Archives de
Étiquette : 4K

Chevaucher un Chocobo ou affronter le Némesis ?

Chevaucher un Chocobo ou affronter le Némesis ?

Il y a quelques choses de magique dans le jeu vidéo. Du haut de mes 42 ans et tout en sachant que je ne compte non plus en heures, mais en minutes les moments auxquels je pourrais y jouer. Ils continuent pourtant à me fasciner, me donner me envie, me faire rêver. Ils me permettent d’oublier tout ce qui me rend morose, ils me permettent de me défouler quand je me ronge d’énervement. Ils savent aussi nous rassembler entre amis, en famille… et parfois même encore juste tous les 2.

Le jeu vidéo, j’ai déjà eu l’occasion de le raconter de nombreuse fois, c’est maintenant pour moi bien plus qu’un simple divertissement numérique, c’est une culture, un univers, et même de très nombreux jalons mémoires de ma vie !

La PlayStation 5 sortirait finalement le 20 novembre 2020 à 499 €
La PlayStation 5 sortirait finalement le 20 novembre 2020 à 499 €

2020 se présente comme une année assez particulière. Tout d’abord, me voilà “full équipé”, j’ai maintenant toute la ludothèque de la Nintendo Switch que je pourrais découvrir. Mais surtout, et cela n’arrive plus si souvent, une série de “gros” jeux sortent au printemps ! Enfin, Sony a annoncé la sortie de sa nouvelle PlayStation 5 pour la fin de l’année, ce qui devrait offrir à 2020 un lot de nouveaux rêves…

C’est dingue, on parle de plus de l’arrivée imminente de la prochaine PlayStation pour contrer la Xbox… tout cela en réalité pour la fin de cette année… Par contre, je n’ai encore vu passer aucune preview de jeux complètement dingue, ou même de jeux tout court prévus pour la nouvelle machine de Sony !

Alors, en 2020, j’affronte à nouveau le Nemesis ou je chevauche un Chocobo… et pourquoi pas les 2 ?

Lire la suite Lire la suite

Weekend PasMini Super Nintendo

Weekend PasMini Super Nintendo

Vous le savez, fin 2017, Nintendo nous sortait une ré-édition miniature de la Super Nintendo embarquant 20 jeux de la belle époque du début des années 90. Il faut bien admettre que la SNES est une des consoles rétros qui offrent les plus beaux jeux à redécouvrir de Super Mario World à Donkey Kong Country en passant Legend of Zelda, Megaman X ou Super Metroïd. Cette dernière est vendue 80€, un peu plus cher que l’édition NES de l’année précédente.

Ici à la maison, j’ai bien sur une vraie Super Nintendo. Pas de boite, un peu jaunie, mais elle avait été restaurée il y a déjà quelques années par l’ami Kingstef et j’ai pu grappiller de nombreuses cartouches au fil du temps. Impossible de trouver un Legend of Zelda ou Metroïd, dont les prix ont explosé, mais j’ai tout de même une série de titres pas fréquents à redécouvrir ! Alors que s’enchaine deux weekend un peu moins chargé, j’ai donc branché la console sur la TV.

On joue aux Schtroumpfs sur Super Nintendo
On joue aux Schtroumpfs sur Super Nintendo

A ce propos, sachez que si vous disposez d’une Nintendo 64, le cable de connexion RVB est compatible avec la Super Nintendo, ce qui permet d’avoir une bien meilleure image que via le cable peritel antenne d’époque. Pensez aussi à régler le mode image de votre téléviseur. Mon écran 4K Sony par défaut m’offrait une image aux pixels tranchant, alors qu’en activant le mode “cinema”, ceux-ci sont un peu plus lissés et proche d’une image de l’époque.

Ce sont d’abord les enfants à qui j’ai proposé de choisir à quoi jouer. Les Schtroumpfs, Astérix, Micro-Machine et Super Mario ont eu leur faveurs. Ce sont des titres qui visuellement n’ont pas vieilli. Les Schtroumpfs reste malgré tout frustrant à souhait, mourir quand on marche dans l’eau ou quand un Schtroumpf jette de l’eau par la fenêtre, pour un enfant, c’est loin d’être logique. Alors que même si Super Mario World est loin d’être simple, on n’y meurt pas sans raison ! Il est tout de même fou de constater comme ce jeu reste intemporel. Pour l’époque c’était une explosion de nouveauté à découvrir de niveaux en niveaux, un sentiment jamais égalé en jouant aux autres Mario.

