Le plein de jeux sur le C64mini : L’ordinateur personnel le plus vendu au monde

Le plein de jeux sur le C64mini : L’ordinateur personnel le plus vendu au monde

Les meilleurs d’entre-vous le savent, pour moi, l’histoire a commencé par un Commodore 64. C’était les vacances de l’année 1983 et mon paternel ramenait à la maison un micro-ordinateur équipé de toutes les options, dont le lecteur de disquette, sous les conseils avisés de notre Barballo, notre oncle spécialisé en informatique.

Yes, j'ai mon C64 Mini
Yes, j’ai mon C64 Mini

Mon frère et moi avions 6 et 5 ans et le C64 allait être notre compagnon pendant de très longues années, ressortant régulièrement de son armoire jusqu’en 1996.

Or donc, à l’occasion de mon 41 anniversaire, tout se petit monde se retrouvait autour du C64-Mini, version miniature du célèbre micro-ordinateur des années 80 afin retrouver les sensations d’un Pitstop, H.E.R.B.Y, Burger Time, Space Pilot ou encore Flying Ace !

Voilà plusieurs mois que je garde le garde à l’oeil et que je suis la communauté qui s’est crée sur Facebook autour de celui-ci. Aujourd’hui, moi aussi je peux fièrement m’afficher à coté de ce dernier !

Alors, que vaut cette “mini” console aux cotés d’un vrai Commodore 64, d’un autre mini console ou d’une solution reposant sur un Raspberry Pi ?

Tout a commencé par un C64

Tout d’abord, il faut bien admettre que le packaging est de qualité. La boite, la console, la manette et même le manuel offre un bel objet pour le nostalgique que je suis. Bien entendu, le clavier est factice et tout se pilote depuis le Joystick dans un menu qui propose 64 jeux inclus. Vendu initialement à un tarif avoisinant les 90€, le C64-mini pêchait alors d’une sélection de titres pas très inspirés. Parmi quelques titres connus, peu de Hits incontournables et surtout beaucoup de titres sans grant intérêt. Je pouvais retrouver néanmoins Boulderdash, Nebulus ou encore Pit Stop 2.

Mise à jour Firware du C64 Mini pour débloquer le port USB
Mise à jour Firware du C64 Mini pour débloquer le port USB

Néanmoins, entre temps passé sous la barre des 50€, la console peut recevoir une mise à jour officiel à installer au départ d’une clé USB qui permet alors de glisser sur cette clé toutes les images de disquettes, K7 ou cartouche de la ludothèque du Commodore 64 permettant, oh joie de retrouver tous les plaisirs de mes premiers jeux mais également toutes les nouveautés sorties récemment, comme bien entendu Power Glove et Wolfing dont j’ai composé les bandes sons !

Upgrade your Firmware

  • Adds a complete new game for free to the GAMES CAROUSEL! Galencia for the Mini is licensed from Jay Aldred and is the winner of the Reset64 Magazine 2017 Commodore 64 Game of the Year Award
  • Introduces the Virtual Joystick. You can now select all options on THEC64 Mini and even play games just using a USB keyboard. See Virtual Joystick for further information
  • Improves the File Loader to allow multiple programs to be configured at once. See Setting a Default Configuration for Multiple Programs for further information
  • Remembers the mute state of the CAROUSEL music between reboots
  • Improves the general performance of THEC64 Mini screens and menus
Ah non, désolé, je n’ai pas de Playstation 4, par contre, j’ai un super jeu avec une grenouille !

