Archives de
Mois : janvier 2014

Super CJ Land sur iTunes store, amazon, spotify,…

Super CJ Land sur iTunes store, amazon, spotify,…

Super CJ Land - Cyborg Jeff - iTunesEt oui, je dois bien vous admettre que j’éprouve une certaine fierté de voir aujourd’hui l’arrivée de mon nouvel album “Super CJ Land” sur l’iTunes Store, Spotify, Amazon ou encore Juno Download, bref la plupart des sites de vente de musique dématérialisée. Certes, je m’écarte du circuit de la distribution libre et gratuite que je proposais par le passé et ce, afin de pouvoir bénéficier de ces réseaux pour faire découvrir mes BliipBliips à un plus large panel !

Très prochainement je vous ferais découvrir les versions collectors de l’album, qui seront proposées via BandCamp… CD dédicassés, cartouches GameBoy à l’effigie de l’album et peut-être bien des GameBoy custo… tout cela se met à l’étude.

J’espère que vous appréciez ce long travail musical !

Encore merci à tout ceux qui m’ont aidé récemment dans ce projet : Vadu, Pete Corvus, Shortcut, Tohad, Pype, Pierrick, Matt, LLB, Zavie,…

Pacman Syndrome : Le nouveau ‘nouveau super mario bros.’ de la 3DS.

Pacman Syndrome : Le nouveau ‘nouveau super mario bros.’ de la 3DS.

L'analyse de New Super Mario Bros. 2 sur 3DS
L’analyse de New Super Mario Bros. 2 sur 3DS

Parmi les premiers jeux que j’ai acheté pour ma 3DS l’été dernier, il y avait New Super Mario Bros 2. Je n’en ai que peu parlé jusqu’ici car il a bien fallu l’admettre ce dernier est loin d’être aussi “waouw” que ce que le renouveau de la licence m’avait procuré lors de sa sortie sur la première Nintendo DS en 2006. Je crois que je suis arrivé au monde de la neige… j’ai un peu peiné contre certains boss, mais dans l’ensemble je me suis bien amusé.

C’est maintenant le frangin qui a ma cartouche et il a poussé un peu plus loin l’analyse de ce nouvel épisode de notre plombier moustachu…

Le costume de raton-laveur, même si j’avoue ne pas avoir pris mon envol aussi souvent que dans SMB3, Le retour des Koopalings, pour des boss assez sympas et qui jouent sur la plate-forme plus que sur un “combat” où Mario est vite fortement handicapé. Pour celui qui vient de finir NSMB-Wii, par contre, ça doit faire très “portage”. J’étais franchement réservé sur les “nouveaux power-ups” introduits pour cet épisode très “toucher d’or du roi Midas”. J’ai trouvé la tête-en-brique plutôt utile comme point de vie supplémentaire qui-protège-mon-vrai-power-up. La fleur d’or est surtout sympa à cause de son côté “explosif” et permet dans certains niveaux d’exploser un mur sans devoir prendre de risque à lancer une carapace de koopa dans un environement confiné. (Un analyse à découvrir sur le Blog de Bilou)

On se met en mode Salon de l’Auto

On se met en mode Salon de l’Auto

Salon de l'auto - Bruxelles - 2014
Salon de l’auto – Bruxelles – 2014 (Photo officielle de la Page Facebook du salon)

Souvenez-vous il y a quelques mois, je m’étais mis à l’étude du marché des voitures compatibles 3 sièges auto ET proposant 7 places. Pendant tous ces mois, j’ai continué à faire des visites aux différents constructeurs sans vraiment trouver la super offre qui me convienne. A quelques heures du levé de rideau officiel du salon de l’auto, j’ai déjà pu constater que certains garages offraient réellement des offres nettement plus alléchantes qu’en septembre, octobre, novembre et décembre… Alors qu’honnêtement, je m’attendais à me retrouver avec des offres assez similaires, mais juste tourner d’une autre manière. A cela, s’ajoute des taux de financement nettement plus intéressant. Bref, faire son achat durant cette période se montre plutôt positif jusqu’ici…. A voir si dès ce weekend, la bousculade chez les concessionnaires ne rend pas les démarches trop pénibles évidemment !

Pour l’heure j’ai clairement éliminé l’Opel Zafira et la Mazda 5 qui restent trop cher et pour la première trop taxées ! J’en retourne donc à mon trio déjà annoncé : Le nouveau Grand C4 Picasso de Citroën, la Peugeot 5008 et la Renault Grand Scenic…. le tout en abandonnant l’idée des 7 places qui gonflent de pas loin de 1000eur la facture ! Bien qu’elle aie ma préférence je n’ai pas réussi à obtenir une offre vraiment attractive chez Citroën… le match semble donc se profiler entre Renault et Peugeot… sauf retournement de situation… Qui aura le privilège de faire rouler la famille Martin, de se retrouver sponsorisé, bloggué avec une voiture de Star !?? Je pense que cela va se jouer à celui qui offrira la meilleure remise sur mon ancienne Kangoo !

Salon de l'auto - 2014

 

48 images par seconde

48 images par seconde

the-hobbit-the-desolation-of-smaug

Sans être un grand fan du Seigneur des Anneaux, j’avais relativement bien apprécié l’histoire se mettant en place dans le premier film de la trilogie du Hobbit. Certaines scènes étaient beaucoup trop longues à mon goût mais dans l’ensemble, j’étais content d’avoir vu le film. Pour la Désolation de Smaug, nous avions choisi d’aller le voir en 3D 48fps, car mon ami Vincent n’avait jamais vu de film en 3D. Personnellement, je ne cours d’habitude pas à voir les films en 3D, car je trouve cela fatigant pour la vue et hormis les films d’animation, je n’ai jamais été époustouflé par cette technologie… jusqu’à La Désolation de Smaug !

