SEGA, c’est plus fort que qui ?

SEGA, c’est plus fort que qui ?

C’était mon projet durant les grandes vacances, organiser un petit shooting autour des consoles SEGA et tout particulièrement la console Megadrive ! En primeur chez Press-Start depuis le mois d’aout, je reviens ici sur la genèse de ce projet.

Bien que je sois plutôt un grand fan de Nintendo aujourd’hui, si je me pose un moment sur la grande époque du début des années 90 où le combat SEGA VS Nintendo battait son plein, il me faut bien admettre que j’avais plus d’intérêt pour la Mega Drive que pour la Super Nintendo. Et il y a plusieurs raisons à cela.

LoadGame - l'arrivée de Sonic
Automne 1991, Sonic et Mario 3 débarque chez Maxitec !

Tout d’abord, les courses folles de Sonic le hérisson avaient de quoi donner le tournis, bien plus que les sauts calculés d’un Super Mario qui avaient déjà peut-être perdu de son effet « nouveauté ». Si je jette un oeil à ma ligne du temps de joueur, c’est en 1988 que je découvre Super Mario Bros sur la NES. Le plombier moustachu restera pour moi la référence en la matière pendant quelques années mais la confrontation sera rude lorsque débarquera, à la rentrée 1991 au rayon Maxitec, le nouveau titre de SEGA : Sonic the Hedgehog sur Master System et Mega Drive aux cotés de Super Mario Bros 3.

Autre élément important, l’attaque des foyers : SEGA, c’est plus fort que toi !

SEGA, c'est plus que QUI ? - Sonic the Hedgehog 2
SEGA, c’est plus que QUI ? – Sonic the Hedgehog 2

Et comment, la Mega Drive allait rapidement trouver sa place chez nombre de mes camarades dès 1992 ! Alors que, longtemps, seul mon ami Julien S. possédera une Super Nintendo et il faudra attendre le début 1995 avant que la console de Nintendo ne renverse la vapeur. Or ma passion des jeux vidéo a toujours été un mélange de moments forts passés avec mes amis et c’est cela qui aura fait devenir cultes à mes yeux les voyages au cœur du labyrinthe englouti des aventures de Sonic avec Benoit M., les combats endiablés de Streets of Rage II chez Greg et Joe ou la poursuite de la découverte des mondes secrets de Kid Chameleon chez Bruno D… Alors que chez moi, jeune ado de 14 ans, les consoles n’étaient pas autorisées à la maison.

Mega Force - Janvier 1993
Mega Force – Janvier 1993

Par contre, en lavant régulièrement la voiture de mes parents, j’arrivais à récolter la somme nécessaire pour m’acheter le magazine Mega Force,  dédié aux consoles SEGA. Je pouvais alors parcourir sur papier les niveaux d’Alien et Batman, rêver d’un jour jouer à Rolo to the Rescue et surtout, surtout… faire découvrir les astuces, codes et passages secrets à mes potes ! Puis, rapidement, l’engouement Mega Drive retomba. Peut-être parce que j’ai fini par faire rentrer une Super Nintendo à la maison, ou parce que mon PC s’équipa de couleurs et de son… puis de 3D même. Ce n’est que plus tard que j’ai appris qu’une Sega Saturn avait vu le jour, et j’ai vu ma première Dreamcast seulement en 2006…. Mais j’aurais l’occasion d’y revenir dans un prochain article !

Il est vrai que la Mega Drive aura été l’une des premières consoles à entrer dans ma collection rétro grâce à feu Kingsteph, assez vite accompagnée de mes premiers jeux via mon ami Stéphane. Près de 5 ans plus tard, ma collection s’était donc étoffée, me permettant de pouvoir lui dédier une séance photo en studio… séance où se sont assez vite incrustées mes deux mistinguettes ; il aura donc fallu faire un choix parmi les différents titres sur lesquels m’arrêter… Sonic the Hedgehog bien sûr, mais aussi deux titres qui m’auront intrigué voire rendu dingue : Rolo to the Rescue et The misadventures of Flink…

Sonic, simple mais efficace !
Sonic, simple mais efficace !

Si Sonic reste une valeur sur une fois la manette en main chez les enfants, c’est que son gameplay est simple et efficace. Il faut courir, éviter les obstacles en sautant.. le jeu est beau, rapide et pas trop frustrant. On ne meurt pas au moindre faut pas, du moins tant que l’on a ramasser des anneaux, là où un premier niveau de Super Mario Bors peut très vite s’écourter si l’on n’évite pas le premier champignon qui se promène sur l’écran !

