Archives de
Étiquette : Pype

Charly en mode tactile.

Charly en mode tactile.

Swampy le crocodileAi-je loupé quelque chose ? Peut-être qu’en voulant ne pas faire de Charly un enfant accroc à la console, j’aurais oublié de lui faire découvrir le plaisir des jeux-vidéos ? Voilà une question que je me suis posées régulièrement ces deux dernières années. Les tentatives sur Madagscar (PS3), Les Schtroumpfs (GBA), Super Mario Land 2 (GB), Kirby et Super Mario Bros (Wii) n’ont pas vraiment été convaincantes, le plus souvent d’ailleurs, c’est clairement l’utilisation de la manette qui le rebutait. Avec maintenant 5 ans et demi, j’étais parfois un peu déçu quand je lui proposais un moment pour jouer à un jeux-vidéo tous les deux, qu’ils me fassent clairement comprendre que cela ne l’intéressait pas.

Swampy sur iPad, un premier bon contact

SwampyMais ce n’était pas tout à fait juste. Depuis quelques années déjà, Charly aime deux jeux-vidéo ! Angry Birds et surtout Swampy : Jetez-vous à l’eau. Ce jeu, développé par Creature Feep pour Disney se présente comme un jeu de logique aux graphismes plutôt mignon. Swampy le croco dans son bain attend que l’eau arrive ! Vous devrez du bout du doigt creuser le chemin afin de remplir sa baignoire. Le niveau de difficulté est graduelle, et du haut de ses 4 ans à l’époque, j’avais été époustouflé du nombre de niveaux que Charly avait résolus seul !

Entre temps hormis Swampy, je n’avais pas vraiment réussi à lui faire accrocher à autre chose ! Il nous regardait jouer à Mickey Castle of Illusion, Mario Kart mais n’avait pas l’envie de participer. Seul WiiU Party et la course aux animaux avait pu se révéler attirer un peu son attention… Mais entre temps Tonton Pype avait pu nous trouver quelques bonnes idées pour donner envie à Charly de jouer avec nous.

Rayman Legends à la rescousse !

Rayman Legends - Gameplay

La semaine dernière Tonton Pype et *deline étaient venu à la maison. La cousine de Charly, 5 ans, a un peu plus d’expérience en contrôle de personnages puisqu’elle a déjà terminé avec son papa quelques épisodes des « Aventures de Charly » (comprenez Legend of Zelda). Nous avons alors commencé une partie à l’excellent Rayman Legends sur WiiU, histoire que je découvre qu’effectivement, le mode multijoueur transcende complètement cette nouvelle aventure de la mascotte  d’Ubisoft. Assez rapidement, Charly s’est découragé de voir son petit personnage se mettre en bulle, puis Tonton Pype lui a proposé de prendre le rôle de Murphy, la petite mouche que l’on contrôle depuis l’écran tactile du GamePad. Voilà qui a complètement chamboulé l’expérience de Charly.

En effet, voilà que du bout du doigt, il allait pouvoir redonner vie à nos personnages et surtout nous aider à progresser en coupant des cordes, en détournant l’attention des ennemis. Clairement, cet élément lui a permis de profiter de ce moment de jeux avec nous ! L’expérience fut renouvelée également avec New Super Mario Bros U qui propose grosso modo la même approche de coopération que dans Rayman Legends.

Lire la suite Lire la suite

Last Trip On My Ship, il y a 16 ans.

Last Trip On My Ship, il y a 16 ans.

Cyborg Jeff - Last Trip On My Ship S.E.Cela fait plus d’un an maintenant que j’ai constaté un manque important dans ma discographie disponible sur la toile. Les années 99 et 2000 sont peu présentes alors pourtant qu’elles avaient été très importantes dans ma vision de la musique. Je pense que l’un des éléments de cet absence est que je suis resté un moment à considérer que techniquement, cette période était dépassée et qu’entre temps, j’étais techniquement encore au dessus. J’ai donc retourné l’idée dans tous les sens, faut-il décrasser ces morceaux ? Après de nombreux essais de relifting, j’en suis arrivé au constat que mes oreilles appréciaient ces morceaux dans leur rendu d’origine, que c’était ainsi qu’ils me permettaient de me souvenir de cette époque.

