Crackout sur NES, une bonne alternative à Arkanoïd

Crackout sur NES, une bonne alternative à Arkanoïd

J’ai finalement découvert les joies du casse-brique assez tardivement, à la fin des années 80 avec Arkanoïd II sur PC, soit une éternité après la sortie de Break Out.

Depuis, j’ai toujours donc comparé tous les autres titres du genre à cette première expérience, et rarement, le fun et la précision d’Arkanoïd n’était au rendez-vous, hormis peut-être avec Shatter en 2009 sur la PlayStation 3.

Il y a peu, j’ai récupéré la cartouche de Crackout, un casse brique de Konami sorti en 1991 sur la NES chez nous en Europe, mais que nos petits amis nippons avaient déjà pu découvrir dès 1986 sur leur Famicom, soit la même année que le premier Arkanoïd de son concurrent Taïto.

Crackout en version NES
Prêt à découvrir Crackout en version NES

J’avais eu au début des années 90, la version Commodore 64 de Crackout (Qui se présentait de mémoire sous le nom de Krackout). Il ne m’avait pas vraiment impressionné comparativement à la finesse des graphismes sur PC, mais nous sommes bien d’accord que le C64 était loin de pouvoir offrir le même genre de résolution, la comparaison n’était pas de taille.

Si je me souviens que mes parties à Arkanoïd II étaient loin d’être simples, j’ai été agréablement surpris d’enchainer sans trop de frustration les niveaux sur cette version NES. Musiques, couleurs, bruitages, prise en main, l’ensemble est plutôt réussi.

Il m’aura fallu un peu de temps pour bien anticiper les actions des bonus à ramasser avec parfois des différences notables (peut-être dues aux capacités de la console) en autre en mode multiball… qui se présente comme un DualBall où il faudra se concentrer en priorité sur la balle maitre pour ne pas perdre la partie.

Cette version NES est donc franchement sympathique, et bien qu’elle arrive en Europe près de 5 années après la version japonaise, elle était de taille à occuper les férus de casse-brique !

Vous aimerez aussi
Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…
Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

... ou pas ! Ah pour sur, avec la série Final Fantasy, quand tu termines le jeu, il n'y a (Lire la suite)

Pastagames relance Arkanoïd !
Pastagames relance Arkanoïd !

En promo à moins de 5€, difficile de se dire que l'on en aura pas pour son argent avec ce (Lire la suite)

Cubic Dream and Calvin’s desire
Cubic Dream and Calvin’s desire

1983, un Commodore 64 débarque à la maison, j'ai 6 ans ! C64 - Music Processor, (Lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.