Archives de
Étiquette : 2019

A la découverte de la PSP

A la découverte de la PSP

En mode #Stayhome depuis bientôt 4 semaines, je n’ai guère trop le temps de me rouler les pouces. Entre les devoirs, les enfants, le télétravail… j’ai surtout mis à profit les moments de temps libre pour occuper les p’tits monstres ou m’occuper du jardin baigné de soleil ! Ceci dit, je n’ai pas trop envie de lire trop d’actualité… COVID19, COVID19… j’ai besoin de penser à autre chose. Je me suis dit donc dit que ce serait le bon moment pour sortir de sa pochette la console portable de Sony, la PSP. Mon joli modèle fuchsia était venu s’ajouter à ma collection il y a déjà deux ans. A cette époque j’en avais juste fait un tour d’inspection avant de partir vers le sud avec en “poche” quelques jeux à faire découvrir à Charly.

Etonnement, je ne m’étais que très peu intéressé à cette console qui arrivait chez nous durant l’automne 2005, près d’un an après sa sortie au Japon. Cette première console portable du fabricant Sony fut donc la rude concurrente de la populaire Nintendo DS. Chez nous, c’est la portable de Nintendo qui avait eu nos faveurs dès sa découverte en 2006 et jusqu’à il y a peu encore avec les premières consoles des enfants. En main, la PSP est pourtant un bel objet qui rappelle l’élégance des téléphones de la marque ! On est loin du style “GameBoy”, Sony a créé, comme il l’avait fait avec la console PlayStation, une portable mature et dont l’une des originalité est le stockage des jeux et films sur support UMD, une évolution des Minidiscs que la marque avait tenté d’imposer sur le marché HiFi à la fin des années 90.

A trouver, Ultimate Ghosts'n Goblins sorti 2006
A trouver, Ultimate Ghosts’n Goblins sorti 2006

Si la Nintendo DS lui avait été préférée, c’est essentiellement une question de ludothèque ! En effet, la majorité des jeux arrivant sur la PSP sont des adaptations de jeux présents sur la PlayStation 2 : Final Fantasy, Metal Gear Solid, Kingdom Hearts, GTA, Daxter, Ratchet & Klang,… Or, j’ai déjà tout l’équipement nécessaire pour jouer à ce type de jeux sur ma télévision !

Aujourd’hui, c’est avec un tout autre regard que je découvre la console et tout la série de jeu de ma collection. Il s’agit donc d’une PSP de série 3004, console de 3° génération qui débarque en 2008 avec notamment un écran amélioré, qui reste malgré tout un peu fade en pleine lumière. Aujourd’hui, il est assez facile de trouver pour quelques euros de nombreux jeux PSP qui est clairement dans le creux de sa vague d’intérêt, même si bien évidemment certains titres sont plus difficile à trouver, comme par exemple Castlevania : The Dracula X Chronicles ou Ultimate Ghosts’n Goblins.

Gratter le bitume.

Gratter le bitume sans me prendre la tête, sans parader dans les rues, sans tutos et sans leçons de freinage. C'était mieux avant quand mêm
Gratter le bitume sans me prendre la tête, sans parader dans les rues, sans tutos et sans leçons de freinage. C’était mieux avant quand mêm

Comparativement à la Nintendo DS et sa puissance 3D largement en retrait, la PSP de Sony propose un très large catalogue de jeux de course de voiture. Sega Rally, Burnout, Motorstorm et les épisodes annuelles de la série Need for Speed, le choix est vaste ! Si à l’époque on faisait évidemment mieux de la PlayStation 2 à la PlayStation 3, se caler dans son fauteuil avec sa PSP à gratter le bitume sans aucune prise de tête plutôt que de lire les statuts confinés sur Facebook est loin d’être déplaisant. Graphiquement, sur le petit écran de la PSP, les titres ne souffrent pas trop d’une 3D vieillissante, même les jeux de la première génération auquel j’ai joué (WRC et Need For Speed : Most Wanted) ne s’en sortent pas trop mal. Néanmoins, les titres réalisés en parallèle à la sortie d’un jeu sur la PlayStation 3 sont clairement un cran au dessus ! La folie des circuits de la série Motorstorm est parfaitement retranscrite dans l’épisode exclusif à la PSP Artic Edge. Burnout Dominator nous invite à des courses endiablées et cascades en tout genre avec autant de réussite que les épisodes auxquels je jouais en fin de vie de ma PlayStation 2. Enfin parmi les titres essayés, c’est clairement SEGA Rally EVO et Need For Speed Shift qui m’ont apporté le plus de satisfaction.

Lire la suite Lire la suite

Un MOOC qui vous propose un autre regard sur le Jeu Vidéo.

Un MOOC qui vous propose un autre regard sur le Jeu Vidéo.

Manette en main, on joue, on progresse, on voyage, on meurt, on sauve la princesse et on recommence.

Peut-être, comme moi, êtes-vous absorbés dans ce monde des jeux vidéo depuis de longues années, là où certains l’auront découvert avec Pokemon, Minecraft, Super Mario…. voire Space Invaders !

