome -> VGA 14'
Carte Son : PC Speaker -> Master Boomer -> Sound Galaxy Pro 2
OS : MS-DOS / Windows 3.11
Magasin : CHG
Musique : Scream Tracker III
Image : Delux Paint
Vidéo : /
Jeux : Grand Prix Circuit, Keen Commander, Moktar, Formula One Grand Prix, Prehistorik 2,  Monkey Island, Day of the Tentacle, Game Maker

Lire la suite Lire la suite

Mon mobile et moi : Facebook s’incruste dans votre smartphone.

Mon mobile et moi : Facebook s’incruste dans votre smartphone.

Pour l’heure, le marché du Smartphone semble se refermer à l’écosystème iOS, Android et Windows Phone… Facebook se tente néanmoins à se faire une petite place avec Facebook Home, une surcouche qui vient prendre le contrôle de votre Smartphone avec parfois bien plus de réussite que cet Android 4 vieillissant. J’ai testé ce dernier sur le téléphone de madame avec plus ou moins d’intérêt, mais je l’évite sur le mien…

Facebook s’est longtemps laissé distancer par Google, et n’a jusqu’à présent pas réussi à diversifier ses activités. Difficile de lancer un nouveau système d’exploitation pour smartphone par exemple… Il existe bien l’application Android Facebook, mais rien d’aussi complet que ce que peut proposer Google avec Android. Mais Facebook semble s’être réveillé et devrait annoncer demain une nouvelle application ne permettant pas seulement d’accéder au réseau social, ni d’envoyer l’équivalent de SMS ou de passer des appels, mais bien un logiciel prenant la place de l’écran d’accueil sur votre téléphone… Baptisé Facebook Home, le lanceur d’applications du réseau social annonce la diversification de Facebook dans le monde des nouvelles technologies et devrait lui accorder une place bien plus importante au sein des smartphones. (Un article à lire sur Nikopik)

Sorti en avril dernier, Home se concentre donc à optimiser l’écran d’accueil de votre Smartphone pour y mettre l’éco-système de Facebook en avant avec parfois des pertes importantes sur d’autres fonctionnalité de votre Smartphone… Sur certains modèles, cela est pénalisant, mais sur d’autres il rend un peu moins rigide votre téléphone.

Facebook Home se présente sous la forme d’une surcouche à Android, un peu comme TouchWiz, Sense ou encore TimeScape. Vos applications et vos contenus sont toujours là. Mais l’habillage ainsi que l’interface utilisateur autour de l’utilisation du réseau social sur votre smartphone changent du tout au tout. Sur l’écran d’accueil, vous avez droit aux derniers statuts, liens et photos en date, le tout sans déverrouillage. D’un point de vue esthétique, l’interface est plutôt réussie, les photos sont mises en valeur. De même, elle s’avère assez pratique à utiliser. Tapez deux fois du doigt sur une actualité pour la “liker” ou la commenter. Pour passer d’une actualité à l’autre, il suffit de faire glisser les actualités. De même, pour déverrouiller votre téléphone, il suffit de faire glisser votre photo de profil, tout comme pour accéder rapidement à Messenger… L’écran d’accueil se dote d’un design épuré qui donne une très bonne première impression. Mais malheureusement, les choses se gâtent bien vite. (A lire sur le Journal du Geek)

Wiko Cink Slim
Wiko Cink Slim

Depuis le début de l’année, je garde à l’oeil le remplacement du Nokia sous Windows Phone de madame. Rien à faire, l’éco système de Microsoft peine à convaincre et j’aimerais donc trouver un petit smartphone réussi, rose et sous Androïd. L’entreprise française Wiko avait il y a peu annoncé l’arrivé du Wiko Cink Slim qui semblait être adapté et mis en test chez Les Numériques.

Wiko, jeune constructeur français qui agit en faveur de la démocratisation des téléphones double SIM, revient à la charge avec un smartphone vendu sans abonnement au prix agressif de 139 euros ! À ce tarif-là, on imagine de suite un terminal au comportement médiocre, peu réactif, un produit mal fini,  voire carrément cheap. Pourtant, à la lecture de la fiche technique, on révise rapidement ses préjugés. Voyez par vous-même : écran IPS de 4 pouces, Android ICS (en attendant une mise à jour vers la version Jelly Bean), capteur photo de 8 Mpixels, comme les ténors du moment, processeur double-cœur à 1 Ghz (mais petite mémoire vive de 512 Mo, seulement), et cette petite particularité, encore rare aujourd’hui pour être soulignée, un double emplacement pour recevoir deux cartes SIM. De quoi avoir au sein d’un seul mobile sa carte SIM pro mais aussi sa perso, et/ou un numéro français et un numéro étranger. Bref, avec son prix d’appel qui frise l’insolence et des caractéristiques techniques honorables, le Wiko Cink Slim attise la curiosité. Normal. Aurait-on ici un androphone efficace à moins de 150 euros ? Un smartphone performant qui nous permettrait de nous passer d’une subvention opérateur, et donc d’une période d’engagement assortie d’un forfait mensuel douloureux ? Réponses dans ce banc d’essai… (Un test à lire sur Les Numériques)

Je m’étais donc orienté sur ce modèle il y a quelques semaines, mais j’ai assez vite été déçu tant de la qualité du produit que de l’entreprise “”française””.

