Archives de
Étiquette : Alice

Nos vacances dans les Landes et Pays Basque

Nos vacances dans les Landes et Pays Basque

Aah, ce que j’aime les vacances en France ! D’autant que cette année nous partions “à l’aventure” dans une contrée encore non-explorée entre Arcachon et Bayonne, de quoi découvrir les Landes et même le Pays Basque. Comme je vous en parlais début du mois en goupillant le Road Book, nous avions choisi de découvrir le Camping Sandaya du Col Vert. L’année dernière nous avions testé la chaine Feerix à Marseillan. J’y avais très apprécié les animations pour les enfants, mais j’étais assez déçu du confort de notre “Mobilhome”. Ici, avec un standing 4 coquillages et malgré un modèle en 40m2 pour nous 6, j’ai été agréablement surpris de l’optimisation des lieux. Fini de me cogner partout ou ne savoir où m’assoir. De manière générale, le camping était moins aride qu’à Marseillan et la piscine, tant pour les grands que les petits était très chouette et je n’ai pas eu l’impression qu’il y ai eu trop de monde. Nous avons pu profiter de la location de vélo pour aller faire des balades. Impossible de mettre tous les vélos dans la voiture, mais j’étais tout de même content d’avoir pu glisser le vélo d’Alice et Juliette au dessus des bagages, dans le coffre, histoire que les filles poursuivent leur maitrise du deux roues !

Megaplouf dans la piscine du camping du Col Vert - Sandaya
Megaplouf dans la piscine du camping du Col Vert – Sandaya

Nous n’avons pas eu l’occasion de beaucoup profiter de la plage au bord du lac car bien sur nos vacances sont toujours remplies de visites et cette fois encore nous aurons parcouru pas loin de 4000km en 10 jours. Enfin, reste que les activités dans le camping m’ont du coup semblé un peu en retrait face à Carabouille et Gauffrette qui “mettaient l’ambiance” au camping Féerix ; )

Carte des vacances
Carte des vacances

Bref, je nous avais concocté un sacré Roadbook dont nous n’avons pu faire que quelques embranchements, de quoi envisager donc revenir dans cette région qui m’a vraiment agréablement plue… Un petit mélange entre les Polders de notre Mer du Nord et les Hautes Fagnes, bref en route pour nos vacances d’Arcachon à Bilbao en passant par San Sebastian, Biscarosse ou encore Espelette

 

J1. Hossegor : Surf, Rollers et glaces

Vacances au camping Col Vert - Sandaya - Premier plouf dans la piscine
Vacances au camping Col Vert – Sandaya – Premier plouf dans la piscine

Partis un peu plus tôt que d’habitude pendant la nuit, le contournement de Paris s’est passé sans encombre et nous arrivions, pauses comprises en fin de matinée à notre Camping du Col Vert. Le temps de découvrir celui-ci, la petite plage au bord du Lac Léon, le petit restaurant, notre “cottage” et nous nous empressions d’aller découvrir la piscine sous un soleil radieux ! J’étais un peu inquiet, qu’en pleine saison, celle-ci ne soit noire de monde, rendant la gestion des 4 petits monstres, mais il n’en fut rien. L’espace “enfants” (jusqu’à 10 ans) était d’ailleurs plus qu’agréable et notre petite sirène Rose s’y est donné à coeur joie.

Hossegor, capitale du Surf et des rollers
Hossegor, capitale du Surf et des rollers

En fin de journée, malgré le gros 1000km parcouru, nous prenions à nouveau la route pour passer un moment à Hossegor, “capitale” du Surf et des rollers. Comme beaucoup de stations balnéaires de la région, Hossegor se coupe en un coté plage et un coté centre. Ce dernier se situant au bord d’un lac aux eaux plus paisibles. Avec ces magnifiques villas et son coté un peu chic, le centre d’Hossegor m’a bien plu et j’y ai mangé, toutes régions de France confondues, les meilleures glaces qui soient ! Régulièrement l’idée de refaire étape à Hossegor en cours de journée s’est d’ailleurs envisagée… pour les glaces, les magasins ou encore le parc de jeux pour enfants… mais notre soif de découvertes nous a emmené toujours un peu plus loin.

