L’espace musical de cyborgjeff

L’espace musical de cyborgjeff

quena² le studio de cyborgjeffLe studio de votre Cyborg Jeff a longtemps été sa chambre, c’est d’ailleurs ce que l’on pouvait déjà lire sur la pochette de mon premier album Divagation ! Depuis mars 2007 Jessica et moi avons remis au frais (avec de jolies couleurs de la gamme Levis très apaisantes) mon lieu de création que j’ai nommé le Studio Quena ².

Situé au 2° étage de notre maison, ce grand bureau de +/- 10m² a entièrement été remeublé chez IKEA afin de pouvoir y installer le PC de travail, toutes mes archives et ma collection de CDs. Nous avons également installé un canapé (à prix modéré) afin de pouvoir offrir aux éventuels invités un petit confort non négligeable.

Hormis la partie esthétique de mon petit espace musical, je vais vous parler un peu plus de mon matériel ET des programmes que j’utilise !

Intel Core 2 Duo Ordi.comCoté matériel, mon arme de travail est un nouveau PC Intel Core 2 Duo E6600 avec 2go de mémoire, une carte graphique Geforce 8800 GTS et une carte son Sound Blaster Life XFI Fatality, bref un appareil double coeur afin de pouvoir pousser au mieux les performances lors de la gestion de nombreux VSTi ou pour le montage vidéo ! Pour carte son, il s’agit d’un version un peu trop onéreuse de la série Sound Blaster qui propose comme gros avantage un rack d’entrées/sorties en facade avant.

Malgré quelques auto-colant rétro au logo de la marque Commodore, ce petit monstre multimédia a bien sur été monté une fois de plus par la société Ordi.com dont j’ai toujours été extrêment content !

ordi cyborgjeffJ’utilise un écran 19′ de la marque Samsung (920N), il est loin de me donner entièrement satisfaction (taux de rafraichissement lors de lecture de vidéo, trop saccadé), mais il correspond parfaitement pour mes besoins musicaux. Le choix du clavier n’a par contre pas été innoncent. Touché reposant mais ferme, et surtout sans subtilité inutile dans les touches F1, Ins, Delete,… point important pour mes outils musicaux ! (Clavier Logitech)

yamaha DJX cyborgjeffCoté instruments, je viens de me séparer de mon Roland E68, fidèle au poste depuis 1997, et ce pour des raisons de places. Ce dernier depuis mon départ du groupe Virtual Music, n’avait comme intéret que son touché nettement plus précis que mon 2° synthé. Il me reste donc actuellement mon Yamaha DJX, un synthé « bas prix » orienté Techno, mais qui propose pas mal de sons originaux, un ribbon pad controller, et des potentiomètre de déformation d’onde ! Une place reste donc pour accueillir dans le futur un clavier midi maitre extrêment compact et au touché réaliste qui pourra facilement se placer devant mon clavier d’ordi ou sur mes genoux !

ma collection de CDEnfin, pour rendu sonore, j’ai longtemps travaillé avec un ampli Sony de la fin des années 70 très agréable, équipé d’enceintes construites par mon paternel… mais le tout à fini par me lacher il y a 2 ans… Actuellement j’utilise un ensemble 2.1 de chez Altec, mais qui ne correspond pas du tout à ce qu’il me faut, mais je devrais disposer sous peu des anciennes enceintes du studio. C’est d’ailleurs fait maintenant, il s’agit d’un modèle avec pré-ampli de la marque Genelec qui apportera beaucoup aux prochaines productions. Pour le travail en solitiare, je suis assez difficile coté casque, j’utilise donc un Sony HF92.

Ceci dit, les Genelec aillant un petit problème dans le baffle gauche, nous envisageons avec Didier d’autres solutions…

Ah oui… coté micro, j’utilise un micro acheté chez Cash Converter à un prix très correct, il s’agit d’un Sphynx dont le grain est assez chalereux. Sinon, bien sur, je peux maintenant disposer de l’infrastructure du studio principale de Quena.be pour le mastering finale, m’étant associé à Didier début 2007 !!

buzz1.jpgPour les programme, vous le savez, j’ai très longtemps travaillé avec Impulse Tracker, un logiciel sous MS-Dos issu de la philosophie Amiga/demoscène ! Mais depuis 2004, avec le passage inévitable à Windows XP, j’ai bien dû me tourner vers autre chose !

Grâce à l’aide de la communauté Trackers@Work, j’ai pu me faire rapidement la main avec le logiciel gratuit Jeskola Buzz Tracker. Comme vous pouvez l’entendre il s’agit, une fois de plus de logiciel de type « Sound Tracker » qui se différencie essentiellement des Sequencers habituels par une visualisations de son travail de manière vertical. Mais Buzz est un tracker nouvelle génération, il ne se limite pas à l’utilisation de samples pour composer votre musique.

buzz4.jpgTout d’abord le premier espace de travail (View Machines) va pourmettre d’ajouter des boîtes et de les relier entre elles. Ces boîtes peuvent être des composants propres à Buzz, appelés Machines et Effets. L’un d’entre eux permet d’ailleurs d’importer des samples à la manière d’un tracker classique. Là ou cela devient intéressant, c’est que vous pouvez également importer des effets VST ou des instruments virtuels (VSTi), ces sonorités de parfois plusieurs centaines de méga permettent d’obtenir un rendu nettement plus professionnel que ce que je pouvais obtenir avec mon brave Impulse Tracker.

