Archives de
Étiquette : Alan Wake

Une grosse Drache sur Silent Hill !?

Une grosse Drache sur Silent Hill !?

Initialement publié sur le site Be-Games.be, le nouveau site des gamers et rétro-gamers belges, je vous livre mes premiers pas,… de retour à Silent Hill !

Depuis 1999, la ville de Silent Hill semble attirer les âmes en peine… Je me souviens encore être resté plus que perplexe lors de ma toute première visite dans une ville enneigée et brumeuse, incarnant Harry à la recherche sa petite Shelly. Le hasard d’une rencontre dans un bus d’une personne devenue accroc à Silent Hill m’inspirera une deuxième visite, afin de devenir à mon tour un addict de cet étrange malaise et cette envie de savoir pourquoi… Ensuite, il y aura Silent Hill 2, l’histoire d’amour en James et Mary, indéniablement la plus belle réussite, avec des scènes marquées à jamais dans ma mémoire, les escaliers interminables du musée, la porte entre les deux buildings,…

Les suites ne seront que d’éternels retours à Silent Hill, se démarquant bien difficilement des deux premiers. Silent Hill IV : The Hole, avait ce petit quelque chose de spécial, de voyeurisme, d’originalité qui aurait pu en faire un excellent titre mais l’arrivée d’esprits ne me plaira pas du tout. Une série d’épisodes sortiront alors bizarrement sur des consoles inadaptées ou désuètes, tel Silent Hill origins sorti en 2008 sur une Playstation 2 à l’abandon. Le 5° Silent Hill : Homecoming, j’en ai déjà parlé s’est fourvoyé, trop classique, fort vide et des monstres bien trop difficiles à combattre. Sur Nintendo Wii, c’était un étonnant Silent Shattered memories qui débarquait, revisitant avec une certaine réussite le tout premier opus, sorti dix ans plus tôt sur la PlayStation. L’histoire est différente tout en conservant la découverte de Silent Hill et la recherche de Shelly. Un épisode plus axé sur l’exploration et la fuite que sur la peur, les énigmes et les combats qui nous occupaient jusqu’ici.

Voilà dans quel état d’esprit j’attends depuis le printemps dernier, l’arrivée d’un 6° volet de Silent Hill sur PlayStation 3. Conscient qu’une fois de plus, Konami a préféré céder la licence à un studio externe capable du pire, comme du meilleur. D’autant plus qu’entre temps, une nouvelle référence au Survival Horror avait montré le bout de son nez : Alan Wake, titre dont j’espère toujours bientôt découvrir.

Bref, ce nouveau 6° volet, baptisé : Downpour était annoncé dans la lignée du style d’Alan Wake. S’écarter un peu de la ville, se perdre dans les bois. Ca me plait ça ! Par contre, le nouveau personnage principale, Murphy, taulard en cavale, m’inspire bien moins à priori. Et nous voilà fin mars, entre les goutes, Silent Hill : Downpour vient de sortir… Enfin pas dans tous les magasins visiblement et sans trop de mise en avant sur les sites spécialisés. Et les copains de Be-Games, ils en pensent quoi !? A ben visiblement, ils en pensent du bien. Bon, on va se le trouver alors.

C’est parti…. Bon, déjà je n’accroche pas trop à la mise en situation. En guise de tuto, on se retrouve dans un rêve de Murphy où il descend à coup de ce qu’il lui passe par la main, un autre prisonnier à qui visiblement il en veut vraiment beaucoup. J’imagine que c’est pour nous aider à comprendre ce qui se passe dans la tête de Murphy mais je ne suis pas un adepte des jeux où l’on se tue entre humain. Les GTA, Hitman et compagnie, ce n’est pas mon genre. Je suis sur Silent Hill pour tuer du monstre ! Bref, après cette intro belliqueuse, l’ambiance se construit, Murphy se voit transféré et passe aux abords de la ville de Silent Hill, une ville qui semble appeler Murphy à lui. Bardouf c’est l’embardée! Me voilà qui m’extirpe de l’épave du car, qui me glisse entre les rochers, qui marche lentement, trèèès lentement sur un tronc d’arbre… j’arrive enfin à une zone qui semble civilisée, perdue le long de la route qui traverse les bois. Rien, personne… à si… un facteur qui vient me faire la morale !

