Archives de
Mois : décembre 2011

Pour moi Noël, c’est…

Pour moi Noël, c’est…

J’ai toujours aimé Noël,… je le sentais arriver. Une odeur de froid qui pique le nez mélangée à celle de feu de bois dans les cheminées voisines… Petit à petit on entendait crépiter quelques pétards dans les rues, chaque jour un peu plus… Je savais que nous allions tous nous retrouver en famille, que l’on magnerait une bonne tarte aux poireaux, des croquettes duchesse et une pintade… Et puis j’attendais avec impatiente minuit pour aller compter les feux d’artifice à la fenêtre… C’est le lendemain que nous faisions la distribution de cadeaux sous le grand sapins et j’avais pris beaucoup de plaisir à chercher, inventer et réaliser des cadeaux pour tout le monde… Alors je m’asseyais dans le fauteuil… j’attendais les miens et me réjouissais de voir ma famille recevoir ceux que je leur offrais…

J’ai grandi maintenant, mais Noël reste un moment que j’attends chaque année avec beaucoup d’impatiente… J’aime tout particulièrement aller chercher mon sapin, le décorer, m’assoir, le regarder briller et sentir cette odeur de résine dans la maison… Je me sens si bien alors… Et puis l’on court faire les cadeaux… c’est si gaie de trouver quelques choses pour chacun en parcourant la ville toute illuminée… Je me réjouis à l’avance de les offrir et voir le sourire sur les lèvres de chacun quand ils les recevront. Noël avec tous ces cadeaux surprises sous le sapin, c’est le moment de trouver à chacun une chouette truc, mais c’est aussi dans l’autre sens, le moment de l’année où l’on peut me faire des surprises… et moi j’aime les surprises, j’aime les attendre avec impatiente, jusqu’au dernier moment…

Et puis, à Noël je sors de sa cachette ma Clé USB dédiée contenant ma playlist qui s’étoffe chaque année un peu plus pour mettre une ambiance de circonstance dans la maison, chants de Noël, Ilona Metrecy, Walt Disney, Owl City,… et mon album Cyborg Jeff – Paquet Cadeau… Si possible avec une petite bougie qui sent bon dans la maison !

Enfin, il y a le soir du réveillon…. Plus si facile d’arriver à rassembler la famille entièrement, une famille qui ne cesse de s’agrandir, mais j’en espère toujours le même menu… ce menu simple (bon, je ne sais pas cuisiner, c’est peut-être facile à dire), mais qui fait que Noël reste pour Noël… Les croquettes Duchesse, les poires et la pintade !

Noël, c’est rêver, c’est rester encore un peu un enfant et s’émerveiller de toutes ces lumières, odeurs et paquets cadeau… Voilà mon Noël, même s’il est bien difficile à reproduire les années passant… avec cette année encore 3 petits bouts à mettre sur les caribous !

Tant que l’on ne se retrouve pas dans un remake de Noël 2006

Cinq à la maison

Cinq à la maison

Une semaine maintenant que nous sommes rentrés à la maison et que notre grande famille cherche ses marques… Une longue recherche, puisque d’ici le début de semaine prochaine, je retournerais au boulot, ce qui demandera un rythme et une organisation différente. Pfuuuh, deux bébés en même temps, c’est épuisant ! Elles sont loin d’être très difficiles, mais rien que le nombre de bibis à faire et donner, le nombre de langes à changer, de tutu à remettre et de petits yeux à tenter de faire dormir… Si la synchro ne se met pas, on se retrouve vite très très fatigué. Et puis, il y a le grand ! Le grand Charly du haut de ses deux ans et demi qui se retrouve à devoir nous partager, à ne plus être le centre de notre petit monde, à devoir patienter… et qui de plus est rentré à l’école le mois dernier. Que de changements pour lui !

Cinq à la maison, c’est hard ! Il y a eu quelques rares nuits où les filles ont été bien sages, mais les caractères se mettent en place et madame Alice a beaucoup de mal à s’endormir… ou à ne pas se réveiller, c’est selon ! Avec deux poussinettes, je n’ai pas vraiment envie de m’embarquer trop longtemps dans le co-dodo, même si pour elles cela fonctionne très bien. Le petit doigt pour s’endormir, c’est aussi très efficace,… nettement moins pour moi, et puis franchement, je trouve cela plein de microbes. La tutu, ce n’est pas vraiment miracle, elles la perdent, elles s’énervent,… Mais quand elles dorment, elles dorment bien. Ce serait un peu à nous à profiter du moment offert. Genre de 7h30 à 11h… Mwouais, moi je vais conduire Charly à l’école le matin de toute manière. Les journées passent à toute vitesse, ryhtmées par les bibis et allaitements… La lecture des emails, une bonne tartine de confiture tant que je suis à la maison, un peu de rangement… même une petite partie de Final Fantasy XIII ou de mon tout nouveau Rayman Origins (merci Ma Snorkys ;) )… Il est déjà l’heure d’aller rechercher Charly à l’école… et de re-passer en mode hardcore. Fatigué, excité,… Charly déboule, crie, Mes Cerises, … Raaaah Soeurs ! Il court, il se cache, il gromnèle… et bien vite se met en mode Petit Charly fatigué qui fait des bétises… Il faut chercher de quoi faire tenir le bonhomme jusqu’à l’heure du dodo… Un peu trop de TV à mon gout du coup. Ceci dit, il s’implique. Il vient voir quand on change les langes, quand on donne le bain, il range les vêtement sales, donne le bavoir pour les bibis. On voit qu’il aime ses soeurs,… avec parfois un peu trop d’entrain !

Hier, nous avons tenté une première sortie sur le monde… Mettre les manteaux, les filles dans les maxi-cosi, la grande poussette dans le coffre, et tout le monde dans l’auto… Pas si facile depuis qu’une bande de camions squattent devant chez moi,… Mais voilà, hop tout le monde est dans l’auto prêt pour descendre à Belle-île ! La poussette prend tout l’espace du coffre, encore plus avec l’adaptateur MaxiCosi et le Skateboard. Il a fallu répartir les jumelles, une à l’avant une à l’arrière,… histoire d’éviter un débordement de Charly…. Madame se retrouvant pour un moment à l’arrière… Certes la Bugaboo Donkey est imposante dans le coffre de la Kangoo, dans la galerie commerciale, elle a été à la hauteur. La conduite est aussi maniable que la Cameleon, et je doute que d’autres poussettes jumeaux puissent lui tenir tête. Le skateboard pour Charly est moins pratique que prévu, puisque ce dernier se retrouve entre les bébés et la poignée de poussée… Mais la balade a été agréable. Même si ce n’est pas pour cette fois que je pourrais aller chez le coiffeur et me racheter des pantalons !

Cinq à la maison,… tout un programme encore à écrire, et en tant que Papa, j’ai encore un peu de mal à me mettre dans tout ce chamboulement. J’ai l’impression d’abandonner mon Charly devenu d’un coup très grand, très très grand. Cela me semble si loin les moments où j’allais le rechercher à la crèche et qu’il courrait vers moi en criant “Mon papa, mon papa, mon papa”… Je ne serais pas là pour aller le rechercher à l’école… et quand je vais le reprendre chez sa Mamou, il est nettement moins content de me voir arriver. Quand je veux venir voir ce qu’il fait ou à quoi il joue, il me répond : “Va dans le fauteuil, va travailler papa”… Etre papa, être maman, c’est les voir grandir, et nous quitter… oui je sais, mais pas si vite quand même !

Bon, cela ira mieux d’ici quelques jours, mais tout cela me donne un peu le cafard !