Archives de
Mois : septembre 2016

Regard d’un joueur frustré

Regard d’un joueur frustré

3DS - Bravely SecondLes années passent et mon univers quotidien évolue. Difficile d’y glisser le jeux-vidéo comme par le passé, mais j’apprécie toujours quelques petites sessions de temps à autres… Malheureusement, les choses ont changé autour de moi. Il y a bien longtemps que rien d’intéressant n’est édité sur la vieillissante PS3, mais voilà également plus d’un an que Nintendo a laissé à l’abandon sa WiiU se concentrant visiblement dans l’ombre à son projet NX dont on ne sait toujours rien ! La dernière conférence de Nintendo ce ciblant même exclusivement sur sa console portable 3DS.

C’est pourtant bien dommage, je la trouve au fond assez séduisante cette solution de pouvoir jouer soit sur sa télévision soit sur un écran plus petit dans mon canapé. Pourtant, c’est sur 3DS que Nintendo focalise les sorties. J’aurais clairement aimé pouvoir jouer à Ocarina of Time ou encore Bravely Default et sa suite, le magnifique RPG dans la lignée de Final Fantasy IX sur grand écran avec ma dame.. comme d’autres titres réservés à la 3DS.

J’ai récemment acheté une 2DS pour Charly, et là aussi je me confronte à des éléments énervants. J’ai quelques jeux “dématérialisés” achetés sur le eStore de Nintendo et sans surprise, ceux-ci sont liés à ma première console. Impossible d’envisager d’y jouer sur l’autre console portable. Vous imaginez quand le reste de la famille sera en âge de jouer. Il reste à espérer que les jeux cartouches persistent, pcq s’il faut acheter 4 versions volantes du prochain Zelda, cela sera impossible !

Enfin, reste l’éternel sujet de la PS4. Je reste remonté sur les positions stratégiques de Sony autour de cette dernière qui la rendent incompatible avec les jeux PS3, qui impos de racheter tout ce qui a été acheté sur le store en ligne,… et pourtant je commence à avoir vraiment envie de découvrir un petit Uncharted 4, Rise of Tomb Raider ou encore Final Fantasy XV….

Seule la question suivante me remet à ma place….

Quand aurais-je le temps pour tout cela ?

Stranger Things, ode aux années 80

Stranger Things, ode aux années 80

Plongeon intense dans les années 80 et s’inspirant d’un nombre incalculable de références cinématographiques et culturels de l’époque, Stranger Things est plus que la série de l’été 2016, c’est aussi ce genre de série phare que l’on oubliera pas (certes, je n’en suis qu’à l’épisode 4, mais j’ai confiance). Parmi les références plus récentes, on pourrait faire écho à Super 8 dont Stranger Things reprend le meilleur sans le nian nian et le soufflé… Les amateurs de jeux-vidéo ne seront pas en reste, moi sur beaucoup de points je lui trouve des similitudes avec Alone in the Dark, Beyond Two Souls et Galerians !

Même si le sujet est différent, je trouve également que l’approche narrative me fait penser aussi à “Taken / Disparu”, la série de Spielberg qui avait marqué à mes yeux un tournant tranché de le monde des série TV !

Bref, Vivement ce soir !

Vacances en Poitou Charentes à Six – 2° partie

Vacances en Poitou Charentes à Six – 2° partie

 

Repartons sur les routes de France pour la suite de notre périple à six dans le Poitou – Charente dont je vous ai entamé le récit il y a quelques jours. Il aura donc fallu adapter le Roadbook pour se partager entre des activités pour les enfants et la visite de jolis petits villages pour papa et maman, mais aussi ramener de jolies photos ! Et sur ce coup-là, nous avons beau être photographes tous les deux, la mission s’est avérée plus difficile que par le passé. Tout d’abord il y a Rose qui gigote dans tous les sens. Les filles sont les premières à poser et Charly bougonne dans son coin. Le temps que l’on arrive à le faire venir, traînant la patte, les deux miss se sont chamaillées et le plus souvent, Alice s’en va en boudant !

Parfois, j’abandonne (Limoges se soldera par une seule photo rue de la boucherie), parfois je m’obstine malgré la difficulté de trouver comment tirer parti de ce champ de tournesol qui commence à tourner de l’œil pour finir par vous ramener de jolis souvenirs !

J3 Le Parc Defi’Planet et Angles-sur-l’Anglin

Pour cette troisième journée, j’avais choisi de nous orienter vers le département de la Vienne avec comme premier objectif le parc Defi’Planet sur le thème de l’écologie. En route donc à travers les nombreux champs de tournesol, le temps d’une photo.

J3 - Domaine de Brassac - DefiPlanet' - Angle sur l'Anglin

Enfin, si les loustics’s se montrent coopératifs ! Ce qui est loin d’être gagné durant ces vacances. Charly fait le sot, Juliette traine, Alice première à faire un sourire, fini par grogner et Rose se tortillent dans tous les sens ! On a beau être photographe tous les deux, ce n’est pas si facile de ramener les photos que l’on veut !

S’il est possible de faire de bien nombreuses choses à Defi Planet’ et même y séjourner dans un arbre, nous nous sommes focalisés sur la visite du parc, une balade de pas loin de 3 heures. La première partie nous transporte de village en village. Une étape dans les campagnes de la France d’antan où l’homme était encore en communion avec la nature, en passant par la Hongrie, le Maghreb ou encore la Mongolie. La 2° partie se déroule dans la forêt des farfadets. Un peu de fraicheur sous les arbres et de nombreuses activités, énigmes et petites scénettes animées toujours centrées sur l’impact de l’homme sur la planète, un sujet qui passionne fortement Charly parfois même de manière démesurée !

La suite de la journée fut plus improvisée. Armés de notre Smartphone et de la 4G, nous avons cherché divers petits villages typiques de la région. Ce n’est évidemment pas les Châteaux qui manquent dans le coin, et nous nous sommes rendus dans les petites rues d’Angles-Sur-l’Anglin et les ruines de son château. Si la vue est très jolie et la balade pittoresque, nous regrettons madame et moi l’absence de petits commerces et artisans qui donnent en général un peu de vie à ces “Plus beaux villages de France”. La balade du retour nous permet de passer en voiture par d’autres jolis villages sans pour autant avoir le temps de nous y promener tels que Chauvigny et Confolens.

Lire la suite Lire la suite