Des tablettes pour les révisions

Des tablettes pour les révisions

Depuis lundi, les 3 grands sont en examen. Les filles finissent leur 2° année primaire et Charly sa 4°. Difficile, il faut bien l’avouer de gérer tout cela, parent indigne, en se coupant en 4… car bien évidemment, il reste notre petite dernière, qui elle n’a pas d’examen et demande beaucoup d’attention ! Oh, je vous dirais, c’est au fond comme cela tout au long de l’année, ce n’est guère facile de passer de la dictée des filles aux tables de multiplication du grand, tout cela en même temps, mais quand il s’agit de dépoussiérer deux matières différentes pour chaque année en même temps, soit 3 révisions différentes à la même table, mon cerveau bouchonne… et je vous avoue que je ne suis pas mécontent de pouvoir m’aider des tablettes pour dispatcher des groupes d’exercices.

La difficulté reste évidemment de trouver des applications de qualité et adaptées à leur programme. En effet, la plupart des applications en français se calquent sur le programme éducatif français CP,CE1,CE2,CM1,CM2,… qu’il faut transposer à nos classes de primaire.

Classe BelgiqueÂgeClasse France
1ere primaire6 – 7 ansCP
2eme primaire7 – 8 ansCE1
3eme primaire8 – 9 ansCE2
4eme primaire9 -10 ansCM1
5eme primaire10 – 11 ansCM2

 

App Enfants

J’ai bien sur une série d’application que j’ai trouvées efficaces, mais de manière générale sur le site App Enfant, vous pourrez facilement retrouver des propositions intéressantes en fonction de tranches d’âge.

Quick Maths Jr.

L’une des premières applications réussies et efficaces que j’ai sélectionnées et que j’ai mises dans les mains des filles est Quick Math Jr. Dès 4 ans et jusqu’en milieu de 2° primaire, elle permet de manière très ludique et efficace que l’enfant joue avec les chiffres et les nombres. La version gratuite offre déjà beaucoup de possibilités et la version payante apporte une série d’ajouts intéressants. J’y reviendrais plus tard, mais une fois déverrouillée, cette version peut se répercuter correctement sur plusieurs tablettes… ou plus exactement sur plusieurs iPad, puisqu’elle n’est disponible que sur device Apple.

Tables de Multiplication ‘Lite’

Tables de multiplication [LITE]
Tables de multiplication [LITE]
Il y a de très nombreuses applications sur les tables de multiplication. Et j’étais assez enthousiaste à “Tables de Multiplication” Insycap qui offre efficacité et ergonomie. La version gratuite limite essentiellement du contenu dans la partie entraînement et les 2,99€ demandés pour débrider cette option peuvent avoir du sens. Je regrette cependant que cette option ne prenne pas en compte le partage familial, pourtant annoncé par Apple ! Mais si vous n’avez qu’un seul enfant, cela vaut le coup !

Little Professor – Math for Kid

De manière hyper efficace, la formule de la mini calculette ‘Little Professor’ reste excellente pour driller les enfants au calcul mental. Absent de l’AppleStore, il existe par contre une version gratuite sur Androïd, avec des publicités. Il lui manque essentiellement les moustaches qui gigotent, comme dans les éditions de la fin des années 80 à nos jours, mais le développeur veut se concentrer sur l’édition originale… sans moustaches !

iTooch CE1 : exercices de Maths et Français

iTooch CE1 : exercices de Maths et Français
iTooch CE1 : exercices de Maths et Français

Applications payantes, la série iTooch propose divers regroupements d’exercices ciblant toutes les thématiques devant être vues par années scolaires françaises. Chaque application coûte 10€, mais ces dernières sont très fournies en contenus adaptés. La 2° année primaire correspond dans notre cas à la série CE1 et on y retrouve donc des mathématiques, les bases de la géométrie, les singuliers/pluriels, les premières notions de conjugaison avec des exercices qui une fois réussis proposent l’accès à un test qui valide l’acquisition de la compétence. L’application existe tant sous Android que sur iOS.

Learning Apps

Learning Apps
Learning Apps

Pour Charly, tout au long de la 4° primaire, l’équipe enseignante utilise le LMS “LearningApps.org”. Une fois connecté, il dispose alors de nombreux exercices créés ou choisis par les enseignants et ciblant la matière de manière très précise. Pour les révisions, c’est évidemment un outil précieux malgré les lourdeurs ergonomiques d’une plate-forme 2.0 un peu vieillotte. Quoi qu’il en soit, toutes les applications se sont montrées fonctionnelles sur la tablette, même si certaines formes d’exercices sont parfois en voulant être ludiques un peu contraignantes. Il est facile de critiquer, je reste à soutenir ce genre d’approche, même si parfois entre les devoirs + les exercices à faire sur la plateforme, notre grand avait un peu de mal à trouver le rythme.

Acheter une fois pour déploiement familial.

Une fois que le nombre d’enfants augmente et que les tablettes se multiplient, la réflexion de l’achat d’une application pour toute la famille devient un peu plus marquée. Il existe plusieurs approches face à cette problématique. Tout d’abord, il est possible d’installer chaque tablette en utilisant le même compte Apple. Jusqu’à présent, je n’ai pas constaté de limitation à cette utilisation entre mes tablettes, téléphones et ordinateurs. Néanmoins, je me suis posé plusieurs fois la question du “ne serait-il pas temps d’activer le partage familial d’Apple”. Avec cette option, vous pouvez alors créer un compte parent et des comptes enfant et ainsi avoir un peu plus de contrôle sur les appareils enfants. Apple permettant de gérer 6 utilisateurs différents au sein d’une même famille.

