Archives de
Étiquette : Charly

Infatigables Micro Machines

Infatigables Micro Machines

Après tout ce temps, vous avez appris à me connaitre, être papa, c’est aussi une manière de rester encore un peu enfant et j’ai plaisir à re-sortir de cette lointaine époque des jouets trop vite oubliés ! Il y a quelques années, j’ai retrouvé dans le grenier de mes parents, deux boites de ce que les collectionneurs appellent des « Playsets » Micro Machine. Peut-être vous souvenez-vous de ces toutes petites voitures pas plus grande qu’une pièce de 5Fb qui ont débarqué chez nous à la fin des années 80. Moi, je me souviens douloureusement de ma première « série » offerte par ma maman après une série d’examen à l’hopital fin 1988 qui furent rejointes par d’autres modèles à mon anniversaire et les Saint Nicolas suivantes. Aux cotés des véhicules, apparut donc également des éléments de jeux comme des batteries et autres trousses à outil mécanique qui se « transformaient » en villes et garages… J’ai gardé un bon moment mes petites Micro Machines, et j’ai surtout beaucoup jouer avec ces dernières sur un grand circuit de Spa Francorchamps que mon paternel avait réalisé… puis à l’adolescence, je les ai échangées contre des devises étrangères afin de compléter ma nouvelle collection de pièces.

De brocantes en bonnes occasions, j’ai petit à petit retrouver une série de Micro Machine afin de pouvoir enfin faire découvrir ces jouets aux enfants l’année dernière… puis un joli lot, certes très incomplets de « Playsets », afin de montrer à Charly que l’on peut créer des villes avec autres choses que Simcity.

Bref, le weekend dernier, j’avais envie de répertorier les différents éléments de notre « collection » allant de 1987 à 2003 et d’en profiter pour réaliser un reportage photo que je pourrais vous partager !

Les vacances sont terminées…

Les vacances sont terminées…

Voici deux semaines de congés terminées, deux semaines bien remplies entre les fêtes, activités avec les enfants, rangement… bref de quoi être fin prêt pour entamer sur le bon pied l’année 2017.

L’une des premières activités des vacances, juste avant le réveillon de Noël avait été de réaliser une grande fresque en peinture que nous avons accrochées à la mezzanine. Coté organisation dans la maison, nous avons également été faire le tour de la Wallonie afin de récupérer divers articles vintage pour mettre en place un « coin » déguisement en haut. Ce qui allait permettre d’optimiser les rangements en bas. De l’espace supplémentaire dans la chambre de Charly pour déplacer les Micro Machines et faire un peu d’air dans les armoires. Christel et madame ont également déplacer plein de chose dans la maison, me permettant de sortir un peu plus de BD de leur sombres armoires…

Entre les fêtes et les cadeaux de Noël, j’ai pu donner quelques leçon de Super Mario Kart aux enfants afin de pouvoir se mesurer à Papy pour le réveillon de nouvel an ! Mais nous avons également joué à plusieurs jeux de société. Un belle soirée à Dixit lors du réveillon de Noël, un jeu que Charly a particulièrement apprécié, mais également la découverte de Noé que nous avions depuis un moment dans les armoires.

Enfin, les vacances ne seraient pas les vacances si nous n’avions pas tenté de construire une immense ville en LEGO !

Quoi qu’il en soit, deux semaines enfermés… ça commence à faire long, il est grand temps que toute cette tribu retourne à l’école : )

Un sorcier à New York

Un sorcier à New York

 

J’étais enthousiaste, très enthousiaste à me replonger dans l’univers magique de JK Rowling ! Mordu d’Harry Potter, papa et maman avait d’ailleurs choisi d’emmener Charly au cinéma afin de lui faire vivre lui aussi une aventure au pays des sorciers !

Les Animaux Fantastiques - Dragonneau à New York
Les Animaux Fantastiques – Dragonneau à New York

Basculant dans les années 30, de l’autre-coté de l’Atlantique, nous allions vivre le choc américain au coté de Norbert Dragonneau, un jeune sorcier particulièrement attaché aux animaux magiques futurs écrivains de l’ouvrage de référence en la matière à Poudlard à notre époque. A New York, tout est plus grand et surtout bien différent de la bonne vieille Angleterre…

Je ne vous dévoilerais rien de l’histoire et au fond, je n’ai rien à reprocher à la trame ni aux nombreux petits détails de l’univers « Potter » que je regrettais d’ailleurs de ne plus retrouver dans les derniers films d’Harry Potter,… La magie fait son effet tant pour les petits que les grands ! Pourtant, pourtant… je n’ai pas été transporté dans le film comme je l’avais espéré et j’essaie d’en comprendre le pourquoi !