On joue à Super Mario Kart - SNES
On joue à Super Mario Kart – SNES

J’ai ensuite tenté de leur faire découvrir le premier Super Mario Kart, plus difficile à prendre en main que les versions modernes, il faut bien l’admettre ! La sauce n’a pas pris. Moi même je me suis senti un peu rouillé, trop habitué aux glissades des épisodes plus récents. Charly appréciant beaucoup les jeux de voitures en ce moment, j’ai donc testé avec lui Micro Machine 2, Pole Position 2, Nigel Mansell et Top Gear. Lui a trouvé son plaisir dans Nigel Mansell. Choisir ses pneus et ses réglages, c’est ça qui l’intéresse. Moi je suis resté scotché sur la qualité de Top Gear qui bien plus abouti que Lotus Challenge dont je pensais qu’il n’était qu’un simple portage dédié à la SNES… Mais j’y reviendrais une prochaine fois.

Sortir une veille console et des vieux jeux, cela fait toujours un peu d’animation. Les JulietteS s’affrontent à Super Mario Kart, on redécouvre les vieux pixels avec Matteo et Romeo et puis on approfondi le sujet avec Pype, de quoi mettre des images sur certaines de nos lectures communes aux éditions Pix’n Love, tel que La Guerre des Mascottes.

En grand amateur de jeux de plateforme, j’avais fait le plein de cartouches les années précédentes : Chuck Rock, Zool, Bubsy, Cool Spot, Indiana Jones, Pitfall et même  Aero the Acrobat et Ardy Lightfoot. La Super Nintendo regorgent de ce genre de jeux qui avaient d’ailleurs la cotte à cette époque. Moi je m’étais attaqué seul à découvrir Chuck Rock dont les gros sprites m’avaient impressionnés quand je lisais les magasines de l’époque. Mais une fois la manette en main, la construction des niveaux m’a un peu déçu… Les filles ont assez bien apprécié Zool, nerveux et colorés et clairement plus maniable que la version PC à laquelle je jouais quand j’étais ado.

Bubsy, ça speede - SNES
Bubsy, ça speede – SNES

Plutôt content d’avoir déniché Aero the Acrobat, le “Sonic” the Sunsoft, je dois bien admettre qu’il n’est vraiment pas amusant à jouer et difficile à prendre en main avec ses pirouettes. Reste cet excellent Bubsy… Lui aussi descend du Hérisson de SEGA qui venait créer un nouveau genre de jeu dans la catégorie plateforme. Chat, Caméléon, Chauve-Souris, Lapin… les mascottes débarquaient en force avec plus ou moins de réussite. Bubsy ramassant des boules de laines dans des niveaux nerveux, colorés et avec un scrolling rapide avait tout pour se porter en concurrent de Sonic sur la Super Nintendo. Ce n’est pas pour rien que j’y ai tant joué… Il est pourtant bien plus difficile, car au moindre contact avec un ennemie, un chute de trop haut, c’est le petit gimmick d’une vie en moins. Malgré cela, j’ai probablement dû réussir à avancer dans le jeu aussi loin que dans Sonic à l’époque.

Si au jour d’aujourd’hui, j’ai pas mal de cartouches, je manque cruellement d’éléments pour envisager un shooting studio autour de la Super Nintendo. Les jeux étaient à l’époque distribuer dans une boite en carton, ce qui a rendu leur conservation plus rares que les boitiers “plastiques” à la sauce VHS des jeux Megadrive. Magasines, posters ou même boite de consoles sont également difficile à trouver.

Ma collection Super Nintendo

 

Scoop : Nouvel iMac Pro, 4K et version 10.4 de FCPX

Scoop : Nouvel iMac Pro, 4K et version 10.4 de FCPX

J’analyse actuellement le mouvement chez Apple qui vient d’une part de sortir la version 10.4 de son logiciel de montage vidéo Final Cut Pro X et qui a diffusé les spécificité de nouveaux iMac Pro taillés pour exploiter ce nouvelle version du logiciel.

Si les prix tardent encore que pour pouvoir envisager de migrer vers ce nouvel ensemble pour la production du vidéo pédagogique, je dois bien admettre que vu l’augmentation de production au bureau, le gain que pourrait apporter les 14 voire 18 coeurs à nos actuelle Mac Pro qui n’ont plus évolué depuis 2013 devrait être bénéfiques dans le traitement de vidéo en multi-caméra.

iMac Pro : premiers retours et une sortie prévue le 14 décembre
iMac Pro : premiers retours et une sortie prévue le 14 décembre

À en croire les premiers retours, le nouvel iMac Pro est tout simplement le Mac le plus puissant du marché. Il dépose le Mac Pro dans toutes les tâches (…) Le vidéaste Thomas Grove Carter est très satisfait des performances de cet iMac Pro. Il a travaillé sur des fichiers 8K ProRes 4444 sous Final Cut Pro X 10.4 en appliquant des filtres et des retouches colorimétriques en temps réel sans aucun calcul de rendu. (Un premier retour d’expérience à lire sur Les Numériques)

Si à la maison, ma version d’OSX ne permet pas d’envisager de passer à la version 10.4 de FCPX, au bureau, une fois la vague production terminée, il sera intéressant de profiter des améliorations de cette nouvelle version du logiciel de montage vidéo qui sera plus que probablement optimisé pour tirer parti des composants des futurs nouveau iMac Pro.

L’un des éléments les plus intéressants dans nouvelles options sera une option dédiée à la colorimétrie qui était jusqu’ici mal intégrée dans le logiciel.

FCPX 10.4
FCPX 10.4

La plus grande nouveauté pour les éditeurs vidéo est peut-être l’amélioration indispensable du contrôle des couleurs dans Final Cut Pro X 10.4. A première vue, FCPX va maintenant offrir ses commandes de roue colorée et de courbes de couleurs standard ainsi que ses options et son support LUT étendus. Cependant, l’ajout le plus important, qui a fait tourner plus que quelques têtes, pourrait être les nouveaux outils de balance des blancs automatique et une pipette plus sophistiquée qui peuvent changer la teinte d’une courbe et créer des points de contrôle. (Un article à lire en anglais sur Premium Beat)

Tiens et histoire de rester au parfum des nouveautés technologiques, il y avait cet article en anglais sur Premium Beat également qui faisait le point sur les caméras utilisées actuellement dans mon des séries TV produites par Netlfix ! Et visiblement, la 4K, c’est déjà has-been !

Les Cameras utilisés pour produir les séries Netflix
Les Cameras utilisés pour produir les séries Netflix
Cyborg Jeff – Storytelling, mon nouvel album !

Cyborg Jeff – Storytelling, mon nouvel album !

J’avoue, voilà un sacré moment qu’il n’y a plus eu d’album de Cyborg Jeff, car il faut bien l’avouer, ma vie est remplie de tellement de choses depuis plusieurs années que j’ai souvent mis mes compositions de coté. Néanmoins, voilà que je vous invite aujourd’hui à découvrir un nouveau mini-album : Storytelling, un EP comme on dit dans le jargon de la musique dématérialisée.

Tout a commencé il y a près de 6 ans. Alors que je cherchais l’inspiration pour un nouveau projet pour le groupe Demoscene, CTRL+ALT+TEST, Zavie me propose de réaliser un rapide projet à présenter à la Revision 2011, grosse démoparty en Allemagne. Ce projet dans la catégorie 4k (pour 4 kilobytes) implique dès lors de composer une musique avec un outil qui créera un fichier extrêmement léger joué à la volé par l’ordinateur… Je découvre alors le plugin 4Klang et une panoplie de sons hyper-minimalistes dont je vais tomber amoureux ! Naitra alors Love Potion Level 4, bande son de la démo D-Four.