Oki, jusqu’ici, l’ambiance se construit bien. C’est vrai que le moteur 3D peine un petit peu par moment mais c’est pardonnable. La musique est digne de celle d’Akira Yamaoka qui pour une fois ne fait pas partie du programme. Les temps de rechargement lorsque l’on meurt par contre, sont franchement longs ! Il faudra éviter cela, d’autant qu’à l’inverse des anciens volets, il n’y a plus de points de sauvegarde à trouver mais des phases d’auto-sauvegardes. Celles-ci rendent les phases de jeu inconfortables, pour le jeune papa au timing ludique aléatoire que je suis.

Déjà un peu plus de trois heures passées dans ce nouveau Silent Hill et il ne m’en faut pas plus pour me réjouir de la réalisation apportée à ce dernier. Parce que franchement, j’ai dû un peu cogiter pour résoudre les énigmes ou parfois avoir l’impression de devoir le faire. Les lieux jusqu’ici parcourus se démarquent un peu des ruelles déjà maintes fois arpentées, de l’hôpital, des égouts… du cimetière. On se sent pourtant bien dans un Silent Hill, et non un Resident Evil 4 par exemple. L’ambiance à su être retrouvée. Le monde parallèle est bien rendu, avec un effet de grand angle, des plans à caméra fixe et une angoisse tout de suite pesante. Un monde où les lois sont chamboulées. Aaah, le coup de l’escalier, c’était clairement pour me remettre dans l’ambiance des choses qui fonctionnaient dans les anciens volets ! Bon c’est vrai, il y a ce truc qu’il faut fuir… J’aime moins, mais en même temps, c’était plutôt efficace dans Shattered Dimension.

Coté bagarre, on pouvait faire difficilement pire que Silent Hill 5. C’était vraiment ce qui m’avait le plus énervé il y a quelques années. Ni mode Easy, ni monstres vraiment difficiles à vaincre avec en plus un stock d’armes assez limité. Je me suis donc mis en mode EASY ici. J’avais lu que l’on pouvait sans soucis se promener et éviter la bagarre. Jusqu’ici, les grognasses ont plutôt tendance à me prendre par surprise, à me faire sauter en l’air. Le temps de reprendre mes esprits et de leur filer quelques coups de râteau. Dans Silent Hill : Downpour, on peut prendre à peu près tout ce qui nous passe sous la main pour combattre. Pour l’heure, un peu trop de trucs même et parfois sans savoir de quoi il s’agit, m’obligeant à reprendre ensuite mon brave râteau. Ce dernier devrait avoir une “durée de vie” mais jusqu’ici, il tient le coup ! J’ai aussi ramassé une tonne de pansements, ce qui change de l’épisode précédent ! Par contre, bien qu’aillant été régulièrement attaqué, je n’ai pas vu de jauge de vie m’inspirant à en faire usage.

A la recherche d’un “petit train dans les mines” pour rejoindre la ville, j’ai probablement encore de longues heures à parcourir ce nouveau Silent Hill, à en découvrir de bonnes et mauvaises facettes, mais je pense que l’on peu déjà en faire le constat. Silent Hill Downpour a su renouer avec les bons choix !

Alors pourquoi “Grosse Drache” ? Pour nos amis français, un bonne grosse drache, ici en Belgique, c’est quand il pleut averse chez vous… Alors, moi je me posais la question de ce que voulais dire “DownPour”… un genre de DownTown, les faubourgs de Silent Hill, la périphérie de Silent Hill… Ben non, DownPour… c’est une grosse drache :) Mettez une pièce dans les jumelles à Devil Pit et vous comprendrez !

Quelle console dans ton salon ?

Quelle console dans ton salon ?

J’ai l’habitude de vous embêter avec les jeux vidéos dont j’ai envie ou ceux que j’aime bien hein ! Madame la première souffre souvent de mon syndrome de Pacman, mais là, je ne vais pas l’embêter avec cela aujourd’hui, non non non… Aujourd’hui, j’en profite car cela fait DEUX couples d’amis qui me demande « MON » avis sur le sujet :)

Bon, je vais surtout vous donner de la RE-lecture,… d’une part les pérégrinations d’un joueur un peu spéciale,… qui en veut encore et toujours…. Et qui doit bien faire des choix puis une série de titres sur les 2 consoles choisies qui en valent vraiment la peine !

Pour le petit historique, Madame et moi sommes assez accroc au jeux… Depuis notre rencontre nous sommes passés sur plusieurs modèles Playstation et Nintendo, quelques fois plusieurs en même temps. J’avais revendu en mai 2007, notre deuxième Playstation 2 imaginant nous cibler à jouer sur PC… ce qui n’a jamais réellement fonctionner, et durant l’été 2007, j’avais donc acheté une Nintendo DS piratée… Mais assez vite, l’idée d’avoir une console de salon revient. Car rien à faire, c’est avec ce type de console que l’on peut jouer ENSEMBLE, c’est vrai que cela a toujours été un argument important pour Madame et moi.

