Archives de
Étiquette : Commodore 64

Powerglove, la bande son Amiga

Powerglove, la bande son Amiga

Powerglove - C64
Powerglove – C64

2230, les ressources fossiles de notre monde sont épuisées et tout repose sur la production souterraine de deux réacteurs thermiques qui ont bien du mal à soutenir les demandes. Or une explosion a été rapportée au Pôle Nord où le réacteur semble détruit, mais le contact a été perdu avec les ingénieurs et les robots de secours ont été semble-t-il perdu. Sans cet apport énergétique, la vie plusieurs milliard d’être humain est compromise et seule la récupération des 5 diamants permettant de remettre en route les système de backup pourrait leur sauver la vie. Enfilez votre combinaison de survie et équipez-vous de votre Powerglove pour vous protéger des robots de maintenance !

Vous êtes notre dernier espoir ! (Lazycow)

C’est pour moi à la fin de l’été 2013 que commence l’aventure Powerglove !
Powerglove - C64 version
Powerglove – C64 version

Mon frangin Pype me fait alors découvrir un nouveau jeu pour Commodore 64 alors en cours de développement, un nouveau titre autour de Pharaoh’s Curse, jeu que j’adorais il y a 30 ans de cela ! Au bout de quelques temps, je me décide à prendre contact avec Lazycow, le développeur du projet pour lui proposer mes compétences musicales ! Il travaille alors sur un autre jeu, Powerglove développé autour du même moteur de jeu pour le C64.

Waouw, sacrée mission dans laquelle je m’embarque, car coté musique, au début des années 90, ce que j’avais réussi à faire sortir de mon Commodore était loin d’être du niveau des Christ Huelsbeck, Rob Hubbard et autres Jeroen Tel… D’ailleurs Peut-être vous souvenez-vous encore des deux titres composés pour l’occasion fin 2013 avec Goat Tracker, déjà présent dans l’album Super CJ Land ?

Après quelques discussions avec Matthias ‘Lazycow’ Bock, développeur du jeuje choisi donc créer une ambiance musicale oppressante, mais aussi quelques chose qui donnerait envie aux joueurs de se surpasser pour en découvrir plus de la bande son, comme lorsque je jouais à Loco’64, Warhawk ou DNA Warrior. Le projet Commodore devant tenir sur seulement 16ko, je m’étais donc focalisé sur une seule musique « ingame » et un intro qui furent terminée fin 2013 avant la mise en commerce du jeu sur cartouche C64 à la fin de l’été 2014.

En mars 2015, Matt me fait savoir qu’il envisage de retravailler son metroïd-like dans une version plus ambitieuse dédiée à l’Amiga 500, sa machine prédilection. De nouvelles musiques sont donc les bien venues, cette fois au format .MOD de Pro Tracker, un format en 4 pistes que je maitrise plus ou moins bien, puisque voilà maintenant plus de 20 ans que je compose dans les formats Soundtrackers !

Powerglove - Amiga (Lazycow), Title Screen
Powerglove – Amiga (Lazycow), Title Screen

Tout d’abord, je voulais conserver l’ambiance initiée dans la version C64, à savoir démarrer avec juste quelques sons et petit à petit construire une mélodie plus structurées. Mais quel est la meilleure approche ? Faire sortir de l’Amiga 500 des sons inimaginables en partant de sonorités modernes ou m’approcher de l’essence sonore des jeux-vidéos des nineties ? Je pense que si je n’avais été qu’un Gamer, c’est le second choix qui m’aurait le plus interpellé. J’ai donc dans un premier temps tenté de me faire une sélection de quelques bandes sons que je trouvais particulièrement marquantes et adaptées à Powerglove : Shadow of the Beast 2 de Tim & Lee Wright, Pinball Fantasies de Olof Gustafsson, Project X d’Allister Brimble ou encore Dune de Stéphane Picq. La recherche fut longue et parsemée de fausses pistes avant de trouver l’idée parfaite pour composer le thème principal du jeu ainsi que l’intro musicale du jeu, allant également puiser dans mes idées de musiques composées pour Out’m up (P.P.P. Team Software) ou pour Where is hidden the Xmas tree (LabSET)…

Lire la suite Lire la suite

Cable RF, pourquoi je n’ai pas d’image ?

Cable RF, pourquoi je n’ai pas d’image ?

Atari 2600 sur une vielle TV

Si vous vous souvenez, je me suis déjà penché sur la question à l’époque où je voulais brancher ma Master System. La plupart des anciennes consoles de jeux dans les années 80 sont équipée d’une sortie dites « RF » qui via un câble CINCH/COAX permettra d’être connectée à la prise antenne de la télévision. Il faudra alors trouver le canal adhoc et sur les télévisions à canal automatisée, il s’agit le plus souvent du C36. De fait avec la NES, SNES, Megadrive et Atari 7800, j’ai toujours su facilement trouver le canal tant avec ma télévision écran plan SONY Bravia, une ancienne TV cathodique pré-configurée (Chaine n°1 par défaut) ou ma toute nouvelle télévision rétro à réglage manuel !

télévision vintage - siera color

Sans soucis, je parviens à avoir une image « magnifique » de ma NES et toujours aussi crado de mon Atari 7800 qui doit visiblement avoir un soucis du coté du RF… Surprise, en branchant l’Atari 2600 Darth Vader à l’état incertain, j’ai là aussi une image parfaite… la vieille Woody, elle ne donnant aucun résultat…

Et si je branchais le Commodore 64 que mon frangin Pype vient de me laisser en dépôt ?

