Archives de
Étiquette : Legend of Zelda

Encore du Legend of Zelda

Encore du Legend of Zelda

WiiU - Legend of Zelda - Wind Waker

Si je ne m’abuse, il y a peu la série Zelda fêtait ses 30 ans ? Moi de mon coté, plutôt convaincu par le remake d’Ocarina of Time sur la 3DS il y a quelques mois, je m’étais promis de donner une nouvelle chance à « Wind Waker » et son remake HD disponible sur WiiU. Alors que Remi et Thomas était passé à la maison au début des vacances, le hasard à fait qu’ils ont commencé à y jouer avec le reste des enfants. La galette dans la console, c’était l’occasion pour moi pour me lancer dans l’aventure pendant les vacances !

Ça fait un petit temps que je voulais lui laisser une chance à ce Zelda Wind Waker… Je n’avais pas du tout accrocher à son style cartoon et la maniabilité 3D du temps de ma GameCube… Mais c’est un tout autre regard que je lui offre aujourd’hui…

Entonnement, là où en 2004 je n’avais pas du tout été inspiré par le style cartoon du jeu, j’ai trouvé ici que les expression des personnages étaient plutôt sympathique et j’ai assez rapidement été dans le bain pour prendre en main mon petit Link. Charly s’est de suite intéressé à l’aventure, se remémorant les actions que les grands avaient faites, j’ai donc passé un bon moment durant les phases narratives du début du jeu jusqu’à l’arrivée dans la forteresse maudite… où j’avais à l’époque abandonné l’aventure… Puis j’ai fini par devenir fou à tournicoter sans trouver où me rendre pour sauver Arielle.

Legend of Zelda - WiiU -) Forteresse MauditeBon, je déteste les jeux avec un tuto à rallonge qui t’explique en bloc tout ce que tu peux faire avec ton personnage… mais sur ce coup là, au bout de plusieurs à tournicoter dans la forteresse maudite et écouter les « faux conseilles » (cherche après un petit trou pour ramper)… Je n’aurais jamais pensé que je pouvais marcher sur les corniches si je n’avais pas été jeté un œil sur une soluce : ( Bref, j’ai trouvé un bateau qui parle maintenant..

Oui, me voilà donc arriver près d’un petit village au bord de l’eau au couleurs chatoyantes… ça donne envie de continuer l’aventure !

Il n’est pas trop tard pour découvrir Ocarina of Time

Il n’est pas trop tard pour découvrir Ocarina of Time

Ocarina of Time

Il fallait partir pour l’hôpital. Dans l’idée j’allais juste pour au plus 1 nuit avec Alice aux urgences puis suivrait rapidement l’arrivée de Rose et l’accouchement. J’avais donc emporté dans mon sac ma console 3DS avec un titre bien choisi… Quelque chose succeptible de m’occuper quelques minutes, une heure au plus sans pour autant me distraire trop afin que je reste concentré sur l’accouchement !

Legend of Zelda : Ocarina of Time 3DMon choix c’est donc porté sur Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D acheté quelques mois plus tôt et mes amis Santo & Christel. Oui, cela pourra faire sourire plus d’un connaisseur, puisque de l’avis de beaucoup, Ocarina of Time fait partie si pas des meilleurs jeux-vidéo au moins des meilleurs Zelda. Hors à mes yeux, Ocarina of Time n’a jamais été d’un grand intérêt. Certes, je n’y avais jamais joué, mais dans l’ensemble la période 3D de la Nintendo 64 n’a jamais su me séduire… Les jeux 3D dans leur ensemble me paraissent toujours peu maniable et surtout à cette époque j’étais toujours resté sur les frustrations de la série Tomb Raider. Déjà lors de la lecture de Zelda : Chronique d’une légende, j’avais un peu été agacé par l’encensement fait sur cet épisode monopolisant un trop grand volume de pages…

Bref, si les trois premières nuits à l’hôpital avaient été suffisamment mouvementées que pour ma 3DS reste dans mon sac, la planche qui me servait de lit et les insomnies ont fini par me pousser à démarrer l’aventure. J’ai donc erré un instant dans le village des Kokiri avant de me retrouver devant le vénérable arbre Mojo. Jusque là, je n’étais pas tellement emballé. Le lifting 3D laissait toujours ce sentiment de traverser un décors polygonaux et devoir tournicoter pour savoir où aller. Ah tout de même j’avais apprécié retrouver le gros hibou et ses conseils comme dans Link’s Awakening. Je suis alors entrer dans l’arbre pour mes premiers défis, combat et phases de réflexion. Et j’ai commencé à accrocher à tout cela.