Octobre 2007, l’envie d’une nouvelle console se fait sentir, et je commence à regarder les 3 modèles NEXT GEN de l’époque : Nintendo Wii, Xbox 360 et Playstation 3 afin de pouvoir me faire une idée avec madame de celle qui nous plairait le mieux ! Divers arguments entraient alors en ligne de compte, dont le PRIX évidemment ! A l’époque la PS3 tappait encore à 499€ sans jeu et la Wii à 249€, alors qu’en console neuve, à l’heure actuelle on peut retrouver des prix bien plus correctes. La Wii avec un jeu et un ensemble WiiMote+Nunchunk ouvrant le bal à 149€. Il faudra entre 200 et 300€ pour une Xbox 360 ou un PS3 en fonction du pack choisi. A ce prix vient s’adjoindre les accessoires supplémentaires, puisque l’idée est donc de jouer à plusieurs, disons au moins deux dans un premier temps,… peut-être 3 sur la Wii. A l’époque celle-ci était assez gourmande, mais avec le temps, il est devenu inutile de s’encombrer de Nunchunk supplémentaires ou de Motion +. Sur la Playstation 3, le système Move devant rivaliser avec le concept de la Wii n’a vraiment été une réussite, et les packs différents propose un stockage sur disque dur suffisant. La Xbox reste plus complexe. Puisqu’un modèle très bon marché existe sans disque dur, et une option Kinect offrant un style de jeu “Fun” apporte une dimension bien différente à la console. Pour l’achat, autant je vous recommande l’achat de la console dans un magasin fiable, tel que la FNAC ou Mediamarkt, autant vous aurez tout intérêt à acheter jeux et accessoire sur un site tel qu’Amazon ou vous trouverez par exemple des manettes officielles à prêt de 20€ de moins qu’en magasin !

D’autres éléments jouent aussi, comme par exemple l’utilisation de l’appareil comme station multimédia par exemple. La PS3 aillant de ce fait l’avantage de pouvoir lire des films BluRay ou depuis un stick USB, là où la Wii ne dispose d’aucune option de ce genre. L’accès à des options dites Network peut aussi avoir de l’importance pour vous. Là, c’est surtout la Xbox 360 qui offre probablement le plus de contenu téléchargeable, permettant d’enrichir l’expérience… Mais à l’époque cet argument n’était pas vraiment mes priorités,… et je n’avais d’ailleurs pas encore de TV Haute Définition !

L’un des éléments capital au fond, ce sont les jeux qui vous attirent !

Si vous ne supportez par les plombiers moustachus et les couleurs chatoyantes, n’envisagez pas la Wii !! En octobre 2007, il me fallait encore beaucoup spéculer. Le catalogue PS3 était encore tout neuf comparativement à la Xbox 360, et celui de la Wii manquant encore de licences fortes… A l’heure actuelle, les choses sont vraiment bien différentes !

Bref après réflexion, c’est donc sur la Nintendo Wii que nous allions jeter notre dévolu avant d’écrire une petite lettre au Père Noël et le choix est fortement donc porté par la sortie toute fraiche du tout nouveau Super Mario Galaxy offrant un tout petit peu de coopération dans des quêtes plutôt solo, mais agréable à suivre au côté de sa compagne et bien sur Wii Sport regroupant divers activités à jouer jusqu’à 4, certes basiques (Tennis, Bowling,…) Mais qui ne manqueront pas de mettre un peu d’ambiance lors de quelques soirées…

Coté jeux justement, voici une liste non exhaustive de ce qui, à l’heure actuelle pourrait plaire

Et à Noël, en avant pour le premier essai !!

Nous avons déjà testé le dernier Resident Evil et MySims, mais j’en parlerais un autre jour… Je voudrais m’attarder un peu sur l’ensemble de la console… Tout d’abord, au premier contact, j’avais trouvé les Wiimote peu précis… Wiimote Wiimote, Nuchunk, Poulmout… non je ne parle pas japonnais … Les Wiimote sont les contrôleurs à l’aspect de télécommande que l’on utilise pour cibler ou faire déplacer le curseur à l’écran. Bref, j’avais donc l’impression que ceux-ci gigottaient beaucoup et du coup renvoyaient un coup de vibration assez désagréable… Mais après quelques lectures sur Gamerz.be j’ai appris qu’il fallait régler le degré de luminosité de la pièce… (Lire la suite)

Maintenant je vais vous proposer de cibler quelques titres sympa à jouer à plusieurs,… ou simplement parfois à suivre l’autre y jouer, comme un film interactif ! Je ne cible pas volontairement les remakes de jeux de table,… parce que franchement, hormis Monopoly Streets assez bien réussi et Trivial Puirsuit correcte, mieux vaux privilégier l’originalité d’un « Party Game » plus interactif…

Lire la suite Lire la suite

Xenoblade or not ?