Après avoir téléchargé les différents titres qui avaient émerveillés ma jeunesse : Giana Sisters, Flying Ace, Congo Bongo, Warhawk ou encore Pharaoh’s curse, j’allais rencontré quelques difficulté à faire tourner certain d’entre eux. Tout d’abord, il faut tenter de court-circuiter les nombreux ajouts des hackers de l’époque à coup de Barre d’espace, Y, N et Run/Stop/Restore afin d’arriver jusqu’au jeu en switchant sur le clavier virtuel. Idéalement, il est conseiller de faire une sauvegarde afin de pouvoir redémarrer rapidement depuis ce point. Cependant, les joueurs sur Commodore 64 se souviendront qu’il fallait souvent à l’époque changer son Joystick du Port 1 sur le Port 2 et inversement avant de pouvoir jouer, tous les jeux ne reconnaissant pas ce dernier automatiquement. Sur le Mini, il ne suffit évidemment pas de changer de port USB, mais il existe différente manière d’imposer à un jeu d’attribuer le port du Joystick à 1 ou 2. Cela peut-être en ajoutant un “_J2” à la fin du nom de fichier ou de manière plus méthodique en préparant un fichier CJM qui configure entièrement pour un jeu donné les commandes du Joystick.

Afin de faciliter cette tâche, différents site ont mis des systèmes d’aide en place, tel que CJM Configuration File Tool qui permet d’attribuer dans une interface visuelle les touches à intégrer et quel port utiliser en priorité.

CJM Configuration File Tool

…ou encore cette outil qui permet de visualiser sur un shémas du Joystick les commandes d’un fichier CJM

http://gurce.net/cjm/

Mieux qu’une solution Raspberry ?

J’avais testé en son temps une solution Raspberry qui n’était à l’époque pas compatible avec le Commodore 64, ce qui m’avait plutôt déçu. Si cela est maintenant résolu, on reste tout de même dans un tarif plus élevé si l’on prend en compte le mini ordinateur, les cables, une manette et une coque au style un peu sympathique. L’avantage étant évidemment de pouvoir faire charger des jeux de n’importe qu’elle vielle machine.

Charly découvre Pharaoh's Curse
Charly découvre Pharaoh’s Curse

Pour ma part, si je trouvais sympathique les autres “Mini” NES et Super Nes en priorité, je dois bien admettre que j’avais très envie depuis un long moment de pouvoir rejouer et partager les jeux du Commodore 64 qui au fond ont bien plus d’importance et de souvenirs que les jeux Nintendo, puisque j’ai tout de même jouer près de 13 années mon Commodore et ses jeux de plus en plus proches des consoles de mes amis.

Un vrai Commodore 64, c’est bien mieux !

Oui, pour sur, qu’un vrai Commodore 64 c’est bien mieux ! Néanmoins, ne disposant plus de plus aucune de mes disquettes d’origine, il me faudrait disposer d’une cartouche permettant de lire des images de jeux. Un appareil qui coute pas loin de 150€. De plus, pour une obscure raison, mais quatre Commodore 64 se bornent à s’afficher en noir et blanc sur mon écran de télévision ! Reste tout de même que les Joystick Quickshot originaux sont bien plus solide et offrent une meilleure prise en main que le Joystick du C64 min !

Encore merci à ma tendre moitié pour ce beaux cadeaux qui animent mes Weekends où je m’étonne d’être aussi performant à des titres tels que Seafox, Ski, Frogger, Congo Bongo ou Pitstop.

Joyeux anniversaire Papa !

Vous aimerez aussi...

  • Powerglove : Du fun et du Cyborg Jeff dans votre C645 décembre 2013 Powerglove : Du fun et du Cyborg Jeff dans votre C64 (4)
     Enfin le moment venu de vous parler de cette super expérience dans laquelle je me suis embarquée début de cette automne. Mon fragin Pype me parlait alors du projet incroyable […]
  • Un Commodore C64 pour apprendre12 mai 2008 Un Commodore C64 pour apprendre (27)
    Mimi la Fourmi... ah oui, ça fait un moment que j'y fais référence, sans pouvoir vous donner plus de concret ! Ce petit "soft" canadien à orientation pédagogique développé par Anne et […]
  • Astuce : Composer pour le Commodore 64 sur mon MAC24 janvier 2019 Astuce : Composer pour le Commodore 64 sur mon MAC (0)
    Les machines et logiciels modernes sont évidemment des facilités à perpétuer le monde du rétro. Depuis que je participe à la réalisation des musiques pour les jeux-vidéo sur Commodore 64 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.