Archives de
Catégorie : Ma vie

Ma vie de Papa de Charly, Alice et Juliette au coté de ma Petite Snorkys de photographe talentueuse et charmante.

Zut, j’ai loupé la lettre à Saint Nicolas

Zut, j’ai loupé la lettre à Saint Nicolas

Cher Saint Nicolas, tu nous excuseras du retard. Avec le Japon et un mois de Novembre à toute vitesse, il n’a pas été facile de s’organiser pour mettre en oeuvre l’après-midi rédaction de la lettre que les enfants devaient t’envoyer. Par ailleurs, tu me permettras de signaler à tes partenaires commerciaux de la S.A. Saint Nicolas que sont Carrefour, Cora, L’Olifant et La Parenthèse que je n’ai pas reçu officiellement leur catalogue, obligeant à reporter et reporter encore le moment où nous allions organiser ce petit exercice. Seule l’équipe Cora aura répondu de manière efficace à ma demande pour que nous recevions notre magasine.

Bref, déjà en manque de bons éléments à découper pour que les enfants choisissent les meilleures idées, le tout à finalement dû se réaliser en manque d’effectif pour le coaching des bonnes idées, ce qui de fait, aura laisser apparaitre quelques surprises sur les lettres de Charly, Alice et Juliette…

Pour ma part, je ne suis guère fier de ces trois petits monstres et je n’oserais donc glisser la mienne dans l’enveloppe…. No Switch, no Mario…

Pour Charly, évidemment un baffle pour tablette était l’élément principale qu’il voulait coller sur sa lettre… on l’aura poussé à mettre un peu d’autres choses et sont réapparus comme l’année dernière un commissariat de Police, des véhicules pour construire et un Rubikcube. Chez Juliette, un équipement de docteur pour les poupées, une voiture pour Barbie, des LEGO et .. un Tamagotchi ! Alice complétant avec des Playmobils ou encore du maquillage… Ah oui, et Rose dans tout cela ?

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

C’est bien ma veine. Alors que ma VW Caddy, comme chaque début d’hiver m’énerve avec son témoin « problème de catalyseur », voilà que la Dacia de madame que j’avais pris en renfort cette semaine grippe son barillet de contact ! Raah, rien de tel qu’une voiture japonaise ! Je n’ai jamais eu un seul soucis, ni une seule plainte à adresser à notre Suzuki Swift et notre Honda Jazz… Mon seul regret, un manque flagrant de modèles adaptés à mes besoins ! La Mistubishi ASX était trop petite pour nous 5 en, la Nissan Quashquaï avait alors perdu son « +2 » et la Toyota Sienna ne s’est jamais adaptée au marché européen !

Or quelle ne fut pas ma surprise lors de mon arrivée au Japon de découvrir dans les rues de Tokyo un nombre impressionnant de petites et grandes voitures aux traits anguleux qui m’étaient totalement inconnues ! Daihastu Cocoa, Toyota Vellfire, Suzuki Hustler, Daihastu Wake, Toyota Voxy, Suzuki Lapin, Daihastu Canbus ou Toyota Tank et tant d’autres modèles chez Nissan ou Honda…

De part chez nous, seul Nissan s’est osé à nous proposer la Cube et l’Evalia hors de cette gamme qui semble tout à fait optimisée pour prendre le moins de place possible sur les routes et dans les parkings. Il faut bien admettre qu’ici ce sont surtout les affreux chars d’assault agressifs (comprenez S.U.V.) qui ont le vent en poupe, voiture parfaite pour contourner les brises vitesse et dominer la route de son ego… VW d’ailleurs ne cessant d’étoffer sa gamme de la Touareg, Tiguan et maintenant T-Rock afin suivre le courant d’Audi, Porsche, Jaguar, BWW ou Volvo…

Lire la suite Lire la suite

Japon, droit devant !

Japon, droit devant !

Il y a des choses auxquels on ne s’attend pas toujours… Partir en reportage vidéo une semaine au Japon en faisait clairement partie. De retour depuis quelques jours maintenant, il ne fait aucun doute que ce voyage m’aura marqué, tant pour l’intensité du projet que nous y réalisions que pour la découverte de ce nouveau monde à l’autre bout de la planète.