Xenoblade or not ?

Les vacances finies, l’envie d’une Xbox 360 pour jouer à Alan Wake m’est un peu passée, il faut d’ailleurs bien dire que je n’en aurais pas vraiment eu le temps, tant elles furent bien remplies… Le jeu m’inspire toujours, mais j’ai pu me replonger dans d’autres jeux sur ma PS3 tel que Eternal Sonata, la démo de Limbo et l’excellent Jump d’Arkedo… Ceci dit, je dois bien vous avouer que le nombre de jeux vidéo qui m’attirent et me donne envie d’aller dépenser mes deniers est extrêmement rare. J’attends depuis un bon moment l’arrivée de Rayman et du nouveau Sonic officialisée pour novembre, j’attends les remakes HD de Resident Evil et le 3° épisode de Bioshock,… et c’est après tout.

Il y eu un temps où je zieutais quotidiennement l’actu des sorties de jeux, mais les jeux modernes étant de plus en plus orientés dans un genre qui ne m’intéresse pas, j’ai laissé tombé… Ce qui fait que je suis tombé par hasard sur le test de Xenoblade Chronicle pour Nintendo Wii ce weekend, crédité d’un 19/20, qui m’intrigue assez bien !

(…) Et nous voilà en présence d’un titre hors du commun que l’on n’espérait même pas voir arriver un jour sur notre continent, et encore moins dans une version entièrement localisée en français comportant l’excellent doublage original japonais. Clairement à l’étroit sur une machine qui donne pourtant héroïquement tout ce qu’elle a pour permettre à l’oeuvre de s’exprimer en dépit de ses ambitions démesurées, Xenoblade Chronicles traîne dans son sillage un arôme que reconnaîtront immanquablement les nostalgiques de l’âge d’or du J-RPG. Il vient nous prouver qu’il est encore possible de faire rêver les fans du genre en revenant aux valeurs nobles du jeu de rôle sur consoles. L’univers est fantaisiste mais le propos résolument adulte, les environnements manquent évidemment de finesse mais ils s’étendent à perte de vue, et la passivité symptomatique des RPG d’aujourd’hui n’a pas sa place dans un titre aussi ouvert que peut l’être celui-ci. (… Romendil)

Lire la suite Lire la suite

Non-stop

Non-stop

Si, si, c’est bien les vacances,… et comme le dit madame à juste titre : “En vacances, il faut s’occuper de tout ce dont on a pas le temps de faire  quand on y est pas”… Je n’ai pas trop à me plaindre, des jours de vacances, j’en ai ! Par contre des préparatifs à mettre en place avant l’arrivée des jumelles, ils n’en manquent pas… Et voici déjà deux semaines (et demie) de vacances de passées pourtant. Mon nouveau bureau dit “Quena Studio Underground” était prêt au lancement des vacances,… Il restait pourtant à y faire quelques finitions qui ont pris une bonne semaine,… louer un déshumidificateur, gratter les poutres en métal et leur mettre deux couches de peinture, peindre les affreuses portes de MDF en blanc, deux couches également, frotter les murs, frotter le sol et trouver les méthodes de rangement…. puis tout transbahuter de trois étages…

Mon ex-bureau est vide, mon ordi est reconnecté… avec un passage de Voo pour descendre de deux étages l’installation réseau, histoire de que dans ma cage de “Farfadet” je capte un minimum de WiFi… Il reste maintenant pas mal de bazoor à y ranger, j’ai fini par aller chercher une nouvelle Ikea Expedit bien nécessaire pour ranger tous mes papiers,… et il va falloir que je trouve encore une solution à long terme pour ranger mes (centaines de) CDs… J’ai dû faire deuil de mon coin C64, maintes fois reporté,… il faudra donc que je lui trouve une petite place quelque part…

Mais revenons au reste… Entre quelques rares rayons de soleil, j’ai aussi pu mettre remettre en forme une demi-terrasse, défriché un peu le jardin et tondre une demi pelouse, ça me fait un peu d’air,… mais j’en ai quand même les bras en compote… C’est vrai que ma pauvre petite Snorkys a son ventre rond comme un ballon, toujours plus gros de semaine en semaine,… et j’ai parfois du mal à me rendre à l’évidence qu’il faut que je fasse les choses sans son aide…