Je vous propose de poser un autre regard sur ce loisir qui nous tient à cœur. Je vous propose de poser votre manette un moment pour vous présenter ce projet de MOOC “Introduction à la culture vidéoludique” auquel j’ai participé, un cours en ligne, gratuit et ouvert à tous réalisé par l’Université de Liège et le Liège Game Lab.

C’est ici l’occasion de découvrir le jeu vidéo non plus comme un simple loisir, mais comme un objet culturel en montrant comment celui-ci est raconté, critiqué, détourné, apprécié, trituré ou célébré…

En plongeant dans ce MOOC Bjorn, Boris, Fanny, Pierre-Yves, Julie et Bruno vous accompagneront pendant 6 semaines au travers de nombreuses capsules vidéo. D’autres experts tels que Alexis Blanchet, Fanny Rebillard, Pipomantis ou Maria Kalash viendront apporter leurs éclairages et vous serez même emmené jusqu’à l’Université Ritsumeikan de Kyoto qui dispose d’un centre de recherche sur le Jeu Vidéo.

Cela vous tente, envie de poser un nouveau regard sur le jeu vidéo ? Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire sur la plateforme FUN à la deuxième session !

C’est gratuit, et sans achat intégré, alors n’hésitez pas à en parler autour de vous !

Lire la suite Lire la suite

De mes bons vœux 2020 au coup de vieux

De mes bons vœux 2020 au coup de vieux

Et vlan, nous sommes donc entrés dans les années 20. Cela me donne un certain coup de vieux, quand je me dis que j’ai connu l’entrée dans le nouveau millénaire en devenant adulte, que je suis devenu parent dans la décade suivantes, que je vois passer la Génération 80 comme perdant son souffle derrière le retour en force des Nineties !

Je referme donc 10 années incroyables, où j’ai vu grandir mes 4 “petits”, les 10 années à venir me plongeront donc dans le rôle de père d’une bande d’ado qui auront en 2029 respectivement 20, 18 et 15 ans. Là comme cela, c’est presque flippant ! Je m’arrête toute de suite sur ce sujet, je n’y pense plus, il faudra déjà se tracasser de l’école secondaire de Charly dans un futur très proche !

Quoi qu’il en soit, cette année 2019 aura été épuisante, c’est le juste mot, et je tâcherais n’en garder que le meilleur. La Bretagne, la Toscane, les nombreux moments entre amis, mais aussi de beaux projets menés avec mes collègues de l’équipe MOOC,…  un peu de musique même, bien que cela me paraisse déjà loin…

2019ciao

Allez, Ciao 2019 ! Il n’est déjà plus l’heure de regarder en arrière, le coup de vieux se rapproche !  Et cette année, encore plus que les précédente, cela me fait beaucoup réfléchir. J’ai l’impression d’être sur un nouveau chapitre à écrire où je ne cesse de ré-écrire la première page depuis des mois sans trouver la bonne approche. En jouant sur ce qui a été apprécié jusqu’ici, en changeant radicalement d’approche ? Comment le lecteur appréciera-t-il le mieux l’histoire. “Fait le, ou ne le fait pas ! Il n’y a pas d’essai” me rappelle chaque matin Aymeric quand je m’assieds devant mon ordinateur.

Lire la suite Lire la suite

Playing 2019

Playing 2019

Et zoupla déjà deux donjons de terminer !!
Et zoupla déjà deux donjons de terminer !!

J’ai bien moins joué en 2019. C’est un constat sans appel et ce malgré l’achat il y a quelques mois de la dernière console Nintendo afin de pouvoir plonger dans Link’s Awakening, le remake du Legend of Zelda sorti il y a 25 ans sur la Game Boy. Oui, en 2019, mon quotidien est probablement devenu trop sérieux. Trop sérieux en tout cas que pour me lancer dans ce que le monde appel maintenant un “Triple AAA”, ces gros jeux développés avec des moyens pharaoniques, qui se vendent par million et qui impliquent d’utiliser ses 4 mains pour dompter la manette !

C’est définitif, je ne suis plus ce genre de joueurs, et d’ailleurs rares sont les jeux de ce genre qui parviennent à me distraire. En contre partie, aux cotés des jeux joués avec les enfants, cela reste évidemment le rétrogaming qui garde une place importante dans mes petits moments de détente avec cette année, la console NES de Nintendo et le Commodore 64 à l’honneur !

Avec les Enfants

Oh Pardon soeurette !
Oh Pardon soeurette !

Jouer est devenu encore plus cette année un moment partagé avec les enfants plus qu’avec madame, comme c’était le cas depuis de nombreuses années. Tous les 4 ont donc suivi une bonne partie de ma progression dans le dernier Zelda tout en y jouant également sur une partie propre, mais ils n’ont pas encore pour l’instant l’autorisation de chiper seul “ma” console.