Et donc en janvier 1999, j’approchais de mes 21 an ! Je finalisais alors mon nouvel album de musique, le 5° album de Cyborg Jeff, toujours réalisé avec le logiciel de SounTracking, Impulse Tracker, bien connu dans le milieu de la Demoscène mais je pouvais surtout monter d’un cran supplémentaire dans la qualité des musiques.

Tout d’abord, je venais d’upgrader mon ordinateur Cyrix (génération Pentium I) avec 16mo de mémoire, ce qui allait me permettre de pouvoir créer des musiques contenants plus d’instruments, de gérer plus de samples de voix ou de guitare voire simplement utiliser des instruments aux rendus moins 8bits. De plus, les magasines tels que PC Team offraient régulièrement de nouveaux sons qui venaient agrandir ma grandissante bibliothèque. Et surtout, Cyborg Jeff était de retour au bercail ! Après une année passée à Louvain La Neuve, loin de mes amis, je faisais mon retour à la maison, proche des idées de Valentin (Tbob) et Pierrick, des gimmick de guitare de Thierry, des critiques constructives de Vivien et des solutions ingénieuses de mon frangin Pype.

Quand je relis les notes de l’époque, je me rends compte qu’à 21 ans je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait dans la vie ! Je pensais juste à faire de la musique, sortir avec mes pots et tomber amoureux ! Oui, et tant qu’à faire, trouver ce que je pourrais faire comme étude accessoirement. Ne pouvant me représenter à l’Institut des Arts de Diffusion, j’allais d’abord m’inscrire à l’ISET pour suivre des études techniques en informatique, avant de rapidement changer radicalement d’orientation et rejoindre mes amis à l’ESEJ en Marketing ! Une orientation étonnante, mais au fond, à cette époque, c’était pour moi essayer de rentrer dans le monde de la musique par une autre porte, apprendre à me vendre et qui sait faire de bonnes rencontres, ce qui sera d’ailleurs le cas !

Alors, voilà, la seconde édition de Last Trip On My Ship débarque donc sur le net, Bandcamp, Jamendo et très prochainement Spotify ! L’occasion de (re)découvrir les prémices de mon arrivée dans la Demoscène, mes premières compos de Pop Variété Française, mon premier morceau Jazzy ou encore la version originale du titre I Want, à l’origine composé pour le projet de Dance Music : e-Motion.

Lire la suite Lire la suite

D’Adam Young à Lindsey Stirling

D’Adam Young à Lindsey Stirling

lindsey-stirling-shatter-me

Si cela vous revient peut-être, j’ai découvert l’artiste Adam Young mieux connu sous le nom d’Owl City en 2009. Ce fut une révélation musicale sur bien des domaines. A cet époque, avec l’arrivée imminente de mon petit garçon, j’avais fortement sorti la tête du monde de la musique, mais surtout cela faisait des très nombreuses années que je m’étais uniquement focalisé sur la musique liée au monde de la DemoScène. Avec son style si personnelle, Owl City allait me réconcilier avec la musique moderne, avec tout simplement le plaisir d’attendre et d’acheter un album de musique.

Il y a quelques semaines, Adam annonçait son nouveau single en collaboration avec Lindsey Stirling, et là je m’attendais donc à un duo vocale. Le morceau étant disponible gratuitement après un petit PromoGames, ce n’est qu’au bout de quelques écoutes que je constate qu’il n’y pas de chanteuse dans ce morceau…. je fais donc une petite recherche sur la toile pour en savoir plus sur Lindsey Stirling… et là POUM je m’en prends plein les oreilles !

Lindsey Stirling fait partie de ces artistes NextGen qui vivent à travers Youtube et qui donc propose de très nombreux clips vidéos de leurs musiques, j’avais donc de quoi découvrir… Entre les reprises violon + acapella des grands titres de Disney, Starwars et Game of Thrones, ce sont surtout ses compositions personnelles qui m’ont époustouflés ! Ce mélange de musique électroniques modernes mélangé avec une mélodie jouée au violent complètement démente est tout à fait incroyable, inattendu,… Bref, je suis FAN, et j’ai donc acheté le nouvel album « Shatter Me » sorti il y a une semaine.