Legend of Zelda : Ocarina of Time 3DLà où je m’attendais à beaucoup de frustration tant dans la progression du « donjon », les combats ou simplement la gestion de la caméra, j’ai pris plaisir à y trouver mon chemin, résoudre les petites énigmes et combattre les ennemis. Oui, clairement Miyamoto l’avait effectivement drôlement réussi son nouveau Zelda et c’est donc en tentant de m’imaginer être en 1998 que j’ai poursuivi l’aventure. Comme si j’attendais depuis 5 ans la suite de Link’s Awakening sorti en 1993 sur la Game Boy,  un si long développement où le gameplay avait été plusieurs fois été repris à zéro.

Oui, en m’imaginant à cette époque, plein de petites choses me paraissaient vraiment amusantes. La grande plaine à parcourir et cette impression d’immensité, la gestion du temps jour/nuit, les jolis petits villages et leurs ruelles à découvrir, le ciblage des ennemis, les idées d’énigmes… et même les phases d’approche que j’ai tendance à détester.

Ocarina of Time - Nintendo 64J’ai donc continué l’aventure durant ce long séjour à l’hôpital pendant qu’Alice dormait, rencontrant la princesse bien au chaud dans son château, apprenant mes petites mélodies à l’ocarina dans la crypte du cimetière et au fin fond de la forêt, rencontrant même pour a première les fameux Gorons dont m’avait déjà tant parlé le frangin !

Bref, à posteriori, cet épisode refilté sur la Nintendo 3DS aura été mon coup de coeur de l’année 2015 mais par contre quand je regarde les graphismes de l’épisode d’origine… rien à faire, je ne suis toujours pas plus emballé !

La version Nintendo 64 propose bien sur des graphismes bien plus grossiers même si la 3D pour l’époque est quand même réussie pour les bâtiments. Les personnages par contre sont loin d’être aussi sympathique, mais je pense que les des éléments les plus agréables de la version 3DS ce sont les couleurs chatoyantes qui remplacent l’univers gris et fade d’origine…

Hyrule N64 VS 3DS

Lire la suite Lire la suite

Playing 2015

Playing 2015

Playing 2015

 

Hé bien je vous avouerais que cette année 2015 coté jeux-vidéo ne m’a pas vraiment enthousiasmée ! Certes, il y a bien eu en tout début d’année la découverte du fabuleux Tomb Raider (2013) sur la PS3 ou les excellents moments passés sur Rayman Legends (2013) et New Super Mario Bros. U (2012) mais bien loin des nouveautés. Pourtant comme chaque année je me suis penché sur le Top/Flop de l’année afin de participer au grand article de fin d’année de Press Start. Pour ma part, entre l’impasse sur la PS4 et un manque flagrant de jeux géniaux sur la WiiU qui s’encroutent déjà, mon gros coup de cœur de cette fin d’année sera… Monument Valley sur iPad que j’envoie se frotter à Fallout 4 et autre Rise of Tomb Raider.

Monument Valley (iPad)Oh, vous savez, des petits jeux à se gratter les méninges sur devices tactiles, ce n’est pas ça qui manque ! C’est d’ailleurs parfois bien difficile de se trouver quelque chose de sympa tant il y a de trucs sur les stores d’Apple et Google. Or, il y a quelques semaines, je suis tombé sur Monument Valley, passé « FREE » en ce mois de décembre. Le concept est très simple, diriger un petit personnage, la princesse Ida dans un décor labyrinthique jusqu’à la sortie.

Soutenu d’une ambiance visuelle grandiose, le jeu repose sur les concepts d’objets géométriques impossibles de Maurits Cornelis Escher, de ce fait en modifiant la position de certains objets, de nouveaux chemins s’offrent à vous. L’un des points importants de Monument Valley qui lui permet de se démarquer des tas d’autres jeux auxquels j’ai joué cette année, c’est toute l’atmosphère, l’ambiance et la narration qui tournent autour des 10 niveaux à traverser. Dès le départ, le joueur est questionné. Que fait-il là ? Pourquoi poursuit-il son chemin, qui sont ces êtres étranges qu’ils rencontrent… Cela semble anodin, mais cela transporte le joueur dans une œuvre artistique qui semble être plus profonde qu’un simple jeu vidéo, probablement l’une des forces du courant « Indie ». Reste un regret. 10 niveaux, cela se parcourt vite lorsque l’on est accroc. Pourtant, l’histoire se termine et de ce fait, j’ai le sentiment que les add-ons payants offrants de nouveaux niveaux n’auront peut-être pas l’âme narrative de ce premier épisode.

Gageons que l’année 2016 redore le blason de Sony écorché dans mon coeur. Pour l’heure, la PS4 ne dispose d’aucun jeu grandiose qui me donne envie et s’aguiche de remake HD et d’un catalogue en ligne qui m’impose de tout racheter une 2° fois, ce qui a le don de me mettre en rogne à chaque fois que j’y pense !

Lire la suite Lire la suite

Ma collection WiiU

Ma collection WiiU

Console :

rp_2014-09-21-21.44.26-1-1024x768.jpgNintendo WiiU 32go avec boite et manuel.