Et là, impossible d’avoir une image sur la vieille télévision, je teste deux autres modèles (un C64 1° génération UK, un C64G et un C64C) le résultat est à chaque fois semblable, j’aperçois un signal très éloignées et déformé en noir et blanc, mais impossible d’obtenir l’image !? Je suis pourtant sur une télévision à réglage manuelle, canal par canal, ce qui aurait justement dû rendre les choses plus précises que sur les TV à recherche automatisée, voire préprogrammés…

Lire la suite Lire la suite

Raspberry, 5 minutes chrono

Raspberry, 5 minutes chrono

raspberry + NES30

Il était prévu d’attendre le début des vacances, mais voilà. J’avais le 9° épisode de Outlander qui se refusait obstinément à être lu au départ de ma Playstation 3, j’ai donc copié les quelques mega de l’image Recalbox sur ma carte MicroSD, glissé celle-ci dans la carte mère du Raspberry Pi³, connecté le tout sur ma télévision et en 5 minutes chrono, j’avais un installation prête à l’emploie et la possibiltié de lire mon film depuis la partie « Kodi ».

J’ai donc ensuite poursuivi les premiers tests de Recalbox. Ma manette NES30 8bitdo a été de suite reconnue par l’OS en mode USB et j’ai donc pu faire un petit essai sur l’une des ROMS libres proposées à l’installation. Cependant, impossible de pouvoir sortir d’un jeu. J’ai donc compris l’importance de l’attribution de la « HOTKEY » à l’un des boutons de la manette afin de pouvoir faire des combinaisons de touche pour sortir d’un jeu, sauvegarder ou recharger une partie…

Pour l’heure par contre, je n’ai pas encore réussi à appareiller la manette en mode Bluetooth, mais peut-être ai-je pour cela besoin d’un autre périphérique connecté en USB… J’ai de toute manière dû utiliser un clavier pour pouvoir configurer le WiFi et encoder le SSID et mot de passe.

Enfin, je pensais que la méthode d’ajouts de nouveaux jeux seraient peut-être le plus complexe mais « Que Nenni », il suffit simplement de faire un Drag&Drop depuis une interface web au départ d’un PC.

Reste une petite grande déception, la version 4.0.x BETA actuellement dispo de Recalbox ne gère pas le Commodore 64 : (
Il existe des solutions pour l’ajouter en recompilant le code source, mais dans l’absolu il faudrait attendre la version 4.1

Lire la suite Lire la suite

Woody ou Darth Vader ?

Woody ou Darth Vader ?

Woody - Atari 2600 - 4 switchs - Woodbox

Bon, le projet est lancé, les différents composants au projet « Recalbox » sont commandés et devraient arriver pour les vacances… Entre temps, j’ai continué à chercher le contenant qui serait utiliser pour y glisser le mini ordinateur Raspberry Pi. L’idée principale était un ancien Commodore 64, mais je n’ai pour l’heure rien trouvé. J’avais envisager la Prinztronic, mais je la trouve trop cheap pour ce projet car je souhaite vraiment que l’objet finale soit « classe » dans le salon.

Je suis donc tombé sur deux anciennes consoles Atari 2600. Un magnifique modèle « Woody » de 1980, seconde édition de cette console, ainsi qu’une version « Darth Vader » de 1982, la 2° édition. Les deux modèles sont assez semblables, seule la face avant en imitation bois ou toute noire font la différence. Mon idée principale était de garder la beauté de l’édition Wood dans mon petit musée et d’utiliser le modèle tout noire, plus sobre comme « box » pour le Raspberry Pi, cependant, il s’avère que cette dernière à un petit coup à l’avant d’une part et que d’autre part, je craquerais bien à exposer la Woodbox dans ce projet finale… Difficile dilemme !

J’ai entièrement nettoyé ces deux ancêtres qui en avaient grand besoin avec du gel alcoolisé et des lingettes pour bébé, un duo toujours aussi efficace ! J’ai pu me rendre compte que les entrailles de ce genre de machine n’ont rien de similaire avec la miniaturisation de notre époque !!

Je n’ai pour l’instant pas encore réfléchi à la manière dont je vais faire les découpes pour la connexion de l’alimentation USB et la prise HDMi, à réfléchir encore avec Urbinu qui a plus d’expérience que moi en la matière, mais il y a clairement plein de place à l’intérieur !

Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox

Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox

Recalbox

Voilà un moment que le marché du Rétrogaming me mine. Les prix s’envolent, les trouvailles en brocantes se font rares,…

Je suis vraiment content de ma jolie petite collection et encore merci à tous ceux qui participent à la faire grandir, mais j’envisage conjointement retenter ma première approche : l’émulation ! C’était ainsi qu’il y a 20 ans j’avais pu découvrir les Callus, Zsnes et autres Nesticle. Mon premier émulateur, en 1996, était un émulateur de Commodore 64 bien entendu et j’avais fait l’erreur à l’époque de confier mes boites de disquettes à un ami pour que son frère les convertissent en fichier compatible pour mon PC… c’est ainsi que j’ai perdu toute ma ludothèque C64.

Mais jouer sur un PC ne me botte plus depuis longtemps. Le plaisir de l’objet, de la manette, de la console branchée sur la télévision est bien plus agréable, mais j’ai suivi depuis le début de l’année divers projets qui permettent de cumuler les deux. Kris BLow s’est installé sa Recalbox sur son Pi³, Johnny s’y met également et Urbinou a même intégré son Pi² dans une console Atari 2600 Jr.

Lire la suite Lire la suite