SEGA, c'est plus fort que QUI ? Les aventures de Mickey, toujours aussi amusantes pour les enfants !
Les aventures de Mickey, toujours aussi amusantes pour les enfants !

Un peu plus difficile, Mickey lui aussi offre de jolis sourire ! Il faut viser juste pour rebondir sur les ennemis, mais le héros de Walt Disney reste tout aussi apprécié les années passants dans des nivaux boisés joliment réalisé.

A contrario, Cool Spot, fait rire, mais se montre lent et imprécis… et le chat Bubsy, aux rebonds bien moins facile à gérer que son ami le hérisson, demande une prise en main trop difficile pour mes petites joueuses de 5 ans… Au fond, c’est sans surprise Ecco le dauphin qui séduit le plus ! Certes, on ne comprend pas vraiment ce qu’il faut faire… nager, sauter, replonger dans l’eau… mais l’expérience reste amusante, belle, poétique…

Flink le maudit...
Flink le maudit…

Enfin, j’ai profité de cette occasion pour glisser ma cartouche de The Misadventure of Flink dans la console Megadrive… ça marche ! c’est beau, mais cela ne semble pas si facile ! Pour la petite histoire, ce jeu de Psygnosis est sorti sans grand bruit en 1994 sur Amiga CD, SEGA CD et Megadrive. Réalisé par les développeurs de Lemmings, on a droit à un jeu aux graphismes magnifiquement soignés. A la recherche de ce jeux depuis des longues années, j’ai failli l’acheter de nombreuses fois. C’était sans compter sur une malédiction qui semblait planer au dessus de mois… J’ai donc fini par céder à AliExpress pour acheter une version « modcart »…

J’ai terminé Alien 3 de nombreuses fois… dans mes magazines !
J’ai terminé Alien 3 de nombreuses fois… dans mes magazines !

Quelques remerciements à Kingstef pour ma console Megadrive ainsi qu’à Stéphane Delsemme pour mes premiers jeux. Merci également à Jessica Massin, Raphaël Lazzari, David Meunier et Mélanie Demoulin pour quelques jolies pièces qui ont agrandi ma collection ainsi qu’à David Poupé pour une série de prospectus Megadrive.. et enfin André Magnette pour le prêt de la télévision pour le shooting.

Enfin, une fois le shooting terminé, je me suis attelé à faire un petit espace SEGA dédié dans mon petit musée…

 

Vous aimerez aussi...

  • SEGA, c’est plus fort que toi !16 juillet 2012 SEGA, c’est plus fort que toi ! (2)
    Bien qu’aujourd’hui je sois un grand fan de Mario et Nintendo, si je me pose un moment sur la grande époque du début des années 90 où le combat SEGA VS Nintendo battait son plein, Il me […]
  • Hey, Sonic…5 février 2009 Hey, Sonic… (4)
    HAUT, BAS, GAUCHE, DROITE, A + START ... Ca c'est c'est Sonic pour moi ! Pour ceux qui ont connu, c'est le code qui permettait sur le première épisode Megadrive de pouvoir sélectionner le […]
  • Je peux jouer a la Ninteno?11 novembre 2011 Je peux jouer a la Ninteno? (4)
    -- Et un jour Super Mario débarqua au rayon Maxitec de chez GB -- Compagnon de mes siestes sous le soleil d'Espagne, le troisième tome de l'histoire de Nintendo m'a un peu deçu... Si […]

6 réactions au sujet de « SEGA, c’est plus fort que qui ? »

  1. J’ai adoré les consoles Sega et leurs conversions fidèle de jeux d’arcades.
    Si j’ai revendu ma Master System c’était pour acheter la Mega Drive et avec elle petit à petit,l’adaptateur pour cartouches MS,Mega CD et adaptateur X pour un jeu en particulier,Star Wars! :D
    Et elle,je l’ai gardée !!!! :P
    Les conversions de jeux sur MD,ont rivalisé pas mal de temps avec celles des micro ordinateurs et parfois (souvent) étaient plus fidèles et jolies (avis perso). :)

  2. Oui Lipy, perso, je trouve que c’est vraiment sur un autre créneau que les jeux vidéo se sont distingués sur PC, à l’époque pour ma part, c’était les jeux d’aventure par exemple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *