Trou de mémoire

Trou de mémoire

Les années passent et je vous avoue être bien content de pouvoir compter tant sur mon blog que sur “mes archives” pour restructurer tout ce que j’ai en tête. J’en parlais il y a quelques jours, je suis passionné de Formule 1 depuis la saison 1994. Si déjà avant cela, mon paternel me rapportait quelques articles de presse et que nous regardions ensemble le GP de Spa Francorchamps à la télévision,  à l’aube de la saison 1995, j’ai commencé à acheter mes propres revues afin de ne rien rater de l’actualité de ce petit monde ! Ma revue préférée était alors “Grand Prix Spécial” en partenariat avec la RTBF et la chaine sportive Télé 21. J’ai donc pris plaisir ces dernières années à exhumer ces revues pour mettre en contraste 20 années d’écart, mais coup de théâtre, je n’ai aucune revue Grand Prix Special éditée en 1999 dans mes cartons, mais bien un unique exemplaire de Racing Special datant du mois d’avril, revue au format similaire mais traitant conjointement de la Formule 1 ainsi que du championnat de Rally. J’ai bien, par contre, les revues de l’année 2000 qui de mémoire fut la dernière année de ce magazine.

Presse - Formule 1 - Racing Spécial 04/99
Presse – Formule 1 – Racing Spécial 04/99

Se pourrait-il qu’il n’y ai pas eu de Grand Prix Special édité en 1999 ou ai-je malencontreusement éliminé cette série de revue ? Je me souviens très bien avoir fait un tri important dans mes cartons F1 avant notre déménagement. J’avais choisi de conserver bien entendu tous les Grand Prix Spécial et une partie limitée des revues AutoHebdo, essentiellement celles liées à l’ouverture et la clôture de la Saison de F1. J’avais également supprimé toutes les revues néerlandophones. Si ma mémoire est exacte j’avais particulièrement beaucoup plus de revues de l’année 1999, j’utilisais régulièrement des articles néerlandais pour préparer mes dossiers de marketing pour le cours de langue de Madame Minutello, le cas de la double livrée Lucky Strike / 555 de la nouvelle écurie B.A.R. étant un excellent sujet. Il pourrait donc être cohérent que cette augmentation de revues concurrentes et la présence de ce Racing Spécial soit des éléments qui pourraient aller dans la direction d’une non publication du Grand Prix Spécial en 1999, néanmoins, je ne serais tranquille du cas de ce trou de mémoire tant que je n’en aurais trouvé l’information officielle. Et pour l’heure, je n’ai trouvé aucune piste à ce sujet sur la toile.

Presse - Formule 1 - 1999 - AutoHebdo -B.A.R.
Presse – Formule 1 – 1999 – AutoHebdo -B.A.R.

Je me retrouve donc avec une documentation bien moins fidèle pour me remémorrer de cette saison 1999, vingts années plus tard ! L’intersaison avait été ponctuée d’une série de transfuge dans le milieu du plateau avec notamment l’arrivée de la nouvelle écurie B.A.R. motorisée par un moteur Supertec ex-Renault fondée par Craig Pollock autour du champion du monde Jacques Villeneuve qui quittait alors une écurie Williams décevante. Si les revues de présentation de la saison 1999 dont je dispose présente la monoplace dans une robe terne, la surprise fut à quelques jours du Grand Prix de Melbourne de découvrir 2 monoplaces de couleurs différentes ce qui fut rapidement précisé comme interdit par la FIA, imposant à l’écurie B.A.R. une zipette à sa tenue proposant une voiture à la livrée similaire. Lucky Strike à gauche, 555 à droite !

Presse - Formule 1 - 1999 - 2019 - AutoHebdo - Arrows
Presse – Formule 1 – 1999 – 2019 – AutoHebdo – Arrows

Parmi mes pilotes fétiches de l’époque je devais finalement, en début de saison me concentrer sur la nouvelle tentative de Michael Schumacher et sa Ferrari pour accrocher le championnat du monde puisqu’en effet, le retrait de l’écurie Tyrrell laissait mon Jos Verstappen au stand et de même Mika Salo ma 3° star devait finalement cédé sa place à Toranosuke Takagi et le néophyte Pedro De la Rosa dans l’écurie Arrows qui pouvait arboré en dernière minute une robe à la touche orangée de son nouveau sponsor Repsol.