Akihabara de nuit
Akihabara de nuit

Depuis bien longtemps le Japon me fascinait tant pour sa culture du Jeux-Vidéo que pour les mangas,… mais aussi son architecture, ses voitures, sa culture, sa musique, ses produits multimédia ! Le Japon m’a toujours donné l’impression d’être une destination de pèlerinage numérique !

Certes, avec des journées de travail de parfois près de 18h, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de flâner dans la ville. Néanmoins, travailler à 200 à l’heure m’a par contre permis de vivre à la même vitesse que la ville et mon esprit n’a cessé d’analyser et ramener des souvenirs, des mémos de cet univers quasi futuriste aux côtés de notre civilisation européenne encroûtée…

J-1 Let’s flight to Tokyo

12h de vols + 7h de décalage horaire, encore un train à prendre pour arriver à la gare de Tokyo et nous étions déjà à pied d’oeuvre pour tourner les capsules MOOC de la journée dédiées à « L’esprit Kyocera« . Nous le savions, la semaine serait intense pour boucler notre planning et ce rythme intense aidait aussi à ne pas succomber à la fatigue…  Bref, il était déjà tard lorsque nous arrivions ensuite à l’hôtel, nous laissant une fin de soirée pour découvrir la cuisine locale, les galeries souterraines de magasins improbables et rapporter les premières images d’Akihabara, le quartier historique du jeux-vidéo japonais. Je pensais y « perdre » des albums de musique made in Cyborg Jeff, mais force m’est de constater qu’il est impossible de perdre quelque chose au Japon,… On viendra toujours vous le rapporter !

Dès cette première journée, le choc était impressionnant. Nous avions la grande chance d’avoir Claire à nos cotés qui parle le japonais couramment et connait parfaitement la ville. Sans cela, il aurait été impossible d’être autant efficace dans l’organisation de nos déplacements… ou tout simplement choisir notre repas ! J’espérais partir sur place avec mon « Apprends le japonais » sur Nintendo DS, mais ce dernier s’est perdu dans un bureau de poste. Je n’avais donc en poche qu’un Moshi Moshi, Konishowa et Sayonara issu de mes lectures de Yoko Tsuno…  Et ce n’est guère très utile ! Si il y une phrase à retenir, ce serait plutôt : 有難うございます。(à prononcer : Arigatougozaimaaaas) qui veut dire qqch du genre : Un tout grand merci ou Au revoir et merci beaucoup…

Lire la suite Lire la suite

Playmobil Stories #3 : Sur la piste des champignons géants

Playmobil Stories #3 : Sur la piste des champignons géants

L’Automne s’est installé. A défaut de feuilles qui tombent dans le jardin, nous avons eu cette année de nombreux champignons qui ont poussé un peu partout… Cela m’a donné l’idée de raconter une petite histoire avec le T-Rex Playmobil que Charly a ramené de nos dernières balades en brocante…. avec peut-être un petit clin d’oeil au futur carton/navet de Nintendo : Mario Odyssey…

Playmobil Stories 3 - Champignons Géants
‘Vlà m’sieur Jones, c’est ici que commence la piste mystérieuse des champignons géants !

Lire la suite Lire la suite

Univers alternatif

Univers alternatif

Il y a la vraie vie, et celle du paraitre. Dans la vraie vie, on peut parfois crier, envoyer tout valser, on peut dire non, on peut taper du point, mais pas dans celle du paraitre ! Dans celle du paraitre, il faut être aimer de tous, il faut gagner ses likes, il faut que l’on s’intéresse à nous, à nos idées, que l’on nous suive, sans nous jalouser. Dans le paraitre, on est jamais malade, on est toujours content, souriant… Nos enfants sont parfaits, il ne pleut jamais… ou s’il pleut, c’est pour chanter. On a pas de problème, on a que des solutions pour les autres….

Black Mirror, Saison 3, Episode 1…. Black Mirror, c’est une peu le Kiss Kiss de Roan Dahl version Netlfix… Et cela fait grandement réfléchir…