Avant de souffler un peu… si si, il faudra quand même bien que je me repose hein ;) … Il va falloir s’attaquer à la nouvelle chambre de Charly. Un petit coup de vitrifiant sur le parquet dans un premier temps (done!), histoire de lui redonner une nouvelle jeunesse,… c’était prévu vendredi, histoire que le tout sèche tant que le studio photo fait une petite pause… Ensuite il faudra monter le grand lit de Charly (done!),… et se décider sur le reste des meubles pour sa chambre et celles des jumelles… Là on est pas encore tout à fait décidé, et j’ai un peu de mal à délibérer sans un plan plus précis et sans réfléchir à ce que l’on va ranger des armoires…

En ce moment, je me sens à l’étroit partout dans la maison ! Et ce malgré le gain d’espace trouvé,… la pièce à l’avant stocke pas mal de trucs en attente, le salon un vélo et une tente, dès que j’ouvre les portes de la cuisine, je me demande où l’on va ranger tous les trucs des filles en plus,… et madame me dit que la garde-robe des filles est déjà remplie, que pour deux, cela fera peut-être un petit… Arf,… déjà !!!

Pfiiiuh, c’est vrai que quelques fois, j’aimerais m’assoir, souffler un peu et ouvrir mon Tome 3 de l’histoire de Nintendo,… J’ai tout de même réussi à lire une BD ou l’autre, en multi-cession pendant que Charly chipotte avec ses petits animaux, mais il n’est plus du tout à un âge pratique pour ce genre de loisir… Il en va de même pour faire du testing de Tablette (la Galaxy Tab en l’occurrence), bien trop tentante en sa présence,… Je me rabats donc sur mon petit Notebook JoliCloud et sa batterie 20 minutes,… alors que le petit bonhomme me dit.. Eteindre ‘inateur Papa!

Alors autant le concentrer sur ce qu’il y a à faire plutôt que sur ce que je n’ai pas le temps de faire non ? Il sera toujours temps de découvrir Alan Wake une autre fois, de tester la Megadrive par la suite, de remettre à jour mes sites web, de répondre à une masse de mail en attente… et compagnie !

Là surtout, j’aimerais me sentir devenir papa de mes petites filles, et ce n’est pas si facile, avec tous ces trucs à faire… Nous avons été préparé la liste de naissance, et là encore je m’occupe de Charly et pas du reste, comme fort souvent pour l’instant… Il faut dire que le temps que l’on a, mon petit bonhomme tourne en rond dans la maison et a un grand grand besoin de se dépenser…..

Contre le mauvais temps…

Contre le mauvais temps…

Il pleut, il fait gris,… vive les vacances… Pour l’instant, je manque un peu de sourire, je vous l’accorde, il y a bcp à faire, un peu trop d’imprévu à mon goût… Pourtant, j’avais une chouette idée pour contrer la grisaille et occuper quelques soirées… Une Xbox 360 le temps d’un été ! Il devait bien y avoir moyen de trouver cela pour une centaine d’euro, même si je n’ai rien trouvé pour l’instant. L’idée étant d’enfin se plonger dans Alan Wake

Dans l’obscurité — La lumière sera ton alliée.

Lorsque l’épouse du célèbre écrivain Alan Wake disparait sur son lieu de vacance, ses recherches le meine à découvrir pages après pages un roman signé de sa main dont il n’a aucun souvenir… Une sombre présence plane sur la petite ville de Bright Falls, poussant Wake à percer cet étrange mistère et retrouver sa bien aimée…

Dans le corps d’un jeu d’action et avec l’esprit d’un thriller psychologique, Alan Wake est l’aventure que la Xbox attendait ! (JeuxVideo.com)

Certes, j’ai toujours fait l’impasse sur les consoles Microsoft, car fort souvent les rares exclusivités qu’elles proposaient n’avaient pas su me séduire, mais clairement depuis le début du projet, il y a déjà de longues années, je sais que ce titre, il faudra un jour qui j’y joue…

Bien sur, la Xbox a d’autres arguments, le Kinect et surtout un catalogue de jeux Indie pas cher bien plus fournis que sur PS3,… et plus sure aussi ;) … Et il y traine même quelques jeux à la “Final Fantasy” plutôt sympa, comme par exemple Tales of Vesperia et Magna Carta II

Lire la suite Lire la suite