Un Wiko pour la Fête des Mères.

Qui se cache derrière Wiko
Qui se cache derrière Wiko

Ce n’est que quelques jours plus tard d’ailleurs que l’on commençait à en savoir plus sur “Qui se cache derrière Wiko ?”

Wiko est une entreprise qui n’a même pas deux ans d’existence. Basée à Marseille, cette petite structure a rapidement été la star des distributeurs pures-players web. Cdiscount, LDLC, RueDuCommerce, Materiel.net… Les smartphones Wiko se sont très bien vendus et ont surtout réussi à convaincre jusqu’aux utilisateurs avancés. Nous observons Wiko depuis le début, et nous n’avons jamais vu une telle montée en puissance d’une marque de téléphonie. Qui se cache derrière Wiko ? (Un reportage de FranDroid)

La tâche se montre de plus en plus compliquée pour trouver un bon smartphone, pas une iPhone, pas un Samsung et dans un budget réaliste. Divers constructeurs exotiques voyant le jour (Lire Jolla, le smartphone que personne n’attendait) ou HTC, l’entreprise qui a conçu mon actuelle Smartphone qui semble de plus en plus sombrer (Lire : HTC, Panique à bord)

 

Ambiance Salon de l’auto !

Ambiance Salon de l’auto !

Non, non, je n’ai pas été voir les Miss Suzuki au salon de l’auto comme mon ami Jonathan ! Mais nous le savons depuis quelques mois, une deuxième voiture est inévitable maintenant que nous sommes cinq ! Imaginez un peu le scénario sans, une fois que madame aura repris le boulot.

– Debout à 6h, il faut s’habiller Charly (3 ans) et les filles (4 mois)… plus nous autre. Donner les biberons, faire les tartines, s’habiller et faire les 5 allé-retour pour mettre le tout dans la Kangoo. A votre avis il est quel heure !? Facilement, oh bien facilement 7h30.

– 7h30 départ pour la crèche des filles. Dans le quartier du Pairay à Seraing. Pas un endroit hyper-facile d’accès au nombre de sens-unique, mais gageons qu’à cette heure là, on doit pouvoir être sur place en 10 grosses minutes. Là il faut encore attendre son tour pour le débriefing et surtout changer les filles !! Et oui, dans cette crèche les enfants doivent mettre les vêtement de la crêche. Difficile d’imaginer être retrourner à la voiture avant 8h… pendant que l’un de nous attend dans la voiture avec Charly… Allé, disons qu’il est alors 8h.

– 8h en route pour l’école de Charly. Là on remonte dans le haut de Seraing… et il faudra trouver le chemin le moins perturbé par les masses d’écoliers montant en voiture à l’Athénée… Par expérience, je sais que cela va être sport… 8h15 je table, très très court ! On dépose le bonhomme en vitesse, et nous voilà près à repartir… il est 8h25.

– 8h25, en route pour l’Unif… zoupla on reprend la voiture, on est encore un peu dans les bouchons des parents qui quittent l’Air Pur pour monter sur Boncelles, mais ce n’est pas le moment le plus difficile. On peut atteindre l’Unif en moins de 20 minutes… Allé, disons que je dépose madame à son arrêt de bus à 8h40… moi je suis arrivé à 8h45 au boulot, si jusqu’à là aucun soucis ne s’est glissé en route. Madame par contre, doit encore prendre le 58 ou 48 pour redescendre dans le centre ville, puis encore le 1 jusqu’à son bureau… cela fait facilement 45 minutes avec les moments d’attente de bus… là voilà arrivée à 9h30 !? Ensuite il faut refaire le tout en sens inverse au retour…

Vous avouerez quand même que ce n’est pas ce que l’on souhaite dans la vie hein !! Une deuxième voiture histoire de splitter les trajets en deux… on peut l’on gagne facilement une heure le matin et une heure au retour… de quoi pouvoir passer le temps nécessaire avec sa famille !

Bref, nous voilà en recherche d’une deuxième voiture…

Lire la suite Lire la suite