Tout d’abord, je trouve que l’équilibre de la trame du film est bien meilleur. Je n’ai plus eu l’impression que les scènes se tiraient en longueur, peut-être juste un peu sur la fin quand Smaug essaie d’attraper Bilbon, mais dans l’ensemble, je trouvais que lorsque le film prenait son temps c’était pour nous permettre de se perdre dans des ambiances et décors époustouflants, baigner d’effets de lumière et de profondeur à couper le souffle !

The-Hobbit-The-Desolation-of-Smaug
Coté 3D, on sent que ce film est une véritable démo technique de ce que l’on fait de mieux… sans pour autant en jeter plein la vue en permanence. Il y a quelques petits effets d’objets qui vous arrivent en pleine figure, mais dans l’ensemble la 3D est surtout là pour nous donner l’impression d’être immergé dans l’univers de JJR Tolkien.

Quid du 48fps ? Dans un premier temps, j’ai été très étonné que ce flux d’image soit bien moins fatigant à regarder (surtout pendant 3 heures) face à tous les autres films 3D que j’ai vus. Je ne peux être certain que cela soit lié, mais c’est important de le souligner. (Et après lecture sur le sujet, je sais maintenant que c’est un des avantages du 48fps).

Ce qui est certain c’est que le 48fps apporte un effet très différent de ce que l’on voit au cinéma. En réalité, on a l’impression de ne pas être au cinéma et d’être vraiment au côté des acteurs (la 3D ajoutant son grain de sel à cela également, j’imagine). C’est assez difficile à expliquer, mais c’est un peu comme si vous regardiez les bonus d’un film, ou une petite série-TV française… tout en étant que c’est bien un film et que vous vous en prenez plein la vue….  Les acteurs ont des mouvements tellement fluides qu’on ne sent pas plus au cinéma… Au fond, passé la surprise, cela donne un certain effet d’intimité. On sent donc un peu plus que les décors ne sont pas réels, les éclairages… mais sans que cela ne soit dérangeant ou fasse trop effets spéciaux… on se sent juste transporté dans l’univers du film.

Je serais vraiment curieux de voir d’autres bons films tournés de ce genre, car il est certain que le 48fps imposera des moyens importants pour que le film soit réaliste !

le-hobbit-smaug

Le plein de jeux en 2013 !

Le plein de jeux en 2013 !

Eh oui, en cette fin d’année 2013 la presse vidéoludique n’a de mots que pour les nouvelles générations de consoles. Sony et Microsoft venant de sortir leurs nouvelles armes : PS4 et Xbox One. Loin d’être attiré par ces nouveaux engins pour l’heure fortement orienté jeux en réseaux, combat en réseaux et broum broum en réseaux, je dois par contre bien admettre qu’après une année 2012 plutôt maigre le nombre de bonnes surprises débarqué durant toute cette année fut assez impressionnant ! Montrant régulièrement que ma PlayStation 3 avec encore de quoi me proposer des heures et des heures de jeux, quelques petites exclus pour la 3DS, des découvertes sur l’iPad…

Les TOPs

The last of usThe Last of us (Naughty Dogs, 2013, PS3)

Tout d’abord, il y a The Last of Us, sorti au début de cet été. Clairement l’une des plus belles claques reçues depuis un bon bout de temps. Reposant sur un moteur de jeux bien éprouvé par Naughty Dogz dans la série Uncharted, the Last of Us offre une ambiance et des graphismes qui exploitent jusque dans ces retranchements la PlayStation 3 qui ne donne pas l’impression d’être prête à passer le relais. Si l’on sent clairement dans le gameplay l’influence de la série Uncharted, le côté action est suffisamment renouvelé par l’apport “Survival” de la situation. Et parlons-en, The Last of Us est à mon sens ce qui se fait de mieux en scénarisation de jeux vidéo. Plusieurs années après la destruction du monde que nous connaissons par une vague de virus/zombie… les habitants tentent de trouver de nouveaux modes de vie. Celle de Joëlle va être légèrement chamboulée, alors qu’il se retrouve à devoir escorter une jeune fille qui lui rappelle sa fille disparue durant la vague zombie… une jeune fille qui pourrait transporter l’antidote dans son code génétique. Bien sûr, on retrouve de nombreuses idées sorties de tout ce qui existe en ce moment que ce soit de Resident Evil, Walking Dead ou le 28 jours plus tard… mais le résultat est soigné aux petits oignons.

The last of us
The last of us (Naughty Dogs, 2013)

Coté gameplay les phases de combat alternent avec les phases d’exploration dans des décors apocalyptiques incroyablement bien réalisés qui ne manquent pas de me faire penser à S.O.S. the Final Escape, mais également à la série Revolution. Là où le jeu se démarque de ce qui existe déjà, c’est qu’il faut arriver à gérer d’une part des minutions en très faible quantité, mais également des objets à ramasser pour voir ensuite confectionner de quoi se soigner ou se protéger… avec des temps de confection et de soin qui nécessitent de se trouver des caches pendant les conflits.

Bref, the Last of Us est plus qu’une bonne surprise en cette fin de vie de la PS3, c’est un monument à ajouter à mon TOP 50 intergénérationnel, et ce même si au fil de l’aventure, le schéma de jeu devient petit à petit un peu répétitif.


Lire la suite Lire la suite