Lire la suite Lire la suite

Tombent les feuilles

Tombent les feuilles

Il y a quelques jours à peine, je me disais que les feuilles tardaient à tomber en photographiant les enfants dans le jardin… puis en une nuit, tout a changé. Parfois, on ferme les yeux quelques secondes et tout a déjà changé. Diable que le temps passe vite, si vite… Les petits chalets de Butgenbach au bord du lac, le super Weekend à Center Parc en familles nombreuses, tout cela est déjà si loin. On court pour les MOOCs, on court pour préparer les anniversaires, écrire les courriers à Saint Nicolas, vendre la Panda puis trouver une nouvelle voiture, préparer les dictées, faire les devoirs, s’assurer qu’il y ai quelque chose à manger dans le frigo. Je dois bien avouer que la fatigue est là … et en plus j’ai froid… Alors que les loustics, eux, débordent d’énergie !

Rien ne changera, tout ira de plus en plus vite, 2017 et un nouveau cycle… Même ici, j’ai du mal à suivre pour laisser quelques notes de tout ce qui me passe par la tête, de tous les trucs géniaux, de toutes les inquiétudes… Mais j’essaie, cela me donne l’impression d’être moins seul…

Ah sinon, j’ai planté pas loin de 250 bulbes de fleurs pour le printemps autour de la maison…. J’espère que cela portera ses fruits !

Dépêche-toi !

Dépêche-toi !

Dépêche-toi - Charly

Oh, je parie qu’un jour ou l’autre, vous avez bien dû tomber sur un article Le jour où j’ai cessé de dire « Dépêche-toi » ?

Je n’ai jamais réussi à approfondir le sujet pour la bonne et simple raison que je ne me reconnais pas dans les différents témoignages…. Pourtant, le « Dépêche-toi » je n’ai pas trop guère le choix de l’employer tous les matins ! Non pas que mon petit garçon traîne à fermer son manteau, non pas qu’il rêvasse avant d’aller se ranger dans son rang, non pas que je sois pressé d’arriver à l’heure à mon travail… Tout simplement parce que je suis le papa de 4 enfants, et que si je ne remets pas les pendules à l’heure. Quand j’aurais terminé de faire les tartines et apprêter Rose, notre petite dernière… Le reste de la bande sera à moitié habillée, en train de manger un p’tit déj minute devant la télévision…

Chaque minute compte dans nos vies modernes et effrénées. On a constamment l’impression qu’on doit cocher quelque chose de notre to do list (choses à faire), qu’on doit vérifier un écran ou un autre ou se presser pour se rendre à notre prochaine destination. Et peu importe comment on divise notre temps et notre attention, peu importe combien de tâches on tente d’accomplir simultanément, on finit toujours par avoir l’impression qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour arriver à tout faire. (Rachel Macy)

Dépêche-toi - cuisineFacebook et Internet, ce merveilleux outil qui vous fait croire que chez nous, c’est magique. Que tout y est beau, coloré, rempli de sourire et bien rangé… Croyez-moi, c’est tout un art de faire des photos dans notre univers et je ne vous parle même pas de Madame qui s’applique à tout ranger continuellement.

Le matin, il faut courir ! 1 bibi, 3 déjeuners rapides, vérifier que chacun s’habille sans traîner, rappeler à Charly de mettre des chaussettes, vérifier que les filles ne mettent pas n’importe qu’elle chaussure, faire un check up « cheveux bien coiffés », vérifier par 3x que chacun à pris sa mallette et que les repas et dix-heures soient bien présents, refaire le tour pour ne pas laisser les lumières allumées, empêcher le chat de rentrer, penser à prendre mon smartphone, mes clés, mon casse-croute… vérifier que les manteaux sont bien fermés, rappeler pour la cinquantième fois que les voisins préféreraient dormir que d’entendre des chamailleries… A tien, j’ai oublié de reprendre des dosettes de café… tant pis !

Lire la suite Lire la suite