“Crash” et son relifting de Crash Racing Team, a eu un certain succès, surtout chez Alice et Juliette. De fait, cette année nous n’avons pas joué à Mario Kart sur la WiiU. S’il faut faire avec nos, juste, 2 manettes de la Playstation 4, des parties à quatre ont quand même régulièrement été organisées quand les amis amènent leurs manettes. Ce remake de CTR n’a pas fédéré les anciens comme je l’imaginais, mais les enfants eux l’apprécient grandement avec toutes ces options de customisations et de nouveaux accessoires qu’ils débloquent petit à petit ! Lors des dernières vacances, les filles ont d’ailleurs pu découvrir que de nouveaux circuits avaient été ajoutés, dont un circuit “Noël !”

CTR - PS4, première course
CTR – PS4, première course

Je me rappelle des parties folles de CTR avec madame d’il y a 19 ans !! Je découvrais avec elle tout l’univers des jeux Sony : Spyro, Crash, Croc, Medievil… mais clairement les courses endiablées de l’univers de Crash Bandicoot étaient vraiment impressionnantes, fluides, colorées, funs, cooools. (A lire : Crash Bandicoot fait le plein de Nitro)

Just Dance 2017 - WiiU
Just Dance 2017 – WiiU

Aux côtés de ces deux incontournables, la WiiU n’a pas encore tiré sa révérence. Minecraft reste le jeu le plus joué par les enfants, au point que le stick gauche du GamePad aura probablement besoin d’une réparation cette année. Just Dance, qui a fait son entrée aura également mis l’ambiance lors de nombreuses soirées !

The Legend of Zelda : Link’s Awakening (Switch) – Crash Team Racing (PS4) – Monument Valley (Android/iOS) – Just Dance 2017 (WiiU) – Sonic Mania (PS4) – LEGO Harry Potter (PS4) – Puyo Puyo Tetris (PS4)

Puyo Puyo Tetris (PS4)

Puyo Puyo Tetris - PS4 (Sega - Sonic Team, 2017)
Puyo Puyo Tetris – PS4 (Sega – Sonic Team, 2017)

Un croisement entre l’incontournable Tetris et la série Puyo Puyo. Difficile à prévoir, je vous l’accorde. Et pourtant voilà qui offre autant de fun à ce genre de battle puzzle qui avait fait les beaux jours il y a 20 ans avec Disney Magic et autres Bust a Move. Pour peu de disposer de 4 manettes, il est même possible de jouer à quatre sur le même écran !

 

Lire la suite Lire la suite

Rose, déjà 4 ans

Rose, déjà 4 ans

Juste avant Noël, c’était l’anniversaire de Rose qui fêtait ses 4 ans. C’est alors la course des fêtes de fin d’année et si l’on arrive alors à stopper tout pour fêter cela en famille, le temps manque alors pour préparer les photos et laisser un petit mot au blog pour les années futures. D’ailleurs, nous serons en février que je n’aurais pas encore monté ma traditionnelle vidéo, le retard en mariage étant prioritaire à rattraper. Bref, j’ai envie de m’arrêter pour glisser ici les plus jolies photos de cette journée ! Une journée magique avec en surprise l’arrivée d’Elsa venue chanter avec tes copines Maryssa, Manon et Mia. Tu étais toute étonnée, tu es allé chercher la boite du film, pour vérifier si Elsa en était sortie. Cela t’inquiétait un peu de te dire que La Reine des Neiges pouvait sortir de boite semble-t-il ; )

Quand un enfant entre dans votre vie, il la bouleverse. Quand il rejoint 1 frère et deux soeurs, c’est un tourbillon… tourbillon de bonheur, bien sur ! Rose, 4 ans (oui je sais c’était le 21 décembre, mais j’avais du boulot par dessus mon chapeau)… 4 années totalement folles résumées en quelques minutes : )

Cette année est passé tellement vite. On en oublie que tu as à tout juste 4 ans. Tu es tellement géante, tu parles comme une grande de 6 ans, tu fais du Judo avec une tête de plus que tous les autres… mais au fond, tu es encore notre toute petite Rose ! Qui débarque le matin en courant dans notre lit, qui chipe les marqueurs pour peinturlurer un peu tout et n’importe quoi. Qui fait du boudin pour un Bibi ou un biscuit… Mais qui veut être grande comme les autres. Une vraie petite dernière ! C’est épuisant de te voir sortir et sortir tout ton bardas, mais quelle bonheur tu apportes à notre famille, ma Rose !

 

Wouw !
Wouw !

4 ans ma petite fleur 🎂 Ma petite Rose de Noël c’était il y a déjà trop longtemps que tu ouvrais tes petits yeux sur le monde. Trop longtemps que tu étais blottie contre mon coeur… Cela me semble si loin et pourtant je me souviens d’avoir regardé ton petit visage pour la première fois et de t’avoir murmuré, comme tu es jolie ma Rose. Joyeux Anniversaire ma plus belle ! Maman.

Waow, bravo Rose ! Quelle magnifique Reine des Neiges tu nous as dessinée pour tes 4 ans !!!