Après avoir laissé la ludothèque de la WiiU s’agrandir, j’ai finalement cédé aux sirènes de l’ami Mario et son tout nouveau Super Mario Kart 8 en 2014. Le grand chamboulement terminé, je me suis octroyé l’une ou l’autre petites pauses sur la nouvelle WiiU ! Après avoir testé Rayman Legend un peu plus en profondeur, ce fut le tour de Wii Party U, qui comme son nom l’indique est une compilation de mini-jeux tirant parti des spécificités de gameplay de la nouvelle console Nintendo. Enfin, hier soir, j’ai enfin glissé la galette de Super Mario World 3D, l’un des premiers gros block buster à faire vendre cette dernière ! De quoi vous faire un petit retour d’expérience. (A lire, Une première soirée WiiU)

Jeux :

Affordable Space Adventures (eStore)
Another World : 20th anniversary (eStore)

Captain Toad : Treasure tracker
Castlevania III : Dracula’s curse (NES – eStore)
Child of light (eStore)
Donkey Kong Country (SNES – eStore)
Donkey Kong Country : Tropical Freeze

Earthbound (SNES – eStore)
FAST Racing Neo (eStore)
Kirby et le pinceau arc-en-ciel
Legend of Zelda : A link to the past (SNES – eStore)
Legend of Zelda : The Wind Waker HD
LEGO : The Hobbit
Mario Kart 8
Mario Party 10
Mighty Switch Force 2 (eStore)
NES Remix
(eStore)
NES Remix II (eStore)
Never Alone (eStore)

New Super Mario Bros. U
Nintendoland
Pikmin 3
Rayman Legends
Resident Evil : Revelations
Shantae and the pirate’s curse (eStore)
Shovel Knight (eStore)
Super Mario 3D World
Super Mario Bros. (NES – eStore)
Super Mario Bros. 3 (NES – eStore)

Super Mario World (SNES – eStore)
UnEpic (eStore)

WiiU Party

 

Retour à l’ensemble de la collection

En vacances

En vacances

Charly - Lego City

Et zoupla, nous voici ENFIN en vacances. Il était temps, cette année, je commençais vraiment à avoir besoin de me déconnecter un peu du rythme du boulot. Des vacances qui ont commencé sans plus attendre avec un petit weekend évasion à Londres madame et moi sur lequel je reviendrais une fois les photos retravaillées.

Pas d’organisation bien définie des vacances cette année. En attendant Rose, le projet « Upstair » se mettra en route dans le courant du mois d’aout, j’y reviendrais également, mais j’aurais besoin de voir un peu d’aide de mon ami Didier qui maitrise l’outil 3D Sketchup à merveille. En attendant, j’ai déjà de quoi m’occuper du jardin, des haies,… Installer la tondeuse robot qui dort dans la cave depuis un bon moment serait un bon objectif ! Ranger et aménager mon bureau également !

LEGO Cargo AvionJe compte bien profiter à fond avec les enfants des vacances. La semaine dernière nous avons construit une grande ville en LEGO avec Charly. J’ai été rechercher quelques anciennes pièces chez Papou et Mamou pour faire revivre par exemple l’une de mes dernières boites étant enfants : un avion cargo transporter.

J’avais espéré bien avancer sur le dossier « voiture » dès le début de mes vacances. Mais, il semble bien que la majorité des garages soient de toute manière en vacances eux aussi dès cette semaine. Ce sera donc l’occasion de m’enlever cela de la tête un moment, car je dois bien avouer que cela commençait un peu à monopoliser mon esprit !

Final Fantasy X/X-2 HDAlors, il me reste quelques options pour libérer mon esprit ; ) Nous avons redémarré l’aventure « Final Fantasy X » dans sa version Haute Définition ré-éditée sur la Playstation 3. Amoureux madame et moi de cet épisode, je n’avais pourtant pas vraiment été emballé par l’annonce de ce portage HD. L’expérience faite sur d’autres série tel que Résident Evil : Code Veronica  par exemple m’avait jusqu’ici plutôt refroidi. Pourtant, le résultat de ce Final Fantasy est plus qu’agréable ! Tout d’abord, la surprise du nombre d’éléments oubliés depuis notre aventure FFX en 2003 permet de redécouvrir l’histoire. D’autre part, l’environnement 3D de Final Fantasy X se présente bien à ce refilting. En effet, les plans fixes offrent de beaux décors sans les inconvénients que les jeux de l’époque en caméra mobile avaient à supporter. Bref, les fins de soirées s’accumulent aux cotés de Yuna et Tidus avec grand plaisir.

Coté jeux-vidéo, j’ai également ressorti « Links Between Worlds » de sa boite pour partir à Londres… Laissé de coté pendant près d’un an… j’ai enfin trouvé comment me rendre dans le « château des vents », ce qui me motive à poursuivre l’aventure pendant mes congés.

Voilà, les vacances ne manqueront pas de nous offrir quelques surprises de dernières minutes, il me manque probablement encore un bon livre pour les accompagner… Et vous les amis, profitez bien des vôtres !