L’occasion ne se représentera pas de travailler à d’autres Demo dans cette catégorie, mais après la sortie de l’album Super CJ Land fin 2013, alors que j’ai grandement réduit mon équipement musicale, la ré-installation rapided’un Open Modplug Tracker lié à 4Klang me permet en quelques heures de trouver l’inspiration à nouveaux pour un petit projet. Alors que je prépare les capsules vidéos de la journée IFRES 2014, je chipote sur la pause de midi pour en arriver à A tweet for Godo (petit clin d’oeil à la pièce de théâtre En Attendant Godo que mon frère avait dû lire étant gamin) que j’utiliserais comme jingle de mes productions de vidéo pédagogiques.

Au printemps 2015, notre vie de famille se bouscule un peu ! L’arrivée d’un petit ou d’une petite 4° s’annonce et bien des choses se bousculent dans ma tête… et c’est dans ces moments que la musique me permet d’extérioriser, mes peurs, mes bonheurs, mes angoisses, ma fierté… Sera la naissance de Crossroad in my life – Y dans un style Electro assez proche de Love Potion Level 4, avec un basse un peu plus lourde qui me rappelle les années New Beat et quelques notes qui aurait pu être sans le vouloir inspirées de 2L d’Alkama. Assez fier de cette composition, je la trouve aussi parfaite comme bande son jingle pour la nouvelle saison de production vidéo de l’équipe eCampus – IFRES.

Lire la suite Lire la suite

2017 de la 4K et Netflix

2017 de la 4K et Netflix

Nous voici en 2017 et j’ai enfin testé Netflix! Avec un bouton aussi large sur la télécommande de la nouvelle télévision 4K, je me suis dit qu’il était temps d’aller jeter un œil à ce que l’on nous propose pour 10€/mois. Le concept est simple, l’accès à un catalogue de films et séries en vidéo à la demande de manière permanente. Pour l’heure, j’étais déjà abonné à BeTV qui via la box Evasion et anciennement le Voocorder propose également un accès à du contenu “premium” en vidéo à la demande. D’ailleurs rappelez-vous j’avais eu l’occasion de tester dès sa sortie la nouvelle box de Voo. Si depuis lors cette dernière a reçu quelques petites améliorations fin de cette année, il lui manque encore et toujours une ergonomie efficace et la comparaison avec l’application Netflix intégrée à ma Télévision Sony sous Androïd lui inflige par ailleurs un sacré coup de vieux !

Souple et rapide, l’accès aux contenus est simple, même pour un enfant. Dès le départ un choix de profil permettra de cibler les contenus enfants/parents. On prend plaisir à parcourir le catalogue là où il faut bien l’admettre, il faut être courageux tant la navigation dans la box Evasion est lente. Certes, je m’étais adapté à celle-ci, mais la comparaison est brutale, d’autant qu’il fallait parfois si reprendre à deux fois quand la box de Voo rencontrait “un problème”…

Ma vie en série (2016)
Ma vie en série (2016

Bon l’idée n’est pas ici de charger de défaut la box Evasion, mais je pense que chez Voo, l’arrivée de plus en plus importante de télévisions nouvelle génération impliquera, déjà, de se pencher sur l’avenir à donner à l’accès au contenu à la demande et premium de la chaine BeTV afin d’offrir une expérience agréable et moderne à leurs utilisateurs… un avenir en “rose” qui devrait passer à mon sens par l’amélioration des fonctionnalités de l’application Voomotion !

Car coté contenu, BeTV garde un certain avantage face à Netflix pour les amateurs de bons programmes tels que je le suis. Les grandes nouveautés en primeur (Le Livre de la Jungle, La 5° Vague,…), le meilleurs des séries (Games of Thrones, The Walking Dead, Modern Familly), Le cinéma français et belge,… c’est toujours sur Be que cela se passe,… Dans son catalogue Netflix, largement fourni, on retrouve pour l’heure beaucoup de productions commandées par Netflix (Outlanders, OA, Stranger Things) et des séries un poil moins récentes mais tout aussi intéressantes (Downton Abbey notamment) mais également un large panel de film américain, anglais, espagnol,… mais peu ou pas de production belge et française. Pour les enfants, le catalogue est énorme, mais ne vous attendez pas à retrouver du Disney, des mangas ou les bons dessins animés proposés par OufTivi…

 

Ah et donc la 4K, ça sert à quelque chose pour finir ?

Lire la suite Lire la suite