A nouveau, Mika Häkkinen accrocha une nouvelle couronne de champion du monde obtenue à l’assaut de sa Mc Laren Mercedes, alors que le championnat des constructeurs revenait enfin à nouveau à la Scuderia Ferrari après une longue disette, le titre des pilotes échappants de peu à … Eddie Irvine. Où diable Schumi se cachait-il ? Dans son fauteuil avec la jambe dans le plâtre.

On se souviendra donc de ce crash impressionnant de la Ferrari de Michael Schumacher lors du Grand Prix de Silverstone et de son retour au bout de quelques courses seulement. Une situation difficile à gérer chez Ferrari qui devait donc mettre toutes ces chances sur le second lieutenant, au point de régulièrement demandé à Mika Salo, venu remplacé le pilote allemand de laisser passé Irvine pour qu’il revienne au championnat sur Mika Häkkinen. Une situation d’autant plus compliqué à mettre en place lorsque Schumacher reviendra pour les deux dernières courses.

Mc Laren Mercedes  Mika HÄKKINEN        David COULTHARD
Scuderia Ferrari    Michaël SCHUMACHER  Eddie IRVINE         Mika SALO
Williams Supertec  Alessandro ZANARDI   Ralf SCHUMACHER
Jordan Mugen-Honda Damon HILL           Heins-Harald FRENTZEN
Benetton Playlife  Giancarlo FISICHELLA Alexander WÜRTZ
Sauber Petronas    Jean ALESI           Pedro-Paolo DINIZ
Arrows Hart        Toranosuke TAKAGI    Pedro DE LA ROSA
Stewart GP Ford    Rubens BARRICHELLO   Johnny HERBERT
Prost GP Peugeot   Olivier PANIS        Jarno TRULLI
Minardi Ford       Luca BADOER          Marc GENE             Stéphane SARRAZIN
B.A.R. Supertec    Jacques VILLENEUVE   Ricardo ZONTA         Mika SALO

De cette saison 1999, on pourra encore se souvenir de l’excellente saison de l’écurie irlandaise d’Eddie Jordan qui ramenait une nouvelle victoire, la première de l’allemand Heins-Harald Frentzen. On se souviendra également que l’écurie Williams avait pris le pari audacieux d’offrir un retour en F1 à Alessandro Zanardi, ancien pilote Lotus en 1994 et devenu entre temps double champion outre-atlantique en Indycar. Un retour peu convaincant, puisque ce dernier ne ramènera aucun point alors que son coéquipier Ralf Schumacher aura lui propulsé la Williams sur le podium. L’écurie Stewart GP réussira également une très belle 3° saison avec plusieurs podium de Rubens Barrichello et même une victoire accrochée par Johnny Herbert.

Dans le milieu du peloton, on retrouve alors les deux Benetton de Fisichella et Würtz qui peinent toujours un peu plus à briller, ainsi que les Prost GP de Panis et Trulli qui sauvera l’honneur avec une 2° place lors d’un épique Grand Prix du Nurburgring arrosée, celui-là qui avait offert un premier doublé à Stewart GP et les premiers points de Marc Gene sur sa modeste Minardi terminant 6°. et dernier.

Si cette saison 99 aura donc été ponctuée de retournements inattendus et de victoires surprises, je me souviens surtout que je tenais cette année là à l’oeil ce qu’il se passait en F3000, l’anti-chambre de la F1. Aux côtés d’un magistral Nick Heidfeld qui y survolait alors les débats, protégé d’une écurie “bis” West Mc Laren on pouvait retrouvé 4 espoirs belges : Marc Goossens, Kurt Mollekens, David Salens et Jeffrey Van Hooydonck . J’attendais également l’arrivée d’un autre futur espoir, le britannique Jenson Button.

Et 20 ans plus, qu’attendre de cette nouvelle saison de Formule 1 ?

Presse - Formule 1 - 1999 - 2019 - AutoHebdo - Mc Laren
Presse – Formule 1 – 1999 – 2019 – AutoHebdo – Mc Laren

Notre Stoffel Vandoorne n’est plus là pour représenter la Belgique. On le savait depuis un bon moment, la nouvelle direction de Mc Laren n’avait aucune volonté de le conserver et souhaitait placer son jeune poulain Lando Norris aux côtés de Carlos Sainz Junior. Les essais hivernaux ont montré des Mc Laren Renault moins à la peine que ces dernières saison, mais il assez évidemment que les performances de certaines équipes lors de ces essais étaient volontairement discrets.