buzz5.jpgPour la composition proprement dîtes, le principe reste similaire. Pour chaque Boîtes vous pouvez obtenir un genre de tableau propre au Tracker dans lequel vous placerez des notes au fromat américain (A-4, B-4, C-5,…), en utilisant plusieurs colones pour jouer plusieurs notes en même temps. La différence avec IT est qu’ici vous composer vos patterns par instrument ! buzz7.jpgAfin de mettre le tout ensemble, le 3° espace (Sequence Editor) vous permet de gérer ce qui correspondait avant aux « Orders », c’est à dire l’ordre des différents patterns. Ici vous allez donc déffinir pour chaques instruments, l’ordre de ces patterns… Bref, une fois tout ceci en tête, il n’est pas trop compliqué de faire le saut d’un programme à l’autre… D’autant que quelques raccourcis claviers sont similaires !

Schism Tracker me sert parfois encore un peu, Il s’agit d’un clone d’impulse tracker sorti il y quelques temps, il me permet au besoin de pouvoir encore produire des musiques dites « modules », au format léger pour des concours, jeux, démoparty,…

Je garde un oeil sur OpenMPT (dérivé de Modplug Tracker), le tracker windows gérant les VSTi, afin de pouvoir remoderniser dans le futur mes anciennes compos, mais actuellement j’ai vraiment trop de difficultés à le garder stable en plus de ma difficulté à m’intégrer à son environnement très très windows !

peach VSTiVoilà, pour le soft de travail principal, je pourrais vous faire un petit inventaires des VSTi que j’utilise le plus,… mais je vous renvois vers les « remerciements » de mes différents albums, … on va dire qu’Adventus, Z3ta ou encore QuadraSid et Peach ont souvent la cote !

t-racksActuellement pour le mixage final, j’utilise T-Racks que Gdream m’avait fait découvrir en 2003,… cette étape reste mon point noir, car j’ai vraiment du mal comme je vous en parlais à trouver un réglage adapté multi-environements ! Le passage en studio améliorera évidemment ce problème !

Pour l’enregistrement des voix, j’ai longtemps utilisé un Tascam porta II, mais j’avais clairement trouvé mon bonheur avec le logiciel Intuitive MX, un banc de montage informatisé puissant et comme son nom l’indique, super intuitif !

intuitive MXEn réalité, lorsque j’enregistre ma voix dans une chanson, je travaille avec 8 pistes de voix bien souvent, afin de donner un grain assez différents de mon ton habituel ! Mais malheureusement depuis mon nouveau PC, Intuitive MX ne fonctionne plus, probablement un conflit avec des VSTi qui veulent se lancer au démarrage, J’ai donc dernièrement utilisé une version d’essai de Cubase SX pour enregistrer à la sauvette les voix dans « Please, would you be my wife »…

Au studio, nous utilisons la version Mac de Protools, peut-être devrais-je envisager la version Windows, mais le soucis est que ce soft ne gère pas les VST, uniquement des RTAS… nous verrons cela pour plus tard, vu que mnt l’enregistrement de voix ne sera utile dans mon ministudio que pour mettre sur pied la maquette de ce qui sera enregistré en cabine au studio principal !

Vous aimerez aussi
J’étouffe
J’étouffe

Ce "retour de l'épidémie" m'étouffe. Je commençais tout juste à faire mes courses derrière mon masque sans le stress des (Lire la suite)

Souvenirs Aout 2014
Souvenirs Aout 2014

CJ, 31 aout : C'est la rentrée ! CJ : A ne pas louper ce soir... Nouvelle Saison pour Une (Lire la suite)

Seraing en vue 3D
Seraing en vue 3D

Me promener, vu d'en haut dans ma ville, c'est un truc qui m'a toujours fait rêver étant gamin ! J'ai (Lire la suite)

4 réflexions sur « L’espace musical de cyborgjeff »

  1. Jeskola Buzz, un très bon programme que j’avais oublié depuis le temps, faudra que je le ressorte.

    Sinon, en ce qui concerne protools, je pense qu’il existe un plugin RTAS permettant de gérer les VSTi mais je ne peux l’assurer, il me semble que Didier m’en avait parlé.

    A tester…

  2. lol.. bon ca ! un plugin RTAS pour gérer les VSTi ;)

    Tu avais fait des trucs en Buzz ? ca m’intéresserait d’entendre tiens !

  3. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que rien qu’avec un combo OpenModPlug et Kristal, on obtient un résultat quasiment professionel pour peu qu’on connait un peu le son et qu’on ait, forcément, un peu d’oreille. Et tant mieux, ma foi!
    Parce que je suis un peu dubiatif, j’ai vu protools fonctionner sur MAC (pour l’enregistrement de mes voix pour mon groupe (bon on fait du metal mais meme :p )) et j’ai entendu un apprenti ingé son (mon batteur) faire des mix avec cela, au complet (basse, guitares, batterie, claviers, voix), et sans vouloir se vanter, je pense que pas mal de trackers pourraient arriver à un résultat meilleur sans protools ni le matériel de feu, juste un sens du mix et du mastering, rien qu’avec, encore en exemple, mpt et kristal.

    Non? :p

    (sinon CJ, je veux ton bureau et ton synthé =D)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.