être obligé de fournir une carte visa ou une autorisation Paypal pour pouvoir installer le mode "famille" pour partager ses applications sur une tablette iPad. C'est tout de même un point parmi d'autres que je trouve très désagréable chez Apple : ( J’avais envisagé cette option lors de l’installation de Charly, mais j’avais été rebuté par la première action imposée, lier son compte Apple à une carte de crédit, ce que je m’étais refusé à faire depuis la création de ce dernier en 2011.

Parce que être obligé de fournir une carte visa ou une autorisation Paypal pour pouvoir installer le mode “famille” pour partager ses applications sur une tablette iPad. C’est tout de même un point parmi d’autres que je trouve très désagréables chez Apple : (

J’ai cette fois-ci tenté l’expérience et je reste encore très mitigé face à cette solution. Pour installer une nouvelle application, je dois jongler entre le mot de passe du compte enfant et l’autorisation finale avec le compte parent. Là où seul mon compte parent permettait l’ajout de nouvelles applications. L’autre point négatif est que dans cette solution, les achats “intégrés” ne sont pas récupérés. Dans l’absolu, je n’envisage pas de mettre des jeux avec achats intégrés, mais il semble que certains développeurs un peu paresseux proposent des applications gratuites qui ne sont débridées qu’en mode achat intégré et de manière peu claire. Et là cela me dérange encore un peu plus.

Le sujet est encore un peu trop “chaud”, mais je reviendrais plus en détail sur cette problématique quand j’aurais un peu plus expérimenté le sujet.

Je crois que l’on se prépare à remplacer les cahiers d’école par des tablettes intelligentes en espérant que ce soit bénéfique. Je me demande quand-même ce que vont devenir le calcul mental et l’orthographe, si ces vocables existeront encore dans qlq années. Ton avis ? (Question de Baraballo)

Et bien, par exemple depuis cette année (et cette année seulement) j’ai remplacé toutes mes prises de notes professionnelles par de la prise de note numérique sur tablette avec un l’ApplePencil. Cela me permet de conserver la calligraphie et l’organisation spontanée de la prise de note “papier” tout en bénéficiant des avantages du cloud et de l’électronique. D’autant qu’il est même possible de faire de la recherche dans les contenus écrits.

Prise de note avec Penultimate
Prise de note avec Penultimate

Pour les révisions et l’apprentissage complémentaire, comme je viens de l’expliquer, c’est assez pratique. Difficile de sauter d’une feuille à l’autre quand chaque enfant a au moins 2 matières à revoir. Et si en plus je dois inventer des questions… mon processeur crame.

Pour le calcul mental, il y a aussi plein d’application et comme c’est un sujet assez précis tant en 2° qu’en 4° primaire, je reviens très régulièrement au quotidien sur des applications concrètes qui font que l’on a besoin de connaître tout le temps ses tables de multiplication. Quand Charly se trompe dans sa table de 8, je lui fais reprendre le tout en giga de mémoire de clé USB :)

Pour l’orthographe il y a du positif et du négatif. Les outils de correction automatisée aident à corriger des erreurs. Cela lui a permis notamment de pouvoir écrire certaines choses en message électronique plus cohérentes à un âge où il n’aurait pu le faire. C’est plus à mes yeux le langage “sms” où ce qui en a évolué qui rend l’utilisation des devices électroniques négatifs.

Moi j’aime écrire des tartines avec du vocabulaire qui chante un peu, mais je reste à tirer une orthographe malmenée. Les correcteurs me viennent parfois en aide, et d’autres fois viennent créer des situations ambiguës….

 

Vous aimerez aussi...

  • La C-Party 20084 juin 2008 La C-Party 2008 (7)
    [youtube t4LwNoMvtU0]  Dimanche, Pype et moi partions à la C-Party organisée entre blogger de C64Charleroi.skynetblog.be afin de se retrouver entre passionné et nostalgique du commodore […]
  • “Apprends avec” Tribal Nova4 mai 2012 “Apprends avec” Tribal Nova (1)
    J'ai testé il y a peu les applications "Tribal Nova" que le site EduMobile avait fait mention. Elles sont attirantes et graphiquement réussies et me donnaient l'impression d'être bien […]
  • Apprendre le français en jouant.18 janvier 2012 Apprendre le français en jouant. (0)
    Apprendre en jouant, c'était l'une des approches que mon paternel tentait régulièrement de me proposer ! Faire des maths avec un hélicoptère, de l'anglais avec une méthode par le Rap ou […]

2 réactions au sujet de « Des tablettes pour les révisions »

  1. Merci de partager ton expérience dans le monde des ntic pédagogiques. J’irai certainement en visiter quelques-unes. Je me souviens des expériences avec les premières disquettes du genre bureau magique. Elles couvraient les mêmes matières avec plus ou moins de bonheur. L’utilisation du jeu comme élément destiné à renforcer la motivation n’avait pas toujours l’effet escompté. La dernière que j’ai acquise était précisément un jeu de plateforme pour réviser l’anglais mais il s’adressait déjà aux élèves de 12 à 14 ans. J’avais en principe le niveau en anglais mais sûrement pas en jeu de plateforme d’où une démotivation rapide. Un petit hélicoptère avait eu le même effet sur mon fiston pour la révision des opérations de base

  2. Oui, c’est clairement très difficile de trouver le bon compromis entre le ludique et l’éducatif ! Le tactile des tablettes permets tout de même des choses simples et efficaces qui se montrent fastidieuse à faire à la souris… (et ne parlons pas du curseur à déplacer au clavier, comme c’était le cas quand j’étais enfant). Néanmoins, je trouve qu’il y a trop peu de productions réussies parmi la masse astronomique de chose que l’on trouve sur les “stores”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.