Presse - Formule 1 - 1999 - 2019 - AutoHebdo - Ferrari
Presse – Formule 1 – 1999 – 2019 – AutoHebdo – Ferrari

Si l’écurie Mercedes GP championne du monde n’a pas bougé et reconduit son duo Hamilton – Bottas, le reste du plateau s’est offert un sacré coup de jeunesse ! Ferrari accueille le jeune monégasque Charles Leclerc qui avait fait quelques jolis coups d’éclat pour sa première saison chez Sauber Alfa Romeo. L’écurie Red Bull se lance dans une saison risquée. Elle a finalement troqué son moteur Renault contre un moteur Honda qui nous a jusqu’ici pas été à la hauteur tant chez Mc Laren que chez Toro Rosso. De plus elle a remplacé son pilote expérimenté Daniel Ricciardo parti chez Renault Sport, par le jeune français Pierre Gasly pour épaulé un Max Verstappen toujours survolté.

L’écurie Force India devient Racing Point rachetée par le père du pilote canadien Lance Stroll mettant hors cours le pourtant prometteur Esteban Ocon. Kimi Raikkonen s’offre une fin de carrière chez Alfa Romeo (ex-écurie Sauber) aux coté de jeune nouvel espoir italien Antonio Giovanizzi. Chez Williams, la saison dernière avait été catastrophique. Elle prend le pari cette année d’offrir une nouvelle chance à Robert Kubica qui avait disparu des circuits depuis son grave accident au championnat des Rallye. On retrouvera à ses cotés un autre rookie, le britannique George Russell. On ciblera encore Toro Rosso Honda qui suite au départ de Pierre Gasly promu chez RedBull a pris l’étrange décision de confié ses monoplaces à Daniil Kvyat et Alexander Albon, régulièrement recalés plutôt que de faire appel à certains pilotes de talent restés sur carreau tels que Pascal Werlhein, Esteban Ocon ou bien étendu Stoffel Vandoorne.

Tout ce méli-mélo devrait offrir à Lewis Hamilton une situation plutôt confortable pour aborder cette nouvelle saison comme favori. Sebastian Vettel pourra-t-il marquer son territoire aisément aux cotés du jeune Charles Leclerc ? Le moteur Honda pourrait-il d’emblée créer la surprise et permettre à Max Verstappen de se mêler régulièrement au championnat… A moins que Renault ne viennent retourner la situation ?

Mercedes GP            Lewis HAMILTON    Valterri BOTAS
Scuderia Ferrari       Sebastian VETTEL  Charles LECLERC
Redbull Racing Honda    Max VERSTAPPEN    Pierre GASLY
Renault Sport          Daniele RICCIARDO Nico HULKENBERG
Haas Ferrari           Romain GROSJEAN   Kevin MAGNUSSEN
Racing Point Mercedes  Lance STROLL      Sergio PEREZ
Mc Laren Renault       Carols SAINZ Jr   Lando NORRIS
Alfa Romeo             Kimi RAÏKKONEN    Antonio GIOVANIZZI
Toro Rosso Honda       Daniil KVYAT      Alexander ALBON
Williams Mercedes      Robert KUBICA     George RUSSELL

 

Vous aimerez aussi...

  • dernier épisode22 septembre 2006 dernier épisode (2)
    Sparrenduin - Dehaan, été 1992. Comme chaques années à la même époque, je suis en vacance en famille à la mer du nord. mais comme chaques années c'est le moment de partager un bon maman […]
  • Je ne t’aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 !7 mars 2019 Je ne t’aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 ! (1)
    Tiens, c'est amusant, voilà plusieurs personnes ces dernières semaines qui me font la remarque "Hé bien, je ne t'aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 !". Et pourtant, pour la 26° fois, […]
  • Enfin une vraie course…15 juin 2011 Enfin une vraie course… (0)
    Hé bé, foie de FAN ! C'est la première année que je m'ennuie autant d'une saison de F1. Honnêtement, les premiers Grand Prix de cette année 2011 me paraissent assez soporifiques et ce […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.