J2. Dans le bassin d’Arcachon

C'est l'heure du petit déjeuner avant de partir en visite
C’est l’heure du petit déjeuner avant de partir en visite

Alors qu’en Belgique, il fait chaud avec un soleil qui ne semble jamais vouloir s’éteindre, au bord de l’Océan, non loin des Pyrénées, la météo est un plus capricieuse. Avec un tel roadbook, il s’agit de bien faire ses choix. J’avais donc prévu pour cette 2° journée de nous rendre à Gujan Mestras, la ville aux 7 ports au bord de bassin d’Arcachon, d’y louer des vélos et se faire une grande balade avant de terminer la journée à Arcachon, voire se rendre jusqu’à la Dune du Pilat. Mais changement de programme, arrivés à Gujan Mestras… nous sommes restés assez perplexes quant à cette étape. Je dois bien admettre que les différents lieux à visiter autour du bassin, et de manière générale dans la région ne permettent pas vraiment de se faire une bonne idée de l’intérêt ou non d’y faire étape au départ de leur site internet. Dans les faits, Gujan Mestras étale ces 7 ports dans un genre de bassin ostréicole plutôt industriel et le long d’une voie de chemin de fer. Après deux tentatives d’arrêt sans y trouver d’âme… nous avons donc repris la route jusqu’à Arcachon.

En bateau dans le bassin d'Arcachon
En bateau dans le bassin d’Arcachon

Ville plus importante, très appréciée de Napoléon pour ses bienfaits thérapeutiques, Arcachon offre un très bon compromis entre ambiance commerciale, plage, architecture et histoire. J’aurais aimé y rester un peu plus longtemps pour y découvrir la ville d’hiver et ces villas d’époque. Après une pause restaurant sur la place du marché, nous avons été faire un petit tour en bateau voir de loin, certes, mais voir tout de même l’île aux oiseaux et la Dune du Pilat, deux attractions typiques de la région. C’était une première pour notre grande famille que de monter dans un bateau, et les enfants ont grandement apprécié cette excursion d’une heure en mer.

Le GPS TomTom est mort !
Le GPS TomTom est mort !

Le retour fut ponctué d’un peu d’aventure supplémentaire, la mort de notre GPS, alors que nous étions à plus d’une heure du camping. Il aura fallut se reposer sur un Google Map pas vraiment adapté à la conduite accroché avec les chouchous de Rose à notre feu TomTom…

Cette “virée” vers le nord, du coté d’Arcachon aura pour finir été la seule de nos 10 jours de vacances. il restait pourtant encore tant à y découvrir, comme tout le coté du Cap Lège-Ferret ou le petit port de Biganos… une autre fois peut-être…

Lire la suite Lire la suite

Parce qu’ils sont tout pour moi

Parce qu’ils sont tout pour moi

Les journées filent à toute vitesse, les projets s’accumulent… Faire des tartines, conduire tout le monde, prendre un café, programmer les journées de tournage, monter les projets vidéo, se battre pour le futur ou craindre de ce qu’il en sera, puis faire les devoirs, encore les devoirs… vider le lave-vaisselle, remplir la machine à lessiver, les sortir du bain, parfois raconter une histoire, entre un lange qui s’est échappé et deux petites excitées qui sortent les vêtements de leurs armoires, trouver qui sera le prochaine fournisseur d’électricité, chercher à résoudre les problèmes du site internet, faire encore un peu de montage ou vérifier les backups, s’assurer que Rick s’en sort une fois de plus, faire un bibi, écouter les conseils d’Hermione pour passer les buses, fermer les yeux… Charly, Alice, Juliette, Rose… Ai-je assez passé de temps avec vous. Suis-je le papa qui comble vos besoins ? Je voudrais si souvent avoir plus à vous donner… et je fatigue… je m’énerve…

Et pourtant, nous en passons ensemble des beaux moments, même si je n’ai parfois même plus le temps de glisser ici…. Un magnifique spectacle de danse, des beaux moments à Pairi Daiza ou le spectacle de théâtre de Charly… Allé, je me laisse quelques souvenirs de ces dernières semaines.

