Alonso, 10 ans plus tard ?

Alonso, 10 ans plus tard ?

Et si cette année était celle de Fernando Alonso ? Oh pas que ce soit mon favori, je reste en ce moment plus proche de Sebastian Vettel, Nico Rosberg et Robert Kubica,… même si je reste un brave Tiffosi !! Et puis cette année, nous avons ENFIN un pilote belge de retour, Jérome D’Ambrosio a pu décroché un contrat chez Virgin Cosworth,… Il aura la tâche difficile, il faut en rester conscient, puisque la nouvelle voiture  bien qu’une fois de plus entièrement conçue par simulation informatique, aura la lourde tâche cette année de ne pas terminer dernière…. Croyons-y !

Comme chaque année, j’aime me replonger dans les saisons précédentes. Il y a 10 ans, la saison 2001 s’annonçait un peu plus passionnante que la précédente ! Michaël Schumacher restait bien sur favori chez Ferrari après un sacre attendu chez les rouges depuis longtemps, Rubens Barrichello, lui espérait plus que probablement lui tenir tête le plus longtemps possible.

Chez Mc Laren Mercedes, le duo mi en place depuis 5 ans étaient fin prêt à reprendre son dû, j’étais à l’époque bien lui d’imaginer que le finlandais Mika Häkkinen participait alors à sa dernière saison de F1, au coté de David Coulthard.

Revenant dans le coup, l’écurie Williams BMW allait brillé cette année ! Ralf Schumacher y prenait de l’assurance, et l’arrivée du colombier Juan-Pablo Montoya allait apporter à la F1 un caractère bien trempé !

Oui, l’année 2001 apportait en réalité de grand champion au monde de la F1. Juan-Pablo Montoya suivait le chemin mi en place quelques années plus tôt par Jacques Villeneuve, arrivant en F1 par la grande porte après de nombreuses victoires remportées en Indycar, outre-atlantique ! Montoya aurait pu devenir champion, peut-être trop vite dégouté de sa saison chez Mc Laren par la suite ?

Chez Sauber Petronas, on avait clairement jouer la carte jeune ! Nick Heitfeld, après une saison difficile chez Prost Peugeot s’était tout de même ouvert les portes d’une écurie, encore un peu “Ferrari Bis”, il allait pouvoir montrer ce qu’il avait clairement dans le ventre, comme à l’époque où il dominait la F3000 ! A ses cotés, un nom venu de nul part, un finlandais dont la SuperLicence même paraissait douteuse, Kimi Raïkkonen commencerait donc la saison avec beaucoup de pression, puisque unanimement, la presse spécialisée présentait son arrivée comme très obscure ! Très rapidement, tout cela fut oublié, car Kimi ne pris pas longtemps à offrir de jolis points à l’écurie helvète, terminant dans le TOP 10 du championnat. Inutile de vous rappeler, que dès la saison suivante, il allait remplacer son compatriote Mika Häkkinen chez Mc Laren, s’offrir ses première victoires et âpres bataille avec le Kaiser, bataillant régulièrement pour le titre… Un titre qu’il finira par décrocher chez les rouges, avant de s’écarter, peut-être un tôt en World Rally Championship.

Jamais deux sans trois, dit-on !

En effet, cette année là encore, la petite écurie italienne avait choisi un jeune loup comme pilote, afin de lui offrir un tremplin en F1, l’espagnol Fernando Alonso, qui m’avait déjà impressionné lors du GP de F3000 de Spa Francorchamps, allait impressionné le paddock, malgré une monoplace impuissante. Repéré par Flavio Briatore, il passera ensuite comme pilote d’essai de l’écurie Benetton Renault, avant d’être pilote titulaire dès 2003, poursuivant par les deux titres de champion du monde chez Renault Sport…

Saison 2001.
Scuderia Ferrari : Michael Schumacher (D) – Rubens Barrichello (Brz)
Mc Laren Mercedes : Mika Häkkinen (Fl) – David Coulthard (Gb)
Williams BMW : Ralf Schumacher (D) – Juan-Pablo Montoya (Cb)
Benetton Renault : Giancarlo Fisichella (I) – Jenson Button (Gb)
B.A.R. Honda : Olivier Panis (F) – Jacques Villeneuve (Cnd)
Jordan Honda : Heins-Harald Frentzen (D) – Jarno Trulli (I) – Ricardo Zonta (Brz) – Jean Alesi (F)
Arrows Asiatech : Jos Verstappen (Nl) – Enrique Bernoldi (Brz)
Sauber Petronas : Nick Heitfeld (D) – Kimi Raïkkonen (Fl)
Jaguar Racing Cosworth : Eddie Irvine (Irl) – Luciano Burti (Brz) – Pedro De la Rosa (E)
Minardi European : Fernando Alonso (E) – Tarso Marques (Brz) – Alex Yoong (Mal)
Prost GP Acer : Jean Alesi (F) – Gaston Mazzacane (Arg) – Luciano Burti (Brz) – Tomas Enge (Tck) – Heins-Harald Frentzen (D)

Saison 2011.
Redbull Racing Renault : Sebastian Vettel (D) – Mark Webber (Aus)
Mc Laren Mercedes : Lewis Hamilton (Gb) – Jenson Button (Gb)
Scuderia Ferrari : Fernando Alonso (E) – Felipe Massa.Brz (Brz)
Mercedes GP : Michael Schumacher (D) – Nico Rosberg (D)
Lotus Renault : Robert Kubica (Pl) – Vitaly Petrov (Ru)
Williams Cosworth : Rubens Barrichello (Brz) – Pastor Maldonado (Ven)
Force India Mercedes :  ?Adrian Sutil (D) – ?Paul Di Resta (Gb)
Sauber Ferrari : Kamui Kobayashi (J) – Segrio Perez (Mex)
Toro Rosso Ferrari : Sébastien Buemi (Sw) – Jaime Algersuari (E)
?Lotus Renault : Jarno Trulli (I) – Heikki Kovalainen (Fl)
HRT Cosworth : Narain Kartikeyan (Ind) – ?
Virgin Cosworth : Timo Glock (D) – Jérome d’Ambrosio (B)

Vous aimerez aussi...

  • Après 4 courses…22 avril 2010 Après 4 courses… (3)
    Bon, il faut bien admettre qu'avec les weekends chargés que j'ai, suivre le championnat F1, un œil sur Charly n'est pas toujours facile... Mais heureusement pour moi, il s'agissait ici en […]
  • La F1 à l’ère du Cyber21 mars 2018 La F1 à l’ère du Cyber (2)
    Pour fêter ma 25° saison de Formule 1, j'ai ressorti mes archives de fan de l'année 1998. Cette année-là, mon magasine fétiche "Grand Prix Magasine" avait fait peau neuve, avec une […]
  • F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans !19 mars 2017 F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans ! (1)
    Il ne reste qu'une petite semaine avant l'ouverture de la saison 2017 de Formule 1 ! Une saison à nouveau pimentée par diverses modifications techniques, histoire de tenter de brouiller […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.