YouTube Direkt

lindsey-stirlingAvec son petit air elfes des bois, cette jeune américaine a été révélé par l’émission America’s Got Talent ! Entre temps, le nombre de singles et collaborations réalisés est impressionnant (notamment avec Peter Hollens, Pentatonix, The Piano Guys et donc Owl City)

Avec cette nouvelle découverte musicale mon univers s’est ouvert vers de nouveaux artistes, tel que Peter Hollens chanteur acapella.

A découvrir donc :

Lindsey StirlingPeter HollensAlex GOwl CityPentatonixThe Piano Guys

Et merci à mon frangin Pype qui m’avait déjà fait découvrir trop rapidement ces artistes…


YouTube Direkt

Super CJ Land sur iTunes store, amazon, spotify,…

Super CJ Land sur iTunes store, amazon, spotify,…

Super CJ Land - Cyborg Jeff - iTunesEt oui, je dois bien vous admettre que j’éprouve une certaine fierté de voir aujourd’hui l’arrivée de mon nouvel album « Super CJ Land » sur l’iTunes Store, Spotify, Amazon ou encore Juno Download, bref la plupart des sites de vente de musique dématérialisée. Certes, je m’écarte du circuit de la distribution libre et gratuite que je proposais par le passé et ce, afin de pouvoir bénéficier de ces réseaux pour faire découvrir mes BliipBliips à un plus large panel !

Très prochainement je vous ferais découvrir les versions collectors de l’album, qui seront proposées via BandCamp… CD dédicassés, cartouches GameBoy à l’effigie de l’album et peut-être bien des GameBoy custo… tout cela se met à l’étude.

J’espère que vous appréciez ce long travail musical !

Encore merci à tout ceux qui m’ont aidé récemment dans ce projet : Vadu, Pete Corvus, Shortcut, Tohad, Pype, Pierrick, Matt, LLB, Zavie,…

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld

Super CJ Land - Welcome to my TinyWorld - Cyborg Jeff Album 2013 - Tohad illustration

Bonne année mes amis ! Enfin, enfin le voilà ce nouvel album de Cyborg Jeff ! Je sais, cela fait très très longtemps qu’il est dans les cartons et que je vous en parle… Il est loin d’être l’album que j’avais imaginé au départ et j’ai parfois pris plus de temps à penser à ce qu’il serait qu’à le faire avancer… c’est que mener de front la vie de Papa, de boulotS et de Cyborg Jeff est loin d’être facile ! C’est vous dire à l’origine, il devait s’agir d’un ChipDisk programmé par Steve ‘K93’ Kossouho et animé par Sylvain ‘Pype’ Martin. Ce qui remonte à 2004 !

Ce nouvel album de Cyborg Jeff se veut un retour aux sources. Sans être réellement un album de « Chiptunes », chaque musiques à ce petit goût de TinyDéfi de travailler avec des sons minimalistes tels que l’on pouvait les entendre dans les musiques de jeux des premiers micro-ordinateurs et consoles, mais également dans tous le courant Chiptunes Oldskool Demoscene Sound Tracker qui en a suivi. Ce style de musique m’a fortement inspiré dans ma jeunesse et tout au long de mes créations musicales avec des artistes tels que Rob Hubbard, Chris Huelsbeck, Jeroen Tel à l’époque où je jouais sur mon Commodore 64 puis  Jake Kauffman (Virt), Allister Brimble ou Frédéric Motte (Moby/Elmobo).

Super CJ Land : Welcome to my TinyWorld n’est pas donc pas qu’un simple album de Chitpunes ni même un album uniquement composé avec un GameBoy par exemple, c’est un voyage plus large au pays de Cyborg Jeff autour de toutes ces sonorités simples et de défi de miniaturisation. Les moyens ont variés au cours des projets ! Vous retrouverez par exemple des musiques composées avec l’outil Farbrausch de son FM bien connu dans le monde de la Demoscène, vous retrouverez des sons rappelant bien entendu l’univers du mythique C64, mais également des sons plus « Jeux Vidéo » à la sauce Amiga et Nintendo… J’espère que cette variété saura donner une petite touche personnelle à ce nouvel album !

>> Télécharger l’album sur BandCamp

Lire la suite Lire la suite