Dans mon jardin

Dans mon jardin

Chaque printemps est l’occasion de voir les améliorations de notre jardin. En novembre dernier j’avais planté à nouveau de nombreux bulbes dans les parterres autour de la maison. Dès le mois de février les premières fleurs montraient le bout de leur nez avec cette année des anémones venues soutenir les crocus. Les tulipes m’ont semblé moins impressionnantes que l’année dernière, et n’ont pas fleuri avant la 2° semaine d’avril. J’en avais pourtant planté beaucoup de nouvelles, mais un grand nombre n’ont fait que des feuilles… Fin avril, ce sont les nouvelles tulipes triples qui sont venus prendre le relais, de quoi un peu oublier que définitivement, notre cerisier est mort. J’ai tenté de faire un max de photo pour repérer les endroits à améliorer pour l’année prochaine.

Fin avril, le jardin se prêtait à une jolie séance photo avec la fée Alice pour Petite Snorkys Photography.

Lire la suite Lire la suite

Les misstinguettes ont eu 6 ans !

Les misstinguettes ont eu 6 ans !

Vous dire que le temps passe à toute vitesse, qu’elles grandissent à vue d’oeil ne serait pas assez fort ! Non, c’est bien simple le monde tourne tellement vite autour de moi que je n’ai même plus le temps de poster dans les temps ces moments forts sur le blog… Même les photos tardent à venir remplir les répertoires sur le disque dur.

Et pourtant, voilà qui est fait, Alice et Juliette ont maintenant 6 ans ! Un sixième année qui nous aura mis à l’épreuve d’un caractère bien trempé et pourtant fragile d’Alice … et des folies souvent trop bruyantes de Juliette. Pour sur la vie à six est loin d’être de tout repos, et ces deux misstinguettes nous offres de l’animation en stéréo !

Ce fut aussi une année un peu frustrante. Nous avons souvent la sensation qu’elles s’éloignent. Les moments de complicité se faisant plus rares… Comme si être ensemble était inévitablement signe de tempête. Elles donnent l’impression de se mettre en compétition et parfois, notre maladresse de parents imparfaits ouvrent la porte à cela…

Vos 6 ans mes filles, c’étaient aussi l’occasion d’inviter vos copains et copines de classe à la maison… Sacrée ambiance, il faut bien l’admettre ! Puis enfin terminer en famille avec nos amis par un petit Weekend à Center Park.

Espérons que cette nouvelle année vous offre de beaux moments… et qui sait un peu de sérénité aussi ?

Lire la suite Lire la suite

Zut, j’ai loupé la lettre à Saint Nicolas

Zut, j’ai loupé la lettre à Saint Nicolas

Cher Saint Nicolas, tu nous excuseras du retard. Avec le Japon et un mois de Novembre à toute vitesse, il n’a pas été facile de s’organiser pour mettre en oeuvre l’après-midi rédaction de la lettre que les enfants devaient t’envoyer. Par ailleurs, tu me permettras de signaler à tes partenaires commerciaux de la S.A. Saint Nicolas que sont Carrefour, Cora, L’Olifant et La Parenthèse que je n’ai pas reçu officiellement leur catalogue, obligeant à reporter et reporter encore le moment où nous allions organiser ce petit exercice. Seule l’équipe Cora aura répondu de manière efficace à ma demande pour que nous recevions notre magasine.

Bref, déjà en manque de bons éléments à découper pour que les enfants choisissent les meilleures idées, le tout à finalement dû se réaliser en manque d’effectif pour le coaching des bonnes idées, ce qui de fait, aura laisser apparaitre quelques surprises sur les lettres de Charly, Alice et Juliette…

Pour ma part, je ne suis guère fier de ces trois petits monstres et je n’oserais donc glisser la mienne dans l’enveloppe…. No Switch, no Mario…

Pour Charly, évidemment un baffle pour tablette était l’élément principale qu’il voulait coller sur sa lettre… on l’aura poussé à mettre un peu d’autres choses et sont réapparus comme l’année dernière un commissariat de Police, des véhicules pour construire et un Rubikcube. Chez Juliette, un équipement de docteur pour les poupées, une voiture pour Barbie, des LEGO et .. un Tamagotchi ! Alice complétant avec des Playmobils ou encore du maquillage… Ah oui, et Rose dans tout cela ?